Communes de la République d'Haiti

Identification commune:AAF

Creation=1885 ; Numero=922; Superficie:65.07km2

Noms de la commune

Nom Habitant Debut assignation Fin assignation
Anse-à-Foleur Anse-à-Folois 1885

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
SLN Saint Louis du Nord

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BSA 1ère Section Bas de Sainte Anne AAF
CFE 3ème Section Côtes de Fer AAF
MAY 2ème Section Mayance AAF
VAF Ville d'Anse-à-Foleur AAF

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

La commune d?Anse-à-Foleur portait dans le passé le même nom que celui porté actuellement. Elle fut élevée au rang de commune en 1885. Ses habitants s?appellent Anse-à-Folois. La ville d?Anse-à-Foleur est une zone côtière, son relief dominant est la plaine et sa température est normale. La commune d?Anse-à-Foleur comprend trois (3 ) sections communales, deux (2 ) d?entre elles sont des zones côtières, dominées par une plaine ou par une montagne à température fraiche. L?autre section est une zone frontalière dominée par un morne à climat chaud. Cette commune est étendue sur une superficie de 65.07 km2, sa population est estimée en 1998 à 27 617 habitants, elle pourra atteindre plus de 30 000 habitants, en l?an 2004. Sur le plan de l?éducation, le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune d?Anse-à-Foleur par un bureau d?Inspection Scolaire. On y compte un ( 1 ) kindergarten, 13 écoles primaires, une école secondaire et 3 centres d?alphabétisation. La commune d?Anse-à-Foleur n?a ni école technique et professionnelle, ni université et aucune école supérieure. - Dans le domaine de la santé, le Ministère de la Santé Publique n?a pas de représentation au niveau de la commune d?Anse-à-Foleur. On y compte un centre de santé avec lit de type public. Le personnel médical est composé d?un (1) médecin stagiaire et de cinq (5) infirmières. - Du coté de la religion, dix (10) temples, toutes confessions confondues ( sauf le vodou ) sont dénombrés dans la commune d?Anse-à-Foleur. Les temples catholiques (églises et chapelles) y sont plus fréquents (30 %) viennent ensuite les temples adventistes (20 %) puis les autres. La commune d?Anse-à-Foleur compte 2 rivières, 6 sources, 2 étangs et 2 lagons. L?utilisation des rivières et des étangs n?est pas précisée. Les sources sont captées et distribuées. On y retrouve pas de lac. Seule la ville d?Anse-à-Foleur était électrifiée par un moteur électrique (au moment de la collecte des informations, ce moteur ne fonctionnait pas). La gestion de l?énergie électrique dans cette ville est prise en charge par une institution privée. La ville d?Anse-à-Foleur est pourvue d?un service téléphonique, d?une station de radio et d?une revue mensuelle. Elle est, par contre, dépourvue de station de télévision. Dans le domaine de la voirie, la commune n?est pas drainée. Les rues sont constituées de terre, de sable et de pierre. Elles sont passables en ville et en mauvais état dans les sections communales. Sur le plan économique et financier, il convient de faire remarquer l?absence au niveau de la commune d?Anse-à-Foleur des infrastructures économiques suivantes : station d?essence, morgue privée, service de photocopie, salon de coiffures et dry cleaning, aéroport et banque. Par contre, 4 pharmacies et 6 studios de photos y ont été dénombrés. En terme de culture et de loisir, la commune d?Anse-à-Foleur compte 4 night-clubs, 6 gaguères, une place publique, une salle de théâtre et deux grottes naturelles. Le foot-ball est le seul sport pratiqué dans cette commune. On n?y retrouve ni bibliothèque, ni musée, ni salle de cinéma, ni temple notoire du vodou.

Identification commune:AAG

Creation=1987 ; Numero=151; Superficie:389.69km2

Noms de la commune

Nom Habitant Debut assignation Fin assignation
Anse à Galets Ansois 1987

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
AAG La Gonave

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
GLA 4ème Section Grand Lagon AAG
GSC 3ème Section Grande Source AAG
PAN 11ème Section Petit Anse AAG
PIC 10ème Section Picmy AAG
PMA 1ère Section Palma AAG
PSO 2ème Section Petite Source AAG
VAG Ville de L'anse à Galets AAG

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Anse à Galets fut fondée en 1964 et élevée au rang de Commune en 1987. Elle est côtière. Elle a six (6) sections communales. Le relief dominant de ses six (6) sections communales est le morne et celui de la ville est la plaine. Le climat de la commune est normal. Ses habitants s'appellent Ansois. En 1998, la population de la commune de Anse à Galets était estimée à 54 352 habitants et en 2004, elle pourra atteindre plus de 60 000 habitants. Pour une superficie de 389.69 km2 , sa densité a été évaluée à 139 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra environ 157 habitants/km2 . Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la Commune de Anse à Galets par un Inspecteur et un conseiller pédagogique. Quatre (4) Kindergarten, cent trente et un (131) écoles primaires en majorité privées et onze (11) écoles secondaires ont été inventoriés dans la Commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune de Anse à Galets. Un (1) hôpital, une (1) clinique, deux (1) centres de santé sans lit ont été inventoriés. Cinq (5) médecins, six (6) infirmières, dix sept (17) auxiliaires, quatre (4) techniciens de laboratoire forment le personnel technique sanitaire des établissements répertoriés dans la commune. Du côté de la Religion, 123 églises (Chapelles et Stations Comprises) ont été dénombrées dans la Commune; cependant, le nombre d'Eglises Wesléennes se révèle être plus nombreux. En ce qui concerne les Partis Politiques et autres Organisations, ils sont ainsi répartis : deux (2) Organisations Populaires, un (1) Groupement de Paysans, six (6) ONG. Pour la disponibilité en Eau, sept (7) sources et vingt huit fontaines publiques munies de plus d?une centaine de robinets ont été dénombrées au niveau de la commune. La Commune de Anse à Galets n?est pas électrifiée. Dans le domaine de la Communication, elle a un bureau de téléphone avec quatre (4) lignes disponibles (quatre cabines). Il n?y a pas de bureau postal. Elle a une (1) station de radio, cependant elle ne dispose pas de journal/revue, ni de station de télévision. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la Commune a un Tribunal de Paix un commissariat de police et un Bureau d'Etat Civil. Pour les Infrastructures Economiques et Financières, la Commune a trois (3) restaurants, trois (3) centres d'accueil, une (1) banque, une (1) caisse populaire et deux (2) coopératives de commercialisation. En termes d?établissements économiques, on y a dénombré : une (1) station d?essence, une (1) morgue privée, six (6) pharmacies, un (1) dry cleaning, deux (2) studios de photo et une (1) studio de beauté. Quant à la Culture et au Loisir, la Commune n'a ni bibliothèque, ni musée, ni salle de théâtre et de cinéma. Le seul sport pratiqué est le foot-ball. D?ailleurs, c?est l?une des communes à avoir un grand stade en bon état pour la pratique de ce sport. Seize (16) gaguères, un (1) night club, une (1) place publique et une (1) grotte ont été retrouvés également dans la commune.

Identification commune:AAP

Creation=1950 ; Numero=234; Superficie:187.04km2

Noms de la commune

Nom Habitant Debut assignation Fin assignation
Anse à Pitre Anse-à-Pitois

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BLA Belle Anse

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BGM 1ère Section Boucan Guillaume AAP
BOO 2ème Section Bois D'Orme AAP
QBA Quartier De Banane AAP
VAP Ville de L'anse à Pitre AAP

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

La commune d'Anse-à-Pitres est l'une des communes les plus dépourvues en infrastructures dans le département du Sud-Est. Commune frontalière par sa zone urbaine et le quartier de Banane, elle reste chaude par rapport à son climat. Le relief dominant est la plaine et elle a deux (2) zones d'extension: Aviation et La Saline qui sont considérées comme des "Bidonvilles". Ses habitants s'appellent Anse-à-Pitois.

En 1998, la population de la commune d'Anse-à-Pitres était de 13 844 habitants et près de 69% vivaient en milieu rural. En l'an 2004, cette population atteindra 14 213 habitants avec près de 62% qui vivront en zone rurale.

La superficie de cette commune est évaluée à 187,04 km2 avec une densité qui pourrait varier entre 74,02 et 75,99 habitants/km2 de 1998 à 2004.

Dans le domaine de l'éducation, le Ministère de l'Education Nationale n'est pas représenté dans la commune. Les inspecteurs du bureau départemental situé à Jacmel visitent la commune quand c'est nécessaire. Il n'y a pas de kindergarten dans la commune d'Anse-à-Pitres. 21 écoles dont cinq (5) publiques et seize (16) privées ont été inventoriées dans la commune. Au niveau secondaire, la commune n'a qu'une école, avec seulement trois (3) professeurs et trente huit (38) élèves. Il n'y a ni école "Technique et professionnelle", ni "Centre d'alphabétisation, ni "Université".

En ce qui a trait à la santé, le Ministère de la santé publique n'est pas représenté dans la commune. Par contre, on a inventorié un centre de santé sans lit et un dispensaire situé dans le Quartier de Banane. Un médecin et trois (3) auxilliaires forment le personnel de santé de ces établissements. Pour la religion, on compte plusieurs cultes dans la commune. Cependant le nombre de temples, d'églises ou de chapelles n'est pas trop important.

La commune n'est pas bien pourvue en eau, est ce pourquoi le nombre de puits est important. On se sert de l'eau des puits pour tous les services domestiques.

La commune d'Anse-à-Pitres n'est pas électrifiée. En ce qui a trait à la communication, au moment de l'inventaire, un projet d'implantation d'une annexe de la téléco était en cours et la commune ne dispose pas encore d'un service postal. Pour la voirie, les routes sont en terre et en mauvais état. Les voies qui relient la ville et les sections communales sont en terre et celles qui relient les sections communales entre elles sont constituées de chemin ou de sentier.

Dans le domaine de la presse, on trouve seulement une station de radio dans la commune.

Sur le plan économique et financier, la situation globale de l'Anse-à-Pitre n'est pas différente de celle des autres communes du Sud'Est. On remarque l'inexistence d'hôtel, de pension, de banque, de port, d' aéroport. Seulement un sous-commissariat avec 22 policiers de sexe masculin, un tribunal de paix et un bureau d'état civil font partie des infrastructures administratives et judiciaires de la commune d'Anse-à-Pitres.

Le commerce est l'activité la plus importante dans la commune. Les échanges commerciaux se font surtout avec les communes avoisinantes (Thiotte et Grand Gosier) et avec la République voisine via la frontière à Pédernales. D'ailleurs, un marché frontalier y a été construit pour desservir les habitants des deux côtés de la frontière.

L'activité agricole n'est pas très importante dans la commune, d'ailleurs le Ministère de l'agriculture n'y est même pas représenté.

Dans le domaine de la Culture et des Loisirs, la commune quasiment est dépourvue de tout, il n' y a pas: de bibliothèque, de musée, de salle de théâtre ou de cinéma etc. Il existe sept (7) gaguères qui fonctionnent pendant cinq (5) jours de la semaine. Le foot ball est le seul sport pratiqué dans la commune sur un terrain en mauvais état. On notera toutefois l'existence de plusieurs personnages centennaires, il y a même qui atteignent 112 ans.

RESUME

Identification commune:AAV

Creation=1721 ; Numero=851; Superficie:272.68km2

Noms de la commune

Nom Habitant Debut assignation Fin assignation
Anse à Veau Anse velais 1721

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
AAV Anse   Veau

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
AND Section de Anaud AAV
BNS 1ère Section Baconnois AAV
BOZ Section de Bouzi AAV
COO 5eme Section Cocoyers (Duchène) AAV
GRI 6eme Section Grande Rivière AAV
SAB 7eme Section Saut De Baril AAV
VAA Ville de L'anse à Veau AAV

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de l?Anse à Veau fut fondée en 1721 et élevée au rang de commune au cours de la même année. Elle a sept (7) sections communales. Elle est côtière. Le relief dominant de la commune est la plaine et son climat est normal. Les habitants de cette commune s?appellent Anse Velais. La population totale de l?Anse à Veau en 1998 était de 37 414 habitants avec une densité de 137 habitants/km2. En l?an 2004, elle ateindra un peu moins de 38 000 habitants. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par le bureau du district scolaire de l?Anse à Veau. Cette commune n?a pas de kindergarten. Elle compte 84 écoles primaires dont neuf (9) publiques et 75 privées. Au niveau secondaire sont dénombrés trois (3) écoles, dont une (1) publique et deux (2) privées. Par contre, la commune ne dispose ni Ecoles Techniques et Professionnelles, ni Centre d?Alphabétisation, ni Université, ni Autres Ecoles Supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de l?Anse à Veau. On y a repertorié un (1) hôpital et un (1) dispensaire avec un (1) médecin et un (1) dentiste stagiaires, deux (2) infirmières, sept (7) auxiliaire et trente six (36) matrones certifiées. La commune de l?Anse à Veau a onze (11) églises (chapelles comprises) catholiques, dix (10) églises baptistes, quatre (4) églises adventistes et six (6) salles du Royaume des Témoins de Jéhovah. La commune de l?Anse à Veau n?a pas d?ONG ni d?organisation internationale. On n?y retrouve qu?un parti politique. En ce qui a trait à la potentialité en eau, la commune a sept (7) rivières, 52 sources et huit (8) fontaines publiques. Seule la ville de l?Anse à Veau est électrifiée par un moteur électrique géré par la Mairie de cette commune. De plus, elle a un centre d?appel téléphonique qui ne contient qu?une cabine. Il n? y a ni bureau postal, ni station de Radio et de Télévision, ni journal/revue dans cette commune. Dans le domaine des infrastructures économiques et financières, on a inventorié dans la commune : une caisse populaire, un restaurant, un représentant de la DGI et quelques banques de borlette. Il n?y a pas de ports ouverts dans la commune de l?Anse à Veau. Au niveau des infrastructures administratives et judiciaire, la commune est dotée d?un commissariat avec un total de dix neuf (19) policiers, un tribunal de paix, un parquet du tribunal civil, une prison et un bureau d?Etat Civil. Le commerce, l?élevage et l?agriculture sont les principales activités de l'Anse à Veau. Les habitants de la commune font des échanges commerciaux surtout avec Miragoane et Port-au-Prince. En ce qui a trait à la Culture et au Loisir, la commune est très mal pourvue. Il n?y a pas de bibliothèque, de musée, de salle de théâtre et de cinéma. Le foot-ball est le seul sport pratiqué dans la commune. On y a aussi repertorié vingt (20) gaguères. Au niveau des patrimoines culturels, la commune a un fort ( fort Jn Jacques Acao) qui se trouve à k-Jolie (Grande Rivière) et deux temples notoires où l?on sacrifie des animaux et organise des cérémonies vodouesques.

Identification commune:ABR

Creation=1789 ; Numero=812; Superficie:107.53km2

Noms de la commune

Nom Habitant Debut assignation Fin assignation
Abricots Abricotin
Paradis des Indiens

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
81

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
ACL 1ère Section Anse du Cler ABR
BLS 2ème Section Balisiers ABR
DAG 3ème Section Danglise ABR
LSE 4ème Section La Seringue ABR
VAB Ville des Abricots ABR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Autrefois, Abricots s?appelait « Paradis des Indiens ». Elle fut élevée au rang de commune en 1789. Elle est côtière et son climat est normal. Le relief dominant de la ville des Abricots est la plaine, tandis que les sections communales sont dominées par le morne. Les habitants de cette commune s?appellent Abricotins. En 1998, la population de la commune des Abricots était de 34 329 habitants dont la grande majorité soient, 96% vivaient en milieu rural. En l?an 2004 cette population pourra atteindre plus de 36 000 habitants. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune des Abricots, par un bureau d?Inspection de Zone Scolaire. Un kindergarten, plus de vingt-deux (22) écoles primaires, deux (2) écoles secondaires et une école technique et professionnelle ont été inventoriées dans la commune d?Abricots. Elle n?a ni centre d?alphabétisation, ni université, ni école supérieure. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?a pas de représentants au niveau de la commune. Un dispensaire et une maternité ont été repertoriés dans la commune. Le personnel médical est composé de deux (2) médecins diplômés, d?une (1) infirmière, d?une (1) auxiliaire et de sept (7) matronnes certifiées. Du Côté de la religion, treize (13) temples catholiques (chapelles comprises), sept (7 ) églises baptistes (stations comprises), quatre (4) églises adventistes, quatre (4) églises de Dieu et une (1) église wesléene ont été repertoriés. Pour la disponibilité en eau, la commune a deux (2) rivières, quarante (40) sources et un lagon Il y a lieu de signaler qu?on trouve en ville quatre (4) fontaines et une douche publique. De même, la première section d?Anse-du-Clerc a trois (3) fontaines et une douche publique. Pour l?électricité et la communication, la ville et la première section communale d?Anse-du-Clerc sont électrifiées par un moteur électrique. La gestion de l?énergie électrique est faite par un comité formé de neuf (9) et de dix personnes respectivement pour la ville et la 1ère section d?Anse-du-Clerc. Il n?y a ni téléphone, ni station de radio, ni station de télévision, ni journal/revue dans la commune. Le bureau postal existe avec un seul facteur pour toute la commune. Au niveau des infrastructures économiques, on a dénombré un hôtel, deux (2) restaurants et une banque de crédit agricole. Quant à la Culture et au Loisir, la commune des Abricots n?a pas de bibliothèque, de musée, de salle de théâtre et de cinéma. Le seul sport pratiqué est le foot ball. On y retrouve vingt deux (22) gaguères fonctionnant chaque jour suivant l?endroit. En terme de patrimoines culturels la commune a un bon nombre de sites qui ne sont que des vestiges de certaines constructions ou d?établissements coloniaux. De plus, la commune n?a pas de lieu ou de temple notoire, cependant on y a repertorié pas mal de Hougans et de Mambos qui offrent leur service à la population de la commune et surtout aux adeptes du vodou.

Identification commune:ADH

Creation= ; Numero=821; Superficie:348.73km2

Noms de la commune

Nom Habitant Debut assignation Fin assignation
Anse d'Ainault Anselais ou Hainaudin

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
Anse d'Ainault

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BDO 2ème Section Boudon ADH
GDO 1ère Section Grandoit ADH
IPJ 3ème Section Ilet à Pierre Joseph ADH
MDO 4ème Section Mandou ADH
VAH

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Anse d?Hainault, commune du département de la Grand?Anse a quatre (4) sections communales Deux (2) de ces sections communales, Grandoit et Boudon sont considérées comme des zones intérieures tandis que les autres sections communales et la ville d?Anse d?Hainault sont cotières. Le relief dominant de trois (3) des sections communales est le morne, la ville et la 4ème section sont dominées par la plaine. Suivant la période, la température de la commune d?Anse d?Hainault est soit chaud soit normal. Ses habitants portent le nom d?Anselais ou Hainaudin. En 1998, la population totale de la commune d?Anse d?Hainault était estimée à 30 549 habitants avec une densité de 298 habitants/km2. En 2004 cette population atteindra plus de 34 000 âmes avec une densité de près de 335 habitants/km2 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau d?inspection scolaire. Deux (2) kindergarten, quartoze (14) écoles primaires dont sept (7) publiques, cinq (5) privées et deux (2) congréganistes ont été repertoriées dans la commune . Au niveau secondaire, trois (3) écoles dont une publique et deux (2) privées ont été recensées dans la commune. On y retrouve également deux Centres d?Alphabétisation et quatre (4) écoles Techniques et Professionnelles. Il n?y a pas d?Université dans la commune d?Anse d?Hainault. Dans le domaine de la santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune. On y a inventorié deux (2) hôpitaux publics et un dispensaire privé avec trois (3) médecins, un (1) dentiste, deux (2) infirmières et huit (8) auxiliaires. La commune n?a pas de partis politiques. On y a denombré deux (2) organisations populaires et deux (2) organisations internationales. Du côté de la religion, la commune d?Anse d?Hainault a cinq (5) églises (chapelles comprises) catholiques, quatre (4) églises baptistes, trois (3) églises adventistes, six (6) églises pencotistes et deux (2) salles du Royaume des Témoins de Jéhovah. La commune d?Anse d?Hainault a quatre (4) rivières, six (6) sources et un (1) étang. On y dénombre également vingt (20) puits et sept (7) fontaines publiques. Seule la ville d?Anse d?Hainault est électrifiée par l?Electricité D?Haiti (EDH). La fréquence d?alimentation est de 42 heures par semaine. La commune est dotée d?un Centre d?appel téléphonique qui contient quatre (4) cabines dont trois (3) sont fonctionnelles. Il n?existe pas de bureau postal, journal/revue et station de télévision dans la commune. Cependant, on y retrouve deux (2) stations de radio. Pour ce qui a trait aux infrastructures économiques et financières la commune est très mal pourvue. Elle a un (1) hôtel et cinq (5) restaurants. Du côté des infastructures administratives et judiciaires, deux (2) tribunaux de paix, un prison, un bureau d?état civil et un commissariat avec huit (8) policiers ont été repertoriés dans la commune. La pêche, l?agriculture, le commerce et l?artisanat sont les principales activités économiques de la commune. Les habitants de la commune font des échanges commerciaux avec les communes des Irois et de Dame Marie. Quant à la Culture et au Loisir, trois (3) bibliothèques scolaires, une (1) salle de cinéma (système vidéo), une salle de theâtre (la salle paroissiale) ont été denombrées dans la commune d?Anse d?Hainault. Les sports pratiqués le foot-ball, le volley-ball, le basket-ball, l?athlétisme et le cyclisme. La commune n?a pas de monuments et sites historiques. Son saint patron est St Jean Baptiste, fêté le 24 juin de chaque année.

Identification commune:AND

Creation= ; Numero=321; Superficie:171.21km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
32

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BAC 2ème Section Bas De L'acul (Basse Plaine) AND
BAQ 2ème Section Baquet AAV
CAD 5eme Section Coupe à David AND
CLO 1ère Section Camp-Louise AND
GRA 4ème Section Grand Ravine AND
MRN 3ème Section Mornet AND
QCL Quartier Camp-Louise AND
QSF Quartier La Soufrière AND
SOU 6eme Section Soufrière AND
VAN Ville de L'acul du Nord AND

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Acul du Nord, une des dix neuf (19) communes du département du Nord, n?a pas eu d?ancien nom. Sa date d?élévation au rang de Commune n?est pas précisée. Elle a deux (2) quartiers et six (6) sections communales. Les habitants de la commune de l'Acul du Nord portent le nom d?Aculois. En 1998, la population de l'Acul était estimée à 71 272 habitants. Selon les dernières projections réalisées par l?IHSI, la population de cette commune pourra atteindre un peu plus de 78 000 habitants en l?an 2004. Pour une superficie de 171,21 km2 , sa densité était égale à 416 habitants/km2 en 1998 et pourra atteindre près de 457 habitants/km2 en l'an 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la Commune par un bureau d?Inspection Scolaire. Quatre vingt onze (91) écoles primaires ont été inventoriées à l?Acul du Nord. On y retrouve également deux écoles secondaires (une publique et une privée) et une (1) école professionnelle. Il n?y a ni centre d?alphabétisation, ni université, ni autre école supérieure dans la Commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la Commune. On y dénombre trois (3) dispensaires, un (1) centre de santé avec lit avec deux (2) médecins, quatre (4) infirmières, sept (7) auxiliaires, vingt (20) matrones certifiées et deux (2) techniciens de laboratoire. En ce qui a trait à la religion, plus de quarante huit (48) temples ont été répertoriés dans la Commune. Le nombre d?Eglises et de Chapelles pour les confessions telles que : Catholique, Baptiste, Advententiste, Pentecotiste ne dépassent pas dix (10). Les Eglises Pentecôtistes (vingt cinq (25) au total) représentent la confession la mieux représentée (en nombre de temples) dans la commune. Cinq (5) Organisations Populaires, cinq (5) groupements de paysans, deux (2) groupements de femmes et une (1) Organisation Non Gouvernementale forment les institutions politiques et autres organisations de la Commune. Pour la disponibilité en eau, la commune de l?Acul du Nord a huit (8) rivières et une (1) source . En plus de ces points d?eau, quatre (4) forages simples et douze (12) pompes sont utilisés pour la lessive, le breuvage, et les autres services domestiques. L?Electricité d?Haïti est l?institution qui assure la distribution du courant électrique dans la ville de l?Acul du nord qui est la seule zone électrifiée. Elle est alimentée par le central électrique situé au Cap-Haïtien. La fréquence est très irrégulière. Il n?y a pas de service postal dans la commune. En ce qui a trait aux Infrastructures Economiques et Financières, la commune est très mal pourvue. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un Sous Commissariat, quatre (4) Tribunaux de Paix et quatre (4) Bureaux d?état civil qui ne fonctionnent pas très bien. L?Agriculture, le commerce, l?Elevage et la Pêche constituent les principales activités économiques de la commune. Les établissements commerciaux sont quasi inexistants. Au niveau de la Culture et du Loisir, la situation n?est pas très différente. A part le foot-ball qui reste le seul sport pratiqué dans la Commune et les huit (8) gaguères qui fonctionnent une (1) fois par semaine, on ne retrouve ni bibliothèque, ni musée, ni salle de théâtre et de cinéma, ni night club, ni restaurant dansant. Chaque année, la commune de l?Acul du Nord fête plusieurs saints patrons : ? Notre Dame de la Nativité (8 septembre, ville d'Acul du Nord), Sainte Thérèse de l?Enfant Jésus (1 octobre, Mornet (Grison-Garde)), Sainte Antoine (13 juin, Soufrière), Saint Arsène (19 juillet, La Bruyère), Saint Louis (22 juin, Camp-Louise).

Identification commune:ANG

Creation= ; Numero=752; Superficie:144.7km2

Noms de la commune

Nom Habitant Debut assignation Fin assignation
Commune des Anglais Anglaisien

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
75

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CSS 3ème Section Cosse ANG
EDL 2ème Section Edelin ANG
VGL Ville Des Anglais ANG
VRN 1ère Section Verone ANG

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La commune des Anglais l'une des dix huit (18) communes du département du Sud, comprend trois (3) sections communales. A pert La 2eme section d'Edelin qui est intérieure, la ville et les deux autres sections communales sont cotières. Le relief dominant de la commune est la plaine ou le morne suivant que l'on se trouve en ville ou dans les sections communales. Le climat de la ville et de la troisième section communale est normal. Les deux autres sections communales sont fraiches. Le nom des habitants de la commune des Anglais est Anglaisien. En 1998, La population de la commune des Anglais était de 34 461 habitants avec une densité égale à 238 habitants/km2. En l'an 2004, cette population pourra atteindre plus de 39 000 habitants. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas son représenté dans la commune des Anglais. Vingt deux (22) écoles primaires, deux (2) écoles secondaires, trois (3) écoles techniques et professionnelles et quatre (4) centres s'alphabétisation y ont été repertoriés. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune des Anglais. On y retrouve un hôpital avec deux (2) médecins dont l'un est diplomé et l'autre, un stagiaire. Du côté de la Relligion, six (6) églises (chapelles comprises) catholiques, trois (3) églises baptistes, deux (2) églises adventistes, deux (2) égllises pentecotistes et seize (16) autres églises ont été répertoriées dans la commune. Deux (2) représentations de partis politiques, vingt huit (28) organisations populaires, quatre (4) groupements de paysans, deux (2) groupements de femmes et une (1) organisation internationale forment les institutions politiques et organisationnelles dans la commune. La commune des Anglais a quatre (4) rivières, vingt sept (27) sources, un (1) étang, deux (2) lagons, quatorze (14) puits et vingt deux (22) fontaines publiques. La commune des Anglais n'est pas électrifiée. Elle n'a pas de service téléphonique. Il n'y a ni station de radio, ni station de télévision, ni journal/revue dans la commune. La commune des Anglais est l'une des communes du pays qui n'a pas de représentation policière. Cependant, on y retrouve un tribunal de paix, une (1) salle de garde à vue et un bureau d'état civil. L'agriculture, l'élevage et le commerce sont les activités économiques dominantes de la commune. Port-au-Prince, Chardonnière, Tiburon, Cayes et Miragoane sont les principales communes avec lesquelles les anglaisiens font des échanges commerciaux. Quant à la Culture et au Loisir, la commune des Anglais n'est pas bien pourvue. Elle a une (1) salle de théâtre, une salle (1) de cinéma, un (1) terrain de foot-ball et une place publique. De plus, elle fête son saint patron " Immaculée Conception" chaque 8 décembre.

Identification commune:AQN

Creation= ; Numero=731; Superficie:619.84km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
73

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BDQ 3ème Section Brodequin AQN
BLL 2ème Section Bellevue AQN
CMO 12ème Section Colline à Mongos AQN
FLA 4ème Section Flamands AQN
FNB 9eme Section Fond Des Blancs AQN
FRG 11ème Section Frangipane AQN
GRD 10ème Section Guirand AQN
LAC 6eme Section La Colline AQN
MAC 1ère Section Macéan AQN
MCF 5eme Sectiom Mare à Coiffe AQN
VAQ Ville D'Aquin AQN
QFB Quartier Fond Des Blancs AQN
QVB Quartier Vieux Bourg D'Aquin AQN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Aquin, ville du 15ème siècle est d?origine indienne. A cette époque, elle s?appelait ?Yaquimo?. Les espagnols arrivés en 1492 déplaçaient la ville de l?endroit où elle se trouvait (à l?époque indienne) pour la placer du côté de Gros Lime, là où les rivières de Boisrond et de Brodequin se rencontrent. Laissée plus tard aux Français, ces derniers l?ont appelée: Aquin. Sa date d?élévation au rang de commune n?est pas connue. Elle possède dix (10) sections communales. Le relief de la ville, d?un des deux quartiers et quatre (4) de ses sections communales est la plaine. Celui des autres sections communales est le morne. La commune est côtière et son climat varie suivant la zone géographique et la saison. Ses habitants s?appellent Aquinois. En 1998, la population de la Commune d?Aquin était de 68 190 habitants, elle atteindra environ 69 000 âmes en 2004. Pour une superficie de 619.85 km2 , sa densité était de 110 habitants/km2 et atteindra près de 111 habitants/km2 en l?an 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la Commune d?Aquin par un bureau d?Inspection Scolaire. Six (6) kindergarten, 200 écoles primaires et dix (10) écoles secondaires ont été répertoriées dans la Commune. On y dénombre également six (6) écoles techniques et professionnelles, 65 centres d?alphabétisation et une (1) école supérieure. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la Commune d?Aquin Quatre (4) établissements sanitaires ont été dénombrés dans la Commune avec un personnel technique composé de cinq (5) médecins, un (1) dentiste, huit (8) infirmières, dix neuf (19) auxiliaires et 68 matrones. Dans le domaine de la religion, la Commune d?Aquin a trente (30) églises (chapelles comprises) catholiques, quinze (15) églises (stations comprises) baptistes, sept (7) temples adventistes, sept (7) églises pentecôtistes, trois (3) salle du royaume des Témoins de Jéhovah et 26 autres églises. En ce qui à trait aux ressources en Eau, la commune d?Aquin a six (6) rivières, trois (3) sources, un (1) étang et un (1) lagon. Par ailleurs, soixante (60) forages simples, 150 puits artésiens, des fontaines publiques munies d?au moins quinze (15) robinets et vingt (20) pompes y ont été également répertoriés. Seule la ville d?Aquin est électrifiée, la fréquence d?alimentation en énergie électrique est d?environ trente cinq (35) heures/semaine. La Commune a un service de téléphone disposant de quatre (4) cabines téléphoniques. Il n?y a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. Un commissariat, un tribunal civil, un parquet, trois (3) tribunaux de paix et un bureau d?état civil constituent les infrastructures administratives et judiciaires de la Commune. Au niveau des infrastructures économiques et financières la commune n?est pas bien pourvue. On y retrouve un (1) hôtel, cinq (5) restaurants (un grand et quatre petits), une (1) banque et une (1) coopérative de commercialisation. Il faut signaler que le Ministère de l?Economie et des Finances (MEF), est représenté dans la Commune d?Aquin par un bureau et dirigé par un directeur situé à la rue Julien Raymond. Quant à la Culture et au Loisir, la Commune d?Aquin a une bibliothèque et trois (3) salles de cinéma. La salle paroissiale sert de salle de théâtre. Les sports pratiqués dans la commune sont : le foot-ball, le basket-ball et le tennis. Trois (3) night club fonctionnant de manière occasionnelle et six (6) gaguères ont été répertoriés dans la Commune. En ce qui concerne les patrimoines culturels, une (1) grotte a été répertoriée à la 12ème section communale, entretenue par les gens de la zone et surtout par les pèlerins qui y viennent pour adorer et fêter le Saint Grégoire.

Identification commune:ARC

Creation= ; Numero=141; Superficie:7958km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
14

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
DLC 5eme Section Delices ARC
FOB 7eme Section Fonds Baptiste ARC
MNR 8eme Section Montrouis ARC
MTH 6eme Section Matheux ARC
QST Quartier de Saintard ARC
VAC Ville De L'Arcahaie ARC
VAS 2ème Section Des Vases ARC

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La commune de l?Arcahaie faisait partie du caciquat Xaragua et portait à cette époque le nom de Kayaha puis Akaha. Du temps de la colonie française, les français l?ont appelée Arcahaie. Elle a cinq (5) sections communales et un (1) quartier. Elle est côtiere, son relief dominant est la plaine et son climat est normal. Ses habitants portent le nom d?Archelois. En 1998, la population de la commune de l?Arcahaie était estimée à 93 559 habitants, en 2004 elle pourra atteindre un peu plus de 102 000 âmes. Pour une superficie de 795,80 km2 , sa densité était de 118 habitants / km2 en 1998 et en 2004 elle atteindra près de 128 habitants / km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté par un bureau d?inspection scolaire. La commune de l?Arcahaie a six (6) kindergarten privés. Elle contient cent (100) écoles primaires dont neuf (9) publiques, quatre vingt quatre (84) privées et sept (7) de type congréganiste. De plus, neuf (9) écoles secondaires dont une (1) publique, sept (7) privées et une (1) de type congréganiste et quatre (4) écoles professionnelles ont été repertoriées au niveau de la commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune de l?Arcahaie par un bureau sanitaire communal de l?Arcahaie. Huit (8) médecins, deux (2) dentistes, treize (13) infirmières, huit (8) auxiliaires, un (1) technicien de laboratoire assurent le service sanitaire de la commune. Du côté de la religion, quatre vingt seize (96) temples (chapelles et stations comprises) ont été repertoriées dans la commune de l?Arcahaie. Vingt (20) églises catholiques dont trois (3) paroisses et dix sept chapelles, cinq (5) églises baptistes ( stations comprises ), cinq (5) églises adventistes pour les plus importants ont été inventoriées dans la commune. La commune a cinq (5) représentation de parti politique, une (1) organisation populaire, un (1) groupement de paysans, trois (3) groupements de femmes et deux (2) O.N.G. Pour la disponibilité en eau, la commune de l?Arcahaie a quatre (4) rivières, trois (3) sources et des fontaines publiques munies de sept (7) pompes. La ville et ses environs sont électrifiées. L?Electricité d?Haïti est le principal fournisseur du courant électrique. La fréquence d?alimentation est de quarante deux (42) heures par semaine. La commune a un bureau de téléphone, un bureau postal, un journal/revue. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune est assez bien pourvue. On y retrouve quatre (4) hôtels, quatre (4) restaurants, deux (2) caisses populaires, deux (2)centres de coopérative de commercialisation. L?agriculture et l?élevage constituent les principales activités économiques de la commune. Six (6) matériaux de construction, quatre (4) centres de provision alimentaire, six (6) boutiques, dix neuf (19) dépots, deux (2) stations d?essence, une (1) morgue privée, six (6) pharmacies, trois (3) photocopieuses, un (1) studio de beauté, un (1) studio de photo et quatre (4) dry cleaning forment les établissements économiques et commerciaux de la commune de l?Arcahaie. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?avait pas de bibliothèque au moment de l?inventaire. Elle n?a ni musée, ni salle de théâtre, cependant, elle a trois (3) salles de cinéma (vidéo-cassette). Les sports pratiqués sont le football, le tennis, le basket-ball et le volley-ball. La commune a également sept (7) night-club, neuf (9) gaguères et deux (2) places publiques. En termes de Patrimoines Culturels, la commune a un bon nombre de sites historiques et coloniaux. Par exemple, on a : lemonument de Dessalines sur la place d?Armes, la maison de Cathérine Flon et le lieu communément appelé ?Grann Guiton?

Identification commune:ARN

Creation= ; Numero=723; Superficie:25.9km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
72

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
ANQ 3ème Section D'Arniquet ARN
VNQ Ville De Arniquet ARN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville d?Arniquet fut élevée au rang de commune en 1980. Par sa position géographique, elle est une commune intérieure. Son relief dominant est la plaine et son climat est considéré comme normal. Les habitants de la commune d?Arniquet porte le nom d?Arniquois. En 1998, la population de cette commune était de 13 767 habitants, 88% de cette population vivaient en milieu rural. Pour une superficie de 25,9 km2 , sa densité était égale à 531,54 habitants/km2 en 1998. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune. Trois (3) kindergarten, vingt cinq (25) écoles primaires (niveau préscolaire compris), quatre (4) écoles secondaires et deux (2) écoles techniques et professionnelles ont été repertoriés dans la commune. Il n' y a ni centre d?alphabétisation, ni université, ni autres écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique n?est pas représenté dans la commune d'Arniquet. Le personnel médical est composé de trois (3) infirmières, sept (7) auxiliaires et de deux (2) matrones certifiées. Du côté de la religion, dix neuf (19) églises (chapelles) catholiques, deux (2) églises baptistes, une église adventiste, trois (3) églises pentecôtistes, trois (3) églises de Dieu, une salle du royaume des Témoins de Jéhovah et une autre église (Eben-Ezer) ont été dénombrés dans la commune. La commune d?Arniquet a trois (3) rivières, trois (3) sources, et des fontaines publiques munies de douze (12) robinets. En ce qui concerne l?électricité et la communication, seule la ville d?Arniquet est électrifiée par un moteur électrique, sous la direction de l?Electricité d?Haïti (EDH)). Il n?y a ni téléphone, ni station de radio, ni station de télévision, ni journal/revue dans la commune. Le service postal existe seulement en ville. La distribution des courriers s?effectue à pied par le facteur du bureau postal. En ce qui a trait aux infrastructures économiques et financières, Un (1) restaurant, une (1) caisse populaire et une (1) coopérative de commercialisation ont été dénombrés dans la commune. Pour les établissements commerciaux, la commune n?a que deux (2) grandes boutiques et un (1) matériaux de construction. Quant à la Culture et au Loisir, la commune d?Arniquet a une (1) salle de théâtre, une (1) salle de cinéma, un (1) terrain de foot-ball, deux (2) night club, cinq (5) gaguères et une (1) place publique. La commune n?a ni bibliothèque, ni musée.

Identification commune:ASL

Creation= ; Numero=854; Superficie:158.82km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
85

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
ASI 1ère Section L'Asile ou Nan Paul ASL
CHA 8eme Section Changeux ASL
MRS 4ème Section Morisseau ASL
TNA 3ème Section Tournade ASL
VLA Ville de L'Asile ASL

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Asile l'une des communes du département de la Grand'Anse fut élevée au rang de commune en 1934. Elle est intérieure. Son relief dominant est le morne et son climat varie suivant la saison et suivant l?endroit où l?on se trouve dans la commune. Ses habitants portent le nom d' « Asilois ». En 1998, la population de la commune de l?Asile était évaluée à 41 641 habitants, la majorité, soient 98% vivaient en milieu rural. En l?an 2004, cette population pourra atteindre un peu plus de 48 000 habitants. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune depuis près de quarante quatre (44) années. Deux personnes forment actuellement le personnel du bureau. En ce qui concerne les établissements scolaires, soixante (60) écoles primaires (niveau préscolaire compris), cinq (5) écoles secondaires et trois (3) écoles techniques et professionnelles en majorité privée ont été inventoriées dans la commune. Elle a quarante neuf (49) centres d?alphabétisation qui ne fonctionnaient pas au moment de l'inventaire. Elle n?a ni université, ni écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune. Deux (2) dispensaires et un hôpital ont été repertoriés dans la commune. Le service sanitaire est assuré dans la zone par un (1) médecin, une (1) infirmière, trois (3) auxiliaires et un (1) technicien de laboratoire. Du côté de la religion, de nombreux cultes ont été dénombrés dans la commune. Le nombre d?églises (chapelles et stations comprises) se revêlent être plus nombreuses pour les Catholiques , Baptistes et Pentectistes. Au niveau des infrastructures techniques, la commune de l?Asile a trois (3) rivières et sept (7) sources. Pour l?électricité et la communication, seule la ville est électrifiée par un moteur électrique sous la direction de la mairie. Le service téléphonique est assuré par quatre (4) employés. Trente quatre (34) lignes sont disponibles, mais seulement trois (3) d?entre elles fonctionnent sous forme de cabine au bureau même de la Téléco. Il y a un seul facteur chez qui les gens passent prendre leurs courriers. A part une station de radio située dans la ville depuis environ deux (2) ans la commune de L'Asile ne dispose pas de station de télévision, ni de journal/revue . Concernant les infrastructures économiques et financières, la commune en est pratiquement dépourvue et en terme d?activités économiques, l?agriculture et l?élevage sont prédominants. A part les dix (10) petites boutiques qui se trouvent dans la ville de l ?Asile, la commune est presqu'entièrement dépourvue d?établissements commerciaux, on n?y retrouve qu?un (1) service de photocopie et un (1) salon de coiffure. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a ni bibliothèque, ni musée, ni salle de théâtre et de cinéma. On pratique le football sur un (1) seul terrain qui se situe dans la ville de l?Asile et de plus, vingt un (21) gaguères fonctionnent chaque jour dans la commune. En terme de patrimoines culturels, la commune n?a pas de monuments et de sites, on n?y retrouve qu?un lieu de pélérinage qui se situe dans la première section communale.

Identification commune:ASR

Creation= ; Numero=523; Superficie:465.33km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
52

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
ARB 1ère Section de L'arbre ASR
QSD Quartier Sources Chaudes ASR
SCH 2ème Section Sources Chaudes ASR
VAR Ville de L'Anse Rouge ASR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Anse Rouge, commune du département de l'Artibonite a été fondé en 1947 et est élevé au rang de commune durant la même année. Cette commune comprend un quartier et deux (2) sections communales. Son relief est dominé par le morne et la plaine. Son climat varie du normal au chaud et par sa position géographique, elle est côtière. Ses habitants portent le nom d?Anse Rougeois. La population de la commune d?Anse Rouge était estimée à 32 420 habitants en 1998 et pourra atteindre un peu plus de 37 000 habitants en 2004. Avec une superficie de 465,33 km2 , sa densité était de 70 habitant/km2 en 1998 et pourra atteindre 80 habitant/ km2 en 2004. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau d'inspection régionale. Concernant les établissements scolaires, au niveau primaire, on y retrouve 139 écoles dont sept (7) publiques, cent trente (130) privées et deux (2) congréganistes. Au niveau secondaire, on dénombre cinq (5) écoles, une (1) publique et quatre (4) privées. Sur le plan de la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans lacommune d'Anse Rouge. Concernant les établissements sanitaires, il y a un (1) centre de santé avec lit et cinq (5) dispensaires. Par ailleurs, un (1) médecin, un (1) dentiste, quatre (4) infirmières et cinq (5) auxiliaire assurent le service sanitaire au niveau de la commune. Du côté de la Religion, plus de 61 temples de toutes croyances ont été inventoriés dans la commune. Ces temples sont repartis en Catholique, Baptiste et Adventiste. Les églises Baptistes se revèlent être les plus nombreuses avec 47 temples (stations comprises). En ce qui concerne les Partis Politiques et Organisations, on dénombre dans la commune: quatre (4) partis politiques, sept (7) organisations populaires, un (1) groupement de paysans, un (1) groupement de femmes, deux (2) ONG et deux (2) organisations internationales avec plusieurs annexes. Un étang a été dénombré au niveau de la commune. En ce qui a trait aux autres points d'eau, on a enregistré trente trois (33) forages simples, deux (2) puits artésiens et une (1) pompe. L'eau est destinée à des utilisations domestiques. Du point de vue d?infrastructures techniques, la commune d?Anse Rouge n'est pas électrifiée, la commune d'Anse Rouge ne dispose pas de station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a trois (3) tribunaux de paix et un commissariat. Il n'y a pas de prison à Anse Rouge. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers par exemple, on ne retrouve pas de banque dans la commune. Les anse- rougeois se rendent dans d'autres communes pour effectuer les opérations bancaires. Entre autres, on retrouve quatre (4) restaurants, deux (2) autres centres d'acceuil, deux (2) caisses populaires et deux (2) coopératives de commercialisation. Quant à la Culture et au Loisir, les gaguères sont au nombre de seize (16). Concernant les autres types de divertissement, cette commune dispose de dix (10) terrains de foot ball localisés un peu partout à travers la commune (ce ne sont que des espaces de jeu en mauvais état) d'une (1) salle de cinéma et d'une salle de théâtre. Pour les patrimoines culturels, il n'y a pas de monuments et sites dans la commune d'Anse Rouge.

Identification commune:BAB

Creation= ; Numero=913; Superficie:220.22km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
91

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CDA 2ème Section Carreau Datty BAB
DSP 5eme Section Despas COT
HDM 3ème Section Haut Des Moustiques BAB
LPL 1ère Section La Plate BAB
VBB Ville de Bassin Bleu BAB

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Bassin-Bleu portait dans le passé le nom de "Nan Pèze" . Il fut élevé au rang de commune en 1930, date se confond avec celle de fondation de la ville. Les habitants de la commune de Bassin-Bleu s?appellent bassin-bléen. Toute la commune de Bassin-Bleu est située à l?intérieur du territoire national. Le relief de la ville de Bassin-Bleu est formé d?une plaine. Ses trois sections communales sont respectivement formées de morne ( 1è section La Plate ), de plaine ( 2è sect. Carreau Datty) et de plateau ( 3è sect. Haut des Moustiques ). Le climat de ces sections communales est normal. Cette commune s?étend sur une superficie de 220.22 km2 et compte environ 26 habitations et 86 localités. Sa population est estimée en 1998 à 36 411 habitants et atteindra environs 40 600 habitants en 2004. Dans le domaine de l?éducation, le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune de Bassin-Bleu par un bureau ?d?Inspection Scolaire?. On y dénombre deux ( 2 ) kindergarten, 70 écoles primaires , 5 écoles secondaires, une école technique et 21 centres d?alphabétisation. Il convient de noter que la commune de Bassin-Bleu n?a ni université ni école supérieure. En ce qui a trait à la santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?a pas de représentation au niveau de la commune de Bassin-Bleu. On y dénombre, par contre, un ( 1 ) hôpital et un dispensaire public. Le personnel médical est composé d?un médecin et de deux auxiliaires. Du coté de la religion, quarante six (46) temples, toutes croyances confondues (mis à part le vodou) sont dénombrés dans la commune de Bassin-Bleu. Les églises de Dieu occupent le premier rang avec 37 % du total, viennent en second rang les temples catholiques (28 %) Les troisième et quatrième rangs sont respectivement occupés par les temples baptistes (17 %) et adventistes (13 %). La commune de Bassin-Bleu a quatre ( 4 ) rivières, quatre (4 ) sources et deux (2) étangs. Les rivières et les sources sont captées et distribuées. L?utilisation des deux étangs n?est pas précisée. On n?y retrouve ni lac , ni lagon. La ville de Bassin-Bleu est électrifiée durant quatre heures par semaine par un moteur électrique. L?électrification de cette zone a été rendue possible grâce aux efforts de certains Parlementaires. La commune de Bassin-Bleu est équipée d?un service de téléphone, mais il convient de faire remarquer l?inexistence de la presse parlée, écrite et télévisée. Sur le plan économique et financier, la commune de Bassin-Bleu est dépourvue de morgue privée, de service de photocopie, de salon de coiffures, de photographie, de dry cleaning, de port, d?aéroport, de caisse populaire et de banque. On y compte cependant deux (2 ) stations d?essence et deux ( 2 ) pharmacies. En terme de culture et de loisirs, cette commune est dépourvue de bibliothèque, de salle de cinéma, de place publique, de monuments et sites et de temples notoires du vodou. On y compte une salle de théâtre, un musée, un night-club et sept ( 7 ) gaguères. On y pratique le foot-ball, le cyclisme et l?athlétisme.

Identification commune:BAH

Creation= ; Numero=332; Superficie:81.69km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
33

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BIL 5eme Section Bailla Ou Bailly BAH
BPI 4ème Section De Bois Pin BAH
MNO 6eme Section Montagne Noire BAH
VBH Ville de Bahon BAH

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Autrefois, la Ville de Bahon s'appelait "Raque-à-Zinga". Elle fut fondée en 1910 et élevée au rang de Commune en 1932. La Commune de Bahon a trois (3) Sections Communales: Bois-Pin, Bailly, Montagne Noire. Elle est intérieure. Le relief dominant de la ville est la Plaine et celui des Sections Communales est le Morne. Le climat de la Commune est Normal. Les habitants de la Commune de Bahon s?appellent Bahonnais. En 1998, la population de Bahon était estimée à 22 020 habitants avec une densité égale à 269 habitants/km2 . En 2004, cette population atteindra un peu plus de 23 000 habitants et sa densité sera égale à près de 287 habitants/km2 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la Commune. Vingt cinq (25) écoles primaires en majorité privées, dix (10) centres d?alphabétisation et une (1) école secondaire y ont été inventoriés. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la Commune de Bahon. On y retrouve un (1) centre de santé sans lit et un dispensaire privé. De plus, une (1) infirmière et trois (3) auxiliaires assurent le service sanitaire dans la Commune. Pour l?approvisionnement en eau, la commune a une (1) rivière, cinq (5) sources et neuf (9) puits artésiens pour usage domestique. La commune n?est pas électrifiée pour le moment. Elle n?a pas de Téléphone et le service postal existe avec un nombre restreint d'employés . Les voies qui conduisent de la ville vers les sections communales ou qui relient les sections communales entre elles sont constituées de sentiers et de route en terre battue. Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires, la commune de Bahon n'a pas de représentation policière. Elle a un tribunal de Paix et un bureau d'Etat Civil. Concernant les infrastructures administratives et judiciaires, la commune de Bahon n?a pas de représentation policière. Elle a un tribunal de Paix et un bureau d'etat civil. L?agriculture, l?élevage et le commerce constituent les activités économiques principales de la commune. Les commerçants s?approvisionnent dans d?autres communes comme : Cap-Haïtien, Port-au-Prince, Grande Rivière du Nord. A part neuf (9) épiceries inventoriées à Bahon, la Commune n'a pas d'autres établissements commerciaux. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Bahon n'a pas de bibliothèque, musée, salle de théâtre et de cinéma. Les gaguères sont au nombre de quatorze (14). Les sports pratiqués dans la Commune sont : le foot-ball et le volley-ball. En ce qui concerne les patrimoines culturels, deux (2) sites historiques (deux forts) ont été inventoriées à Bahon. Saint-Joseph est le Saint patron de la Commune, fêté chaque dix neuf (19) Mars.

Identification commune:BAI

Creation= ; Numero=221; Superficie:288.38km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
22

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BCX 6eme Section Bas de La Croix BAI
BGD 5eme Section Bas de Grandou BAI
BGG 9eme Section Bas des Gris Gris BAI
BGH 7eme Section Bras Gauche BAI
BSL 1ère Section Brésilienne BAI
HGD 4ème Section Haut Grandou BAI
ORG 8eme Section Orangers BAI
TMA 2ème Section Trou Mahot BAI
VBN Ville de Bainet BAI

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Une baie nette, c'est-à-dire sans aucun récif a inspiré le nom de la commune de "Baînet" (Prêtre Parisot, 1997). Avec ses 300 ans, la commune de Baînet est l'une des communes les plus anciennes du pays. Ses habitantss'appellent Bainetiens. Après celle de Jacmel, Baînet est la commune possédant le plus grand nombre de sections communales du Sud-Est. La ville et trois (3) de ses sections communales sont baignées par la mer. Le relief de la commune est dominé par les mornes et le climat est considéré comme normal puisque deux sections communales seulement sont reconnues comme fraîches. La ville de Baînet comprend une seule zone d'extension connue sous le nom de "Kanpanyòl". En 1998, la population de cette commune était évaluée à 78 537 habitants dont la grande majorité soit 96% vivaienten milieu rural. Avec une superficie évaluée à 288,38 km2 , la densité de la commune de Baînet était de 272,34 habitants/km2 en 1998 et pourra atteindre 279,25 en 2004. Dans le domaine de l'éducation, le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune depuis plus de 51. Quatre (4) personnes forment actuellement le personnel du bureau avec un inspecteur comme responsable. Un (1) Kindergarten, 123 écoles (niveau pré-scolaire compris) primaires en majorité privées, sept (7) écoles secondaires et trois (3) écoles techniques et professionnelles ont été inventoriées à Bainet. La commune n'a ni Centre d'alphabétisation, ni Ecoles Supérieures, ni Université. En ce qui a trait à la santé, la représentation du Ministère dans la commune est vieille de 46 ans. Les établissements assurant le service sanitaire de la zone sont au nombre de sept (7) avec un nombre minimum de quinze (15) techniciens, dont 60% sont des auxilliaires. Dans le domaine de la religion, de nombreux cultes ont été dénombrés dans la commune. Le nombre d'églises,de temples ou de chapelles est plus important pour les "Assemblée de Dieu" (65) et "Eglise de Dieu" (55). Pour l'eau, la commune de Baînet est bien pourvue. Quatre (4) rivières et plus de 160 sources y ont été inventoriées. Pour l'électricité et la communication, seul le centre ville est électrifié mais, partiellement. Il n'y a pas de téléphone. Le service postal n'existe que pour la zone urbaine. De plus, dans le domaine de la presse, il n'y a ni station de radio, ni station de télévision. On n'y trouve qu'une magazine (Developman ak Demokrasi) de publication mensuelle. Au niveau des infrastructures économiques et financières, la commune n'est pas bien pourvue. En termes d'activités économiques, l'agriculture et le commerce viennent en tête. A part quelques dépots, boutiques et centres de provisions alimentaires qui se trouvent en ville, la commune est dépourvue d'établissements commerciaux. Une phamarcie, un salon de coiffures et un studio de photo constituent les établissements économiques de la commune. Les activités touristiques ne sont pas très intenses toutefois, pendant l'été les sites/plages reçoivent ordinairement un grand nombre de visiteurs. Quant à la Culture et aux Loisirs, la commune ne possède qu'une bibliothèque communautaire. Elle ne dispose pas de musée, de salle de théatre et de cinéma. On pratique le foot ball avec trois (3) espaces de jeu dispononibles. La place publique sert éventuellement de terrain aux pratiquants des sports comme le "Basket ball", le "Volley ball". L'Athlétisme et le Cyclisme sont aussi présents, mais l'absence de pistes régulières handicape la pratique normale de ces deux disciplines sportives. Trois "Forts" considérés comme sites historiques font partie des patrimoines culturels de la commune de Baînet.

Identification commune:BAR

Creation= ; Numero=852; Superficie:234.19km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
85

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
FTT 3ème Section Fond Tortue BAR
GEN 1ère Section ou Mathon BAR
GNB 6eme Section Grand Boucan BAR
PLN 4ème Section La Plaine BAR
QGB Quartier De Grand Boucan BAR
RSA 5eme Section Rivière Salée BAR
TEE 2ème Section Tête D'Eau BAR
VBA Ville des Baradères BAR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Baradères commune du département de la Grand?Anse n?a pas d?ancien nom. Elle a six (6) sections communales et un quartier. La ville des Baradères, le quartier et la sixième section communale de Grand Boucan sont côtières. Les autres sections communales sont considérées comme des zones intérieures. Le relief dominant de la commune est le morne et son climat est surtout normal. Ses habitants portent le nom de Baraderois. La population totale de la commune des Baradères en 1998 était estimée à 42 584 habitants avec une densité de 182 habitants/km2. Elle pourra atteindre plus de 45 000 habitants en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté par un bureau d?Inspection Scolaire. Deux (2) kindergarten dont une privée et une congréganiste, 76 écoles primaires dont 5 publiques, 70 privées et une (1) congréganiste et une école secondaire ont été repertoriées dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune. Les établissements sanitaires repertoriés sont: un (1) hôpital de type public et une (1) clinique dentaire privée. Un (1) médecin, deux (2) dentistes, deux (2) infirmières stagiaires, une (1) auxiliaire stagiaire, dix (10) matrones certifiées et un technicien de labo forment le personnel de ces établissements. Pour la religion, on trouve dans la commune vingt (26) églises (chapelles comprises) catholiques, douze (12) églises baptistes, cinq (5) églises adventistes, quatorze (14) églises pentecotistes, six (6) églises de Dieu, une (1) église wesléenne, une salle du Royaume des Témoins de Jéhovah et une autre église qui a pour nom Corps de Christ. Dans la commune on n?a repertorié que deux (2) partis politiques, deux (2) organisations populaires, un (1) groupement de paysans et un groupement de femmes. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune a trois (3) rivières, quatorze (14) sources, vingt trois (23) puits, dix (10) fontaines publiques et deux (2) pompes. Le centre ville et la section communale de La Plaine sont électrifiées. La fréquence d?alimentation en énergie électrique est de 21 heures par semaine. On ne trouve dans la commune ni bureau postal, ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. Par contre, elle est dotée d?un centre d?appel téléphonique malheureusement en panne au moment de l'inventaire. Au niveau des infrastructures économiques et financières, la commune est très mal pourvue et ne compte qu?une coopérative de commercialisation. Du point de vue des infrastructures administratives et judiciaires, on y a recensé deux (2) tribunaux de paix, deux (2) bureau d?état civil et un (1) sous-commissariat. Cependant, on n?y remarque la présence d?aucun policier. Il y a aussi une prison qui ne fonctionnait pas au moment de l'enquête. L?élevage, l?agriculture et le commerce sont les activités économiques prédominantes des habitants de la commune. Elle a des relations commerciales avec d?autres communes telles que : La Gonave, Cavaillon, Cayes, Miragoane, Port-au-Prince. Pour les établissements économiques, elle ne possède que deux (2) pharmacies. Quant à la Culture et au Loisir, la commune est très mal pourvue. Elle na ni bibliothèque, ni musée, ni salle de theâtre, ni salle de cinéma, ni night club. Vingt sept (27) espaces libres considérés comme des terrains de foot-ball, seize gaguères et une place publique ont été inventoriés dans la commune. En terme de patrimoines culturels, la commune a seulement un site naturel: la grotte de Mapou située à la 5e section communale de Rivière Salée.

Identification commune:BBD

Creation= ; Numero=933; Superficie:181.69km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
93

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
FGE 2ème Section Des Forges BBD
PDO 3ème Section Plaine D'Orange BBD
PFO 1ère Section Plate Forme BBD
VBF Ville de Bombardopolis BBD

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Bombardopolis, commune du département du Nord?Ouest, a été fondé en 1764 et est élevé au rang de commune le 17 octobre 1821, cette commune comprend trois (3) sections communales: Plate forme, Desforges et Plaine d?orange. Les habitants de la commune de Bombardopolis s?appellent Bombardopolitain. En ce qui a trait à sa Configuration, la zone urbaine de la commune et certaines localités des sections communales sont côtières. Le relief dominant de la ville est le plateau, tandis que pour les sections communales, le morne et le plateau constituent le principal relief. Il y a lieu de signaler que le climat est en général normal dans toute la commune. La commune de Bombardopolis a une superficie de 181.69 km2 . Sa population était estimée à 28 461 habitants en 1998 et pourra atteindre près de 33 540 en 2004. Au cours de cette même année (1998) sa densité était de 156.64 habitants/km2, en 2004 elle pourra atteindre environ 184 habitants/km2. Sur le plan de l'Education, le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune de Bombardopolis par un bureau d?inspection régionale de l?enseignement primaire qui a pour responsable un inpecteur régional, chargé de coordonner les activités à travers les différents établissements scolaires de cette commune qui se répartissent en 94 écoles primaires dont huit (8) publiques et 86 privées et trois (3) écoles secondaires: une (1) publique, une (1) missionnaire et une (1) privée. Sur le plan de la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Bombardopolis, cependant il y a un médecin rattaché au service de la communauté qui, dans certain cas, fait la liaison entre la population et le Ministère. Ce médecin est logé dans un centre géré à la fois par des employés de l?Administration publique et des missionnaires américains. En ce qui a trait à la Religion, près de 104 temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune. Ces temples sont repartis en Catholiques, Baptistes, Adventistes, Pentecotistes, Wesleyens, Témoins de jéhovah et Eglises de Dieu. Le nombre d?églises baptiste se révèlent être les plus nombreuses, soient quatre vingt 80 Stations et Chapelles comprises. Au niveau politique et organisationnel, on dénombre dans la commune un (1) parti politique, quatre (4) organisations populaires, quatre (4) groupements de paysans, quatre (4) coopératives non commerciales, huit (8) ONG et trois (3) représentations d?organisations internationales. Quant à la disponibilité en Eau, une (1) rivière et près de vingt trois (23) sources ont été inventoriées au niveau de la commune dont neuf (9) environ de ces sources sont captées. En ce qui a trait aux autres points d?eau,on a enregistré un (1) puit artésien utilisé pour l?abreuvage des animaux et pour la lessive. De plus, des fontaines publiques avec au moins huit (8) robinets et également trois (3) pompes sont destinées à des utilisations domestiques. Concernant l'Electricité, seulement la ville dispose du courant électrique. Ce service est fourni par une mission protestante. Sur le plan de la Communication, la commune de Bombardopolis n?a ni station de radio, ni station de télévision, cependant on y trouve un journal: ?Vwa fawes? localisé à la rue Dumerlin. La fréquence de publication du journal est de deux (2) fois par mois. En ce qui a trait aux infrastructures administratives et judiciaires , la commune a un tribunal de paix et un sous commissariat. Il n?y a pas de prison dans la commune de Bombardopolis. Les Etablissements Economiques et Financiers sont pratiquement inexistants dans la commune. Il n?y a pas de banque et les Bombardopolitains sont obligés de se rendre dans d?autres communes pour effectuer leurs transactions bancaires. On y trouve par contre une (1) caisse populaire , trois (3) centres d?accueil et trois (3) petits restaurants. Quant à la culture et au loisir, la commune de Bombardopolis en est presque dépourvue. Au moment de la collecte des informations, l?Organisation Civique des Jeunes du Farwest était sur le point d?inaugurer une bibliothèque communautaire. Par contre, il n?y a pas de musée, de salle de théâtre et de cinéma. Les gaguères au nombre de huit (8) constituent les principaux lieux de distraction dans la commune. Concernant les autres types de divertissement, cette commune dispose de huit (8) terrains de foot-ball, considérés comme de simples espaces de jeu. Pour les patrimoines culturels, on a enregistré un nombre très restreint de monuments et de sites qui sont localisés dans la localité Bassiane et dans la 2eme section communale. Ils sont tous de type naturel.

Identification commune:BCA

Creation= ; Numero=623; Superficie:393.55km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
62

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BAY 3ème Section des Bayes BCA
BCC 2ème Section Boucan Carré BCA
PMO 1ère Section Petite Montagne BCA
VBC Ville de Boucan Carré BCA

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Boucan Carré, une des douzes (12) communes du département du Centre, portait dans le passé le nom de Chambo. La ville fut fondée en 1948 et élevée au rang de commune en avril 1985. La commune de Boucan Carré a trois (3) sections communales. Elle est intérieure, son relief dominant est le plateau et son climat est normal. Ses habitants s'appellent Boucancaréen. La population de la commune de Boucan Carré était de 35 917 habitants en 1998 et elle pourra atteindre en 2004 près de 39 000 habitants. La superficie de la commune est de 393,55 km2 et elle a connu en 1998 une densité égale à 91,26 habitants/ km2 . Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la commune. Trente sept (37) écoles primaires en majorité privées, 22 centres d'alphabétisations et une (1) école secondaire ont été inventoriées dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la population n'est pas représenté à Boucan Carré. La commune a deux (2) centres de santé avec lit (privés), un dispensaire public et une clinique privée Sept (7) médecins, cinq (5) infirmières, sept (7) auxiliaires, dix (10) matronnes, trois (3) techniciens de laboratoire et vingt quatre (24) autres techniciens forment le personnel des établissements sanitaires de la commune. Près de 49 temples (chapelles et stations comprises) ont été inventoriés dans la commune de Boucan Carré.Dans le domaine de la politique et autres organisations, la commune n'a pas de partis politiques. Par contre, elle a trois (3) organisations populaires, six (6) groupements de paysans et deux (2) groupements de femmes. Pour l'Eau, la commune de Boucan Carré a quatre (4) rivières, des fontaines publiques et sept (7) sources, dont deux (2) d'entre elles sont captées et distribuées. Il faut aussi signaler que le Lac de Péligre passe par la troisième section communale des Bayes, l?une des trois (3) sections communales de la commune de Boucan Carré. La ville de Boucan Carré et trois des habitations (Dufally, Domond, Péligre) de la troisième section communale des Bayes sont électrifiées. En ce qui a trait à la Communication, la commune au moment de l'inventaire n'avait pas de téléphone, ni bureau postal. De la ville vers les sections communales, les voies de communication sont en terre battue. Celles qui relient les sections communales entre elles sont des chemins. De plus, il n'y a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune est pauvre. Il n'y a pas d'hôtel, de pension, de restaurants, de banque. On n'y retrouve qu'une coopérative de commercialisation. L'élevage, l'agriculture, le commerce constituent les principales activités économiques de la commune. A part quelques petites boutiques, la commune n'a presque pas d'établissements commerciaux. Elle est dépourvue de station d'essence, de morgues privées, de pharmacies, de service de photocopie, etc. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Boucan Carré n'a pas de bibliothèque, de musée, de salle de théâtre et de cinéma. Le seul sport pratiqué est le foot ball. En terme de Patromoines Culturels, la commune a un fort. De nombreux Hougans et Mambos ont été également retrouvés dans la commune.

Identification commune:BDH

Creation= ; Numero=932; Superficie:222.42km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
93

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CRM 1ère Citerne Remy BDH
DOD 2ème Section Dos D'Ane BDH
LED 4ème Section L'Estère Dere BDH
RVE 3ème Section Réserve ou Ti Paradis BDH
VBE Ville de Baie De Henne BDH

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME L?ancien nom de la commune de Baie-de-Henne n?est pas précisé. Baie-de-Henne fut élevée au rang de commune en 1889. La ville de Baie-de-Henne fut fondée en 1625. Les habitants de la commune s?appellent Baie-de-Hennois. La ville de Baie-de-Henne est une zone côtière, dominée par une plaine à température chaude. La commune de Baie-de-Henne comprend quatre (4) sections communales. Deux d?entre elles ( 2è et 3è sections ) sont positionnées à l?intérieure de la commune et sont dominées respectivement par une plaine à température normale. Les deux autres sections sont des zones cotières. Le relief dominant de la première section est le plateau. Celui de la 4è section est constitué de morne. La température de ces deux (2) sections communales est considérée comme normale. Cette commune s?étend sur une superficie de 222.42 km2. Sa population est estimée en 1998 à 14706 habitants, et atteindra un peu plus de 17 000 habitants en l?an 2004. Dans le domaine de l?éducation, le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?a pas de représentation au niveau de la commune de Baie-de-Henne. On y compte une école kindergarten, 46 écoles primaires, 2 écoles secondaires et 2 centres d?alphabétisation. Il convient de faire remarquer l?inexistence d?école technique et professionnelle, d?université et autre école supérieure. En ce qui a trait à la santé, le Ministère de la Santé Publique n?a pas de représentation dans la commune de Baie-de-Henne. On y compte un centre de santé sans lit, 3 dispensaires et une clinique . Le personnel médical est ainsi composé : un médecin stagiaire, un dentiste, une infirmière, 9 auxiliaires, 24 matronnes certifiées et un technicien de laboratoire. Du coté de la religion, trente-quatre (34) temples, toutes croyances confondue ( sauf le vodou ) sont dénombrés dans la commune de Baie-de-Henne . Les temples pentecotistes sont prédominants, viennent ensuite les temples baptistes. La représentation de trois (3) partis politiques est constatée dans la commune de Baie-de-Henne. On y compte 5 organisations populaires, 8 groupements de paysans, un groupement de femmes, une coopérative non commerciale, trois (3) organisation non gouvernementale et cinq (5) représentations d?organisation internationale. Dans la commune de Baie-de-Henne on compte trois (3) rivières et quinze (15) sources. Les rivières sont utilisées aux fins d?arrosage. Les sources sont affectées à l?usage domestique et à l?arrosage. Il convient de faire remarquer l?absence d?étang, de lac et de lagon. La commune de Baie-de-Henne n?est pas collectivement électrifiée. Les plus aisés utilisent à domicile leur propre source d?énergie. En terme de communication, la commune de Baie-de-Henne est dotée d?un service téléphonique, par contre les lignes disponibles sont exclusivement affectées aux bureaux publics de la place. En cas de besoin, les particuliers doivent se rendre au bureau de la Téléco. Cette commune compte une station de radio. La presse écrite et télévisée y est pratiquement inexistante. Sur le plan économique et financier, la commune de Baie-de-Henne dispose d?un salon de coiffures et d?un studio de photos, cependant l?inexistence de morgue privée , de pharmacie, de service de photocopie de dry cleaning, d?aéroport, de bureau de change et de banque est tout à fait remarquable. En terme de culture et de loisir, la commune de Baie-de-Henne est dépourvue de bibliothèque, de musée, de salles de théâtre et de cinéma, de night-club, de place publique, de monument et site et de temple notoire du vodou. Le foot-ball y est le seul sport pratiqué. On y compte 16 gaguères.

Identification commune:BEL

Creation= ; Numero=632; Superficie:315.9km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
63

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
QBP Quartier Baptiste BEL
RIA 3ème Section Riaribes BEL
RMA 1ère Section Renthe Mathe BEL
RYS 2ème Section Roy-Sec BEL
VBD

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME De son ancien nom Vella-Dera, sans doute, d?origine espagnole, Belladère, le nouveau nom de la commune n?est qu?une déformation phonétique du premier. La date de fondation de la ville remonte au tout début du 20e siècle, soit en 1910 et celle de son élévation au rang de commune fut août 1948. La commune de Belladère a un quartier et trois (3) sections communales. Par sa position géographique, elle est une commune frontalière. Son relief varie suivant que l?on se retrouve en ville ou en sections communales. A part le quartier de Baptiste qui est frais, le climat de la commune de Belladère est considéré comme normal. Les habitants s?appellent Belladerois. En 1998, la population de la commune était de 50 349 habitants, en l?an 2004 elle pourra atteindre plus de 56 000 habitants. Pour une superficie égale à 315,9 km2 , sa densité était évaluée en 1998 à 159 habitants/km2 . Depuis vingt (20) ans, le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau de zone scolaire avec un inspecteur de zone comme responsible. Concernant les établissements scolaires, un (1) kindergarten et 78 écoles primaires dont neuf (9) publiques et 69 privées ont été repertoriés. Au niveau secondaire on ne retrouve que deux (2) écoles, une (1) publique et une (1) privée. Belladère a seulement un centre d'enseignement professionnel, elle n'a pas de centre d'alphabétisation, ni université, ni autres écoles supérieures. Pour la Santé, cette commune a un bureau représentant le Ministère de la Santé Publique et de la Population qui ne fonctionnait pas au moment de l'inventaire. Un (1) hôpital, trois (3) dispensaires (deux publics et une communautaire) et deux (2) cliniques forment les établissements sanitaires de la commune. Le personnel de ces établissements est composé de trois (3) médecins, deux (2) dentistes, trois (3) infirmières, dix (10) auxiliaires (diplomés et stagiaires), deux (2) techniciens de laboratoire et des aides sanitaires. Dans le domaine de la politique et des autres organisations, la commune n'est pas bien pourvue. Elle n'a pas de représentants de partis politiques, mais seulement, deux (2) organisations populaires, un (1) groupement de femmes, une coopérative et une (1) ONG. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune a cinq (5) rivières utilisées pour l'arrosage, onze (11) sources utilisées à des fins domestiques et une fontaine publique desservant la population urbaine, en plus des sources captées et distribuées dans plusieurs autres localités de la commune. La ville de Belladère et les localités de Croix-fer, Lospouette et Colora sont les seules zones électrifiées dans la commune. Elles reçoivent le courant électrique de l'Electricité d'Haïti (l?EDH). La source d?énergie utilisée est l?hydro électrique. Pour la Communication, la commune dispose de 34 lignes téléphoniques dont seulement quatre (4) fonctionnent sous forme de cabines. Le bureau postal existe seulement de nom; les belladerois sont obligés de se rendre à Elias Pinas (République Dominicaine) pour expédier leurs courriers vers l'extérieur et utilisent le bon vouloir de certaines gens ou de certains chauffeurs publics pour envoyer leurs courriers dans d'autres communes (à l?intérieur du pays). La presse sous toutes ses formes est inexistante dans la commune. En Infrastructures Economiques et Financières, la commune est très mal pourvue. Elle n'a qu'un (1) hôtel, deux (2) restaurants et une (1) coopérative de commercialisation. Au niveau des infrastructures Administratives et Judicières, la commune a un (1) commissariat, deux (2) sous-commissariat, un tribunal de paix et un bureau d?état civil. L'agriculture et le commerce constituent les principales activités économiques de la commune, mais le commerce est surtout pratiqué par des petits détaillants. La commune est dépourvue de station d'essence, de morgues , de pharmacie, de studio de beauté, etc, on n?y retrouve qu'un service de photocopie. Bien que l'agriculture occupe la majorité des habitants de la commune, surtout en milieu rural, l?encadrement technique dans le domaine agricole fait grandement défaut. L'érosion, causée par la mauvaise gestion des ressources et la coupe de bois accélérée dans la zone, constitue les principal fléau de ce secteur d?activité. Les principales cultures de la commune de Belladère sont: le pois (l'haricot), le maïs, l'arachide (pistache) et le tabac. Ces produits sont vendus aux marchés communaux et aux autres communes comme: Lascahobas, Port-au-Prince et Savanette, ainsi qu'à Elias Pinas, en République Dominicaine. Quant à la Culture et au Loisir, à part certains espaces de jeu pour la pratique du foot ball, la commune n'a ni bibliothèque, ni musée, ni salle de théâtre et de cinéma. Il y a un lieu de pélérinage à la première section communale qui est très fréquenté surtout le jour de la célébration de la fête du saint patron de la commune qui est le 16 juillet.

Identification commune:BLA

Creation= ; Numero=231; Superficie:350.17km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
23

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BER 5eme Section Bel Air BLA
BOG 1ère Section Bais D'Orange BLA
CAL 3ème Section Callumette BLA
COL 4ème Section Corail Lamothe BLA
MAP 7eme Section Mapou BLA
MBR 2ème Section Mabriole BLA
PIH 6eme Section Pichon BLA
QMA Quartier De Mapou BLA
VBS Ville de Belle Anse BLA

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Belle-Anse, une des dix (10) communes du département du Sud'Est, portait dans le passé le nom de "Saltrou grande pointe". Elle fut élevée au rang de commune en 1960. Cette commune compte environ 191 localités et 102 habitations. Ses habitants s'appellent Belle-Ansois. La ville de Belle-Anse est située à proximité de la mer, c'est donc une ville côtière. La commune de Belle-Anse comprend sept (7) sections communales, trois (3) d'entre elles sont des zones côtières et le reste se trouve à l'intérieur de la commune. Le relief dominant la ville de Belle-Anse est constitué d'un plateau et les sections communales sont toutes des zones montagneuses. Le climat de la commune de Belle-Anse varie entre normal et frais. Cette commune a une superficie de 350,17 km2 . Sa population estimée en 1998 se chiffre à 31 958 habitants et atteindra les 32 138 habitants en 2004. Dans le domaine de l'éducation, le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'a pas de représentation au niveau de la commune de Belle-Anse. Par contre, trois (3) écoles kindergarten, 32 écoles primaires et une (1) école secondaire y ont été dénombrées. Cette commune est dépourvue des niveaux professionnel et universitaire. En ce qui a trait à la santé, la commune de Belle-Anse n'a pas de représentation du ministère de la santé publique. Deux (2) dispensaires publics y sont inventoriés. Le personnel médical est composé d'un médecin, d'une (1) infirmière diplomée, de deux (2) auxiliaires et d'un (1) technicien de laboratoire pour environ 31 958 habitants en 1998. Côté religion, trente trois (33) temples de toutes croyances confondues (sauf le vodou) sont inventoriés dans la commune de Belle-Anse. Les temples catholiques (églises et chapelles) sont prédominants avec 27% du total. Viennent ensuite les temples pentecotiste (21% ) et eben-ezer (21%). La commune de Belle-Anse est pourvue d'une rivière, d'une source, de fontaines publiques (avec sept (7) robinets) et de quatre (4) puits. La rivière et les puits sont affectés à l'usage domestique, la source est captée et distribuée, les robinets sont utilisés pour abreuver les animaux et arroser des plantes . Seule la ville de Belle-Anse est électrifiée durant 28 heures par semaine par un moteur électrique. Dans le domaine de la communication, un projet d'implantation d'un service téléphonique est en cours. Il n'existe pas de service postal formel dans la commune, la distribution des courriers se fait par voie de connaissance. Les routes qui conduisent de la ville vers les sections communales sont en terre battue. Celles qui relient les sections communales entre elles sont en mauvais état. Dans le domaine de la radio diffusion, la ville de Belle-Anse est équipée d'une station de radio communautaire qui couvre toute la commune. La presse écrite et télévisée y est inexistante. Sur le plan économique et financier, Belle-Anse, à l'instar de plusieurs autres communes du département du Sud'Est, fait face à une carence d'infrastructures énormes. Il convient en effet de faire remarquer l'inexistence, au niveau de cette commune, des établissements économiques et financiers suivants: station d'essence, morgue privée, service de photocopie, salon de coiffures, photographie, dry cleaning, banque, caisse populaire. On y retrouve par contre trois (3) pharmacies, dont l'une est localisée au niveau de la ville de Belle-Anse et les deux autres se trouvent dans les sections communales. En terme de culture et de loisir, la commune est très pauvre. Elle est dépourvue de bibliothèque, de musée, de salles de théâtre et de cinéma. Le foot-ball y est le seul sport pratiqué. On y compte huit (8) gaguères, une (1) place publique et une (1) grotte (site naturelle).

Identification commune:BLM

Creation= ; Numero=362; Superficie:53.67km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
36

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
GCP 1ère Section Garde Champètre (Bas Limbé) BLM
PHW 2ème Section Petit Howars (La Fange) BLM
VBL Ville Bas Limbé BLM

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Bas Limbé, une des dix-neuf communes du département du Nord, n?a pas eu d?ancien nom. Sa date d?élévation au rang de Commune n?est pas précisée. Elle a deux (2) Sections Communales. La ville de Bas Limbé et la première section communale de Garde champêtre sont intérieures tandis que, la deuxième section communale de Petit Howards est côtière. Le relief dominant de la Commune de Bas Limbé est la plaine et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Bas Limbéen. La population de la commune de Bas Limbé était de 12 888 habitants en 1998 et pourra atteindre un peu plus de 13 000 âmes en 2004. Pour une superficie de 53,67 km2 , sa densité était égale à 240 habitants/km2 en 1998, et atteindra près de 243 habitants/km2 en l'an 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la Commune de Bas Limbé. Vingt-cinq (25) écoles primaires et une école secondaire y ont été dénombrées. Six (6) écoles techniques et professionnelles et quatre (4) centres d?alphabétisation ont été également inventoriés dans la Commune, cependant, il n?existe aucune école supérieure, ni université. En ce qui a trait à la Santé, la commune n?a pas de représentation du Ministère de la Santé Publique et de la Population. Par contre, un (1) dispensaire public a été inventorié. Le personnel médical es composé d'un (1) médecin, de deux (2) infirmières et d?un (1) technicien de laboratoire pour plus de 12 000 habitants. Dans le domaine de la Religion, plus de vingt et une (21) églises (chapelles et stations comprises) ont été inventoriées dans la Commune de Bas Limbé. Les Eglises Baptistes au nombre de huit (8) sont prédominantes, viennent ensuite les églises adventistes au nombre de cinq (5). Trois (3) représentations de Partis Politiques, trois (3) organisations populaires, six (6) groupements de paysans, deux (2) groupements de femmes et deux (2) ONG ont été dénombrés dans la Commune de Bas Limbé. La Commune de Bas Limbé a deux (2) rivières, vingt quatre (24) sources, deux (2) étangs, quatre (4) lacs, neuf (9) lagons, cent (100) forages simples, un (1) puits artésien et quelques fontaines publiques. La Commune de Bas Limbé n?est pas électrifiée. Un projet d?implantation d?un service téléphonique était en cours au moment de l?enquête. Il n?y a pas de service postal. La Commune de Bas Limbé n?est pas drainée. Ses rues sont en terre et en mauvais état. Les routes qui relient la ville aux sections communales sont en terre battue. Il en est de même pour les sections communales. La Commune de Bas Limbé n?a ni station de télévision, ni journal / revue mais, dispose d?une station de Radio ?Radio Vigilance? située à la ville du Bas Limbé. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la Commune a un (1) commissariat, un (1) Tribunal de Paix et un (1) bureau d?état Civil; cependant, il n?y a pas de Prison. Sur le Plan Economique et Financier, la Commune de Bas Limbé est très mal pourvue. Elle n?a pas de banque, ni hôtel, ni pension , ni centre d?accueil. Elle n?a qu?une (1) caisse populaire, six (6) restaurants et une (1) coopérative de commercialisation. De plus, la commune n?a pas de station d?essence, de morgues privées, de pharmacie, de services de photocopie, de studio de beauté, de photographie et de dry cleaning. Au niveau de la Culture et du Loisir, la situation n?est pas trop différente. A part le foot-ball qui reste le seul sport pratiqué dans la commune et les (7) gaguères qui fonctionnent quatre (4) fois par semaine, on n?y retrouve ni bibliothèque, ni musée, ni salle de théâtre et de cinéma, ni night club, ni restaurat dansant. La Commune de Bas Limbé fête son Saint Patron Mont Carmel chaque année, le 16 Juillet.

Identification commune:BMT

Creation= ; Numero=833; Superficie:86.13km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
83

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BMO 4ème Section Beaumont BMT
VBM Ville de Beaumont BMT

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Beaumont fut fondée en 1930 et élevée au rang de commune en 1983. Elle n?a qu?une section communale. La commune de Beaumont est intérieure, son relief dominant est la plaine et son climat est considéré comme frais. Le nom des habitants de Beaumont est Beaumontois. La population de la commune de Beaumont était estimée en 1998 à 15 201 habitants, elle pourra atteindre près de 16 700 habitants en l?an 2004. Pour une superficie de 86.13 km2 , la commune avait une densité de176 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra environ 194 habitants/km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune. On y compte un kindergarten, trente cinq (35) écoles primaires (niveau préscolaire compris), trois (3) écoles secondaires et une école technique et professionnelle. La commune n?a ni centre d?alphabétisation, ni université, ni autres écoles supérieures. En ce qui a trait à la santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans cette commune. On n?a inventorié qu?un hôpital dont le personnel médical est composé de deux (2) médecins stagiaires, trois (3) infirmières, cinq (5) auxiliaires, dix-huit (18) matronnes certifiées, deux (2) techniciens en labo et un (1) radiologue. Dans le domaine de la religion, trente huit (38) temples toutes confessions confondues (sauf le vodou) ont été dénombrés dans la commune de Beaumont. En ce qui concerne les ressources en eau, la commune de Beaumont a deux (2) rivières, cinq (5) sources et vingt quatre (24) robinets. Pour l?électricité et la communication, seule la ville est électrifiée par deux moteurs élecrtiques. Le sevice téléphonique est assuré par un bureau représentant la Téléco d?Haïti avec un personnel composé de trois (3) employés. Cinq lignes sont disponibles, quatre d?entre elles fonctionnent sous forme de cabine au bureau même de la Téléco. Il n?y a ni bureau postal, ni station de radio, ni station de télévision, ni journal/revue dans la commune de Beaumont. Les infrastructures économiques et financières sont pratiquement inexistantes. En terme d?activités économiques, l?agriculture et l?élevage viennent en tête. Pour les établissements commerciaux, on a inventorié trois (3) grandes boutiques, quatre (4) matériaux de construction, vingt et deux (22) centres de provision alimentaire et quatre (4) dépôts. Une (1) pharmacie et un (1) studio de photographie ont été également dénombrés. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a ni bibliothèque, ni musée, ni salle de théâtre et de cinéma. Le football est le seul sport pratiqué sur six (6) terrains qui ne sont que de simples espaces de jeu disponibles dans la ville et dans les sections communales. D?ailleurs ils sont en mauvais état. On retrouve également un (1) night/club, huit gaguères et une place publique bien entretenue dans la commune de Beaumont.

Identification commune:BON

Creation= ; Numero=813; Superficie:36.59km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
81

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
DEM Section De Desormeau BON
VBO Ville de Bonbon BON

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Du temps des Indiens, la ville de Bonbon s?appelait Trou Bonbon. Suivant ce que rapporte la petite histoire, les Français et les Espagnols fréquentaient le port de cette ville pour acheter du bonbon sirop. Elle fut fondée en 1927 et élevée au rang de commune en 1933. La ville de Bonbon est côtière, son relief est la plaine et son climat est chaud. Desormeau, sa seule section communale est intérieure, son relief est le plateau et son climat est normal seulement il fait frais entre décembre et février. Les habitants de la commune portent le nom de Bonbonnais. En 1998, la population de la commune de Bonbon était évaluée à 8 879 habitants dont la grande majorité soient 90% vivaient en milieu rural, cette population pourra atteindre un peu plus de 9 000 âmes en 2004. Pour une superficie de 36.59 km2, la densité de la commune était de 243 habitants/km2 environ en 1998 et pourra atteindre près de 247 habitants/km2 en 2004. Dans le domaine de l'éducation, le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune depuis dix neuf ans par un bureau d?inspection scolaire. Seize (16) écoles primaires (niveau préscolaire compris) en majorité privée, une école secondaire et une école technique et professionnelle ont été inventoriées dans la commune. Elle n?a ni centre d'alphabétisation, ni université et ni école supérieure. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?a pas de représentants dans la commune. Il n?y a qu?un dispensaire. Le service sanitaire de la zone est assuré par deux (2) infirmières diplômées, une auxiliaire et deux (2) agents de santé. Du côté de la religion, onze (11) Eglises (temples et chapelles comprises), ont été dénombrées dans la commune. Le nombre d?églises catholiques et baptistes se revêlent être les plus nombreuses. En ce qui concerne les infrastructures techniques, la commune de Bonbon est très mal pourvue. Elle a une rivière et trois (3) sources. Elle n?est pas électrifiée. Il n?y a pas de téléphone, de service postal, de station de radio et de station de télévision. En terme d'infrastructures économiques, la commune est également très pauvre. Les activités économiques telles la pêche et l?agriculture sont les plus répandues. La commune est dépourvue d?établissements commerciaux, on n?a inventorié que quatre (4) centres de provisions alimentaires. Quant à la Culture et aux Loisirs, il n?y a ni bibliothèque, ni musée, ni salle de théâtre et de cinéma dans la commune; cependant on pratique le football et le basket-ball sur deux espaces de jeu disponibles au niveau de deux centres d?enseignement.

Identification commune:BOR

Creation= ; Numero=351; Superficie:19152km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
35

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BOM 2ème Section Boucan Michel BOR
CFL 7eme Section Côtes De Fer Et Fond Lagrange BOR
CPG 5eme Section Champagne BOR
MAG 1ère Section Margot BOR
MLA 6eme Section Molas BOR
PBB 3ème Section Petit Bourg De Borgne BOR
QBB Quartier Du Petit Bourg de Borgne BOR
TEF 4ème Section Trou D'enfer BOR
VBG Ville du Borgne BOR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Borgne, commune du département du Nord s?appelait autrefois Embarcadère. Elle a sept (7) sections communales. C?est une commune intérieure, son relief dominant est le morne et son climat est normal. Les habitants de cette commune portent le nom de Borgnelais En 1998, la population de Borgne était estimée à 60 323 habitants et pourra atteindre environ 64 955 habitants en 2004. Pour une superficie de 191,52 Km2, sa densite était de 315 habitants / Km2 en 1998, et atteindra près de 339 habitants / Km2 en 2004 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Borgne. Elle a neuf (9) kindergarten dont six (6) privés et trois (3) congréganistes.Cinquante sept (57) écoles primaires dont sept (7) publiques quatre (4) de type congréganiste et quarante six (46) privées ont été inventoriées dans la commune. Au niveau secondaire , elle a sept (7) écoles dont une (1) publique, cinq (5) privées et une (1) de type congréganiste. De plus, la commune a une (1) école professionnelle. Cependant, elle n?a ni centre d?alphabétisation, ni universite, ni autres écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la population n?est pas représenté dans la commune de Borgne. Un centre de santé avec lit et un dispensaire avec deux (2) médecins, cinq (5) infirmières, trois (3) auxiliaires, quarante huit (48) matrones certifiées et deux (2) techniciens de labo forment le personnel sanitaire de la commune de Borgne. Du coté de la religion, près de quarante cinq (45) temples ou églises ont été dénombrés dans la commune. Les temples Batiste et Catholique se revèlent être les plus nombreux, soient repectivement 27 % et 29 % . La commune de Borgne n?a ni parti politique, ni organisation populaire, ni organisation internationale, on y retrouve seulement trois (3) O.N.G . La commune de Borgne a neuf (9) rivières, sept (7) sources, quarante deux (42) puits et neuf (9) fontaines publiques. Seul le centre ville de Borgne est électrifié. La commune n?a pas de téléphone, ni station de radio, ni journal / revue, ni station de télévision . Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires, la commune a un (1) commissariat de police et un (1) tribunal de paix Pour les infrastructures économiques et financières, la commune en est très dépourvue. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Borgne a une (1) bibliothèque, une (1) salle de cinéma et la salle paroissiale sert de salle de théâtre. Les sports pratiqués sont le foot-ball et le basket-ball . En ce qui concerne les monuments et sites, la commune de Borgne en a deux (2) qui sont de type historique.

Identification commune:CAB

Creation= ; Numero=142; Superficie:226.85km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
14

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BCS 2ème Section Boucassin CAB
BSN 1ère Section Boucassin CAB
FDB 4ème Section Fonds Des Blancs (Casale) CAB
VCT Ville de Cabaret CAB
SMT 9eme Section Source Matelas CAB

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Cabaret a reçu le nom de Duvalier-Ville avec l?arrivée au pouvoir de François Duvalier. Elle a quatre (4) sections communales. Elle est côtière par rapport à trois de ses sections communales. Le relief de la ville est la plaine et le relief dominant des sections communales est le plateau. Son climat est frais. Ses habitants s?appellent Cabaretains. En 1998, la population de la commune de Cabaret était estimée à 72 225 habitants et en 2004 elle pourra atteindre près de 85 000 âmes. Pour une superficie de 226,85 km2 sa densité était de 318 habitants / km2 en 1998, en 2004, elle atteindra près de 374 habitants / km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté par un bureau d?inspection scolaire dans la commune de Cabaret. Dix neuf (19) kindergarten dont dix huit (18) privés et un (1) de type congréganiste, trente huit (38) écoles dont huit (8) publiques, vingt neuf (29) privées et une (1) de type congréganiste ont été inventoriées au niveau primaire. Treize (13) écoles secondaires dont une (1) publique et douze (12) privées, cinq (5) écoles professionnelles et neuf (9) centres d?alphabétisation ont été répertoriées dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune de Cabaret par un bureau sanitaire communal. Quatorze (14) médecins, deux (2) dentistes, quatre (4) infirmières, onze (11) auxiliaires, trois (3) matrones certifiées, trois (3) techniciens de laboratoire assurent le service sanitaire de la commune. Du côté de la religion, trente huit (38) temples (chapelles comprises) ont été dénombrés dans la commune de Cabaret. Les église catholiques ( chapelles comprises ) et baptiste ( stations comprises ) se revèlent être plus nombreuses, soient respectivement sept (7) et huit (8) au total. La commune a une (1) représentation de parti politique, un groupement de femmes, trois (3) organisations populaires, une (1) coopérative non commerciale, une (1) O.N.G. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune de Cabaret a six (6) rivières, quatre (4) sources, soixante onze (71) puits et des fontaines publiques. La ville et un bon nombre de localités sont électrifiés,. La commune a un bureau de téléphone, un bureau postal et est dotée également d?un service de presse écrite qui sort une magazine chaque mois. une très bonne partie de la commune est électrifiée, elle a un (1) service de téléphone, un (1) service de journal / revue. Par contre, elle n?a ni station de radio, ni station de télévision. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune de Cabaret a un (1) hôtel, une (1) pension, six (6) restaurants, une (1) caisse populaire et deux (2) coopératives de commercialisation. Pour les Infrastructures Administratives et Judiciaires, un (1) commissariat de police, deux (2) tribunaux de paix et un (1) bureau d?état civil ont été inventoriés dans la commune. L?agriculture et le commerce sont les principales activités économiques de la commune. Trois grandes boutiques, huit (8) centres de provision alimentaire, sept (7) dépôts, deux stations d?essence, deux (2) photocopieuses, une (1) morgue et deux (2) chapelles funéraires, et trois (3) dry cleaning forment les établissements commerciaux et économiques de la commune de Cabaret. Quant à la culture et au Loisir, la commune de Cabaret n?a pas de bibliothèque, musée, elle a une salle de théâtre qui sert aussi de salle de cinéma. Le football et le basket-ball sont les sports pratiqués dans la commune de Cabaret. Six (6) night-club et dix (10) gaguères complètent les lieux de loisir des Cabarétains. On retrouve plusieurs sites dans la commune de Cabaret. Ils sont de type naturel, colonial ou historique, pourtant ils ne sont pas tous aménagés et/ou entretenus pour recevoir des visiteurs.

Identification commune:CAJ

Creation= ; Numero=213; Superficie:55.48km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
21

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
GAL 2ème Section Gaillard CAJ
HCR 3ème Section Haut Cap Rouge CAJ
RNO 1ère Section Ravine Normande CAJ
VCJ Ville Cayes Jacmel CAJ

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La commune de Cayes-Jacmel était auparavant un quartier de la commune de Marigot. Elle est élevée au rang de commune suite aux efforts du Député Arthur Mégie en 1934. Cependant, la commune de Cayes-Jacmel possède en général moins d'infrastructures que Marigo par exemple. Les habitants de la commune de Cayes-Jacmel s'appellent Cayemelais. En ce qui a trait à sa Configuration, elle contient trois (3) sections communales. Le relief de la commune de Cayes-Jacmel est dominé par les plaines et les mornes. Son climat varie du normal au frais. La commune de Cayes-Jacmel, a une superficie de 55.48 km2 . Sa population était estimée à 33 048 habitants en 1998 et pourra atteindre près de 34 969 en 2004. Pour cette même année, sa densité était de 595.7 habitants/km2, et en 2004, elle avoisinera 630.3 habitants/km2 Sur le plan de l'Education, le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté par un bureau départemental se trouvant dans la ville de Jacmel. L'inspectrice responsable de Cayes-Jacmel n'a pas de bureau. Elle utilise le local d'une école nationale pour réaliser des réunions. On dénombre douze (12) écoles au niveau de kindergarten et de pré-scolaire dont 11 privées , 57 au niveau primaire, reparties en 8 écoles publiques, 48 privées et une (1) école congréganiste. Le niveau secondaire comprend cinq (5) établissements : un (1) publique , 2 privés et 2 écoles communautaires. Il n'existe pas de centre d'alphabétisation, ni d'université et écoles supérieures, mais deux écoles techniques et professionnelles de type communautaire. Sur le plan de la santé, le Ministère de la Santé Publique est repésenté dans la commune de Cayes-Jacmel par une auxiliaire - infirmière. Son bureau se trouve au dispensaire de la commune depuis environ six (6) années. Les autres établissements sanitaires sont au nombre de 2 soient un (1) centre de santé sans lit et un (1) hôpital. Par ailleurs, deux (2) medecins, deux (2) infirmières huit (8) auxiliaires, et trois (3) techniciens de laboratoire forment le personnel sanitaire en service dans la commune. En ce qui a trait à la Religion, plus de 32 temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune de Cayes-Jacmel. Les temples ou églises baptistes se revèlent être plus nombreux avec 12 soient 37% du total. En second lieu, viennent les églises de Dieu avec 10, soient 31% du total, puis les chapelles et églises catholiques qui représentent 18% du total. Sur le plan politique et organisationnel, deux (2) partis politiques, un groupement de paysans, 2 groupements de femmes, 1 coopérative non commerciale, 10 ONG et 3 organisations internationales ont été dénombrés, au niveau de la commune. Quant à la disponibilité de la commune en Eau, deux (2) rivières, neuf (9) sources, un (1) étang, et un (1) lagon ont été inventoriés dans la commune. Dans les zones de distribution, l'eau potable n'est pas chaque jour disponible. A partir de 1986 plusieurs fontaines publiques ont été installées dans plusieurs localités de la commune de Cayes-Jacmel. Concernant l'Electricité, la ville et certaines sections communales disposent de l'électricité fournie par l'Electricité d'Haïti. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Cayes-Jacmel a un tribunal de paix et un commissariat de police. Concernant les Etablissements économiques et financiers, il n'y a pas de banques, seulement deux (2) caisses populaires et 2 coopératives de commercialisation constituent les principales institutions pour les transactions financières de la population de la commune de Cayes-Jacmel. Quant aux Lieux de divertissement, la commune de Cayes-Jacmel en est très dépourvue. Les gaguères constituent les principaux lieux de distraction de la population de la commune. Elles sont au nombre de cinq (5). Pour les autres types de lieux de divertissement, on dénombre: un terrain de foot-ball, un (1) terrain de basket-ball et trois (3) night-club.

Identification commune:CAP

Creation= ; Numero=311; Superficie:52.32km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
31

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BNO 1ère Section Bande du Nord CAP
HCP 2ème Section Haut du Cap CAP
PAS 3ème Section Haut du Cap CAP
QPA Quartier de Petit Anse CAP
VCH Ville du Cap Haitien CAP

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville du Cap-Haïtien fut fondée en 1670, sous l?administration du gouverneur Bertrand d?Orgeron. Elle est reconnue comme ville à part entière par le décret royal de 1711 et devient bien vite la capitale économique de la colonie. Elle a porté successivement le nom de Cap Français ou Paris de Saint Domingue du temps de la colonie, Cap Henry pendant le règne de Henry Christophe et Cap-Haïtien après la guerre de l?indépendance. A l?arrivée des Espagnols, elle portait le nom de Guarico. Elevée au rang de commune en 1804, Cap-Haïtien a trois (3) sections communales et un quartier. Elle est côtière, son relief dominant est la plaine et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Capois. En 1998, la population de la commune du Cap-Haïtien était estimée à 128 973 habitants, elle pourra atteindre plus de 154 000 habitants en 2004. Pour une superficie de 52,32 Km2, sa densité était de 2 465 habitants / Km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra environ 2 947 habitants / Km2 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par une direction départementale. La répartition des établissements scolaires est la suivante: vingt trois (23) Kindergarten, cent soixante quatorze (174) écoles au niveau primaire soient vingt neuf (29) publiques et cent quarante cinq (145) privées et congréganistes. Au niveau secondaire, on dénombre cinq (5) écoles publiquesn et soixante cinq (65) écoles privées et congréganistes. De plus, la commune du Cap-Haïtien contient huit (8) écoles professionnelles, cinq (5) universités privées et sept (7) autres écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune par un bureau départemental. Comme établissement de santé, on y retrouve trois (3) centres de santé sans lit, deux (2) dispensaires, un (1) asile et un (1) hôpital. De plus, quarante huit (48) Médecins, dix (10) Dentistes, cent soixante douze (172) Infirmières, cent vingt quatre (124) Auxiliaires, cent quatre vingt huit (188) Matrones certifiées et trente trois (33) Techniciens en laboratoire assurent le service sanitaire au niveau de la commune. Du coté de la religion, quarante quatre (44) églises ( chapelles et stations comprises ) ont été répertoriées dans la commune du Cap-Haïtien. Les données sur les représentations politiques, les organisations populaires, etc. ne sont pas disponibles. On a répertorié six (6) organisations non gouvernentales ayant leur siège dans la ville du Cap-Haïtien et une organisation internationale. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune du Cap-Haïtien a une (1) rivière, sept (7) sources et un (1) lagon. Le système de distribution d?eau construit en 1922 et étendu à travers toute la commune en 1952 est en mauvais état: les réservoirs de stockage sont très anciens deux (2) par exemple datent de 1896 et la plupart sont hors de service. Comme autres points d?eau, on a enrégistré trois (3) puits artésiens, un certain nombre de puits traditionnels de type colonial et des fontaines publiques munies d?une vingtaine de robinets et de pompes. Toute la commune du Cap-Haïtien est électrifiée; cependant, la fréquence d?alimentation est de quarante deux (42) heures en moyenne par semaine. Sur le plan de la communication, la commune dispose d?un central téléphonique, de douze (12) stations de radio, de deux (2) stations de télévision et d?un (1) journal /revue. Au niveau des infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un (1) commissariat et deux (2) sous-commissariats de police. Les informations sur le centre pénitencier ne sont pas disponibles. Une cour d?appel, deux (2) tribunaux de paix et un (1) bureau d?état civil ont été également répertoriés. Concernant les infrastructures économiques et financières, soixante quatre (64) hôtels ( toute catégorie confondue ), une (1) pension, soixante deux (62) restaurants ( de toute sorte ), dix huit (18) autres centres d?accueil, cinq (5) banques et une (1) caisse populaire ont été dénombrés au niveau de cette commune. S?agissant de la culture et de loisir, la commune du Cap-Haïtien a deux (2) bibliothèque, quatre (4) salles de théâtre et cinq (5) salles de cinéma dont trois (3) ne fonctionnaient pas au moment de l?inventaire. L?ancien musée qui existait jusque dans les années 70-80 n?exite plus. Les sports pratiqués sont le foot ball, le volley-ball, le basket-ball, le tennis, l?athlétisme, le judo, le karaté etc. Concernant les patrimoines culturels, les ruines de près de quatre (4) forts ont été répertoriées, ainsi qu?un pont colonial (toujours en service) et des maisons du même type. Cap-Haïtien reste l?un des plus importants lieux de mémoire d?Haïti. Citons quelques faits: Toussaint Louverture y a pris naissance en 1743 sur l?habitation Bréda non loin de la ville. Mackandal y meurt le 20 janvier 1758; Vincent Ogé et Jean Baptiste Chavannes y ont été exécutés le 25 février 1791, l?insurrection des esclaves, le 22 août 1791, éclate dans la région du Cap et Sonthonax y proclame l?affranchissement général des esclaves le 29 août 1793. Deux (2) couronnements se sont effectués au Cap-Haïtien: le 8 octobre 1804, Dessalines s?est fait empereur et le 2 juin 1811, Henry Christophe est sacré roi sous le nom d?Henri Premier. Le 20 juillet 1891, Philomé Obin, le peintre le plus connu de ??l?Ecole du Nord?? y prend naissance En 1893, le poète et homme politique Cubain, José Marti visite pour la première fois le Cap-Haïtien . La même année, la ville est éclairée au kérosène tandis qu?un phare et un réseau hydraulique y sont installés. C?est aussi la ville natale du poète Oswald Durand. (Magazine Cultura et Artistique, Numéro Hors Série, mars 1998, Port-au-Prince, Haïti).

Identification commune:CAR

Creation= ; Numero=442; Superficie:114.86km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
44

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
RBN 2ème Section Rose Bonite CAR
VCR Ville De Carice CAR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Carice, une des treize (13) communes du Département du Nord-Est n'a pas eu d'ancien nom. Elle fut élevée au rang des communes en 1950. Elle a deux (2) sections communales. La Commune de Carice est une commune intérieure, son relief dominant est la plaine et son climat est frais. Ses habitants portent le nom de Caricien. La population de la Commune de Carice était estimée à 11 871 habitants en 1998. En 2004, la population de cette commune atteindra environ 13 000 habitants. Pour une superficie de 114,86 km2, sa densité était égale à 103 habitants/km2 en 1998. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas reprsenté dans la Commune de Carice. Un (1) kindergarten, quatorze (14) écoles primaires dont deux (2) publiques, dix (10) privées et deux (2) de type congréganiste ont été inventoriées dans la Commune. De plus, au niveau secondaire, on y retrouve deux (2) écoles secondaires (une publique et une privée). Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la Commune de Carice. Deux (2) dispensaires ont été inventoriés avec un personnel médical composé de trois (3) auxiliaires, d?une (1) matrone certifiée et d?un (1) technicien de laboratoire. Dans le domaine de la religion, près de dix (10) églises (chapelles et stations comprises) ont été inventoriées dans la Commune de Carice. Deux (2) Partis Politiques sont représentés dans la Commune de Carice. Sept (7) organisations populaires, deux (2) groupement de paysans et un (1) groupement de femmes y ont été également répertoriés. La commune de Carice a trois (3) rivières, vingt quatre (24) sources et dix sept (17) lagons. De plus, des fontaines publiques munies de sept (7) robinets et d?une (1) pompe ont été inventoriées dans la Commune. Au moment de l?inventaire, la commune de Carice n?était pas électrifiée, il n'y avait pas de Téléphone. Le bureau postal existe seulement en ville. La Commune de Carice n'a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. En ce qui concerne les infrastructures administratives et judiciaires, la commune a un (1) commissariat, un (1) tribunal de paix et un (1) bureau d'état civil. Sur le plan économique et financier, la commune de Carice est très mal pourvue. Elle n'a pas de banque, hôtel, pension. La commune n'a pas non plus de station d'essence, de morgue privée, de pharmacie et de studio de photographie. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Carice n'a pas de bibliothèque, musée, salle de cinéma. La salle paroissiale sert de salle de théâtre. Le foot ball et le volley ball, en dépit de l?inexistence de terrain appropriés sont les sports pratiqués dans la commune. Il existe un terrain pour le foot ball, mais, il est en mauvais état. On compte également onze (11) gaguères et une (1) place publique dans la commune.

Identification commune:CAV

Creation= ; Numero=733; Superficie:246.12km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
73

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BOI 1ère Section Boileau CAV
GOM 3ème Section Gros Marin CAV
LAR 5eme Section Laroque CAV
MHR 4ème Section Mare Henri CAV
MTN 2ème Section Martineau CAV
VCV Ville de Cavaillon CAV

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Cavaillon, commune du Département du Sud fut élevée au rang de commune en 1796. Elle a cinq (5) Sections Communales. Son relief dominant est la plaine, son climat varie du normal au chaud. Cavaillon est intérieure avec une section communale baignée par la mer. Ses habitants s?appellent Cavaillonais. En 1998, la population de la Commune de Cavaillon était de 45 454 habitants et pourra atteindre plus de 46 000 âmes en 2004. Pour une superficie de 246.12 km2 , sa densité était de 185 habitants/km2 en 1998, elle pourra atteindre près de 189 habitants/km2 en l?an 2004. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la Commune de Cavaillon. Deux (2) dispensaires, un (1) Centre de Santé sans lit, un (1) Centre de Santé Communautaire et un Hôpital ont été répertoriés dans la Commune. Le personnel de ces établissements est constitué de sept (7) médecins, soixante seize (76) infirmières et auxiliaires, trois (3) matrones certifiées et de six (6) techniciens de laboratoire. La Commune de Cavaillon a centaine de temples environ. Les confessions qui y sont dénombrées sont les suivantes : Catholique, Baptiste, Adventiste, Pentecôtiste, Eglise de Dieu, Wesléyen et Témoin de Jéhovah. Concernant les Partis et autres Organisations, ils sont ainsi répartis : une (1) organisation populaire, un (1) groupement de paysans et deux (2) groupements de femmes. En ce qui à trait à la disponibilité en eau, la Commune de Cavaillon a cinq (5) rivières, sept (7) sources, cinq (5) étangs et un (1) lagon. De plus, dix huit (18) forages simples, trois (3) puits artésiens, des fontaines publiques munies de quarante (40) robinets environ et de dix (10) pompes ont été dénombrés dans la Commune. Une bonne partie de la Commune est électrifiée. Ce service est fourni par une mission protestante et par l?électricité d?Haïti (EDH). La fréquence d?alimentation totale est de 70 heures/semaine. La Commune a une station de radio située à la quatrième section communale, cependant, il n?y a pas de journal/revue, ni station de télévision. Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires, la Commune de Cavaillon a un Commissariat, un tribunal de paix et un bureau d?état civil. Il n?y a pas de prison dans la Commune. La Commune de Cavaillon n?est pas bien pourvue en infrastructures économiques et financières . On y compte cinq (5) restaurants (la majorité d'entre eux sont de petits restaurants) et trois (3) caisses populaires. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Cavaillon a une bibliothèque. La Salle Paroissiale sert de salle de théâtre. Il n?y a ni musée, ni salle de cinéma dans la Commune. Le seul sport pratiqué est le foot-ball; deux night club fonctionnant en fin de semaine et quinze gaguères ont été inventoriés. En ce qui a trait aux monuments et sites, la commune a un bon nombre de sites de type colonial, historique et naturel.

Identification commune:CCA

Creation= ; Numero=614; Superficie:155.58km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
61

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
RAG Section Rang CCA
VCC Ville de Cerca Carvajal CCA

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Cerca Carvajal, commune du département du Centre, est très mal pourvue en infrastructures. Elle est une commune intérieure, son relief dominant est le morne et son climat est considéré comme normal. Elle a une zone d'extension: Colomin, qui est un bidonville. Les habitants de la commune de Cerca Carvajal s'appellent Carvajalais. La population de la commune de Cerca Carvajal en 1998 était de 25 977 habitants dont plus de 75% vivaient en milieu rural (dans la seule section communale que possède cette commune). En l?an 2004, elle atteindra plus de 30 000 habitants. La superficie de cette commune évaluée à 155,58 km2 avait une densité égale à 167 habitant/ km2 en 1998. Dans le domaine de l'Education, le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la commune. Une (1) école kindergarten, 67 écoles primaires dont deux (2) publiques, 64 privées et une (1) congréganiste ont été inventoriées dans la commune. Au niveau secondaire, la commune n'a que quatre (4) écoles: une (1) publique et trois (3) privées. De plus, elle a un centre familial et 96 centres d'alphabétisation. Il n'y a ni université, ni école supérieure à Cerca Carvajal. En ce qui a trait à la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune. Par contre, on a inventorié un dispensaire avec seulement quatre (4) auxiliaires. Pour la Religion, on a repertorié plusieurs cultes dans la commune. Le nombre de temples (de stations) baptistes se revêlent être plus nombreux. La commune de Cerca Carvajal a quatre (4) rivières et trois (3) sources. Deux de ces sources sont captées et distribuées, l'une pour les services du Presbytère et l'autre pour la population de certaines zones. Seule la ville de Cerca Carvajal est électrifiée. Concernant la communication, au moment de l'inventaire, un projet d'implantation d'un bureau de la Téléco était en cours. Le service postal n'existe qu'en ville. La commune n'est pas drainée, ses rues sont en terre et sont en mauvais état surtout dans les périodes pluvieuses. La voie qui relie la ville à la section communale de Rang est en terre battue. Dans le domaine de la presse, la commune n'a ni station de radio , ni journal/revue, ni station de télévision . Sur le plan Economique et Financier, on n'a repertorié que deux coopératives de commerce. La commune n'a ni hôtel, ni restaurant, ni banque. Un sous-commissariat avec neuf (9) policiers, un tribunal de paix et un bureau d'état civil constituent les Infrastructures Administratives et Judiciaires de la commune de Cerca Carvajal. L'Agriculture, l' Elevage et le Commerce sont les principales activités économiques de la commune. Les échanges commerciaux se font surtout avec les communes de Hinche, de Port-au-Prince et du Cap-Haïtien. Dans le domaine de la Culture et du Loisir, la commune n'a pas de bibliothèque, de musée ni de salle de cinéma. La salle paroissiale sert de salle de théâtre lors de certaines représentations. A part les sports pratiqués dans la commune comme: le foot ball, le volley ball et le basket ball, vingt-trois (23) gaguères viennent compléter les maigres lieux de divertissement et de loisirs des habitants de la commune. Dans le domaine des patrimoines culturelles, on notera d?ailleurs l'existence d'un site naturel (le Bassin zim) située à la section communale de Rang.

Identification commune:CDB

Creation= ; Numero=131; Superficie:672.82km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
13

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BEF 1ère Section Belle Fontaine CDB
BFN 3ème Section Belle Fontaine CDB
BLF 2ème Section Belle Fontaine CDB
CRO 2ème Section Des Crochus CDB
ORA 10ème Sections Des Orangers CDB
PBO 1ère Section Petit Bois CDB
PEB 3ème Section Petit Bois CDB
PTB 2ème Section Petit Bois CDB
VCB Ville de la Croix des Bouquets CDB
VRE 1ère Section des Vareux CDB
VRX 2ème Section des Varreux CDB

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La commune de la Croix des Bouquets a dix (10) sections communales . Elle est intérieure, le relief de la ville et cinq de ses sections communales est la plaine. En général son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Cruciens. En 1998, la population de la Croix des Bouquets était estimée à 138 369 habitants et en 2004, elle pourra atteindre un peu plus de 148 000 habitants. Pour une superficie de 672,82 km2 , sa densité était de 206 habitants / km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 220 habitants / km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau d?inspection scolaire. Vingt sept (27) Kindergarten privés, trois cent soixante et une (361) écoles primaires dont sept (7) publiques, trois cent cinquante trois (353) privées et une (1) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune Vingt neuf (29) écoles secondaires dont deux (2) publiques, vingt six (26) privées, une (1) de type congréganiste et vingt et une (21) écoles professionnelles y ont été répertoriés. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune de la Croix des Bouquets par un bureau sanitaire communal. Vingt quatre (24) médecins, deux (2) dentistes, dix sept (17) infirmières, vingt huit (28) auxiliaires, treize (13) techniciens de laboratoire et un (1) assistant médical assurent le service sanitaire de la commune. Du côté de la religion, deux cent sept (207) temples ont été répertoriés dans la commune de la Croix des Bouquets .Les temples baptistes ( églises et stations confondues) se révèlent être les plus nombreux soient trente huit (38) au total. La commune n?a pas de représentation de parti politique. Elle a trois (3) organisations populaires, trois (3) coopératives non commerciale, trois (3) O.N.G . La commune de la Croix des Bouquets a six (6) rivières, quatre vingt quatre (84) sources, un grand nombre de puits traditionnels deux cent quatre vingt treize (293) puits artésiens et des fontaines publiques munies de treize (13) pompes. Une bonne partie de la commune de la Croix des Bouquets est électrifiée. L?Electricité d?Haïti est le principal fournisseur du courant électrique. La fréquence d?alimentation varie suivant la zone. La commune a deux bureaux de téléphone. Elle n?a ni station de radio, ni journal / revue, ni station de télévision. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune a cinq (5) hôtels, deux (2) pensions, vingt quatre (24) restaurants et trois (3) banques. Pour les Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un (1) commissariat de police, un tribunal de paix et un bureau d?état civil. L?agriculture, le commerce et la construction constituent les principales activités économiques de la commune. Trente (30) matériaux de construction, seize (16) centres de provision alimentaire, vingt cinq (25) dépots, cinq (5) market, cinq (5) stations d?essence, quatre (4) morgues privées, quatorze (14) pharmacies, trois (3) photocopieuses, quatre (4) salons de coiffure, dix sept (17) studio de beauté, six (6) studios de photo, onze (11) dry cleaning forment les établissements économiques et commerciaux de la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune a une (1) bibliothèque. Elle n?a pas de musée, ni salle de théâtre et de salle de cinéma. Les sports pratiqués sont le football, le volley-ball, le tennis et le basket-ball. Les monuments et sites répertoriés dans la commune sont de type colonial. Il est important de souligner que la commune renferme un bon nombre de temples vodous. Ils sont surtout situés dans les sections communales. Au moment de l?inventaire cent quatre vingt quatorze temples avec des caractéristiques suivantes : temple vodou, Paroisse de l?Afrique de la Guinée, Péristiles, temple mystique, Société d?Afrique de la Guinée ont été dénombrés dans la commune.

Identification commune:CDF

Creation= ; Numero=222; Superficie:192.42km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
22

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
AMZ 4ème Section Amazones CDF
BBE 5eme Section Boucan Bélier CDF
BRG 3ème Section Bras Gauche CDF
GRG 1ère Section Gris Gris CDF
JVU 6eme Section Jamais Vu CDF
LBI 2ème Section Labiche CDF
VEE Ville de Cote de Fer CDF

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME D'après les habitants de la commune, avant 1843 Côtes-de-Fer porta le nom de Boucan pêcheur, puisque, avant de s'y installer, des pêcheurs vinrent souvent le soir pour se reposer après de rudes journées de travail. Quelques temps après, ce nom fut changé en "Côtes de l'enfer" à cause des grosses et hautes vagues qui donnaient pas mal de difficultés aux pêcheurs, soit pour revenir sur le rivage, soit pour prendre le large. Avec la fondation de la ville en 1843, Côtes de l'enfer devint "Côtes-de-Fer" et contient actuellement six (6) sections communales. Les habitants s'appellent Côtiférois . La partie urbaine de la commune et deux (2) de ses sections communales sont baignées par la mer. Le reste de la commune est constitué de zones intérieures. A part la ville qui est une plaine, presque toute la commune est constituée de morne. Son climat est considéré comme normal. La commune des Côtes-de-Fer n'a pas de zone d'extension. En particulier, les jeunes (surtout) émigrent vers d'autres communes pour pouvoir poursuivre leurs études et ce phénomène engendre aussi le déplacement de bien de parents. La population des Côtes-de-Fer en 1998 était de 53 339 habitants avec une densité de 259,32 habitants au km2. Cette population atteindra 57 386 habitants en 2004 avec une densité de 276,95 habitants par km2. Dans le domaine de l'éducation, un bureau d'inspection scolaire représente le Ministère de l'Education Nationale depuis douze (12) ans dans la commune. Pour les établissements scolaires,côtes-de-Fer n'a pas de Kindergarten. On a inventorié onze (11) écoles publiques, 48 écoles privées et une école de Mission pour le niveau primaire (pré-scolaire compris). Au niveau du secondaire, quatre (4) écoles au total ont été dénombrées dont deux (2) publiques, une (1) privée et l'autre est une école de Mission. Au niveau des écoles techniques et professionnelles, seulement deux écoles implantées par la Mission Evangélique Baptiste du Sud d'Haïti (MEBSH) ont été répertoriées. Ce sont des centres ménagers qui désservent uniquement la population féminine. Actuellement, il n'y a pas de Centre formel d'Alphabétisation dans la commune. De même on n'y trouve ni Université, ni Ecoles Supérieures.En ce qui a trait à la santé, le Ministère de la santé publique n'est représenté que depuis peu par un bureau communal. Pour les établissements, on a inventorié au total six (6) centres de santé avec un personnel très restreint. Dans le domaine de la religion, on enregistre plusieurs cultes dans la commune. Le nombre de Temples, d'Eglises ou de Chapelles des Baptiste (14), Catholique (10) et Eglise de Dieu (8) sont plus importants. Côtes-de-Fer est l'une des communes du Sud-Est possédant le plus grand nombre d'organisations. Trois partis politiques sont représentés dans la zone. De plus, sept (7) organisations populaires, dix (10) groupements de paysans et trois (3) groupements de femmes ont été inventoriés au sein de la commune. En ce qui a trait à la potentialité en eau, la commune des Côtes-de-Fer possède trois rivières, 78 sources, six puits dont quatre (4) puits artésiens et 34 robinets pour le service ou l'utilisation domestique. Dans le domaine de l'électricité, la mairie est dotée d'un moteur électrique qui fournit de l'électricité à une partie de la ville des Côtes-de-Fer. Pour la communication, au moment de l'inventaire, la commune ne disposait pas de service téléphonique. Le service postal existe mais fonctionne de façon irrégulière. Une station de radio assure le service de presse. Au niveau des infrastructures économiques et financières la commune en est très dépourvue. Pour les infrastructures administratives et judiciaires, elle est dotée d'un Commisariat, d'un Tribunal de paix et d'un bureau d'Etat civil. L'agriculture et l'élevage, le commerce, le jeu de hasard, la pêche? constituent les principales activités de la commune. Dans le domaine d'échange par exemple, les habitants achètent et vendent leurs produits dans certaines communes du Sud-Est et dans d'autres communes comme Port-au-Prince, Cayes etc. Bien que l'agriculture et l'élevage constituent les principales activités de la commune, l'encadrement nécessaire dans ce domaine fait visiblement défaut. Dans le domaine de la culture et des loisirs, on ne trouve pas de lieux de divertissements. La commune fête par contre plusieurs saints patrons au niveau de différents endroits.

Identification commune:CHB

Creation= ; Numero=815; Superficie:61.25km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
81

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BOU 2ème Section De Boucan CHB
DJN 1ère Section De Dejean CHB
VCL Ville Chambellan CHB

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Chambellan fut élevée au rang de commune en 1958. Elle a deux (2) sections communales. Par sa position géographique, elle est considérée comme intérieure. Son relief dominant est le morne et son climat est normal. Les habitants de la commune de Chambellan portent le nom de Chambellanais. En 1998, la population totale de la commune de Chambellan était estimée à 27 834 habitants, elle pourra atteindre près de 34 000 en 2004. Pour une superficie de 61,25 km2 , en 1998 sa densité était de 454 habitants/km2 et en 2004 elle atteindra environ 551 habitants/km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sport est représenté par un Bureau de District Scolaire (seulement pour le niveau primaire). La commune compte un (1) kindergarten de type privé, trente quatre (34) écoles primaires et une (1) école secondaire publique. Il n?y a ni Ecoles Techniques et Professionnelles, ni Centre d?Alphabetisation, ni Université. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas representé dans la commune. Un Centre de Santé est repertorié comme unique établissement sanitaire de la commune avec un (1) médecin, trois (3) infirmières, deux (2) auxilliaires et deux (2) matrones certifiées. Du côté de la religion, la commune de Chambellan compte une (1) église et quatorze (14) chapelles catholiques, quatre (4) églises baptistes, une (1) église adventiste, une (1) église de Dieu et quatre (4) autres églises (Nazaréenne, Corps de Christ, Unie d?Haïti et Souffrance en Christ). La commune de Chambellan n?a pas de partis politiques; cependant, elle a trois (3) organisations populaires, un (1) groupement de paysans, un (1) groupement de femmes et une (1) ONG. La commune de Chambellan a trois (3) rivières, sept (7) sources, un (1) étang, deux (2) lagons et neuf (9) fontaines publiques. Elle n?est pas électrifiée. Il n?y a ni service postal, ni service téléphonique, ni station de radio, ni station de télévision, ni journal/revue dans la commune de Chambellan. En ce qui concerne les infrastructures économiques et finacières, la commune est très mal pourvue. On n?y trouve que deux restaurants, deux caisses populaires et une coopérative de commercialisation. A Chambellan, il n?y a pas une représentation policière, mais un tribunal de paix et un bureau d?Etat Civil. L?élevage, l?agriculture, le commerce sont les principales activités économiques des habitants de la commune. Les habitants s?approvisionnent dans d?autres communes telles que : Moron, Dame-Marie, Jérémie, Hanse d?Hainault. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a pas de bibliothèque, de musée, de salle de théâtre et de cinéma. Elle a un terrain pour la pratique du foot-ball. Il n?y a pas de night club, seulement, quatorze (14) gaguère ont été recensés dans la commune. En terme de patrimoines culturels, on y retrouve une grotte (Grotte Marie Govin) à l?intérieur de laquelle se trouve une source. Le saint patron de la commune est Marie Goethy, célébrée le 6 Juillet de chaque année.

Identification commune:CHD

Creation= ; Numero=751; Superficie:110.67km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
75

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BNY 3ème Section Bony CHD
DEJ 2ème Section Dejoie CHD
QRA Quartier De Randel CHD
RDL 1ère Section Randel CHD
VCD Ville De Chardonnières CHD

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Chardonnières, commune du département du Sud, a trois (3) sections communales et un quartier, le quartier de Randel. Elle est côtière, son relief dominant est la plaine pour la ville, le morne pour le quartier de Randel et les sections communales. Le climat de la commune est soit chaud soit frais, suivant la zone géographique. Les habitants de la commune des Chardonnières portent le nom de Chardonnésien. En 1998, la population de la commune des Chardonnières était estimée à 33 039 habitants et atteindra 38 088 âmes en 2004. Pour une superficie de 110.67 km2, sa densité était égale à 299 habitants/km2 et pourra atteindre près de 344 habitants/km2 en 2004. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des sports est représenté dans la commune par un bureau d'inspection scolaire. Trois (3) kindergarten, trente trois (33) écoles primaires, trois (3) écoles secondaires et une (1) école technique et professionnelle ont été inventoriés dans la commune. Le Ministère de la santé publique et de la Population n'est pas représenté dans la Commune de Chardonnières. Deux (2) dispensaires avec deux (2) infirmières, trois (3) auxiliaires et trente huit (38) matronnes certifiées y ont été répertoriées. Dans le domaine de la religion, la commune a au total près de quarante (40) temples (chapelles et stations comprises). Les partis politiques représentés dans la commune sont au nombre de trois (3). Une (1) organisation populaire et cinq (5) groupements de paysans ont été également répertoriés. Concernant les ressources en eau, la commune des Chardonnières a quatre (4) rivières, seize (16) sources dont trois (3) sont captées et distribuées, quatre (4) étangs et un (1) lagon. On ne retrouve pas de puits dans la Commune, cependant, elle possède environ neuf (9) fontaines publiques munies d?au moins soixante neuf (69) robinets, douze (12 ) douches publiques et un (1) lavoir. La Commune des Chardonnières n'est pas électrifiée. Il n'y a pas de Téléphone dans la commune. Au moment de l'inventaire, la commune commençait à recevoir de matériels pour l'ouverture d'un bureau. Le service postal existe et les courriers sont distribués par les facteurs, à pied ou à bicyclette. Par contre, la commune n'a pas de station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. Au niveau des infrastructures économiques et financières, Chardonnières a un (1) hôtel et deux (2) coopératives de commercialisation. Il n'y a pas de port formel, cependant deux (2) bâteaux à voile assurent le transport des marchandises et des passagers à l'intérieur même de la commune et dans d'autres communes comme : Saint Jean du Sud, Cayes et Port-au-Prince. Pour les infrastructures administratives et judiciaires, Chardonnières n'a pas une représentation de la Police Nationale d'Haïti (PNH). Il y a deux (2) tribunaux de paix et deux (2) bureaux d'état civil situés en ville et dans le quartier de Randel. La commune n'a pas de Prison. L'élevage, l'agriculture, le commerce et la Pêche sont les principales activités économiques de la commune. Pour les produits de premières nécessités et de transformation, les chardonnesiens s'approvisionnent aux Cayes, à Port-au-Prince, aux Anglais et à Tiburon. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n'a pas de bibliothèque, musée, salle de théâtre et de cinéma. Les sports pratiqués sont le football, le volley-ball et le basket-ball. Deux (2) Night Club / restaurant dansant et vingt (20) gaguères ont été inventoriés dans la commune. En ce qui a trait aux patrimoines culturels, le pic macaya reste le seul site de la commune. Il n'y a pas de lieux ou de temples notoires du vaudou, on y retrouve par contre certains hougansqui font parfois des cérémonies dans leurs propres maisons. La commune fête son saint patron (Sainte Anne) chaque 26 Juillet et le quartier de Randel (Saint André ) chaque 30 Novembre.

Identification commune:CHS

Creation= ; Numero=914; Superficie:27.91km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
91

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CSM Section de Chansolme CHS
VCS Ville de Chansolme CHS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Chansolme, commune du département du Nord?Ouest, porte ce nom depuis sa création . Elle n'a qu'une section communale. Cette section qui était la 4ème section de la commune de Port-de-Paix est devenue 1ère section de Chansolme en 1978. En ce qui a trait à sa ?Configuration?, le relief de la commune de Chansolme est dominé par des mornes. Son climat est frais. La commune de Chansolme a une superficie de 27.91 km2 . Sa population était estimée à 12 528 habitants en 1998 et pourra atteindre un peu plus de 14 000 en 2004. Au cours de cette même année (1998) sa densité était de 448.87 habitants/km2 , en 2004 elle pourra atteindre environ 500 habitants/km2. Sur le plan de l?Education, le Ministère de l?Education National de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Chansolme. Il n?y a pas d?écoles au niveau du kintergarten, cependant on dénombre 27 écoles au niveau primaire (prescolaire compris), et une (1) seule école au niveau secondaire. Sur le plan de la Santé, la commune de Chansolme n?a pas de représentation du Ministère de la santé Publique et de la Population. On n?y trouve qu?un dispensaire. Par ailleurs, un (1) medecin, un (1) dentiste et deux (2) auxiliaires assurent le service sanitaire au niveau de la commune. En ce qui a trait à la Religion, près de dix (10) temples de toutes croyances ont été inventoriés dans la commune de Chansolme. Ces confessions sont les suivantes: Catholiques, Episcopales, Baptistes et Adventistes. Les temples baptistes sont prédominants, soient 40% du total. En ce qui concerne les Partis Politiques et Organisations, ils sont en nombre très réduit: une (1) organisation populaire et trois (3) groupements de paysans ont été dénombrés au niveau de la commune. Quant à la disponibilité en Eau, deux (2) rivières et neuf (9) sources ont été inventoriées. S?agissant des autres points d?eau, on a dénombré trente (30) qui desservent la majeur partie de la population et deux (2) pompes qui sont utilisées pour l?arrosage des plantes. Concernant L?Electricité, elle est fournie par l?Eglise Catholique. Seule la ville de Chansolme est électrifiée. Sur le plan de la Communication, la commune de Chansolme n?a ni journal, ni station de télévision, mais dispose d?une station de radio, du nom de radio Cascade, localisée dans la ville de Chansolme. En ce qui a trait aux infrastructures administratives et judiciaires , la commune de Chansolme a un sous-commissariat et un tribunal de paix, localisé sur la route nationale. Il n?y a pas de prison dans cette commune. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, à part un restaurant situé au beau milieu de la ville, on ne retrouve pas de banque, ni de caisse populaire et aucune coopérative de commercialisation. Les chansolmiens (citadins et paysans) se rendent dans les communes avoisinantes pour effectuer toutes sortes de transactions qui leur sont nécessaires. Quant à la Culture et aux Loisirs, la commune de Chansolme en est très dépourvue. Les gaguères, au nombre de douze (12), constituent les principaux lieux de distraction dans la commune de Chansolme. Pour d?autres types de divertissement, on a enregistré seulement un terrain de foot-ball qui est pas en mauvais état.

Identification commune:CHT

Creation= ; Numero=713; Superficie:138.79km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
71

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CFC 3ème Section Carrefour CHT
FDP 1ère Section Fonds Palmiste CHT
MLO 2ème Section Melonière CHT
VTA Ville De Chantal CHT

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Chantal, l'une des communes du département du sud possède trois (3) sections communales. Elle est intérieure. Son relief dominant est la plaine et son climat est normal. Les habitants de la commune portent le nom de Chantalais. En 1998, la population totale de la commune était de 21 725 habitants avec une densité de 156,53 habitant/km2 . De 1998 à l'an 2004, la croissance de la population sera assez lente et elle pourra atteindre près de 22 000 habitants en 2004. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la commune de Chantal. Quarante (40) écoles primaires, trois (3) écoles secondaires y ont été repertoriées. Il n'y a ni école technique et professionnelle, ni centre d'alphabétisation, ni université dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune de Chantal. Cependant, on y a inventorié un (1) dispensaire et une (1) clinique dentaire privée. Pour la Religion, trois (3) églises catholiques, sept (7) églises baptistes, une (1) église adventiste, six (6) églises pentecotistes, trois (3) églises de Dieu, une (1) salle du royaume des Témoins de Jéhovah et quatre (4) autres églises ont été repertoriées dans la commune de Chantal. Au niveau des partis et des organisations, la commune est très mal pourvue. Elle ne compte que deux (2) organisations populaires, deux (2) groupements de femmes et une (1) coopérative non commerciale. La commune de Chantal a six (6) rivières, six (6) sources et des fontaines publiques munies environ de 107 robinets. La ville de Chantal est électrifiée. La fréquence d'alimentation du courant électrique est de 42 à 63 heures par semaine. La commune a un (1) bureau postal, un (1) service d'assainissement. Cependant, on n'y retrouve ni station de radio, et de télévision, ni journal/revue. La voie de communication qui relie les sections Melonnière et Carrefour-canon est en terre battue. Ensuite les autres voies ne sont que des sentiers. Du point de vue d'Infrastructures Economiques et Financières, la commune en est tout à fait dépourvue. Il n'y a ni hotel, ni pension, ni restaurant, ni banque. Pour les Infrastructures Administratives et Judiciaires, la Police Nationale d'Haïti (PNH) est représentée par un sous commissariat et le Ministère de la justice, par un tribunal de paix. On y retrouve également un bureau d'Etat Civil. Il n'y a pas de prison dans la commune. L'agriculture, l'élevage et le commerce sont les prinicipales activités économiques des habitants de la commune. Les échanges commerciaux s'effectuent avec d'autres communes comme : Les Cayes et Port-au-Prince. Quant à la Culture et au Loisir, les gaguères repertoriés dans la commune sont au nombre de vingt et un (21). Le foot ball est le seul sport pratiqué par les habitants de la commune. Il n'existe pas de bibliothèque, musée, salle de théâtre et de cinéma. La forteresse des Plantons est le seul site inventorié dans la commune de Chantal.

Identification commune:CLS

Creation= ; Numero=641; Superficie:374.33km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
64

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
ACB 2ème Section Acajou Brulé No 2 CLS
ACJ 1ère Section Acajou Brulé No. 1 CLS
LAM 3ème Section Lamielle CLS
VLS Ville de Cerca La Source CLS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Cerca-la-Source portait dans le passé le nom de Clairet. Elle est élevée au rang de commune en 1918. Elle comprend trois (3) sections communales. Par sa position géographique, elle est frontalière et son relief dominant est le plateau. A part la section communale de La Mielle qui est fraiche, le climat est normal pour tout le reste de la commune. Les habitants de la commune de Cerca-la-Source porte le nom de Cerca-la-Sourcien. En 1998, la population de la commune de Cerca-la-Source était estimée à 34 393 habitants et elle pourra atteindre plus de 38 000 en 2004. La Commune mesure 374.32 km2 et au cours de l?année 1998 sa densité était de 91.88 habitants/km2. En 2004 elle atteindra environ 102 habitants/km2 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par le bureau du district scolaire. Il a pour responsable un inspecteur chargé de la coordination des activités scolaires. On y retrouve : cinq (5) kindergarten, 32 écoles primaires, en majorité publiques et trois (3) écoles secondaires. Sur le plan de la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune par un sous district sanitaire. On y dénombre un (1) centre de santé avec deux (2) médecins, trois (3) auxiliaires et treize (13) matrones certifiées. Du côté de la religion, près de 34 temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune. Le nombre d?églises Baptistes se révèlent être les plus nombreux, dix sept (17) au total (chapelles et stations comprises). En ce qui concerne les partis politiques et autres organisations, seulement un groupement de paysans a été dénombré au niveau de la commune. La commune a deux (2) rivières et une (1) source. De plus, treize (13) robinets destinés à des utilisations domestiques ont été repertoriés. La commune de Cerca-la-Source n?est pas électrifiée. Sur le plan de la communication, elle n?a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. En ce qui a trait aux infrastructures administratives et judiciaires, la commune a un Tribunal de Paix et un Commissariat. Il n?y a pas de prison mais, une salle de garde à vue. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune est très pauvre. On n?y retrouve qu?une caisse populaire qui était fermée au moment de la collecte. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Cerca-la-Source n?est pas bien pourvue. Les gaguères sont au nombre de quinze (15). Elle dispose d?un (1) terrain de foot-ball, d?un (1) terrain de basket-ball et d?un (1) night club. Concernant les Patrimoines Culturels, un monument a été dénombré au niveau de la commune.

Identification commune:CON

Creation= ; Numero=134; Superficie:213.19km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
13

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BBP 1ère Section Boucan Bois Pin CON
BPN 2ème Section Boucan Bois Pin CON
GPA 5eme Section Génipailler CON
PCE 1ère Section Plaine Céleste CON
PLC 2ème Section Plaine Céleste CON
VCN Ville de Cornillon CON

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Cornillon, une des dix huit (18) communes du Département de l'Ouest portait dans le passé le nom de Grand-Bois. La ville fut fondée en 1888 et élevée au rang de Commune à la même date. Elle a cinq (5) Sections Communales. Elle est intérieure et frontalière par rapport à deux de ses sections communales. Son relief dominant est le Morne et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Cornillonais. En 1998, la population de la Commune de Cornillon était estimée à 59 612 habitants et en 2004, elle pourra atteindre près de 63 000 âmes. Pour une superficie de 213.19 km2, la Commune est a connu une densité égale à 280 habitants/km2 en 1998. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la Commune de Cornillon. Trente Cinq (35) écoles primaires en majorité privées et deux (2) écoles secondaires ont été inventoriées dans la Commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la Commune de Cornillon. La Commune a deux (2) dispensaires et un (1) centre de Santé sans lit. Deux (2) médecins, cinq (5) auxiliaires, cinquante huit (58) matrones certifiées, un (1) technicien de laboratoire forment le personnel sanitaires de la Commune. Près de 230 temples (Chapelles et Stations Comprises) ont été inventoriés dans la Commune de Cornillon. La plus grande partie de cet effectif est constituée de petites assemblées qui n?ont pas vraiment de structures adéquates. La plupart de ces petites assemblées sont classées au rang des Eglises de Dieu. La Commune n'a pas de représentation de Partis Politiques. Trois (3) Organisations Populaires, un (1) Groupement de Paysans, un (1) Groupement de Femmes, une (1) organisation internationale ont été répertoriés dans la commune. Pour la disponibilité en eau, la Commune de Cornillon a deux (2) rivières, vingt neuf (29) sources, sept (7) étangs, deux (2) lagons et des fontaines publiques munies de plus d?une douzaine de robinets. Dans la 5ème section de Génipailler une mission protestante permet à un nombre restreint de gens de bénéficier parfois du courant électrique. En ville le Commissariat seul est électrifié au moyen d?un moteur électrique. En ce qui a trait à la communication, au moment de l'inventaire la commune n'avait pas de Téléphone, ni Bureau Postal. Il n'y a pas de station de Radio, de journal/revue, de station de télévision. La commune de Cornillon est l?une des plus pauvres du département. On n?y retrouve pas d?Infrastructures Economiques et Financières. Le Commerce, l'Elevage, l'Artisanat et la Pêche constituent les principales activités économiques de la Commune. Pourtant, à part quelques petites boutiques (petits démélés), la commune n'a pas d'établissements économiques ou commerciaux. Quant à la Culture et au Loisir, la Commune de Cornillon n'a ni Bibliothèque, ni musée, ni Salle de Théâtre et de Cinéma. Le seul sport pratiqué dans la commune est le foot-ball. Sept (7) gaguères viennent compléter les maigres lieux de divertissement des habitants de la commune. Concernant les patrimoines culturels, on retrouve des anciennes maisons coloniales et surtout un site naturel (Tourine) qui reçoit la visite de beaucoup de gens au moment de la fête patronale. Il y a lieu de signaler qu?au moment de l?inventaire une personne âgée de 124 ans, deux autres respectivement âgées de 109 et de 100 ans ont été répertoriées dans la commune.

Identification commune:COR

Creation= ; Numero=831; Superficie:209.95km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
83

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CDT 6eme Section Chardonnette COR
CPY 3ème Section Champy (Nan Campèche) COR
DUQ 1ère Section Duquillon COR
FIQ 2ème Section Fond d'Icaque COR
MLI 5eme Section Mouline COR
VCO Ville de Corail COR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Corail fut fondée en 1660. Sa date d?élévation au rang de commune n?est pas connue. Elle a cinq (5) sections communales. La ville et la troisième section communale de Champy sont côtières, le reste de la commune est intérieure. Suivant l?endroit où l?on se trouve dans la commune le relief est soit plaine, soit plateau ou morne. Le climat varie aussi suivant l?endroit où l?on se trouve dans la commune. Ses habitants s?appellent Coraillais En 1998, la population totale de la commune de Corail était estimée à 26 808 habitants avec une densité de 128 habitants/km2 . En l?an 2004 cette population pourra atteindre près de 29 000 habitants avec une densité de près de 137 habitants/km2. La surperficie de la commune de Corail est de 209,95 km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté par un bureau d?inspection scolaire dans la commune de Corail. On y a dénombré un kindergarten, 42 écoles primaires dont cinq (5) publiques, 34 privées et trois (3) écoles congréganistes. Au niveau secondaire, elle a deux (2) écoles secondaires (une publique et l?autre privée). Il n?y a ni école technique et professionelle, ni université, ni autres écoles supérieures dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune, elle dispose par contre d'un (1) hôpital et d'un (1) dispensaire avec deux (2) médecins, trois (3) infirmières, une (1) auxiliaire et trente et une (31) matrones certifiées. Du côté de la religion, la commune a quatorze (14) églises (chapelles comprises) catholiques, six (6) églises baptistes, deux (2) églises adventistes, sept (7) églises pencotistes, trois (3) églises de Dieu et une (1) église Méthodiste. En ce qui concerne les ressources en eau, la commune de Corail a trois (3) rivières, trente (30) sources, onze (11) étangs, trois (3) lagons et quatre (4) fontaines publiques. Elle est électrifiée par une compagnie privée (Imagine) et la fréquence d?alimentation en énergie électrique est de 23 heures par semaine. Le service téléphonique et postal et la presse écrite et télévisée n?existent pas dans la commune. On y retrouve cependant deux (2) stations de radio. En ce qui a trait aux infrastructures économiques et financières la commune en est tout à fait dépourvue. Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires la commune est dotée d?un commissariat et d?un tribunal de paix, il n?y a pas de prison. L?agriculture et l?élevage, le commerce et la pêche constituent les principales activités des habitants de la commune. Quant aux établissements économiques, la commune ne compte qu?un service de photocopie. En terme de Culture et de Loisir, on a repertorié dans la commune: une salle de cinema, six (6) terrains (espaces libres pour la pratique du foot-ball), deux (2) night club, neuf (9) gaguères et une place publique. Pour les patrimoines culturels, la commune a une chute et une grotte. Elle n?a pas de lieux ou de temple notoire, mais un grand nombre de Hougans et de Mambos ont été repertoriés dans la commune.

Identification commune:COT

Creation= ; Numero=741; Superficie:90.08km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
74

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CDE 4ème Section Condé COT
QDA Quartier De Damassin COT
QUT 6eme Section Quentin COT
VCX Ville Des Côteaux COT

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Côteaux est une commune du département du Sud. La ville fut fondée en 1816 et élevée au rang de commune à la même année. La commune des Côteaux a trois (3) sections communales et un quartier. La ville des Coteaux et le quartier Damassin sont côtiers et leur relief domminant est la plaine. Les sections communales sont toutes des zones intérieures. Elles sont dominées par le morne. Le climat est normal dans toute la commune. Les habitants de la commune s?appellent Côtelais. En 1998, la population totale de la commune des Côteaux était de 14 570 habitants avec une densité de 162 habitants/km2. En 2004, cette population atteindra plus de 15 000 habitants. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par le District Principal. Deux (2) kindergarten, 34 écoles primaires et une (1) école secondaire ont été repertoriées dans la commune. Cependant, on n?y retrouve ni école Technique et Professionelle, ni Centre d?Aphabétisation, ni Université, ni autres écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune. On y retrouve cependant, un (1) dispensaire de type public et une (1) clinique dentaire privée. Du côté de la religion, la commune a dix (10) églises (chapelles comprises) catholiques, trois (3) églises baptistes, une (1) église adventiste, dix (10) églises pentecotistes et une (1) salle du Royaume des Témoins de Jéhovah. La commune n?a pas de partis politiques, par contre vingt cinq (25) groupements de paysans et de professionnels et trois (3) organisations populaires y sont recensés. En ce qui a trait à ses potentialités en eau, la commune a trois (3) rivières, cinq (5) sources, deux (2) lagons, 25 puits et 29 fontaines publiques. La ville des Côteaux est électrifiée. La fréquence d?alimentation du courant électrique est de 35 à 40 heures par semaines. La commune dispose d?un service postal et d?un service d?ssainissement. Il n?y a pas de journal/revue, ni station de radio, ni station de télévision aux Côteaux. Les voies de communication qui relient la ville des Côteaux aux sections communales et au quartier Damassin sont en terre battue. Celles qui relient les sections communales entre elles ne sont que des chemins. Dans le domaine des infrastrutures économiques et financières, la commune en est tout à fait dépourvue. Du de point vue administratif et judiciaire, on y retouve deux (2) tribunaux de paix. Il n?y a pas de commissariat, ni prison dans la commune. L?agriculture, l?élevage, la pêche et le commerce sont les principales activités économiques de la commune. Les habitants font des échanges commerciaux avec les Cayes et Port-au-Prince. Quant à la Culture et au Loisir, une (1) bibliothèque, deux (2) salles de théâtre, et trois (3) terrains de foot-ball ont été inventoriés dans la commune. On y retrouve également trois (3) sites touristiques et deux (2) places dont l'une (1) est publique et l?autre historique.

Identification commune:CPR

Creation= ; Numero=714; Superficie:151.42km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
71

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CHP 2ème Section Champlois CPR
LVM 1ère Section Levy Mersan CPR
TBD 3ème Section Tibi Davezac CPR
VCP Ville De Camp Perrin CPR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Autrefois, Camp-Perrin s'appelait Perrin. La ville fut fondée en 1930 et élevée au rang de commune à la même année. La commune est intérieure, le relief dominant de la ville, de la 1ère et de la 2ème sections communales est la plaine, tandisque le morne domine la 3ème section communale. Le climat de la commune de Camp-Perrin est normal et ses habitants s?appellent Camperinois. En 1998, la population de la commune de Camp-Perrin était estimée à 44 185 habitants, en 2004, elle pourra atteindre plus de 48 000 habitants. Pour une superficie de 151,42 km2 sa densité était de 292 habitants/ km2 en 1998 et pourra atteindre 322 habitants/ km2 en 2004. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune depuis cinq (5) ans par un bureau d'inspection scolaire. Huit (8) employés forment le personnel de ce bureau. Quinze (15) kindergarten, quatre vingt deux (82) écoles primaires (niveau préscolaire compris), sept (7) écoles secondaires, trois (3) écoles techniques et professionnelles et trois (3) centres d'alphabétisation ont été répertoriés dans la commune. Cependant, il n'y a ni université, ni autres écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique n'est pas représenté dans la commune de Camp-Perrin. Un (1) centre de santé, trois (3) dispensaires et une (1) clinique forment les établissements sanitaires de la commune. Le personnel médical de ces établissements est composé de trois (3) infirmières, seize (16) auxiliaires, d'une (1) matronne certifiée, de trois (3) techniciens de laboratoire et de trois (3) agents de santé. Du côté de la religion, neuf (9) églises (chapelles comprises) catholiques, huit (8) églises (stations comprises) baptistes, trois (3) temples adventistes, huit (8) églises de Dieu, deux (2) salles du Royaume des Témoin de Jéhovah et treize (13) autres églises ont été inventoriés dans la commune. En ce qui a trait aux ressources en eau, la commune a six (6) rivières, trois (3) sources, un étang et des fontaines publiques munies au moins de quatorze (14) robinets. Une partie de la commune est électrifiée par un groupe hydro-électrique et par un moteur électrique (diesel). Le service téléphonique est assuré par un personnel composé de six (6) employés. Le nombre de lignes disponibles est de vingt-cinq (25) dont vingt (20) sont fonctionnelles. Le service postal existe dans toute la commune. La distribution des courriers se fait à pied. Il y a cinq (5) stations de radio et un (1) journal dans la commune. Il n'y a pas de station de télévision. Aux niveaux des infrastructures économiques et financières, on a dénombré (1) hôtel, deux (2) restaurants, un (1) centre d'accueil, trois (3) caisses populaires et cinq (5) coopératives de commercialisation. De plus, on a inventorié quatre (4) centres de vente de provisions alimentaires et deux (2) matériaux de construction dans la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Camp-Perrin a une bibliothèque, deux (2) salles de théâtre, deux (2) salles de cinéma et cinq (5) terrains de foot-ball. De plus, il y a une place publique, quatre (4) gaguères et six (6) night club.

Identification commune:CPT

Creation= ; Numero=422; Superficie:77.64km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
42

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CPO 4ème Section de Capotille CPT
LMI 6eme Section Lamine CPT
VCE Ville de Capotille CPT

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Elevée au rang de Commune en 1978, la commune de Capotille a deux (2) sections communales : la 4ème section de Capotille et la 6ème section Lamine. Son relief dominant est le morne et son climat est frais. Les habitants de la Commune de Capotille s'appellent Capotillans. En 1998, la population de la Commune de Capotille était estimée à 11 628 habitants avec une densité égale à 150 habitants/km2. En 2004 cette population atteindra un peu plus de 11 000 habitants avec une densité qui sera égale à près de 153 habitants/km2. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la Commune de Capotille. On y a inventorié onze (11) écoles primaires en majorité privées, quatre (4) centre d'alphabétisation et une école secondaire publique. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune. On n'y retrouve qu'un centre de santé sans lit avec deux (2) auxiliaires et quatre (4) agents de santé. Du côté de la religion, on ne comptait que cinq (5) églises au moment de l?inventaire. On n?a pas de représentation de partis politiques dans la commune. Cependant, trois (3) organisations populaires, un (1) groupement de paysans, un groupement de femmes et une coopérative non commerciale y ont été recensés. Pour la disponibilité en eau, la commune a sept (7) rivières utilisées pour les services domestiques et une fontaine publique munie d?une pompe. Au moment de l?inventaire la commune de Capotille n'était pas électrifiée, elle n'avait pas de téléphone ni de bureau postal. L'agriculture, l'élevage et le commerce constituent les principales activités économiques de la Commune. Les commerçants s'approvisionnent dans d'autres communes comme : Ouanaminthe, Mont-Organisé, Cap-Haïtien etc. Quant à la Culture et au Loisir , la commune n'a ni Bibliothèque, ni Musée, ni Salle de Théâtre et de Cinéma. Le foot-ball est le seul sport pratiqué dans la commune. De plus, un nigh club et quatre (4) gaguères ont été répertoriés dans la Commune de Capotille.

Identification commune:CRC

Creation= ; Numero=434; Superficie:7574km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
43

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CHM 2ème Section Glaudine Ou "Jacquesil" CRC
VCA Ville de Caracol CRC

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Caracol, commune du département du Nord-Est s?appellait autrefois Caya-Espagne. Elle a deux (2) sections communales. Elle est côtière, son relief dominant est la plaine et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Caracolois. En 1998, la population de la commune de Caracol était estimée à 4 935 habitants et pourra atteindre environn 5 152 habitants en 2004. Pour une superficie de 75,74 km2 , sa densité était de 65 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 68 habitants/km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Caracol. Il n?y a pas de kindergarten dans la commune. Huit (8) écoles primaires dont deux (2) publiques et six (6) privées y ont été inventoriées. Il n?y avait pas d?école secondaire, ni école professionnelle, ni centre d?alphabétisation au moment de l?inventaire. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Caracol. On y retrouve deux dispensaires avec quatre (4) auxiliaires. Du coté de la religion, dix (10) églises ou temples ont été dénombrés dans la commune. Pour les partis politiques et autres organisations, la commune de Caracol en est dépourvue. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune de Caracol a deux (2) rivières et un lagon. On y retrouve également seize (16) puits et des fontaines publiques munies d?une douzaine de pompes. Au moment de l?inventaire, la commune de Caracol n?était pas électrifiée, il n?y avait pas de téléphone, service postal, station de radio, journal / revue et station de télévision. Un centre de coopérative de commercialisation, sept (7) banques de borlette, deux (2) maisons d?affaires constituent les infrastructures économiques et financières de la commune. Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires un commissariat de police, un tribunal de paix et un bureau d?état civil ont été répertoriés dans la commune de Caracol. La pêche, l?agriculture et le commerce constituent les principales activités économiques de la commune de Caracol. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a pas de bibliothèque, musée, salle de théâtre. Elle a une (1) salle de cinéma. Les sports pratiqués dans la commune de Caracol sont le football, le volley-ball et le basket-ball. Les débris (les restes) de la Santa-Maria y sont toujours et constituent, en dépit de leurs décrépitudes, des sites à visiter. Il y a lieu de faire mention d?un lieu historique dans la commune ??Chabert??. C?est le lieu, dit-on, où l?on a tu Charlemagne Péralte.

Identification commune:CRF

Creation= ; Numero=113; Superficie:16684km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
11

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BLY 21ème Section Berly CRF
BTZ 9ème Section Bizoton CRF
BVR 19ème Section Bouvier CRF
COP 18ème Section Coupeau CRF
CRT 13ème Section Corail Thor CRF
LAV 20ème Section Lavalle CRF
MAL 22ème Section Malanga CRF
MCD 14ème Section Morne Chandelle CRF
PDF 15ème Section Platon Dufrene CRF
PRC 17ème Section Procy CRF
RIF 11ème Section Rivière Froide CRF
TAF 16ème Section Taifer CRF
THR 10ème Section Thor CRF
VCF Ville de Carrefour CRF

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Carrefour, l?une des communes du département de l?Ouest a treize (13) sections communales. Elle est côtière, le relief de la ville est la plaine, le relief dominant des sections communales est le morne. Son climat varie suivant l?endroit oú l?on se trouve dans la commune. Ses habitants portent le nom de Carrefourois. En 1998, la population de la commune de Carrefour était estimée à 239 075 habitants et en 2004 elle pourra atteindre un peu plus de 470 000 âmes. Pour une superficie de 166,84 km2 , sa densité était de 1433 habitants / km2 en 1998, en 2004 elle atteindra près de 2818 habitants / km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune de Carrefour par un bureau de district d?inspection scolaire. Cent soixante trois (163) kidergarten dont cent soixante deux (162) privés et un (1) de type congréganiste, deux cent cinquante quatre (254) écoles primaires dont cinq (5) publiques, deux cent quarante deux (242) privées et sept (7) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune. Cent quatorze écoles secondaires dont trois (3) publiques, cent neuf (109) privées et deux (2) de type congréganiste, huit (8) écoles professionnelles, deux (2) universités, huit (8) écoles supérieures y ont été inventoriés également. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté par un bureau communale se trouvant au sein même de l?hôpital. Quatre vingt dix sept (97) médecins, neuf (9) dentistes, quarante et neuf (49) infirmières, cent dix (110) auxiliaires, dix sept (17) matrones certifiées et treize (13) techniciens de laboratoire assurent le service sanitaire au niveau de la commune. Du coté de la religion, près de cent ciquante deux (152) églises (chapelles et stations comprises) ont été répertoriés dans la commune de Carrefour. Les églises baptistes se révèlent être les plus nombreuses, soient cinquante deux (52) au total. Du point de vue de représentation politique et autres organisations, la commune a six (6) organisations populaires, quatre (4) groupements de paysans et trois (3) O.N.G. Pour la disponibilité en eau la commune a cinq (5) rivières, plus de cinq cents sources, cent quatre (104) puits et des fontaines publiques. Presque toute la zone urbaine de la commune est électrifiée. La commune est dotée d?un service de téléphone, d?un service postal et de deux stations de radio évangéliques. L?une d?entre elles ?Radio Lumière? avec ses différents réseaux couvre presque toute l?Ile. Dix (10) hôtels, une (1) pension, dix neuf (19) restaurants, cinq (5) banques, deux (2) caisses populaires et cinq (5) centres de coopérative constituent les Infrastructures Economiques et Financières de la commune. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un commissariat de police, un tribunal de paix et un bureau d?état civil. Les établissements commerciaux et économiques pour la commune de Carrefour sont constituées de trente (30) matériaux de construction et de quincailleries, de trente huit (38) centres de provision alimentaire, de vingt (20) grandes boutiques, de soixante dix (70) dépots, de six (6) stations d?essence, de dix sept (17) chapelles et de morgues privées, quarante quatre (44) pharmacies, quatre (4) salon de coiffures, seize (16) studio de beauté, huit (8) studio de photo et neuf (9) dry cleaning. Quant à la Culture et au Loisir, la commune a une (1) bibliothèque, une (1) salle de cinéma, par contre, elle n?a pas de musée, ni salle de théâtre. La commune a cinq (5) night-club, quarante huit (48) gaguères. Il n?y a pas de place publique dans la commune. Les sports pratiqués sont le football, le basket-ball, le tennis , volley-ball, l?athlétisme et la natation. En termes de monuments et sites, la commune n?a qu?un site de type naturel: une grotte.

Identification commune:CYS

Creation= ; Numero=711; Superficie:334.3km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
71

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BDT 1ère Section Bourdet CYS
BMR 12ème Section Boulmier CYS
DRY 10ème Section Dory CYS
FNF 2ème Section Fonfrède CYS
LAU 7eme Section Laurent CYS
LBD 3ème Section Laborde CYS
MCY 9eme Section Mercy CYS
MEL 11ème Section Melon CYS
VCY Ville des Cayes CYS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME A l?époque des Espagnols on appelait la ville des Cayes Salvatierra de la Sabana, la terre sauvée des eaux. Le plan actuel de cette ville n?est pas différent de celui établit en 1786 par l?ingénieur Philipeau. La commune a huit (8) sections communales. La ville est côtière et les sections communales sont intérieures. Le relief dominant de la commune est la plaine et son climat est chaud. Ses habitants s?appellent Cayens. En 1998, la population des Cayes était de 146 422 habitants et pourra atteindre près de 162 000 habitants en 2004. Pour une superficie de 334,3 km2 , sa densité était de 438 habitants/km2 et pourra atteindre 483 habitants/km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la Commune des Cayes par un bureau départemental. Vingt six (26) kindergarten, vingt neuf (29) écoles primaires et vingt quatre (24) écoles secondaires ont été inventoriées dans la Commune. De plus, on y retrouve quatre (4) écoles techniques et professionnelles, sept (7) centres d?alphabétisation, des universités et des écoles supérieures de comptabilité, de secrétariat et d?informatique. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la Commune par un bureau départemental depuis vingt sept (27) ans. La Commune des Cayes est assez bien pourvue en établissements sanitaires, on y compte trois (3) hôpitaux, un centre de santé sans lit, un sanatorium et cinq (5) dispensaires avec un personnel très varié. Du côté de la religion plus de cent (100) églises (chapelles, stations comprises) ont été dénombrées dans la communne des Cayes. Les confessions repertoriées sont les suivantes : Catholique, Episcopale, Baptiste, Adventiste, Pentecôtiste, Eglise de Dieu, Témoin de Jéhovah, Eglise de Jésus Christ des Saints du dernier jour etc. Concernant les partis et autres organisations, six (6) partis politiques sont représentés dans la Commune en plus des trente une (31) organisations populaires, quatre (4) groupements de paysans, quatre (4) groupements de femmes, sept (7) Organisations non gouvernementales et deux organisations internationales qui ont été répertoriés dans la commune. En ce qui concerne les ressources en eau, la commune a quatre (4) rivières, soixante (60) sources et un lac. A partir du captage de certaines sources, le CARE et la Mission Evangélique Baptiste Sud d?Haïti ont doté la commune de puits artésiens et de fontaines publiques (munies de robinets ou de pompes). La ville et certaines localités de la commune sont électrifiées. Pour le téléphone, le bureau dispose de 1400 lignes, 1315 sont fonctionnelles. Il y a dix (10) stations de radio et trois (3) stations de télévision aux cayes, on n?y retrouve pas de journal/revue. Au niveau des infrastructures économiques et financières, la commune a dix (10) hôtels, quatre (4) pensions, onze (11) restaurants, deux (2) banques, une (1) caisse populaire et douze (12) coopératives de commercialisation. En ce qui a trait aux infrastructures administratives et judiciaires, la commune des Cayes a une Cour d?Appel, un tribunal de paix, un parquet et un tribunal civil. On y retrouve un bureau de la Police Nationale d?Haïti (PNH), deux (2) bureaux d?état civil et une prison. Le commerce, l?artisanat et l?industrie sont les activités prédominantes de la Commune. Mieux que les autres communes du département, la commune des Cayes est pourvue d?établissements économiques. On y retrouve cinq (5) stations d?essence, deux (2) Morgues privées, douze (12) pharmacies, six (6) services de photocopie, quatre (4) salons de coiffure, six (6) studio de beauté, trois (3) dry cleaning etc. Quant à la Culture et au Loisir, la commune a trois (3) bibliothèques, trois (3) salles de Théâtre, trois (3) salles de cinéma, il n?y a pas de musée. Les sports pratiqués sont : le foot-ball, le basket-ball, l?athlétisme, le volley-ball, le cyclisme et le tennis. Trois (3) night club et sept (7) gaguères ont été inventoriés dans la commune. On y retrouve également cinq (5) places dont quatre (4) publiques et une (1) historique. Les monuments et sites de la commune sont de types colonial, historique et naturel. La commune ou la ville des Cayes reste importante dans l?histoire de la République d?Haïti. Il y a lieu de souligner que c?est également la terre natale de nombreux chefs d?Etat : Charles Hérard Ainé (Rivière Hérard) , Lysius Félicité Salomon Jeune, Michel Domingue, Boisrond Canal et Antoine Simon et du compositeur de la chanson ?Haïti Chérie? Othello Bayard.

Identification commune:DAM

Creation= ; Numero=822; Superficie:114.51km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
82

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BDL 1ère Section Bariadelle DAM
BLV 5eme Section Baliverne DAM
DLL 2ème Section Dallier DAM
DSM 3ème Section Desormeau DAM
PRI 6eme Section Petite Rivière DAM
QLS Quartier De Lesson DAM
VDM Ville De Dame Marie DAM

Description de la commune

Identification commune:DED

Creation= ; Numero=544; Superficie:127.48km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
54

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
DDU 2ème Section Desdunes DED
VDD Ville de Desdunes DED

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Desdunes, commune du département de l?Artibonite, n?a pas eu d?ancien nom. Elevée au rang de commune en 1983, elle comprend une (1) section communale. Le relief dominant de la commune de Desdunes est la plaine et son climat est normal. La population de la commune de Desdunes était estimée à 29 333 habitants en 1998 et en 2004 elle pourra atteindre un peu plus de 34 300 habitants. Avec une superficie de 127,48 km2 sa densité était de 230,09 habitants/ km2 en 1998 et pourra atteindre environs 269 habitants/km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Desdunes. Concernant les établissements scolaires, au niveau primaire, on dénombre vingt et un (21) écoles dont trois (3) publiques, dix sept (17) privées et une (1) congréganiste et au niveau secondaire, on retrouve deux (2) écoles privées. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Desdunes, cependant on y retrouve deux (2) centres de santé avec lit et une (1) clinique. Par ailleurs deux (2) médecins et cinq (5) auxiliaires assurent le service sanitaire au niveau de la commune. En ce qui a trait à la Religion, plus de 26 temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune. Ces temples sont repartis en Catholique, Baptiste, Adventiste, Pentecotiste et Témoin de Jéhovah. Pour les Partis politiques et Organisations, on dénombre dans la commune quatre (4) organisations populaires, quatre (4) groupements de paysans, deux (2) groupements de femmes et une (1) organisation internationale. Quant à la disponibilité en Eau, une (1) rivière a été dénombrée au niveau de la commune. Pour les autres points d?eau on a dénombré des fontaines publiques dotées de près de 210 robinets. Concernant l?Electricité, seule la grand-rue dispose du courant électrique. Ce service est fourni par l?Electricité d'Haïti (EDH). Sur le plan de la Communication , la commune de Desdunes n?a ni journal/revue, ni station de télévision. Cependant on y trouve deux (2) stations de radio, l?une localisée à la grand-rue, l?autre au boulevard Jean Jacques Dessalines. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un tribunal de paix et un commissariat. Il n'y a pas de prison dans la commune de Desdunes. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers , on ne retrouve pas de banques dans la commune. Les desduniens se rendent dans d'autres communes pour effectuer des opérations bancaires. Par contre, on trouve trois (3) restaurants, une (1) caisse populaire et une coopérative de commercialisation. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Desdunes en est très dépourvue. Il existe cinq (5) gaguères et un terrain de foot ball, considéré comme un simple espace de jeu. Pour les patrimoines culturels, il n'y a pas de monuments et sites.

Identification commune:DEL

Creation= ; Numero=112; Superficie:8421km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
11

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BEV 4ème Section Bellevue DEL
BVU 3ème Section Bellevue DEL
QCM Quartier Croix des Missions DEL
SMA 5ème Section Saint Martin DEL
VAE 1ère Section Varreux DEL
VAX 2ème Section Varreux DEL
VDL Ville de Delmas DEL

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Avant 1983, Delmas était un quartier qui relevait de la commune de Port-au-Prince. Il fut élevée au rang de commune avec le décret du 15 décembre 1982. La commune de Delmas a cinq (5) sections communales et un quartier. Elle est côtière par rapport à sa première section communale. Son relief dominant est la plaine et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Delmasien. En 1998, la population de la commune de Delmas était estimée à 296 462 habitants et en 2004, elle pourra atteindre près de 380 000 âmes. Pour une superficie de 168,42 km2 , sa densité était de 3521 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 4510 habitants/km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Delmas. Environ cent six (106) kindergaten dont cent un (101) privés et cinq (5) de type congréganiste et plus de cent soixante dix (170) écoles primaires dont cinquante (50) publiques et plus de cent vingt (120) privées ont été inventoriées dans la commune. Trente et une (31) écoles secondaires dont trois (3) publiques, une (1) de type communautaire, vingt six (26) privées et une (1) de mission ont été répertoriées. De plus, on y retrouve près de dix huit (18) écoles professionnelles, deux (2) universités et cinq (5) écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Delmas. Plusieurs établissements sanitaires y ont été dénombrés: neuf (9) hôpitaux dont six (6) privés et trois (3) publics, deux (2) centres de santé avec lit, deux (2) centres de santé sans lit, dix huit (18) cliniques et quatre (4) polycliniques. Cent soixante huit (168) médecins, sept (7) dentistes, soixante dix neuf (79) infirmières, cent soixante quatorze (174) auxiliaires et vingt (20) techniciens de laboratoire forment le personnel médical des établissements sanitaires de la commune. Du côté de la religion, quatre vingt seize (96) temples ont été répertoriés dans la commune, les temples ?pentecotistes? sont les plus nombreux soient trente cinq au total. La commune de Delmas a six (6) représentation de parti politique, six (6) organisations populaires, un groupement de femmes, quinze (15) ONG et deux (2) organisations internationales. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, à part le quartier de la Croix des Missions, la commune en est presque privée. Des efforts ont été faits par les responsables durant ces dernières années pour doter la commune d?une bonne structure d?adduction d?eau potable. Presque toute la commune est électrifiée. La fréquence de l?alimentation varie suivant la zone. La commune a un bureau postal qui offre deux types de service: au bureau des boites postales sont disponibles où le client peut venir recueillir ses courriers et en même temps des employés assurent la distribution des courriers à l?intérieur de la commune. Un bureau de téléphone, huit (8) stations de radio, et deux (2) stations de télévision ont été également dénombrés dans la commune. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune a sept (7) hôtels, vingt (20) restaurants, un centre d?accueil, treize (13) banques (Maison mère et annexe), quatre (4) caisses populaires et cinq (5) centres de coopérative de commercialisation. Pour les Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune est dotée d?un commissariat et de trois sous-commissariat. On y retrouve également le grand bureau de circulation des véhicules, un tribunal de paix et un bureau d?état civil. En plus d?être le lieu de concentration des industries, la commune de Delmas devient de jour en jour un centre privilégié pour le commerce. En termes d?établissements commerciaux/économiques, près de deux cent cinquante (250) matériaux de construction et quincailleries, trois cents (300) centres de provisions alimentaires, cent vingt cinq (125) grandes boutiques, trois cent soixante dix (370) dépots (ciment, boissons gazeuses etc.), dix sept (17) stations d?essence, deux (2) morgues privées, trente sept (37) pharmacies, quinze (15) services de photocopies, trois (3) salons de coiffures, vingt et un (21) studios de beauté, onze (11) studios de phoptographie et quatorze (14) dry cleaning ont été dénombrés dans la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune a une (1) bibliothèque scolaire non accessible au grand publique et une (1) salle de cinéma. Les sports pratiqués dans la commune de Delmas sont: le football, le volley-ball, le basket-ball, le tennis, l?athlétisme, la danse et les arts martiaux. Dix (10) night-club/restaurants dansants et deux (2) gaguères ont été répertoriés dans la commune. La commune de Delmas a plusieurs paroisses qui fêtent regulièrement leur saint patron. On peut citer: Notre-Dame d?Altagrace au haut de Delmas, Saint Yves presqu?au bas de Delmas, Sainte Claire Petite Place Cazeau, etc.

Identification commune:DES

Creation= ; Numero=541; Superficie:459.81km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
54

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
DUV 2ème Section Duvallon Ou Fosse Naboth DES
FIF 5eme Section Fiéfié ou Petit Cahos DES
LCX 6eme Section Lacroisé DES
OGE 3ème Section Ogé DES
POP 4ème Section Poste Pierrot DES
VDS Ville de Dessalines ou Marchand DES
VL 1ère Section Villars DES

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Dessalines, commune du département de l'Artibonite s'appelait autrefois Marchand. Marchand était le nom d'un ancien colon qui possédait son habitation sur cet emplacement avant l'arrivée de Dessalines. Elle est une ville historique, en ce sens qu'elle fut la première capitale d'Haïti sous le premier empire. Elle est située au coeur du département à 175 km de Port-au-Prince. En fonction du nombre de forts dénombrés dans la commune, cette zone était un point stratégique pour les combattants de la guerre de l'indépendance. Cette commune est bornée au nord par Gonaïves et St-Michel, au sud par la Petite-Rivière de l'Artibonite, à l'est par Maïssade et St-Michel et à l'ouest par l'Estère, Desdunes et Grand-Saline. Elle a six (6) sections communales. En ce qui a trait à sa Configuration, le relief de la commune de Dessalines est dominé par la plaine et le morne. Son climat varie du normal au frais. Par sa position, elle est à la fois intérieure et frontalière par rapport à deux de ses sections communales. La population de la commune de Dessalines était estimée à 157 820 habitants en 1998 et pourra atteindre près de 178 000 habitants en 2004, pour une superficie de 459.81 km2 . Au cours de l'année 1998, sa densité était de 343.33 habitants/km2 et en 2004, elle atteindra près de 387 habitants/km2.. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté par un bureau d'inspection scolaire. Le responsable est un inspecteur chargé de la coordination des activités du ministère dans la zone. La répartition des établissements scolaires est la suivante: deux (2) écoles au niveau du kindergarten, 91 au niveau primaire avec seize (16) publiques, 72 privées et trois (3) congréganistes. Pour le niveau secondaire, on a dénombré une (1) école publique, sept (7) écoles privées et une (1) école congréganiste. Sur le plan de la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune de Dessalines. Concernant les établissements de santé, il existe un (1) hôpital, un (1) dispensaire et une (1) clinique. Par ailleurs, six (6) médecins et dentistes, 47 infirmières et auxiliaires, trente six (36) matrones et deux (2) techniciens de laboratoire assurent le service sanitaire au niveau de la commune. Du côté de la Religion, plus de 143 temples (Eglises, Chapelles, Stations) de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune de Dessalines. Ces confessions sont les suivantes: Catholique, Baptiste, Adventiste, Pentecotiste et Témoin de Jéhovah. En ce qui concerne les Partis Politiques et Organistions, ils sont repartis à travers toute la commune. Huit (8) organisations populaires, trois (3) groupements de paysans, un (1) groupement de femmes, trois (3) coopératives non commerciales et une (1) ONG ont été dénombrés au niveau de cette commune. Quant à la disponibilité en Eau, sept (7) rivières, trente cinq (35) sources et un lagon ont été inventoriés. Pour les autres points d'eau, on a enregistré trente (30) forages simples, vingt cinq (25) puits artésiens, deux (2) robinets et 18 pompes. L'eau des robinets est la plus utilisée, elle sert aux utilisations domestiques et plus particulièrement pour le breuvage. La ville de Dessalines et certaines localités des sections communales sont électrifiées. L'Electricité d'Haïti (EDH) est l'institution responsable de la distribution du courant dans cette commune. Elle fournie en moyenne 42 heures par semaine. Sur le plan de la Communication, la commune de Dessalines n'a ni journaux, ni station de télévision, mais dispose de six (6) stations de radio. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Dessalines a un tribunal de paix, localisé dans la ville à la rue Morolie. Il n'y a pas de prison, mais de préférence une salle de garde a vue. Concernant les Etablissements Economiques et Financièrs, il n'y a pas de banque. Par ailleurs dix (10) restaurants, une (1) caisse populaire et une (1) coopérative de commercialisation ont été dénombrés au niveau de cette commune. Quant aux Lieux de divertissement et de loisir, les gaguères sont au nombre de six (6). Pour les autres types de divertissement une salle de cinéma, six (6) terrains de football, un terrain de basket ball ont été denombrés dans la commune. Concernant les patrimoines culturels on a enregistré, six (6) monuments et sites de type historique et naturel, localisés dans les différentes sections communales de la commune.

Identification commune:DON

Creation= ; Numero=342; Superficie:115.93km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
34

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BCM 2ème Bassin Caïman DON
BGT 1ère Section Brostage DON
HAT 5eme Section Haut du Trou DON
LGL 4ème Section Laguille DON
MTD 3ème Section Matador DON
VDN Ville de Dondon DON

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Dondon, commune du Département du Nord s?appelait autrefois Trou du Dondon. Elevé au rang deCommune en 1698, elle comprend cinq (5) Sections Communales: Brostage, Bassin Caïman, Matador, Laguille, Haut du Trou. Dondon est une commune intérieure. Son relief dominant est le Morne et son climat est frais. Les habitants de la Commune portent le nom de Dondonnais. La population de la commune de Dondon était estimée à 42 587 habitants en 1998 et pourra atteindre 46 145 en 2004. Elle a une superficie de 115,93 km2 et au cours de l?année 1998, sa densité était de 367 habitants/km2. En 2004 elle atteindra près de 398 habitants/km2 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la Commune de Dondon par un bureau d?Inspection Scolaire. Quarante cinq (45) écoles primaires dont neuf (9) publiques, trente quatre (34) privées, deux (2) congréganistes et une (1) école secondaire publique ont été répertoriées dans la Commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la Commune de Dondon. Un (1) centre de santé avec lit a été inventorié avec un (1) médecin, une (1) infirmière, un (1) auxiliaire et 112 matrones certifiées. Du côté de la Religion, près de onze (11) temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la Commune. Ces temples sont ainsi répartis : Catholique (3), Baptiste (5), Adventiste (1), Wesléyen (1), Témoin de Jéhovah (1). En ce qui concerne les Partis politiques et autres Organisations, on a dénombré dans la Commune: deux (2) organisations populaires, une (1) Coopérative non Commerciale, une (1) Organisation Non Gouvernementale. Quant à la disponibilité en Eau, deux (2) rivières, une (1) source et un lagon ont été dénombrés au niveau de la Commune. Concernant l?Electricité, certaines rues de la ville de Dondon sont électrifiées. Sur le plan de la Communication, elle n?a ni journal / revue, ni station de radio, ni station de télévision. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la Commune a un (1) Tribunal de Paix , et un (1) Commissariat. Il n?y a pas de Prison dans la Commune. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, la Commune de Dondon en est dépourvue. Quant à la Culture et au Loisir, il n?y a pas de bibliothèque , musée, salle de cinéma. La salle paroissiale sert parfois de salle de théâtre. Les principaux gaguères sont au nombre de trois (3) et la commune est dôtée d?un terrain de foot-ball. Il y a deux (2) sites de type naturel ?Voute à Munguet? située à Laguille et ?Grotte des Dames? située à Pont des Dames. Ces sites servaient de temples aux premiers habitants de l'île. Chaque année ils viennent de tous les coins de l'Ile pour y offrir des sacrifices.

Identification commune:ENY

Creation= ; Numero=512; Superficie:219.12km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
51

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CHF 3ème Section Chemin Neuf ENY
PRE 2ème Section Passe-Reine ou Bas Ennery ENY
PUB 4ème Section Puilboreau ENY
SAC 1ère Section Savane Carrée ENY
VEN Ville d'Ennery ENY

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Ennery, commune du département de l?Artibonite, porte ce nom depuis sa création. Elle a quatre (4) sections communales. Son relief dominant est la plaine pour la ville d?Ennery et le morne, pour trois (3) de ses sections communales. Son climat varie du normal au frais . Par sa position géographique, elle est considérée comme une commune intérieure. La population d?Ennery était estimée à 34 811 habitants en 1998 et pourra atteindre environs 38 000 habitants en 2004. Avec une superficie évaluée à 219,12 km2 , elle avait une densité de 159 habitants/km2 en 1998 et pourra atteindre près de 174 habitants/ km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune d?Ennery. Cependant, il y a un directeur départemental qui visite la commune en cas de besoin. La répartition des établissements scolaires est la suivante: une (1) école privée au niveau du kindergarten et, soixante et une (61) au niveau primaire avec quatre (4) publiques et (57) privées. Au niveau secondaire, on a dénombré une (1) seule école publique. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune d?Ennery. Concernant les établissements de santé, il existe une (1) clinique, trois (3) centres de santé sans lit et un (1) hôpital. Par ailleurs, cinq (5) medécins et dentistes, une (1) infirmière, huit (8) auxiliaires et quarante deux (42) matrones certifiées assurent le service sanitaire au niveau des différents centres de santé de la commune. Du côté de la Religion, près de (51) temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune d?ennery. Ces confessions sont les suivantes: Catholique, Episcopale, Baptiste, Adventiste, Pentecotiste et Témoin de Jéhovah. Le nombre de temples Pencotistes y est mieux représenté que les autres. En ce qui concerne les Partis politique et Organisations, ils sont en nombre très restreint. Trois (3) organisations populaires et une (1) coopérative non commerciale ont été dénombrées au niveau de la commune. Deux (2) rivières et cinquante neuf (59) sources ont été inventoriées dans la commune en plus de deux (2) puits artésiens, quatorze (14) robinets et deux (2) pompes. Ces derniers servent aux utilisations domestiques. Seule la ville d?Ennery est électrifiée par une mission protestante qui fournie en moyenne 3 heures d?électricité par semaine. Sur le plan de la Communication, la commune n?a ni journaux (revues), ni station de radio, ni station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures administratives et judiciaires, la commune d?Ennery a un tribunal de Paix et un Sous-Commissariat localisés dans la ville. On y trouve également une prison. Pour les Infrastructures Economiques et financières, il n'y a pas de banque par contre neuf (9) restaurants et une (1) caisse populaire ont été dénombrés au niveau de cette commune. Quant à la Culture et au Loisir, contrairement à d?autres commune du département, la commune d?Ennery a une bibliothèque, une salle de théâtre et une salle de cinéma. Pour les autres lieux de divertissements et de loisir, trois (3) terrains de foot ball et un terrain de basket ball, qui ne sont pas en bon état, ont été repertoriés. De plus, un night club et six gaguères viennent compléter ces lieux de divertissement.

Identification commune:FER

Creation= ; Numero=412; Superficie:72.35km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
41

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BMB 3ème Section Bas Maribahoux FER
VFR Ville de Ferrier FER

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Ferrier, commune du département du Nord-Est, portait dans le passé le nom de Maribaroux. Elle fut fondée en 1932 et élevée au rang de commune en 1946. La commune de Ferrier a une (1) seule section communale. Elle est une commune intérieure et frontalière, son relief dominant est la plaine. Ses habitants s?appellent Ferrois. La population de la commune de Ferrier était de 12 605 habitants en 1998 et elle pourra atteindre en 2004 près de 14 000 âmes. La superficie de la commune est de 72,35 Km2 et elle a connu en 1998 une densité égale à 174 habitants / Km2 et en 2004, elle atteindra près de 193 habitants / Km2 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Ferrier. Il n?y a pas de kindergarten. Dix huit (18) écoles primaires dont trois (3) publiques, onze (11) privées et quatre (4) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune. Au niveau secondaire, deux (2) écoles dont une (1) publique et une (1) privée y ont été répertoriées. On y retrouve également une école professionnelle et treize (13) centres d?alphabétisation. La commune n?a ni université, ni écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Ferrier. Deux (2) auxiliaires et trois (3) agents de santé forment le personnel sanitaire de la commune. Près de dix neuf (19) temples ( chapelles et stations comprises ) ont été inventoriés dans la commune de Ferrier. Dans le domaine de la politique et autres organisations, on n'y retrouve pas de représentation politique dans la commune. Par contre, trois (3) organisations populaires, cinq (5) groupements de paysans, cinq (5) groupements de femmes, deux (2) centres de coopérative non commerciale, une organisation internationale et trois (3) organisations non gouvernementales ont été répertoriés à Ferrier. Pour la disponibilité en eau, la commune de Ferrier a neuf (9) rivières, deux (2) source, un (1) lac, huit (8) lagons et des fontaines publiques munies de près d?une trentaine de pompes et de robinets. Seulement la ville de Ferrier et la localité de Meillac sont électrifiées au moyen de panneaux solaires. La fréquence d?alimentation est de 25 heures environ par semaine. Au moment de l?inventaire, à part un bureau postal, la commune n?avait pas de téléphone. Il n?y avait non plus de station de radio, journal / revue, station de télévision etc. Au niveau des infrastructures économiques et financières, la commune a seulement une caisse populaire. L?agriculture, le commerce, l?élevage et la pêche constituent les principales activités économiques de la commune. Deux (2) centres de provision alimentaire et trois (3) dépots forment les établissements commerciaux. La commune est dépourvue de station d?essence et de morgue privée, mais elle a deux (2) pharmacies situées dan les centres de santé. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Ferrier a une bibliothèque et une salle de cinéma. Cependant, elle n?a ni musée, ni salle de théâtre. Pour les patrimoines culturels, la commune a quatre (4) monuments et sites de type Colonial. Les seuls sports pratiqués sont le foot ball et le basket-ball.

Identification commune:FOV

Creation= ; Numero=135; Superficie:249.5km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
13

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
FVR 4ème Section Fonds-Verrettes FOV
VFV Ville Fond Verrettes FOV

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Avant 1978 Fonds-Verrettes était une section communale de la commune de Ganthier. Elle est élevée au rang de commune en 1980. Elle a une (1) section communale. Elle est frontalière, son relief dominant est le morne. Les habitants de la commune des Fonds-Verrettes portent le nom de Fonds-Verrettiens. En 1998, la population de la Commune de Fonds-Verrettes était estimée à 29 134 habitants, en 2004, elle pourra atteindre plus de 30 000 habitants. Pour une densité de 249,5 km2, sa densité était évaluée à 117 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra environ 127 habitants/km2 . Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la commune de Fonds-Verrettes. Un (1) kindergarten, quarante sept (47) écoles primaires et deux (2) écoles secondaires ont été répertoriés dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune de Fonds-Verrettes. Un centre de santé avec lit a été inventorié dans la commune avec un (1) médecins, une (1) infirmière et deux (2) auxiliaire. Il y a une clinique également, elle est dirigée par un charlatan. Cette clinique n?a pas de personnel. Du côté de la Religion, près de 133 temples ont été dénombrés dans la commune. Le nombre d'églises Pentecôtiste se révèlent être les plus nombreux. Trois (3) Partis Politiques ont un représentant dans la commune. De plus, onze (11) Organisations Populaires, cinq (5) Groupements de Paysans et deux (2) Coopérative non Commerciale et deux (2) Organisations non Gouvernementales y ont été dénombrés. La commune a trois (3) rivières et un (1) lagon. Le nombre de sources n?est pas disponible. La commune de Fonds-Verrettes n'est pas électrifiée. Sur le plan de la Communication, elle n'a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un Tribunal de Paix, un bureau d?Etat Civil et un Sous Commissariat. Il n'y a pas de Prison. Pour les Infrastructures Economiques et Financières, la Commune est très pauvre. Elle a cinq (5) restaurants et une (1) copérative de commercialisation. Quant à la Culture et au Loisir, la Commune de Fonds-Verrettes n'est pas bien pourvue. Les gaguères sont au nombre de cinq (5). Elle dispose de quatre (4) espaces pour la pratique du sport comme le foot-ball, d'un (1) terrain de volley-ball et de deux (2) night club qui ne fonctionnent que de trois ou quatre fois par année.

Identification commune:FTL

Creation= ; Numero=411; Superficie:255.43km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
41

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BHA 2ème Section Bayaha FTL
DMA 1ère Section Dumas FTL
HMA 2ème Section Haut Madeleine FTL
LOI 1ère Section Loiseau FTL
QAS Quartier de L'Acul Samedi FTL
VFL Ville de Fort Liberté FTL
VID Ville Industrielle de Derac FTL

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Fort-Liberté a porté successivement les noms de Puerto Real, Bayaha, Fort-Dauphin . Elle fut fondée par les espagnols en 1503 et élevée au rang de commune vers 1674-1676. Elle faisait partie des anciennes fortifications du pays au 18ème siècle. Elle a quatre (4) sections communales et un quartier. Elle est côtière, son relief dominant est la plaine et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Fort-Dauphinois. En 1998, la population de la commune de Fort-Liberté était estimée à 22 104 habitants et en l?an 2004, elle pourra atteindre un peu plus de 23 000 âmes. Pour une superficie de 255,43 km2 , sa densité était évaluée à 87 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 95 habitants/km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune de Fort-Liberté par une direction départementale. La répartition des établissements scolaires est la suivante : un (1) Kindergarten, trente et une (31) écoles primaires dont dix (10) publiques, dix neuf (19) privées et deux (2) de type congréganiste. Au niveau secondaire, on dénombre une (1) école publique et six écoles privées. De plus, la commune de Fort-Liberté contient dix (10) écoles professionnelles, deux (2) centres d'alphabétisation, une (1) faculté et une (1) autre école supérieure. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune par un bureau départementale. Comme établissements de santé, on y retrouve deux (2) centres de santé, un (1) dispensaire, deux (2) cliniques et un (1) hôpital. De plus, Huit (8) médecins, deux (2) dentistes, dix huit (18) infirmières, onze (11) auxiliaires, quarante (40) matronnes certifiées et deux (2) techniciens de laboratoire assurent le service sanitaire au niveau de la commune. Du côté de la religion, près de vingt six (26) temples ( églises, chapelles et stations comprises ) ont été recensés dans la commune. La commune de Fort-Liberté a une (1) représentation politique, deux (2) organisations populaires, deux (2) ONG et une (1) organisation internationale. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune a une (1) rivière utilisée pour l?irrigation, trois (3) puits utilisés pour l'arrosage de certaines portions de terre et des fontaines publiques munies d?une quinzaine de pompes. Seule la ville de Fort-Liberté est électrifiée ; la fréquence d?alimentation est de quarante deux (42) heures en moyenne par semaine. Sur le plan de la communication, la commune a un bureau de téléphone doté de deux ( 2) lignes fonctionnelles (deux cabines). Il y a également un bureau postal, trois (3) station de radio et un journal (hebdomadaire). Concernant les infrastructures économiques et financières, la commune a deux (2) hôtels, huit (8) restaurants (deux de taille moyenne, et six petits), une (1) banque et une caisse populaire. Le commerce, l?agriculture, la pêche, l?artisanat restent les principales activités économiques de la commune de Fort-Liberté. Quatre (4) matériaux de construction, vingt quatre (24) centres de provision alimentaire, cinq (5) grandes boutiques et quatre (4) dépôts y ont été répertoriés. De plus, on y compte trois (3) pharmacies, un (1) salon de coiffures, une (1) photocopie et un (1) dry cleaning. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a ni musée, ni salle de théâtre, ni salle de cinéma. On y retrouve une (1) bibliothèque municipale. Le foot-ball est le seul sport pratiqué dans la Commune. Pour les monuments et sites, la commune de Fort-Liberté a deux (2) forts : le Fort Saint Joseph qui vient d'être restauré de manière partielle et le fort La Bouque.

Identification commune:GAN

Creation= ; Numero=133; Superficie:38728km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
13

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BAL 2ème Section Balan GAN
FPA 1ère Section Fond Parisien GAN
GCB 1ère Section Galette Chambon GAN
MRX 6eme Section Mare Roseaux GAN
PPO 5eme Section Pays Pourri GAN
QFP Quartier Fond Parisien GAN
VGA Ville de Ganthier GAN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Ganthier fut fondée en 1912 et élevée au rang de commune en 1926. Elle a cinq (5) sections communales et un (1) quartier. Elle est côtière, son relief dominant est la plaine et son climat est chaud. Ses habitants s?appellent Ganthiérois. En 1998, la population de la commune de Ganthier était estimée à 63 163 habitants en 2004, elle pourra atteindre un peu plus de 72 000 habitants. Pour une superficie de 765,56 km2 , sa densité était de 163 habitants / km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 187 habitants / km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Ganthier. Six (6) kindregarten privés, quatre vingt quatre (84) écoles primaires dont sept (7) publiques, soixante quinze (75) privées et deux (2) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune. on y retrouve également six (6) écoles secondaires dont une (1) publique et cinq (5) privées et cinq (5) écoles professionnelles. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Ganthier. Quatre (4) médecins, cinq (5) infirmières, dix (10) auxiliaires, dix (10) matrones certifiées et un (1) technicien de laboratoire assurent le service sanitaire de la commune de Ganthier. Du coté de la religion, quatre vingt un (81) temples ont été repertoriés dans la commune de Ganthier. Les temples baptistes (églises et stations comprises) se révèlent être les plus nombreux soient quinze (15) au total. Pour la disponibilité en eau, la commune de Ganthier a une (1) rivière, huit (8) sources, quinze (15) puits et des fontaines publiques. La commune de Ganthier n?est pas électrifiée. Au moment de l?inventaire elle n?avait pas de téléphone, ni station de radio, ni journal / revue, ni station de télévision. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune de Ganthier en est dépourvue. Pour les Infrastructures Administratives et Judiciaires, elle a un (1) commissariat de police en ville, un sous-commissariat à Malpasse, un (1) tribunal de paix et un bureau d?état civil. Huit (8) matériaux de construction, cent quatre (104) centres de provision alimentaire, quarante quatre (44) boutiques, vingt huit (28) dépots, deux (2) morgues privées, deux stations d?essence, deux (2) pharmacies, deux (2) dry cleaning forment les établissements économiques et commerciaux de la commune de Ganthier. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Ganthier a deux (2) bibliothèques. Elle n?a ni musée, ni salle de théâtre et de cinéma. Le football est le sport pratiqué dans la commune sur des espaces non appropriés. Trois (3) night-club fonctionnant les samedis et les dimanches et sept (7) gaguères ont été également répertoriés dans la commune. Il y a lieu de souligner l?existence d?un lieu de visite et de prière (Calvaire Miracle) et un lieu de détente (Source Zabette) dans la commune.

Identification commune:GBN

Creation= ; Numero=A11; Superficie:0km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
A1

Section communales et villes de la commune

Description de la commune

Identification commune:GDS

Creation= ; Numero=543; Superficie:52.8km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
54

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
POT 1ère Section Poteneau GDS
VGS Ville de Grande Saline GDS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Grande Saline est une ville côtière qui n?a pas d?ancien nom. Elle est élevée au rang de commune en 1876 sous le gouvernement de Boisrond Canal. Cette commune a une (1) section communale. Son relief dominant est la vallée et il y fait toujours chaud. La population de la commune était estimée à 24 220 habitants en 1998 et pourra atteindre plus de 28 000 habitants en 2004. Avec une superficie de 52.8 km2 , sa densité était de 458.71 habitants/ km2 en 1998, et atteindra près de 542 habitants/ km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune. La répartition des établissements scolaires est la suivante: dix huit (18) au niveau primaire, avec cinq (5) publiques, onze (11) privées, et deux (2) congréganistes. Au niveau secondaire il y a une (1) école de type privé. Sur le plan de la Santé, le Ministère de la Santé publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Grande Saline. Concernant les établissements de santé, il existe quatre (4) cliniques, quatre (4) dispensaires et un (1) centre de santé sans lit. Par ailleurs, un (1) médecin diplômé et un (1) dentiste stagiaire, treize (13) infirmières et auxiliaires assurent le service sanitaire au niveau des différents centres de santé de la commune. Du côté de la Religion, plus de vingt (20) temples de toutes croyances ont été dénombrés au niveau de la commune de Grande Saline. Ces confessions sont les suivantes: Catholique, Baptiste, Adventiste et Pencotiste. En ce qui concerne les Partis Politiques et Organisations, ils sont en nombre très restreint : un (1) parti politique, deux (2) organistions populaires et deux (2) groupements de paysans ont été dénombrés au niveau de cette commune. Une (1) rivière a été inventoriée à Grande Saline. D?autres points d?eau tels des forages simples (15 au total) et une pompe servant aux utilisations domestiques ont été également enregistrés au niveau de la commune. La commune de Grande Saline n?est pas électrifiée. Sur le plan de la Communication, elle n?a ni jounaux/revues, ni station de télévision mais, dispose d?une station de radio localisée à Poteneau. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Grande Saline a un tribunal de paix localisé à la rue Capois et un sous-commissariat localisé à la rue Pétion. Il n?y a pas de prison, mais une salle de garde à vue. Il n'y a pas d'Etablissements Economiques et Financiers dans la commune de Grande Saline. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Grande Saline n?a ni bibliothèque, ni musée, ni salle de théâtre. Cependant, elle dispose de deux (2) salles de cinéma. Les gaguères sont au nombre de dix (10). Pour les autres types de divertissement, un night club et un terrain de foot ball ont été dénombrés au niveau de cette commune. Concernant les patrimoines culturels, il y a lieu de signaler la présence d?une plage naturelle et d?un lieu historique ( Vieux Bac ) localisés sur l?habitation Bac d?Aquin.

Identification commune:GGS

Creation= ; Numero=232; Superficie:98.36km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
23

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BOD 1ère Section Colline des Chènes ou Bodarie GGS
QBO Quartier de Bodarie GGS
VGO Ville de Grand Gosier GGS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME De tout temps, Grand-Gosier a toujours porté le même nom. Il fut élevé au rang de commune en 1978. Les habitants de la commune de Grand-Gosier s'appellent pelicanais. Cette commune comprend une (1) section communale, un (1) quartier, environ 22 localités et quatre (4) habitations. La ville de Grand-Gosier est une zone côtière. Son relief dominant est le plateau. Elle a une température chaude. La section communale et le quartier de Bodarie se trouvent à l'intérieur de l'Ile d'Haïti et sont dominés par les mornes à température fraiche. La commune de Grand-Gosier est étendue sur une superficie de 98,36 km2 , sa densité est estimée en 1998 à 141 habitants au km2. Estimée à 13 842 habitants en 1998, sa population atteindra les 14 863 habitants aux environs de 2004 selon les projections réalisées par l'IHSI. En ce qui concerne l'éducation, le Ministère de l'Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports n'a pas de représentation dans la commune de Grand-Gosier. Le niveau kindergarten, tout type confondu, y est pratiquement inexistant. On y compte dix sept (17) écoles primaires, une (1) école secondaire et une école technique et professionnelle. Cette commune ne dispose, pour le moment, d'aucun centre universitaire ou école supérieure. Dans le domaine de la santé, le Ministère de la Santé Publique n'est pas représenté dans la commune de Grand-Gosier. Deux (2) dispensaires publics et une (1) clinique privée y sont inventoriés. Le personnel médical est composé d'un (1) médecin, d'une (1) infirmière et d'une auxiliaire. Côté religion, vingt et un (21) temples de toutes croyances (mis à part le vodou) ont été recensés au niveau de la commune de Grand-Gosier. Les temples catholiques (églises et chapelles) occupent le premier rang avec 28,6% du total, viennent ensuite les temples adventistes qui représentent 24% de l'ensemble. Sur le plan organisationnel, cette commune est dépourvue d'institutions telles que: partis politiques, organisations populaires, groupements de paysans, association de femmes, coopérative non commerciale, organisation internationale, organisation non gouvernementale, ect. Les ressources en eau (rivières, lac, etc.) font défaut à la commune de Grand-Gosier. En effet, il convient de souligner que deux sources y sont dénombrées, l'une est captée et distribuée et l'autre est utilisée à d'autres fins. Cette commune n'est pas électrifiée. En terme de communication, cette commune est dépourvue de service de téléphone, de journaux (revues) de stations de radio et de télévision, de bureau de poste, etc. Les rues qui sont en terre battue sont en mauvais état surtout dans les périodes pluvieuses. Les routes qui conduisent de la ville vers la colline des chênes sont en terre battue. Sur le plan économique et financier la commune de Grand-Gosier fait face à un manque d'infrastructures telles que : hotel, pension, restaurant, banque, caisse populaire, coopérative de commercialisation et autre. Un sous-commissariat de police composé de cinq ( 5 ) policiers et un tribunal de paix constituent l'infrastructure politico-judiciaire de la commune de Grand-Gosier. Le commerce constitue la principale activité économique de cette commune. Les échanges commerciaux se font surtout avec Port-au-Prince, Marigot , Anse-à-Pitre et Jacmel . La commune de Grand-Gosier n'exporte pas ses produits ( non agricoles ) vers l'étranger. En terme de divertissement et de loisir, la commune est dotée d'une bibliothèque communautaire et d'une place publique. On n'y retrouve pas de musée, de night-club, de salles de théâtre et de cinéma. Le foot-ball est le seul sport pratiqué. Dix (10) gaguères et trois (3) grottes naturelles y sont inventoriées.

Identification commune:GGV

Creation= ; Numero=123; Superficie:264.23km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
12

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
GCO 6ème Section Grande Colline GGV
GDC 5ème Section Grande Colline GGV
GER 7ème Section Gérard GGV
MOU 3ème Section Moussambé GGV
MSB 4ème Section Moussambé GGV
TAB 1ère Section Tête-à-Boeuf GGV
TBF 2ème Section Tête-à-Boeuf GGV
VGG Ville de Grand Gôave GGV

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Grand-Gôave, l?une des dix huit (18) communes du Département de l'Ouest n'a pas eu d'ancien nom. Elle a sept (7) sections communales. Elle est côtière. Le relief de la ville est la plaine et celui des sections communales est le morne. Son climat varie suivant l?endroit où l?on se trouve. Ses habitants portent le nom de Grand-Gôaviens. En 1998, la population de la commune de Grand-Gôave était estimée à 65 951 habitants, la majorité de cette population vivait en zone rurale, soit 95%. En 2004, la population de cette commune pourra atteindre un peu plus de 68 000 habitants. Pour une superficie de 264.23 km2 sa densité était égale à 250 habitants / km2 en 1998. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la Commune de Grand-Gôave. Deux (2) kindergarten, soixante dix (70) écoles primaires, cinq (5) écoles secondaires et une (1) école professionnelle y ont été dénombrées. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la Commune de Grand-Gôave. Un (1) hôpital et trois (3) cliniques ont été inventoriés. Le personnel médical est composé de neuf (9) médecins, un (1) dentiste, deux (2) infirmières et de cinq (5) auxiliaires. Du côté de la Religion, près de 100 temples (Chapelles et Stations comprises) ont été inventoriées dans la commune de Grand-Gôave. Les églises Pentecôtistes (46) se révèlent être plus nombreuses, soient quarante six au totale. La commune de Grand-Gôave a deux (2) Organisations Populaires, deux (2) ONG et une (1) Organisation Internationale. La Commune de Grand-Gôave a une (1) rivière, quarante trois (43) sources, six (6) puits traditionnels et des fontaines publiques munies de huit (8) robinets et d?une douzaine de pompes. La ville de Grand-Gôave et une partie des 1ère et 7ème sections communales sont électrifiées au moyen d'un moteur électrique. La fréquence d'alimentation est de 84 heures par semaine. Un bureau de téléphone existe avec un nombre restreint d'employés. La commune est dotée d'un bureau postal, la distribution des courriers pour la ville se fait à bicyclette ou à pied. Elle a une station de radio localisée dans la ville. Elle n'a ni journal/revue, ni station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un commissariat, un tribunal de Paix et un bureau d'état civil. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune de Grand-Gôave est mieux pourvue que d?autres communes du département. Elle a quatre (4) hôtels, quatre (4) restaurants, deux (2) caisses populaires, une (1) station d'essence, deux (2) pharmacies, une (1) photocopieuse, un (1) salon de coiffures et un (1) studio de photo. Quant à la Culture et au Loisir, la Commune de Grand-Gôave n'a pas de Bibliothèque, de musée, de salle de théâtre et de cinéma. Le foot-ball est le sport pratiqué dans la commune. On y retrouve un parc (Parc Ferrus) pour la pratique du foot ball, il est dans un état passable. De plus, trois (3) night club, vingt neuf (29) gaguères, trois (3) places publiques, des plages et un temple vodou notoire ont été répertoriés dans la commune.

Identification commune:GON

Creation= ; Numero=511; Superficie:620.49km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
51

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BSS 6eme Section Bassin GON
LAB 5eme Section Labranle GON
POX 4ème Section Poteaux GON
PRB 3ème Section Petite Rivière Bayonnais GON
PTM 1ère Section Pont Tamarin GON
QPB Quartier Petite Rivière de Bayonnais GON
VGV Ville des Gonaïves GON

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Gonaïves tire son nom du vocable Indien « Gonaïbo » qui désignait une localité du Caciquat de la Maguana. Elle est une ville historique de par son évolution et ses caractéristiques. D?ailleurs, c'est là que Dessalines avait proclamé l'Indépendance d'Haïti le 1er janvier 1804. Un siècle après, le 1er janvier 1904, elle était le siège de la commémoration du centenaire de l'Indépendance. Le relief de la commune des Gonaïves est dominé par des plaines. Son climat varie du normal au chaud suivant la période. La population de la commune de Gonaïves était estimée à 130 122 en 1998 et pourra atteindre un peu plus de 147 000 en 2004. Elle mesure 620,49 km2 de superficie et avait une densité de 209.7 habitants/km2 en 1998. En 2004, elle atteindra près de 237 habitants/ km2 . Le Ministère de l'Education de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par une direction départementale. Le responsable est un directeur chargé de la supervision des activités le concernant. La répartition des établissements scolaires est la suivante: 397 écoles au niveau primaire soient 32 publiques, 363 privées et deux (2) congréganistes. Au niveau secondaire, on dénombre deux (2) écoles publiques, 49 privées et trois (3) congréganistes. Sur le plan de la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune par une direction départementale. Comme établissement de santé on y retrouve quatre (4) centres de santé sans lit, trois (3) centres de santé avec lit, cinq (5) dispensaires et un (1) hôpital. De plus, vingt trois (23) médecins, un (1) dentiste, 26 infirmières, 64 auxiliaires et deux (2) techniciens de laboratoire assurent le service sanitaire au niveau de la commune. Huit (8) partis politiques, six (6) organisations populaires, deux (2) groupement de paysans, trois (3) groupements de femmes et une (1) organisation internationale ont été dénombrés au niveau de la commune des Gonaïves. Du côté de la Religion, près de 113 temples de toutes croyances ont été dénombrés au niveau de cette commune. Ces confessions sont les suivantes: Catholiques, Episcopales, Baptistes, Adventistes, Pentecotiste, Eglises de Dieu, Wesleens et Témoin de Jéhovah. En ce qui a trait à la disponibilité en Eau, les informations ne sont pas disponibles pour la commune des Goanïves. Comme autres points d'eau, on a enregistré trois (3) puits artésiens, 10 kiosques avec près de deux mille (2000) robinets. L'eau des robinets est la plus utilisée, elle sert aux utilisations domestiques. Une grande partie de la commune est électrifiée. L'Electricité d'Haïti (EDH) qui est l'institution responsable de la distribution de l?énergie électrique dans la commune fournie en moyenne 130 heures/semaine. Sur la plan de la Communication, on a enregistré sept (7) stations de radio, deux (2) journaux/revues et trois (3) stations de télévision. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un (1) commissariat et quatre (4) Sous-Commissariats. Les informations sur le centre pénitencier existant dans la Commune ne sont pas disponibles. Concernant les Infrastructures Economiques et Financiers, neuf (9) hôtels, douze (12) restaurants, trois (3) banques, cinq (5) caisses populaires et deux (2) coopératives de commercialisations ont été dénombrés au niveau de cette commune. S'agissant de la Culture et du Loisir, la commune est assez bien pourvue. Les gaguères sont au nombre de vingt et trois (23). Pour les lieux de divertissement, on a enregistré deux (2) salles de théâtre, un (1) terrain de foot ball, cinq (5) terrains de volley ball (situés pour la plupart dans des écoles de la ville) et huit (8) night club. Concernant les patrimoines culturels, cinq (5) monuments et sites ont été dénombrés au niveau de la commune. Il faut signaler enfin que la commune des Gonaïves est l?une des communes qui dispose de lieux notoires reconnus tant dans le pays qu?à l?étranger.

Identification commune:GRE

Creation= ; Numero=116; Superficie:10269km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
11

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
MAB 1ère Section à Bateau GRE
MOC 23ème Section Morne Chandelle GRE
PBL 24ème Section Petit Boucan GRE
VGR Ville de Gressier GRE

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La commune de Gressier l?un des dix huit communes du département de l?Ouest a trois (3) sections communales. Elle est côtière, son relief de la ville est la plaine et le relief dominant des sections communales est le morne. Son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Gressiérois. En 1998, la population de la commune de Gressier était estimée à 17 491 habitants. Pour une superficie de 102,69 km2 , sa densité était de 170 habitants / km2 en 1998. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Gressier. Les informations sur le nombre d?écoles primaires ne sont pas disponibles. Au niveau secondaire, six (6) écoles dont une (1) publique, quatre (4) privées et une (1) de type congréganiste ont été répertoriées dans la commune. On y retrouve également trois (3) écoles professionnelles. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté par un bureau communal. Six (6) médecins, deux (2) dentistes, quatre (4) infirmières, quatre (4) auxiliaires, une matrone certifiée et un technicien de laboratoire forment le personnel sanitaire de la commune. Du côté de la religion, quarante huit (48) temples ont été répertoriés dans la commune. La confession ?Eglise de Dieu? se révèle être la plus nombreuse. La commune de Gressier n?a pas de représentation de parti politique. Cependant, elle a douze (12) organisations populaires, deux (2) groupements de paysans et une (1) organisation non gouvernementale Pour la disponibilité en eau, la commune de Gressier a quatre (4) rivières, l?une d?entre elles est captée pour l?arrosage de plus de cinquante (50) hectare de terre, six (6) sources, un (1) lagon et dix (10) puits. La ville de Gressier et diverses localités environnantes sont électrifiées. La commune n?a pas de téléphone, ni de station de radio , ni journal / revue, ni station de télévision. Pour les Infrastructures Economiques et Financières, cinq (5) hôtels, cinq (5) restaurants, une (1) caisse populaire, douze (12) banques (annexes) de borlette, six (6) maisons d?affaires ont été inventoriés dans la commune. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Gressier a un (1) sous commissariat de police, un (1) tribunal de paix et un (1) bureau d?état civil. L?agriculture, l?élevage et le commerce en général constituent les principales activités de la commune. Deux (2) matériaux de construction, deux (2) centres de provision alimentaire, trois (3) stations d?essence, deux (2) morgues privées, quatre (4) phamarcies, un (1) studio de beauté, un petit market et un studio de photographie forment les établissements économiques et commerciaux de la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Gressier n?a pas de bibliothèque, ni salle de cinéma, ni musée, ni salle de théâtre. Le sport pratiqué est le football. Pour les monuments et sites, la commune a une grotte naturelle et représente l?une des communes située non loin de la commune de Port-au-Prince qui possède le plus grand nombre de plages.

Identification commune:GRM

Creation= ; Numero=521; Superficie:415.78km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
52

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
ACU 4ème Section L'Acul GRM
BRD 1ère Section Boucan Richard GRM
MLN 7eme Section Moulin GRM
PDU 5eme Section Pendu GRM
RGM 8eme Section Ravine Gros Morne GRM
RVB 3ème Section Rivière Blanche GRM
RVM 2ème Section Rivière Mancelle GRM
SCA 6eme Section Savane Carrée GRM
VGM Ville de Gros Morne GRM

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Gros Morne, commune du département de l'Artibonite portait autrefois le nom de Cité Poltron. La date de son élévation au rang de commune reste inconnue. Elle a huit (8) sections communales. Son relief dominant est le morne et son climat varie du frais au chaud suivant la période. La population de Gros Morne était estimée à 91 349 habitants en 1998 et pourra atteindre près de 96 000 en 2004. Avec une superficie de 415,79 km2 sa densité était de 220 habitants/ km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 231 habitants/ km2. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune de Gros Morne par un bureau d'inspection scolaire. Le responsable est un inspecteur régional chargé de la coordination des activités du ministère. La répartition des établissements scolaires est la suivante: trois (3) écoles au niveau du kindergarten, 167 au niveau primaire avec onze (11) publiques, 150 privées et six (6) congréganistes. Au niveau secondaire, on a une (1) école publique, six (6) privées et deux (2) congréganistes. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune de Gros Morne. Concernant les établissements de santé, il existe un hôpital, un (1) centre de santé sans lit et deux (2) dispensaires. Par ailleurs, quatre médecins, un (1) dentiste, sept (7) infirmières, 37 auxiliaires, huit (8) techniciens de laboratoire et un (1) radiologue assurent le service sanitaire au niveau de la commune. En ce qui a trait à la Religion, près de 73 temples de toutes les croyances ont été dénombrés dans la commune de Gros Morne. Ces confessions sont les suivantes: Catholique, Épiscopale, Baptiste, Adventiste, Tmoin de Jéhovah. Le nombre de temple catholique est mieux représenté soient 43.05% du total. En ce qui concerne les Partis politiques et Organisations, seulement dix (10) organisations populaires et six (6) groupements de paysans ont été dénombrés au niveau de la commune de Gros Morne. Concernant l'Electricité, seule la ville de Gros Morne est électrifiée. Sur le plan de la Communication, on y retrouve trois (3) stations de radio mais aucun journal/revue, ni station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un tribunal de paix et un commissariat . Il n'y a pas de prison dans cette commune. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, seulement quatre (4) restaurants et une (1) caisse populaire ont été dénombrés au niveau de Gros Morne. Quant à la Culture et au Loisir, il n?y a pas de bibliothèque, de musée, de salle de théâtre et de cinema. Huit (8) gaguères ont été repertoriés dans la commune. Pour les autres types de divertissement, huit (8) terrains (espaces de jeu non règlementaires) de foot-ball et un (1) terrain de basket ball ont été dénombrés. Pour ce qui concerne les patrimoines culturels, il n'existe pas de monuments et sites au niveau de la commune de Gros Morne.

Identification commune:GRN

Creation= ; Numero=331; Superficie:13112km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
33

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CAC 3ème Section Caracol GRN
COM 9eme Section Cormiers GRN
GAB 7eme Section Gambade GRN
GGL 1ère Section Grand Gilles GRN
JLT 8eme Section Jolitrou GRN
SOL 2ème Section Solon GRN
VGN Ville de Grande Rivière Du Nord GRN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La commune de la Grande Rivière du Nord fut fondée en 1712. Elle a Six ( 6) sections communales. Du temps des indiens , elle s?appelait ? Guanarawi ?, plus tard avec les colons blancs elle portait le nom de Sainte Rose de Lima et un peu plus tard, d?une façon unanime ses habitants ont jugé bon de l?appeler ? Grande Rivière du Nord. C?est une commune intérieure , son relief dominant est le norme et son climat est frais . Ses habitants s?appellent Rivarnordais. En 1998 , la population de la Grande Rivière du Nord était estimée à 42 806 habitants et pourra atteindre environ 45 900 habitants en 2004. Pour une superficie de 131,12 Km2 sa densité était de 326 habitants / Km2, en 1998 , elle atteindra près de 350 habitants / Km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la Commune par un bureau de district Scolaire. La commune a deux (2) kindergarten dont une (1) privée et une (1) de type congréganiste. Quarante (40) écoles primaires dont seize (16) publiques, 23 privées et une (1) de type congréganiste ont été inventoriées. Au niveau secondaire , elle compte six (6) écoles, dont deux (2) publiques et quatre (4) privées. De plus, deux (2) centres d?alphabétisation et une (1) école professionnelle ont été inventoriées dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de la Grande Rivière du Nord. Un centre de santé avec lit avec deux (2) médecins , deux (2) dentistes et seize (16) auxiliaires ont été repertoriés dans la commune de la Grande Rivière du Nord. Du coté de la religion, près de trente sept (37) temples ont été repertoriées dans la commune . Les temples Baptiste se revêlent être les plus nombreux, seize (16) au total. La commune de la Grande Rivière du Nord n?a pas de représentation de partis politique mais, elle compte une (1) organisation populaire et une (1) organisation non gouvernementale. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune est bien pourvue. Elle a une (1) rivière, cent neuf (109) sources, quinze (15) puits et seize (16) fontaines. Pour ce qui concerne les infrastructures techniques telles que l?électricité et la communication, seulement le centre ville est électrifié, elle n?avait pas de téléphone au moment de l?inventaire. Une (1) morgue privée, quatre (4) pharmacies, un (1) service de photocopie, une (1) entreprise de provision alimentaire et un (1) dépot de matériaux de construction forment les établissements économiques de la commune de la Grande Rivière du Nord. Il y a une (1) station de radio, cependant, elle ne contient ni journal / revue, ni station de télévion . Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires , la commune a un (1) tribunal de paix, un (1) tribunal civil, un (1) parquet, un (1) bureau d?état civil et un commissariat de police. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de la Grande Rivière du Nord a une bibliothèque avec une salle paroissiale qui sert parfois de salle de théâtre. Par contre, elle n?a pas de salle de cinéma. Concernant les monuments et sites, il en existe trois (3) types: naturel, colonial et historique.

Identification commune:HIC

Creation= ; Numero=611; Superficie:591.2km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
61

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
AGH 4ème Section Aguahedionde (Rive Gauche) HIC
AGU 3ème Section Aguahedionde (Rive Droite) HIC
JUA 1ère Section Juanaria HIC
MMO 2ème Section Marmont HIC
NAG 2ème Section Narang HIC
QLP Quartier Los Palis HIC
QLV Quartier Louverture HIC
VHI Ville de Hinche HIC

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Hinche fut fondée au XVIe siècle (1502). Elle est devenue ville espagnole en 1720 et redevenue ville haïtienne en 1794. Elevée au rang de commune en 1794, elle est devenue chef lieu du département du Centre en 1976. La commune de Hinche a un quartier et quatre (4) sections communales. Elle est intérieure de par sa position, son relief dominant est le plateau et son climat est considéré comme normal. Les habitants de la commune se nomment Hinchois. En 1998, la population de la commune de Hinche était de 516 770 habitants et en l'an 2004, elle pourra atteindre plus de 570 000 habitants. La commune mesure 591,19 km2 et en 1998, sa densité était évaluée à 874 habitants/ km2 . Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune de Hinche par une direction départementale qui a dix (10) ans d'existence. Deux (2) kindergartens, 244 écoles primaires dont 231 privées, dix (10) centres d'alphabétisation et huit (8) écoles secondaires ont été inventoriés dans la commune. On y retrouve également trois (3) centres techniques et professionnels, une (1) école de droit (faculté de droit) et une institution privée de niveau supérieur. Le Ministère de la Santé Publique est représenté dans la commune de Hinche depuis huit (8) ans par un bureau départemental. Trois (3) établissements : un hôpital, un centre de santé et un asile ont été dénombrés. Huit (8) médecins, un (1) dentiste, quatorze (14) infirmières, 21 auxiliaires, six (6) techniciens de laboratoires et deux (2) radiologues forment le personnel technique de ces établissements sanitaires. Au niveau de la Religion, près de cinquante quatre (54) temples ont été recensés dans la commune, les temples (églises, et stations) Baptistes se revèlent être plus nombreux, ils sont au nombre de vingt trois (23). Du côté de la politique et autres organisations, un (1) parti politique est représenté dans la commune. On a en plus repertorié plusieurs organisations et groupements; cependant, ces derniers se trouvent presque tous rattachés à de grandes coopérations comme le Mouvement Paysans Papaye (MPP), l'organisation Pou Tout Moun (PTM) etc. La commune de Hinche a trois (3) rivières, onze (11) sources, des lacs colinaires, plusieurs puits et des fontaines publiques. Seule la ville de Hinche est électrifiée. L'Electricité d'Haïti (l?EDH) est l'institution qui gère la distribution du courant électrique. Elle fournit au moyen d'un moteur électrique, 77 heures de courant en moyenne par semaine. Dans le domaine de la Communication, la commune a un service téléphonique doté de 800 lignes dont 733 sont fonctionnelles. Il y existe un bureau postal avec un nombre très restreint d'employés. Les routes qui relient la ville aux sections communales sont en terre battue. Il en est de même pour les sections communales. Il faut excepter Aguahedionde Rive Droite et Aguahedionde Rive Gauche qui se trouvent reliées par un chemin. Concernant la presse, la commune a trois (3) stations de radio, mais ne dispose pas de journal/revue, ni de station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Economiques et Financières, la commune de Hinche a trois (3) hôtels, trois restaurants, une banque et une coopérative de commercialisation. Après le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports et celui de la Santé Publique et de la Population, plusieurs autres Ministères ont des représentants directs dans la commune. Citons: le Ministère du commerce, celui des Affaires Sociales, de l'Economie et des Finances, de la Planification et de la Coopération Externe, etc. L'Agriculture, l' Elevage et le Commerce restent les principales activités économiques de la commune de Hinche. Par conséquent, elle a plusieurs établissements commerciaux situés dans la ville et à Pandiasou. De plus, une station d'essence, une morgue privée, cinq (5) pharmacies, trois (3) photocopies, un (1) studio de beauté, cinq (5) studios de photographie et un (1) dry cleaning ont été également inventoriés à Hinche. Faute d'Infrastructures routières, les activités touristiques sont presqu' inexistantes. Cepandant, il existe bien de sites dans la commune qui pourraient susciter l'admiration des visiteurs. On peut citer par exemple : Layaille (Grotte et chute d'eau) qui se trouve dans la section communale de Juanaria? . Quant à la Culture et au Loisir, la commune n'a qu'une bibliothèque, elle n'a pas de musée. Elle a deux (2) salles de théâtre, mais aucune salle de cinéma. Le foot ball, le volley ball et le basket ball sont les sports pratiqués dans la commune. Un seul terrain est utilisé pour les trois (3) sports. De plus, deux (2) night club et près de 25 gaguères ont été repertoriés dans la commune de Hinche.

Identification commune:IAV

Creation= ; Numero=716; Superficie:48.47km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
71

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
IVA 13eme Section Ile à Vache IAV

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME L'Ile à Vache fut élevée au rang de commune en 1976. Son relief est la plaine et son climat est normal. Autrefois, elle s'appelait Abacca. Ses habitants portent le nom de Ile à Vachois. En 1998, la population de la Commune de l'Ile à Vache était de 12 289 habitants et atteindra un peu plus de 14 300 âmes en 2004. Pour une superficie de 48,47 km2 , la densité était de 253 habitants / km2 , elle pourra atteindre près de 295 habitants/km2 en l'an 2004. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la Commune de l'Ile à Vache. Un (1) kindergarten, cinq (5) écoles primaires, deux (2) écoles secondaires et un (1) centre technique et professionnel ont été répertoriés à l'Ile à Vache. Le Ministère de la santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune de l'Ile à Vache. Un (1) centre de santé sans lit a été inventorié avec deux (2) infirmières, deux (2) auxiliaires et une matronne certifiée. Dans le domaine de la religion, la commune a quatre (4) églises (chapelles comprises) catholiques, cinq (5) églises baptistes , deux (2) églises pentecôtistes et sept (7) autres églises. La Commune n'a pas de représentation de Partis Politiques, on y retrouve seulement trois (3) organisations populaires et un (1) groupement de paysans. L'Ile à Vache confronte beaucoup de difficultés à ce qui a trait aux ressources en eau. Les habitants creusent des puits pour pouvoir trouver de l'eau et parfois ils s'approvisionnent dans d'autres communes comme les Cayes par exemple. La commune n'est pas électrifiée. Il n'y a pas de téléphone. Au moment de l'inventaire le bureau était en construction. Il n'y a pas de service postal dans la commune. Il n'existe non plus de station de radio, de journal/revue et de station de télévision. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, un (1) hôtel, un (1) centre d'accueil pour des étrangers et une caisse populaire ont été répertoriés à l'Ile à Vache. Bien que côtière, la commune n'a pas de port formel. Environ une centaine de bateaux à voile fréquentent les côtes de la commune transportant des passagers, des marchandises et parfois de l'eau potable. La Police Nationale d'Haïti n'est pas représentée dans la commune de l'Ile à Vache, il y a un tribunal de paix et un bureau d'état civil; il n'y a pas de prison. La pêche, l'agriculture, l'élevage et le commerce sont les activités dominantes de la commune. En ce qui concerne les établissements commerciaux, la commune a seulement deux (2) centres de provisions alimentaires. Il n'y a pas de station d'essence, ni de morgues privées, ni de salon de coiffure. On n'y retrouve qu'une pharmacie. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n'a pas de bibliothèque, musée, salle de cinéma. Il y a une salle de théâtre pouvant contenir près de 800 personnes. Le football est le seul sport pratiqué dans la commune. De plus, la commune fête son saint patron chaque dernier dimanche du mois de Mai.

Identification commune:IRS

Creation= ; Numero=823; Superficie:131.63km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
82

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BLR 6eme Section Belair IRS
GAC 7eme Garcasse IRS
MAD 5eme Section Matador (Jorgue) IRS
QCS Quartier De Garcasse IRS
VIR Ville Des Irois IRS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville des Irois fut fondée en 1625 par deux Irlandais et élevée au rang de commune plus de trois (3) siècles plus tard soit en 1952. Elle a un (1) quartier et trois (3) sections communales. La commune est baignée par la mer. Son relief dominant est la plaine et son climat est considéré comme chaud jusqu?au mois de novembre et, de novembre à février il fait un peu froid. Ses habitants s?appellent Iroisien. En 1998, la population de la commune des Irois était de 21 739 habitants, avec 78% vivait en milieu rural. En 2004, cette population atteindra plus de 26 000 habitants. Pour une superficie égale à 131.63 km2, sa densité était de 165 habitants/km2 en 1998, et pourra atteindre environ 201 habitants/km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune depuis trois (3) ans. Dix-huit (18) kindergarten (préscolaires compris), trente sept (37) écoles primaires en majorité privée et une (1) école secondaire ont été inventoriées dans la commune des Irois. Elle n?a pas d?école technique et professionnelle, ni centre d'alphabétisation, ni université, ni écoles supérieures. En ce qui a trait à la santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune. Il n?y a qu?un dispensaire et un centre de santé sans lit. Le service sanitaire de la commune est assuré par trois (3) médecins diplômés, deux (2) infirmières, trois (3) auxiliaires et quelques agents de santé. Dans le domaine de la religion, vingt-sept (27) cultes ont été dénombrés. Le nombre d?églises (chapelles et stations comprises) se revêlent être plus important pour les confessions comme : ?Catholique? et ?Baptiste?. Concernant les ressources en eau, la commune des Irois a sept (7) rivières et dix-huit (18) sources. Du côté de l?électricité et de la communication les ivoisiens ne disposent ni d'électricité, ni de téléphone. Le service postal est presqu'inexistant. Dans le domaine de la presse, il y a une station de radio, mais pas de station de télévision. Au niveau des infrastructures économiques et financières, la commune n?est pas bien pourvue. L'économie de la commune repose essentiellement sur l?agriculture et la pêche. A part quelques dépôts et centres de provisions alimentaires qui se trouvent dans la ville et dans la section communale de Carcasse, la commune est dépourvue d?établissements commerciaux. On y retrouve par contre trois (3) pharmacies. Quant à la Culture et au Loisir, on ne trouve pas de bibliothèque, ni de musée dans la commune. Elle a deux (2) salles de théâtre et une (1) salle de cinéma. Pour la pratique du football, six (6) espaces de jeu sont disponibles et la place publique sert de terrain aux pratiquants du basket-ball. Le volley-ball est joué un peu partout dans la commune des Irois.

Identification commune:JAC

Creation= ; Numero=211; Superficie:457.35km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
21

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BCG 1ère Section Bas Cap Rouge JAC
BCH 8eme Section Bas Coq Chante JAC
CGR 3ème Section Cochon Gras JAC
FDM 2ème Section Fonds Melon (Selle et Michineau) JAC
GRJ 7eme Section Grande Rivière de Jacmel JAC
HCH 9eme Section Haut Coq Qui Chante JAC
LGS 4ème Section La Grosseline JAC
LMG 13eme Section La Montagne JAC
LVN 12ème Section La Vanneau JAC
MBL 5eme Section Marbial JAC
MLV 6eme Section Montagne La Voute JAC
MOB 10ème Section Morne à Bruler JAC
QMB Quartier de Marbial JAC
VJA Ville de Jacmel JAC

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La commune de Jacmel, de son ancien nom "Yaquimel" est le chef lieu du département du Sud-Est qui comprend onze (11) communes. Elevée au rang de commune en 1854, la ville a été fondée, il y a de cela 300 ans, en 1698. C'est l'une des villes les plus anciennes du pays, pourtant le passé et le présent s'y cotoient harmonieusement. En matière d'infrastructures, elle reste peu équipée. avec douze (12) sections communales, elle mesure environ 457,35 km2 . Le "morne " constitue le relief dominant et le climat y est considéré comme normal. La ville de Jacmel ne possède que deux zones d'extension: Lamandou et La monchille. Ces zones ne sont pas drainées, cependant, elles sont constituées de maisons bien bâties. En 1998, la population de cette commune était estimée à 135 499 habitants (86,7% de cette population vivaient en milieu rural). Elle atteindra environ 137 370 en l'an 2000 et 141 524 en 2004. En ce qui a trait à l'éducation, le Ministère de l'Education Nationale est représenté depuis neuf (9) ans dans la commune de Jacmel. Le bureau départemental est le siège de cette représentation. Il est formé d'un personnel de 39 membres (24 hommes et 15 femmes) et d'un directeur départemental comme responsable. Deux "Kindergarten" et 64 écoles au niveau Pré-Scolaire et Primaire ont été inventoriés dans la commune avec: 47% d'écoles publiques, 42% d'écoles privées et 11% d'écoles congréganistes ou de mission. Pour le niveau Secondaire, on a enregistré au total onze (11) écoles soit deux (2) publiques et neuf (9) privées. Pour le moment, il n'existe pas de "Centre d'alphabétisation" à Jacmel, on trouve entre autres quatre écoles techniques et professionnelles avec des domaines de spécialisation diverses : Ebénisterie, Mécanique, Couture, Haute Couture, Comptabilité, Informatique, Auto-Ecole, etc. Au niveau Universitaire, il n'existe que la Faculté de Droit de Jacmel qui recevait près de 300 étudiants au moment de la collecte des informations. Dans le domaine de la Santé, le Ministère est représenté par un (1) bureau départemental et un bureau communal. Un hôpital, huit (8) dispensaires situés dans certaines sections communales et au moins quatorze (14) cliniques privées désservent la population de la commune et ses environs. Sur le plan de la religion, en termes de nombre de temples, d'églises et de chapelles le catholicisme (30) et le baptisme (40) sont les plus représentés dans la commune que les autres religions. En ce qui a trait à l'alimentation en eau, cinq (5) rivières ont été inventoriées, trois (3) d'entre elles sont utilisées pour l'arrosage. Du nombre des sources repertoriées, l'eau de quatre (4) d'entre elles a été captée et distribuée par le Service National d'Eau Potable (SNEP) pour l'utilisation domestique. Pour l'électricité, seule la ville et ses banlieux bénéficient du courant produit par le moteur électrique de l'Electricité d'Haïti (EDH). Dans le domaine de la communication, Jacmel bénéficie d'un service de téléphone avec près de 1250 lignes disponibles. Le service postal fonctionne avec un personnel de neuf (9) membres dont deux (2) facteurs assurent la distribution des courriers en zone urbaine. Cinq (5) stations de radio, deux (2) magazines et quatre (4) stations de télévision assurent le service de presse dans la commune. En ce qui a trait aux infrastructures économiques et financières, Jacmel possède d'une part, un minimum d'hôtels et de restaurants qui offrent leurs services suivant leur capacité, aux visiteurs locaux et étrangers; d'autre part, elle a deux (2) banques, des caisses populaires et des coopératives commerciales qui assurent les transactions monétaires de la commune. En termes d'activités économiques deux points sont à signaler : 1- De par la tradition de la commune (en ville surtout), le commerce reste la plus importante, l'agriculture vient après puisqu'elle est pratiquée d'une manière archaïque surtout dans les sections communales. 2- La ville elle même, avec tous ses artisans, est considérée comme un vaste atelier. Ville cosmopolite et touristique, de nombreux vestiges et des moments spécifiques ont su marquer la vie ou l'histoire sociale, culturelle, économique de la commune. Nous pouvons citer à titre d'exemples: en 1816, elle était considérée comme terre d'asile pour Simon Bolivar et en 1826 pour Francisco de Miranda; le marché (en fer) pré-fabriqué, importé de Belgique en 1895. La maison où habitait Simon Bolivar, le Manoir d'Alexandra construit après l'incendie de la ville de Jacmel (19 Septembre 1896), etc. De plus, le carnaval, fête populaire annuelle qui ne cesse de perpétuer la tradition, les différentes plages et les lieux touristiques font de la commune de Jacmel un lieu privilégié pour les visiteurs tant locaux qu'étrangers.

Identification commune:JER

Creation= ; Numero=811; Superficie:445.17km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
81

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BGU 4ème Section Basse Guinaudée JER
BVD 1ère Section Basse Voldrogue JER
FRD 8eme Section Fond Rouge Dahere JER
FRT 9eme Section Fond Rouge Torbeck JER
HGU 3ème Section Haute Guinaudée JER
HVD 2ème Section Haute Voldrogue JER
ILB 6eme Section Iles Blanches JER
MAF 7eme Section Marfranc ou Grande Rivière JER
QLN Quartier de Léon JER
QME Quartier de Marfranc JER
RCL 5eme Section Ravine à Charles JER
VJE Ville de Jérémie JER

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Autrefois, la ville de Jérémie s?appelait « Trou-Jérémie ». Elle fut fondée en 1760. C?est le chef lieu du département de la Grand?Anse. Elle a deux quartiers et neuf (9) sections communales. La ville, la première et la neuvième sections communales sont côtières, tandis que les quartiers et les autres sections de la commune sont considérés comme zones intérieures. Le relief dominant de la commune de Jérémie est le morne et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Jérémien. La population de la commune de Jérémie était estimée à 95 144 habitants en 1998, en 2004 elle pourra atteindre près de 100 000 habitants. Pour une superficie de 445,17 km2 sa densité était évaluée en 1998 à 214 habitants/km2 et atteindra environ 224 habitants/km2 en l?an 2004. Le Ministère de l?Education de la Jeunesse et des Sports est représenté depuis six (6) années dans la commune par la Direction Départementale de la Grand?Anse. Deux (2) Kindergarden, deux cent (200) écoles primaires (niveau préscolaire compris), vingt quatre (24) écoles secondaires, six (6) écoles techniques et professionnelles, seize (16) centres d?alphabétisation, une université et six (6) autres écoles supérieures ont été inventoriées dans la commune. Le Ministère de la Santé Puplique et de la population est représenté depuis six (6) ans dans la commune par le Bureau Départemental Sanitaire de la Grand?Anse. La commune a un hôpital, deux (2) dispensaires, un asile et deux (2) centres de santé sans lit. Le personnel médical est composé de onze (11) médecins (8 diplômés et 3 stagiaires) , quatre (4) dentistes, trente huit (38) infirmières, soixante neuf (69) auxiliaires, soixante cinq (65) matronnes certifiées, neuf (9) techniciens de laboratoire et trente et un (31) agents de santé. Dans le domaine de la religion, cinquante et une (51) églises (chapelles comprises) catholiques, onze (11) églises (stations comprises) baptistes, six (6) églises adventistes, six (6) églises de Dieu, dix huit (18) églises wesléennes, une salle du royaume des Témoins de Jéhovah et vingt sept (27) autres églises (Mission par la foi, Luthérienne philadelphie, église de Dieu de Salem, Prophétie etc.) ont été repertoriées dans la commune. En ce qui a trait aux ressources en eau, la commune de Jérémie a trois (3) rivières, dix (10) sources dont quatre sont captées et distribuées. De plus, elle a quatre (4) étangs, trois (3) puits (forage simple) et des fontaines publiques munies au moins de vingt trois (23) robinets. Concernant l?électricité et la communication, seule la ville de Jérémie est électrifiée par un groupe électrogène d'une puissance égale à 900 kw, sous la direction de l?Electricité d?Haïti. Le service téléphonique est assuré par un personnel composé de trente deux (32) employés. Le nombre de lignes disponibles est de mille deux cent quatre vingt (1280) dont huit cent soixante quinze (875) sont fonctionnelles. A part le bureau postal qui existe dans la commune, on retrouve l?Express Mail Service (EMS) qui assure aussi la distribution des courriers dans la zone. Il y a deux (2) stations de radio mais ,il n'existe aucune station de télévision, ni Journal/ Revue dans la commune. Au niveau des infrastructures économiques et financières, la commune a quatre (4) hôtel, une (1) pension, huit (8) restaurants, dix sept (17) autres centres d?accueil, une (1) banque, trois (3) caisses populaires et sept (7) coopératives de commercialisation. Du côté des établissements commerciaux, la commune possède dix (10) grandes boutiques, un super marché, six (6) matériaux de constrution, deux (2) dépôts et soixante et un (61) centres de provisions alimentaires. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Jérémie est dotée de trois (3) bibliothèques, d?une (1) salle de théatre et d?une (1) salle de cinéma. On y retrouve également onze (11) terrains de football, quatre autres terrains servant à la pratique des sports comme le volley-ball, le basket-ball et le tennis. De plus, sept (7) night clubs, douze (12) gaguerres et trois (3) places publiques viennent compléter la liste des lieux de divertissement de la commune. En terme de patrimoines culturels, la commune a un bon nombre de sites (naturel, colonial et historique). Il convient aussi de signaler que Jérémie a vu naitre plusieurs poêtes qui ont marqué l?histoire de la littérature haïtienne, citons par exemple : Etzer Vilaire, Emile Roumer, Jean Brierre, René Philoctète? C?est aussi la commune natale du président François D. Légitime, du juriste Linstant de Pradines et de l?homme politique Calisthènes Fouchard.

Identification commune:JNR

Creation= ; Numero=934; Superficie:471.77km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
93

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
DDI 7eme Section Diondion JNR
DSC 5eme Section Desources JNR
GSO 6eme Section Grand Source JNR
GUI 2ème Section Guinaudée JNR
LMA 1ère Section Lacoma JNR
LMT 4ème Section La Montagne JNR
QBD Quartier Bord De Mer JNR
VIH 3ème Section Vieille Hatte JNR
VJB Ville de Jean Rabel JNR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME L?ancien nom de la commune de Jean-Rabel n?est pas précisé. Jean-Rabel fut élevé au rang de commune en 1947. La ville de Jean-Rabel fut fondée en 1743. Les habitants de cette commune s?appellent Jean-Rabélien. Elle compte environ 109 habitations et 595 localités. La commune de Jean-Rabel est située à l?intérieur du territoire national, sauf le quartier de Bord de Mer qui est une plaine côtière à climat frais. Le relief dominant de la ville de Jean-Rabel est la vallée et sa température est normale. La commune de Jean-Rabel comprend 7 sections communales dont 5 d?entre elles sont constituées de zones montagneuses à température normale et fraiche. Les deux autres sections communales sont dominées par une vallée et une plaine à température normale. Cette commune est étendue sur une superficie de 471.77 km2. Sa population est estimée en 1998 à 112 429 habitants et atteindra un peu plus de 130 000 âmes aux environs de 2004. Dans le domaine de l?éducation, le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune de Jean-Rabel par la Direction Départementale du Far-West. On y compte une (1) école kindergarten, 87 écoles primaires, 10 écoles secondaires, une (1) école technique et professionnelle, 13 centres d?alphabétisation et une (1) ? école supérieure ? . Il n?y a pas d?université. En ce qui a trait à la santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune de Jean-Rabel par une Direction Sanitaire . On y compte un (1) hôpital et 11 dispensaires de type public. Le personnel médical est composé de : un (1) médecin, 2 dentistes, 2 infirmières, 19 auxiliaires, 70 matronnes certifiées, 3 techniciens de laboratoire et 2 radiologues. Du coté de la religion, vingt-six (26) temples, toutes croyances confondues (sauf le vodou ) sont dénombrés dans la commune de Jean-Rabel. Les temples baptistes sont prédominants et représentent 46 % du total. Viennent ensuite les temples catholiques et adventistes qui représentent respectivement 31 % et 23 % de l?ensemble. La représentation de cinq (5) partis politiques est constatée au niveau de la commune de Jean-Rabel. On y compte de plus trois (3) organisations populaires, deux (2) groupements de paysans, un (1) groupement de femmes, trois (3) coopératives non commerciales, une (1) organisation non gouvernementale et quatre (4) représentations d?organisation internationale. La commune de Jean-Rabel a quatre (4) rivières , quatre (4) sources et un (1) lac. Les rivières sont captées et distribuées, l?étang est affecté à l?élevage de poissons. Seule la ville de Jean-Rabel est électrifiée à raison de trente deux (32) heures par semaine par un moteur électrique, géré par une Mission. En terme de communication, le service téléphonique de la commune de Jean-Rabel est en phase de projet car les lignes ne sont pas encore branchées. Cette commune dispose d?une station de radio. La presse écrite et télévisée y est inexistante. Dans le domaine de la voirie, la ville de Jean-Rabel n?est pas drainée. Les rues sont en terre et en mauvais état. L?état de la voirie au niveau des sections communales de Jean-Rabel est identique à celui de la ville de cette commune. Sur le plan économique et financier, la commune de Jean-Rabel dispose d?une morgue privée, d?une pharmacie, d?un salon de coiffures et deux (2) studios de photos. Il convient de faire remarquer l?absence de station d?essence, de service de photocopie, de dry cleaning, de port, d?aéroport et de banque. En terme de culture et de loisir, la commune de Jean-Rabel est pourvue de trois (3) bibliothèques, d?une salle de théâtre, deux (2) salles de cinéma, de trois (3) night-clubs et de six (6) gaguères. Le foot-ball y est le seul sport pratiqué. Cette commune est dépourvue de musée, de place publique, de monument et site et de temple notoire du vodou.

Identification commune:KEN

Creation= ; Numero=115; Superficie:23483km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
11

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BFT 4ème Section Belle Fontaine KEN
BGA 2ème Section Bongars KEN
GDF 4ème Section Grand Fond KEN
NOT 2ème Section Nouvelle Tourraine KEN
SOC 3ème Section Sourcaille KEN
VKF Ville de Kenscoff KEN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Kenscoff fut fondée en 1930 et élevée au rang de commune en 1934. Elle a cinq (5) sections communales. Elle est intérieure, son relief dominant est le morne et son climat est frais. Les habitants de cette commune portent le nom de Kenscoffiens. En 1998, la population de la commune de Kenscoff était estimée à 47 328 habitants, en 2004 elle pourra atteindre plus de 53 000 âmes. Pour une superficie de 234,83 km2 , sa densité était de 202 habitants / km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 226 habitants / km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Kenscoff. Cinq (5) Kindergaten dont quatre (4) privés et un ( 1) de type congréganiste, quarante quatre (44) écoles dont sept (7) publiques, trente six (36) privées et une (1) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune au niveau primaire. Elle compte sept (7) écoles secondaires, dont une (1) publique et six (6) privées, trois (3) écoles professionnelles et trois (3) centres d?alphabétisation. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Kenscoff. Sept établissements sanitaires ont été retrouvés dans la commune avec seize (16) médecins, deux (2) dentistes, douze (12) infirmières et un technicien de laboratoire. Du côté de la religion, vingt huit (28) temples (chapelles et stations comprises) ont été dénombrés dans la commune. Les églises ?Catholiques? se révèlent être les plus nombreuses, soient dix (10) au total. Trois (3) partis politiques ont une représentation dans la commune de Kenscoff. On y retrouve également quatre (4) organisations populaires, deux (2) groupements de paysans et deux (2) organisations non gouvernementales. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune de Kenscoff a sept (7) sources et des fontaines publiques munies de six (6) robinets, au moment de l?inventaire seulement deux d?entre eux fonctionnaient. Une partie de la ville de Kenscoff, de la 3ème section communale de Sourçailles et de la 4ème section communale de Grand Fonds sont électrifiées. La commune a un bureau de téléphone, un bureau postal et une station de radio. Pour les Infrastructures Economiques et Financières, deux grands restaurants (et huit petits), trois (3) centres d?accueil, une (1) caisse populaire et sept (7) centres de coopératives de commercialisation ont été inventoriés dans la commune. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Kenscoff a un commissariat de police, un tribunal de paix et un bureau d?état civil. On y retrouve une prison avec un effectif de cinq (5) prisonniers. Cinq grands et mini-market, cinquante (50) centres de vente de provisions alimentaires, neuf (9) grandes boutiques, deux dépots, cinq (5) pharmacies et deux (2) photocopieuses constituent les établissements économiques et commerciaux de la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Kenscoff a deux (2) bibliothèques, un (1) musée. Elle n?a ni salle de théâtre, ni salle de cinéma. Le football, le basket-ball et le karaté sont les trois (3) sports pratiqués dans la commune. Sept (7) night club et trois (3) gaguères ont été dénombrés dans la commune. La commune n?a pas de monuments et sites touristiques, par contre elle a plusieurs endroits considérés comme lieux de rencontre et de détente oú la population se réunit pour se divertir et/ou dialoguer parfois.

Identification commune:LAS

Creation= ; Numero=631; Superficie:235.54km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
63

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
HOY 3ème Section La Hoye LAS
JPA 2ème Section Juampas LAS
PEF 1ère Section Petit Fond LAS
VLB Ville de Lascahobas LAS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME De son ancien nom Les Acajoux, Lascahobas a été fondée en 1760 et est élevé au rang de commune en 1814. Elle est une commune intérieure. Elle comprend trois (3) sections communales. Le relief dominant de deux (2) de ses sections communales est le plateau et celui de la troisième est le morne. Le climat de la commune est normal. Ses habitants s?appellent Lascahobassien. La population de la commune de Lascahobas était estimée à 54 506 habitants en 1998 et pourra atteindre plus de 61 000 en 2004. La superficie de la commune, évaluée à 235.53 km2, a conduit en 1998, a une densité égale à 231.41 habitants/km2. En 2004, elle atteindra environ 259 habitants/km2 . Le ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau de district scolaire. Soixante quinze (75) écoles primaires dont neuf (9) publiques, 66 privées et six écoles secondaires privées ont été inventoriées dans la commune. Sur le plan de la Santé, le Ministère de la Santé Publique n?est pas représenté dans la commune de Lascahobas. Deux (2) centres de santé sans lit représentent les seuls établissements sanitaires fonctionnels dans cette commune. De plus, deux (2) médecins, une (1) infirmière, six (6) auxiliaires et deux officiers sanitaires forment le personnel technique de ces établissements. Concernant la religion, 56 églises (chapelles et stations comprises) ont été dénombrées dans la commune; cependant le nombre d?églises (temples) Adventistes est supérieur à celui des autres dénominations (17 au total). En ce qui concerne les partis politiques et autres organisations, ils sont ainsi repartis : onze (11) organisations populaires, six (6) groupements de paysans, trois (3) groupements de femmes et cinq (5) ONG. Quant à la disponibilité en eau, cinq (5) rivières et six (6) sources ont été inventoriées. A part ces points d?eau, on dénombre trois (3) puits artésiens et quelques fontaines publiques avec au moins six (6) robinets. Seule la ville de Lascahobas est électrifiée. Ce service est fourni par l?Electricité d?Haïti (ED?H). La fréquence d?alimentation est en moyenne 77 heures/semaine. Dans le domaine de la Communication, la commune de Lascahobas a quatre (4) cabines téléphoniques. Le service postal est inexistant. Elle a deux (2) stations de radio, mais ne dispose ni journal/revue, ni station de télévision. En ce qui a trait aux infrastructures administratives et judiciaires, la commune a un Tribunal de Paix, un Commissariat et un Bureau d?Etat Civil. Il y a également une prison. S?agissant des infrastructures économiques et financières, la commune a un (1) hôtel et cinq (5) restaurants. Par contre, elle n?a pas de banque, de caisse populaire? Les lascahobassiens se rendent dans d?autres communes pour effectuer leurs transactions bancaires. Pour la Culture et le Loisir, une bibliothèque a été répertoriée dans la commune. Cependant, il n? y a pas de musée, de salle de théâtre et de cinéma. Les gaguères sont au nombre de quinze (15). On y retrouve trois (3) places dont deux (2) publiques et une (1) privée. En plus des monuments et des sites repertoriés dans la commune, plusieurs autres endroits considérés comme lieux de détente ou autres ont été signalés.

Identification commune:LCP

Creation= ; Numero=533; Superficie:156.83km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
53

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BOS 2ème Section Bossous LCP
MAT 1ère Section Martinau LCP
VLC Ville de la Chapelle LCP

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La Chapelle, commune du département de l?Artibonite s?appelait autrefois « La Corne » et fut élevée au rang de commune en 1889. Cette commune comprend deux (2) sections communales. Son relief dominant est le morne. Son climat varie du normal au frais et de par sa position géographique, elle est considérée comme intérieure. La population de La Chapelle était estimée à 24 874 habitants et pourra atteindre plus de 28 000 habitants en 2004. La commune mesure 156.83 km2. Au cours de l?année 1998, sa densité était de 158 habitants/km2, en 2004 elle atteindra près de181.55 hab./ km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de La Chapelle. Pour les établissements scolaires, au niveau primaire on retrouve neuf (9) écoles soient trois (3) publiques, quatre (4) privées et deux (2) congréganistes. Au niveau secondaire on retrouve une (1) école communautaire. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de La Chapelle. Concernant les établissements sanitaires, on retrouve un seul centre de santé sans lit avec un (1) médecin, un (1) dentiste, deux (2) auxiliaires et un (1) technicien de laboratoire qui assurent le service sanitaire au niveau de la commune. En ce qui a trait à la Religion, près de vingt neuf (29) temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune. Ces temples sont ainsi repartis: Catholique, Baptiste, Adventiste, Pentecotiste, Eglise de Dieu et Témoin de Jéhovah. Le nombre d?églises catholiques sont plus nombreuses que les autres, soient huit (8) au total. En ce qui concerne les Partis politiques et organisations, on dénombre dans la commune six (6) organisations populaires, un (1) groupement de paysans et une (1) coopérative non commerciale. Neuf (9) rivières et sept (7) sources ont été dénombrées au niveau de la commune. Pour les autres points d?eau, on a enregistré un robinet destiné à des utilisations domestiques. La commune de La Chapelle n?est pas électrifiée. Sur le plan de la Communication, la commune n?a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un tribunal de paix et un sous commissariat. Il n?y a pas de prison, mais une salle de garde à vue. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, on n?y retrouve qu'une (1) coopérative de commercialisation. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de La Chapelle en est très dépourvue. Les gaguères sont au nombre de huit (8) et comme Concernant les autres types de divertissement, cette commune dispose d?un terrain de foot ball et deux (2) night club. Pour ce qui concerne les patrimoines culturels, il n?y a pas de monuments et sites au niveau de la commune.

Identification commune:LEO

Creation= ; Numero=121; Superficie:34426km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
12

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BSG 8ème Section Beausejour LEO
CMI 12ème Section Cormiers LEO
CTN 9ème Section Citronniers LEO
DCS 1ère Section Dessources LEO
FBD 14ème Section Fond De Bourdin LEO
FDO 10ème Section Fond D'Oie LEO
GMO 11ème Section Gros Morne LEO
GRV 3ème Section Grande Rivière LEO
ORN 6ème Section Section Orangers LEO
PAQ 7ème Section Parques LEO
PAV 15ème Section Palmiste à Vin LEO
PHP 13ème Section Petit Harpon LEO
PRV 2ème Section Petite Rivière LEO
QTN Quartier de Trouin LEO
VLG Ville de Léogane LEO

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Léogane est l?une des anciennes villes du pays. Du temps des Indiens, elle s?appelait "Yaguana". La date d?élévation au rang des communes n?est pas connue. Elle a treize (13) sections communales et un (1) quartier. Elle est intérieure, son relief dominant est le morne et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Léoganais. En 1998, la population de la commune de Léogane était estimée à 106 785 habitants. Pour une superficie de 688,52 km2 , en 1998, sa densité était de 155 habitants / km2 en 1998. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté par un bureau d?inspection scolaire dans la commune de Léogane. Douze (12) kindergarten privés, cent trente quatre (134) écoles dont vingt (20) publiques, cent dix (110) privées et quatre (4) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune. Au niveau secondaire, elle a vingt quatre (24) écoles dont deux (2) publiques, vingt deux (22) privées. On y retrouve également seize (16) écoles professionneles. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Léogane. En ce qui concerne les établissements sanitaires, un (1) hôpital, deux (2) dispensaires, cinq (5) cliniques, six (6) centres de santé sans lit, un (1) centre de santé avec lit ont été inventoriés au niveau de la commune. Vingt sept (27) médecins, quatre (4) dentistes, vingt sept (27) infirmières, cinq (5) auxiliaires, cent soixante dix (170) matronnes certifiées, cinq (5) techniciens de laboratoire forment le personnel sanitaire de la commune de Léogane. Du coté de la religion, près de cent trente (130) temples ont été dénombrés dans la commune. Les temples catholiques (églises et chapelles confondues) se revèlent être les plus nombreux. La commune de Léogane a cinq (5) représentations de parti politique, vingt trois (23) organisations populaires, vingt (20) groupements de paysans, six (6) groupements de Femmes et trois (3) coopératives non commerciales. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune a six (6) rivières, dix neuf (19) sources, deux (2) étangs et un (1) lagon. Presque chaque maison a un puit. On y retrouve des fontaines publiques munies de dix huit robinets et de plus de deux centaines de pompes. Ces fontaines ont été construites par l?UNICEF, plusieurs des pompes sont tombées en panne. publiques . La commune de Léogane et un bon nombre d?habitation ou de localités sont électrifiées. On y retrouve un (1) bureau de téléphone, quatre (4) stations de radio, une (1) station de télévision. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune a un (1) hôtel, douze (12) petits restaurants, une (1) caisse populaire et six (6) coopératives de commercialisation. Pour les Infrastructures Administratives et Judiciaires, un (1) commissariat de police, un (1) tribunal de paix et un bureau d?état civil ont été répertoriés dans la commune. Onze (11) matériaux de construction, trente cinq (35) centres de provision alimentaire, une (1) boutique, trois (3) dépots, cinq (5) stations d?essence, trois (3) morgues privées, dix huit (18) phamarcies, trois (3) photocopieuses, dix huit (18) studio de beauté, quatre market, sept (7) studioss de photographie et huit (8) dry cleaning constituent les établissements économiques et commerciaux de la commune de Léogane. Quant à la Culture et au Loisir, la commune a deux (2) bibliothèques, une salle de cinéma. Elle n?a ni musée, ni salle de théâtre. Le foot ball, le basket-ball, le volley ball, le tennis sont les sports pratiqués dans la commune de Léogane. Sept (7) night-club fonctionnant en fin de semaine, durant les vacances et les périodes des jours de fête et vingt neuf (29) gaguères viennent compléter les lieux de loisir et de divertissement de la commune. En termes de Patrimoines Culturels, la commune de Léogane a une grotte et un fort.

Identification commune:LES

Creation= ; Numero=513; Superficie:168.4km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
51

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
PLE 1ère Section Pont de l'Estère LES
VLE Ville de L'Estère LES

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de l?Estère, fondée en 1908, portait autrefois le nom de La Chicotte. En 1947, le président Dumarsais Estimé construisait le tronçon de la route nationale #1 reliant Carrefour Peille à la Ravine à Couleuvre. En 1954, sous la présidence de Paul Eugène Magloire, cette zone fut élevée au rang de quartier. Et trente (30) ans plus tard, en 1984, le président Jean Claude Duvalier a fait de l?Estère une commune. Officiellement, elle a une (1) seule section communale. En ce qui a trait à sa Configuration, le relief de la commune de l?Estère est dominé par la vallée (pour la ville) et le morne (pour d?autres parties de la commune). Son climat est chaud par rapport à sa position géographique qui est intérieure. La population de la commune de l?Estère était estimée à 35 846 habitants en 1998 et pourra atteindre plus de 40 000 en 2004. Avec une superficie de 168,4 km2 sa densité était de 213 habitants/km2 en 1998 et pourra atteindre 240 habitants/km2 en 2004. Le Ministère de l?Education National de la Jeunesse et des Sports, n?est pas représenté dans la commune de l?Estère. La répartition des établissements scolaires est la suivante: deux (2) écoles au niveau du kindergarten, et trente six (36) au niveau primaire avec trois (3) écoles publiques, trente deux (32) privées et une (1) école congréganiste. Pour le niveau secondaire, on a dénombré une (1) école publique, quatre (4) écoles privées et une (1) école congréganiste. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de l?Estère. Concernant les établissements de santé, il existe un (1) centre de santé et trois (3) cliniques. Par ailleurs, six (6) médecins et dentistes et cinq (5) infirmières et auxiliaires assurent le service sanitaire au niveau de la commune. Du côté de la Religion, près de trente et un (31) temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune de l?Estère. Ces confessions sont les suivantes: Catholique, Baptiste, Adventiste, Pentecotiste, Wesleen et Témoin de Jéhova. Le nombre de temples baptistes est mieux représenté dans la commune. En ce qui concerne les Partis politiques et organisations, ils sont en nombre très restreint. Cinq (5) organisations populaires et un (1) groupement paysan ont été dénombrés au niveau de cette commune. Une (1) rivière et sept (7) sources ont ét inventoriées. Concernant les autres points d?eau, on a enregistré trente et un (31) forages simples et un (1) puits artésien utilisé pour la consommation. Une grande partie de la commune de l?Estère est électrifiée. L?Electricité d'Haïti est la seule institution responsable de l?energie électrique dans cette commune. Elle fournie en moyenne 70 heures/semaine. La commune de l?Estère n?a pas de station de télévision, mais dispose d?une station de radio localisée au boulevard de la libération et d?un journal localisée au centre ville. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de l?Estère a un tribunal de paix localisé dans la ville de l?Estère. Il n?y a pas de prison. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, un (1) hôtel, huit (8) restaurants, cinq (5) centres d?accueil, une (1) banque, une (1) caisse populaire et une (1) coopérative de commercialisation ont été dénombrés au niveau de cette commune. Quant à la Culture et au Loisir, les estériens disposent de huit (8) gaguères, quatre (4) terrains de foot ball et un terrain de basket ball qui sont en mauvais état.

Identification commune:LMB

Creation= ; Numero=361; Superficie:122.24km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
36

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CBT 4ème Section Chabotte LMB
CCQ 5eme Section Camp Coq LMB
HLB 3ème Section Haut Limbé Ou Acul Jeanot LMB
IAC 8eme Section Ilot-à-Corne LMB
QCC Quartier De Camp Coq LMB
SFR 6eme Section Soufrière LMB
RAD 7eme Section Ravine Desroches LMB
VLI Ville De Limbé LMB

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Limbé, une des dix huit (18) communes du Département du Nord, n?a pas eu d?ancien nom. Sa date d?élévation au rang de commune n?est pas précisée. Elle a un (1) quartier et six (6) sections communales. La commune de Limbé est intérieure, son relief dominant est la plaine et son climat varie du normal au frais. Ses habitants portent le nom de Limbéen. En 1998, la population de la commune de Limbé était de 45 858 habitants . En 2004, la population de cette commune pourra atteindre un peu plus de 48 000 habitants. Pour une superficie de 122,24 km2 , sa densité était égale à 375 habitants/km2 en 1998, et pourra atteindre près de 397 habitants/km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau d?Inspection scolaire. 98 écoles primaires et 15 écoles secondaires y ont été dénombrées, deux (2) écoles professionnelles, onze (11) centres d?alphabétisation et une (1) université ont été également inventoriés dans la Commune. Il n?existe pas d'autres écoles supérieures dans la commune. En ce qui a trait à la santé, la commune n?a pas de représentation du Ministère de la Santé Publique et de la Population. Par contre, deux (2) cliniques, trois (3) dispensaires et un (1) hôpital ont été inventoriés. Le personnel médical est composé de quatre (4) médecins, deux (2) dentistes, dix (10) infirmières, seize (16) auxiliaires, une (1) matrone certifiée et un (1) technicien de laboratoire pour plus de 45 000 habitants. Dans le domaine de la Religion, plus de 75 églises (Chapelles et Stations comprises) ont été inventoriées dans la commune de Limbé. Les églises adventistes (28) sont prédominantes, viennent ensuite les églises baptistes (23 au total). Deux (2) représentations de partis politiques, trois (3) organisations populaires, trois (3) groupements de paysans, deux (2) groupements de femmes et une (1) Organisation Non Gouvernemental ont été dénombrés dans la commune de Limbé. La commune de Limbé est bien pourvue en eau, elle a (13) rivières, dix sept (17) sources, un (1) étang, trois (3) lagons, quinze (15) forages simples, six (6) puits artésiens et quelques fontaines publiques. Seule la ville de Limbé est électrifiée au moyen d?un moteur électrique. La fréquence d?alimentation est de 27 heures/semaine. Pour la communication, la commune dispose de cinq (5) lignes téléphoniques dont quatre (4) sont fonctionnelles. Le bureau postal n?existe pas dans la Commune du Limbé. Les limbéens sont obligés de se rendre au Cap-Haïtien pour expédier leurs courriers vers l?extérieur ou bien, ils utilisent la radio 4VEH surtout pour l'envoie de messages aux parents et amis se trouvant dans les différentes communes du pays. Il n?y a pas de station de Télévision, ;cependant, la commune dispose d?une station de radio ?Jupiter? située à Haut Levé (Route Nationale) et d?un journal ?la Boussole? . Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, dix (10) restaurants variables suivant leur taille, une (1) banque, une (1) caisse populaire et une (1) coopérative de commercialisation ont été repertoriés dans la commune de Limbé. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Limbé n?a pas de bibliothèque, mais elle a une (1) musée. La salle paroissiale sert de salle de théâtre. Le foot-ball, le volley-ball et le basket-ball sont les sports pratiqués dans la commune. Il existe des terrains, certes, pour les différents sports, mais ils ne sont pas en bon état. De plus, on y dénombre huit (8) gaguères et une (1) place publique (mal entretenue).

Identification commune:LMN

Creation= ; Numero=313; Superficie:11312km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
31

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BLP 1ère Section Basse Plaine LMN
BOL 2ème Section Bois De Lance LMN
QBM Quartier De Bord De Mer LMN
RCO 3ème Section Roucou LMN
VLD Ville de Limonade LMN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Limonade , commune du département du Nord, s?appellait autrefois Puerto Real. La ville fut fondée en 1676 et élevée au rang de commune en 1864. La commune de Limonade a trois (3) sections communales et un (1) quartier. Elle est soit intérieure soit côtière suivant l'endroit où l'on se trouve. Le relief dominant de la commune est la plaine et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Limonadien. En 1998, la population de la commune de Limonade était estimée à 40 714 habitants, elle pourra atteindre environ 45 119 habitants en 2004. Pour une superficie de 113,12 Km2 sa densité était de 360 Km2 / habitants en 1998, et atteindra près de 399 Km2 / habitants en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau de district scolaire. Il n?y a pas de kindergarten , par contre, vingt six (26) écoles primaires dont huit (8) publiques, dix sept (17) privées et une (1) de type congreganiste ont été inventoriées dans la commune. Au niveau secondaire, on y retrouve quatre (4) écoles dont une (1) publique et trois (3) privées, en plus d?une école professionnelle. Il n?y a ni centre d?alphabétisation, ni université, ni autres écoles supérieures dans la commune de Limonade. Sur le plan de la santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Limonade. Par contre cent cinquante (150) matrones certifiées, deux (2) médecins et un (1) technicien de labo assurent le service sanitaire dans la commune de Limonade. Dans le domaine de la religion, seize (16) églises ont été dénombrées dans la commune . Les églises ? Pentecotiste? se revèlent être plus nombreuses (38%). En ce qui a trait à l?eau, la commune a une (1) rivière, cinq (5) sources, deux cent quarante (240) puits et cinq (5) fontaines publiques. Sur le plan de l?électricité et de la communication, seul le centre ville est électrifié. Au moment de l?inventaire un projet était en cours pour doter la commune d?un bureau de téléphone. Elle n?a ni service postal, ni station de radio, ni journal / revue, ni station de télévision. Au niveau des infrastructures économiques et financières, la commune en est presque dépourvue. En termes d?activités économiques, le commerce et l?agriculture viennent en tête. Les établissements commerciaux de la commune de Limonade sont constitués de dépots, de boutiques, de matériaux de construction et de centre de provision alimentaire. Deux (2) pharmacies, quatre (4) services de photocopie et un (1) salon de coiffures ont été dénombrés dans la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune ne dispose pas de bibliothèque, musée, salle de théâtre et salle de cinéma. Les sports pratiqués sont : le foot-ball, le volley-ball et le basket-ball, mais l?absence d?endroits (terrains) formels (spécifiques) pour les pratiquer est tout à fait notoire. Concernant les monuments et sites , ils sont de trois types: colonial, historique et naturel.

Identification commune:LTT

Creation= ; Numero=912; Superficie:196.17km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
91

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
MRO 2ème Section Mare Rouge LTT
POO 1ère Section Pointe Des Oiseaux LTT
VLT Ville de La Tortue LTT

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME De son ancien nom Aux Palmistes, La Tortue a été fondée en 1925 avec l?implantation u catholicisme dans la région. A ce moment, cette commune n?avait pas les moyens adéquats pour permettre aux tortugais de survivre. Malheureusement, la situation n?a pas beaucoup évolué. Le manque d?infrastructures économiques et financières fait que cette commune reste très mal pourvue. Elle comprend deux (2) sections communales: Pointe des oiseaux et Mare-Rouge. Le nom de la Tortue provient de la configuration de la commune qui ressemblait à une tortue. Les habitants de la commune s?appellent Tortugais. En ce qui a trait à sa Configuration, le relief dominant de la commune est, soit le plateau soit le morne. Son climat varie du normal au chaud suivant la zone où l?on se trouve. La commune de la Tortue a une superficie de 196.17 km2, sa population était estimée à 31 579 habitants en 1998 et pourra atteindre plus de 35 000 en 2004. Au cours de cette même année (1998) sa densité était de 160.98 habitants/km2, en 2004 elle pourra atteindre environ 180 habitants/km2. Concernant l'Education, le Ministère de l?Education National de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de la Tortue. On a enregistré deux (2) écoles au niveau du kindergarten, 47 écoles au niveau primaire dont une (1) école, 40 privées et 6 congréganistes. Au niveau du secondaire, il existe seulement 3 écoles: une (1) publique et deux (2) privées. Sur le plan de la Santé, la commune de la Tortue n?a pas de représentation du Ministère de la Santé Publique et de la Population. Ses établissements sanitaires sont au nombre de cinq (5) : un (1) hôpital et 4 dispensaires. Par ailleurs, un medecin stagiaire, une infirmière et seize (16) auxiliaires assurent le service sanitaire au niveau des différents centres de santé de la commune. En ce qui a trait à la Religion, près de 42 temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune de la Tortue. Le nombre de temples Pentecotistes est supérieur au nombre de temples des autres dénominations dénombrés dans la commune (16 au total). En ce qui concerne les Partis politiques et Organisations, ils sont ainsi repartis: deux (2) organisations populaires, six (6) groupements de femmes, deux (2) coopératives non commerciales, trois (3) ONG et deux (2) organisations internationales. Quant à la disponibilité en Eau, onze (11) sources ont été inventoriées. Cinq de ces sources captées, desservent la population de plusieurs localités. A part les sources, on retrouve des fontaines publiques avec au moins treize (13) robinets. Concernant l?Electricité, aucune zone de la commune de la Tortue n?est électrifiée. Sur le plan de Communication, la commune de la Tortue n?a ni journal, ni station de télévision, mais détient une station de radio du nom d?Universelle, localisée dans la 1ère section. En ce qui a trait aux infrastructures administratives , la commune de la Tortue a un tribunal de paix et un commissariat. Il n?y a pas de prison dans cette commune, seulement une salle de garde à vue. S?agissant des ?Infrastructures Economiques et Financières, elle sont en nombre très limité. On y retrouve un (1) hôtel, trois (3) restaurants , une (1) caisse populaire et quatre (4) coopératives de commercialisation. Quant à la Culture et aux Loisirs, on a enregistré : plusieurs salles de théâtre localisées dans des lieux différents, des sports comme le foot-ball, le volley-ball, le tennis, la natation et le basket-ball sont pratiqués sur des terrains qui sont en mauvais état. Les gaguères au nombre de huit (8) viennent compléter les principaux lieux de distraction de la commune de la Tortue.

Identification commune:LVA

Creation= ; Numero=214; Superficie:83.9km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
21

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
LVE 3ème Section La Vallée LVA
LVL 11ème Section La Vallée LVA
VVL Ville la Vallée LVA

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La Vallée de Jacmel tire son nom de la rivière du même nom, qui se joint à la rivière gauche à l'endroit appelé les eaux de la Vallée. Autrefois, la vallée faisait partie des sections communales de Bainet. Elle est limitée à l'est par la route de Bainet, au nord'est et au nord par la 6e section Grande Colline de Grand-Goâve, à l'ouest par le chemin de crête de l'habitation Berauth. Il existe deux sections communales au niveau de la commune de la Vallée: 11e section la Vallée et 3e section la Vallée. Les habitants de La Vallée s'appellent Valléen. Le relief de la commune de la Vallée, est dominé par les Vallées et son climat varie du normal au frais suivant la période. Sa population était estimée, à 35 544 en 1998 et pourra atteindre un peu plus de 42 000 en 2004. Au cours de l'année 1998, sa densité était de 423.64 habitants/km2, en 2004, elle pourra atteindre 506 habitants/km2. Sur la plan de l'Education, à la Vallée, deux inspecteurs supervisent les écoles de la commune. La ville dispose d'un siège d'examen du Certificat d'Etudes Primaires (CEP) dont la responsabilité incombe à un inspecteur du bureau départemental siégé à Jacmel. Pour le niveau primaire, il existe 29 écoles réparties en 4 écoles publiques , 23 écoles privées et 2 écoles congréganistes. Au niveau secondaire, un lycée et deux (2) collèges sont inventoriés. La commune dispose de trois (3) centres d'alphabétisation, cependant deux (2) d'entre eux sont restés fermés. Sur le plan de la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la population n'est pas représenté dans la commune de la Vallée. Comme établissements de santé, on compte un hôpital et un dispensaire. L'hôpital est de type semi-privé mais avec un personnel très reduit (1 médecin, une (1) infirmière diplomée, une (1) infirmière stagiaire et un (1) auxiliaire). L'hôpital possède des annexes dans plusieurs localités de la commune. Pour le dispensaire, il est de type communautaire, et comprend un personnel très réduit composé d'un médecin , d'une infirmière et d'un auxiliaire. Ce dispensaire est très utile aux habitants. Dans ce dispensaire, quelque soit la quantité de médicaments sollicitée, le montant des frais à payer ne dépasse pas dix gourdes. Il existe également deux (2) pharmacies dans la commune. Malheureusement, elles ne sont pas bien approvisionnées. Ainsi, les valléens sont, le plus souvent, contraints de se rendre jusqu'à Jacmel pour exécuter une prescription. En ce qui concerne les Partis Politiques et Organisations, seulement une ONG et deux (2) organisations internationales ont été denombrées au niveau de la commune de la vallée. Quant à la disponibilité de la commune en Eau, deux rivières et 66 sources ont été inventoriées dans la commune. A Bellande, on trouve six (6) citernes construits par le plan international désservant 1 300 abonnés à raison de 17 gdes par mois. Concernant l'Electricité, seulement la ville de la vallée et le bas Ridoré sont électrifiées. L'électricité est fournie par le Comité de Développement des valléens (CODEVA) qui a beaucoup de difficultés pour faire fonctionner le moteur électrique. L'aide mensuelle publique en essence est irrégulière et les bénéficiaires ne peuvent pas payer régulièrement la cotisation mensuelle de 15 gourdes. Le comité de gestion du moteur électrique est donc contraint d'arrêter le fonctionnement de l'appareil. Il convient de mentionner qu'à La Vallée certaines institutions sont alimentées en électricité grâce à des panneaux solaires. Sur le plan de la Communication, on a retrouvé une station de radio mais on n'a pas remarqué l'existence de journaux (revues), ni de station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune dispose seulement d'un tribunal de paix et d'une salle de garde à vue. On ne retrouve pas vraiment une prison au niveau de la commune, mais de préférence une garde à vue. S'agissant de lieux de divertissement et de loisir, ils sont en nombre très restreint. Les gaguères constituent les principaux lieux de divertissement de la population de la commune . Elles sont au nombre de treize (13) et se répartissent dans les différentes sections communales. Comme autre divertissement, il n' y a que le foot ball. Actuellement, la mairie aménage un espace pour permettre aux jeunes de faire une meilleure pratique de ce sport.

Identification commune:MAI

Creation= ; Numero=612; Superficie:341.49km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
61

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
HTY 3ème Section Hatty MAI
SGR 1ère Section Savane Grande MAI
VMA Ville de Maïssade MAI

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Maïssade, une des douzes (12) communes du département du Centre, n'a pas eu d'ancien nom. Sa date d'élévation au rang de commune n'est pas précisée. Elle a un (1) quartier et trois (3) sections communales. Ses habitants portent le nom de Maïssadien. La commune de Maïssade est une commune intérieure, son relief dominant est le plateau et son climat est normal. La population de la commune de Maïssade était estimée à 44 778 habitants en 1998 et la majorité de cette population vivait en zone rurale soit 83,5%. En 2004, la population de cette commune pourra atteindre un peu moins de 50 000 habitants. Avec une superficie de 341,49 km2, sa densité était égale à 131 habitants/km2 en 1998. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau d'inspection scolaire. Trois (3) kindergarten, 62 écoles primaires et quatre (4) écoles secondaires y ont été dénombrées. Soixante seize (76) centres d'alphabétisation ont été également inventoriés dans la commune; cependant, il n'y existe aucune école supérieure, ni université. En ce qui a trait à la santé, la commune n'a pas de représentation du Ministère de la Santé Publique et de la Population. Par contre, cinq (5) centres de santé gerés par des ONG et un (1) dispensaire public ont été inventoriés. Le personnel médical est composé de: un (1) médecin, deux (2) infirmières, deux (2) auxiliaires et un (1) technicien de laboratoire, pour plus de 44 000 habitants. Dans le domaine de la Religion, près de 104 églises (chapelles et stations comprises) ont été inventoriées dans la commune de Maïssade. Les églises Baptistes (59) sont prédominants, viennent ensuite les églises Pentecotistes (22). Trois parties politiques ont une représentation dans la commune de Maïssade. Pour le reste, les organisations populaires, les groupements de paysans et les associations de femmes sont presque tous regroupés dans le Mouvement Paysans Papaye (MPP). La commune de Maïssade a quatre (4) rivières, 52 sources, 32 puits artésiens et quelques fontaines publiques. Seule la ville de Maïssade est électrifiée au moyen d'un moteur électrique, la fréquence d'alimentation est de 21 heures par semaine. Du Côté de la Communication, un projet d'implantation d'un service téléphonique était en cours au moment de l'enquête. La commune dispose d'un bureau postal et la distribution des courriers se fait par le responsable même. La commune de Maïssade n'est pas drainée. Ses rues sont en terre et en mauvaise état. Les routes qui relient la ville aux sections communales sont constituées de chemin et celles qui relient les sections communales entre elles ne sont que des sentiers. La commune de Maïssade n'a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un sous-commissariat, un (1) tribunal de paix et un (1) bureau d'état civil; cependant, il n'y a pas de prison. Sur le plan Economique et Financier, la commune de Maïssade est très mal pourvue. Elle n'a pas de banque, ni de caisse populaire. Elle a un (1) restaurant et deux (2) coopératives de commercialisation. De plus, la commune n'a pas de station d'essence, de morgue privées etc. Deux (2) pharmacies et un studio de photographie ont été inventoriés dans la commune. En terme de Culture et de Loisir, la commune de Maïssade a une bibliothèque privée, il n'y a pas de musée. La salle paroissiale sert de salle de théâtre. Le foot ball, le volley ball et le basket ball sont les sports pratiqués dans la commune. Il existe des terrains certes, pour le foot ball et le volley ball, mais ils sont en mauvais état. De plus, on y compte un (1) night club, cinq (5) gaguères, une (1) place publique (bien entretenue) et une (1) grotte.

Identification commune:MAM

Creation= ; Numero=552; Superficie:116.75km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
55

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BSI 2ème Section Bassin ou Billier MAM
MNI 1ère Section Crète à Pins MAM
PTO 3ème Section Platon MAM
VMM Ville de Marmelade MAM

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Marmelade, commune du département de l'Artibonite, n'a pas d'ancien nom. Cette commune a trois (3) sections communales. Son relief dominant est le morne et son climat est tempéré. De par sa position géographique, elle est considérée comme intérieure. La population de la commune de Marmelade était estimé à 21 212 habitants en 1998 et pourra atteindre un peu plus de 22 100 habitants en 2004. Elle mesure 116,74 km2 et au cours de l?année 1998 sa densité était de 182 habitants/ km2 . En 2004, elle atteindra près de 189 habitants/ km2 . Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la commune de Marmelade. La répartition des établissements scolaires est la suivante: vingt et une (21) écoles au niveau primaire avec quatre (4) publiques, cinq (5) privées, six (6) congréganistes et six (6) protestantes. Au niveau secondaire il existe: une (1) publique et une (1) privée. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population, n'est pas représenté dans la commune de Marmelade. Concernant les établissements de santé il n?existe qu?un dispensaire. Par ailleurs, une (1) infirmière, trois (3) auxiliaires et deux (2) matrones certifiées assurent le service sanitaire au niveau du centre de santé. Du côté de la Religion, plus de trente cinq (35) temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune de Marmelade. Ces confessions sont les suivantes: Catholique, Adventiste, Baptiste, Pentecotiste et Témoin de Jéhovah. Le nombre de temple Catholique est mieux représenté soient 45.7% du total. En ce qui concerne les Partis Politiques et Organisations, ils sont en nombre très restreint et repartis ainsi: une (1) organisation populaire et un (1) groupement de femmes. Quatre (4) rivières et 54 sources ont été inventoriées. Pour les autres points d'eau, on a enregistré vingt six (26) robinets. L'eau des robinets sert à la consommation et aux utilisations domestiques. Seulement le centre-ville est électrifié. L'Electricité d?haïti (EDH) est l'institution responsable de la distribution du courant électrique. Elle fournie en moyenne 24 heures/semaine. Sur le plan de la Communication, la commune de Marmelade n'a ni journaux/revues, ni station de radio, ni station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Marmelade a un tribunal de paix, localisé à la rue du marché et un sous commissariat, localisé à la rue Sainte Marthe. Il n'y a pas de prison dans la commune de Marmelade. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, un (1) restaurant et une (1) coopérative de commercialisation ont été dénombrés au niveau de la commune de Marmelade. Quant à la Culture et au Loisir, les gaguères sont au nombre de six (6). Pour les autres types de divertissement, le foot-ball est le seul sport pratiqué dans la commune sur des espaces non appropriés. Concernant les patrimoines culturels, deux (2) monuments et sites de type historique et naturel localisés à Corail (Haut Fort) et à Dufour ont été dénombrés dans la commune de Marmelade.

Identification commune:MAN

Creation= ; Numero=715; Superficie:41.15km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
71

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
VMH Ville De Maniche MAN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Maniche fut élevée au rang de commune en 1979. Elle a une seule section communale. Elle est intérieure. Son relief dominant est la vallée et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Manichoix. En 1998, la population totale de la commune était de 9 394 habitants avec une densité de 228 habitants/km2. D?après les projections réalisées par l?Institut Haitien de Statistique et d?Informatique, cette population atteindra 10 053 habitants avec une densité de 244 habitants/km2 environ. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?a pas de représentants dans la commune de Maniche. Deux (2) écoles kindergarten, neuf (9) écoles primaires (niveau préscolaire compris), trois (3) écoles secondaires, une école technique et professionnelle et un centre d?alphabétisation ont été dénombrés dans la commune de Maniche. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune. On y trouve deux (2) centres de santé de type privé avec trois (3) auxiliaires et un technicien de laboratoire. Pour la religion, une (1) église catholique, une (1) église épiscopale, huit (8) églises (stations comprises) baptistes, un (1) temple adventiste, deux (2) églises pentecotistes, une (1) salle du rayaume (Témoin de Jéhovah) et cinq (5) autres églises ont été dénombrées dans la commune de Maniche. La commune de Maniche a trois (3) robinets et une rivière captée et distribuée. Cette eau est utilisée pour les services domestiques et pour l'arrosage des terres. La commune de Maniche n?a ni électricité, ni téléphone, ni service postal. On ne retrouve pas de station de radio, de station de télévision, de journal/revue dans la commune. Au niveau des infrastructures économiques et financières, on n?y a inventorié qu?une caisse populaire et une cooperative de commercialisation. De plus, pour les autres infrastructures économiques, la commune est dotée de trois (3) banques de borlette et de deux maisons d?affaires. Pour les établissements commerciaux, elle a vingt (20) centres de provision alimentaire, quatre (4) matériaux de construction et six (6) dépôts de café. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a ni bibliothèque, ni musée, ni salle de cinéma. On y a dénombré cependant une (1) salle de théàtre, un (1) terrain de football, un (1) night club et deux (2) gagueres.

Identification commune:MAR

Creation= ; Numero=212; Superficie:179.82km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
21

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
COS 1ère Section Corail Soult MAR
FJN 4ème Section Fond Jean Noel MAR
GRF 2ème Section Grande Rivière Fesles MAR
MRY 3ème Section Macary MAR
QSG Quartier de Seguin MAR
SAD 5eme Section Savane du bois MAR
VMT Ville de Marigot MAR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME L'origine du nom de la commune de Marigot provient d'une déformation phonétique. Ce nom vient du nom d'une petite mare qui se trouvait à l'endroit connu aujourd'hui sous le nom de bas du bourg. La commune de marigot qui relève de l'arrondissement de jacmel se situe à 17o latitude nord et 72o longitude ouest. Elle est bornée au nord par les massifs de la selle, au sud par la mer des caraïbes, à l'ouest par la commune des Cayes Jacmel, à l'est par l'arrondissement de Belle-Anse. Marigot comprend (5) sections communales et un quartier. Le relief de la commune de Marigot est dominé par les plaines, les plateaux et les mornes. Son climat varie du normal au frais. Les habitants s'appellent Marigotien. La commune de Marigot, a une superficie de 179,82 km2. Sa population était estimée à 53 388 habitants en 1998 et pourra atteindre 56 534 en 2004. Au cours de cette même année (1998) sa densité était de 296,9 habitants/km2, et pourra atteindre 314,4 habitants/km2 en 2004. Sur le plan de l'Education , le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la commune de marigot. Le bureau départemental est siégé à Jacmel. En cas de nécessité, les responsables de ce bureau visitent la commune de Marigot. Il n' y a pas d'école au niveau du kindergarten, cependant 36 écoles primaires et préscolaires et 2 établissements d'enseignement secondaire ont été inventoriés dans la commune. Sur le plan de la Santé, la commune de Marigot n'a pas de représentation du Ministère de la Santé Publique et de la Population. Les établissements sanitaires sont au nombre de 3: un (1) centre de santé avec lit et deux (2) dispensaires. Par ailleurs, quatre (4) médecins, une (1) infirmière, sept (7) auxiliaires, vingt (20) matrones certifiées et un (1) technicien de laboratoire, assurent le service sanitaire au niveau des différents centres de santé de la commune. La présence des médecins est irrégulière. Pour cela, les patients se rendent à l'hopital Saint Michel de Jacmel pour se faire soigner. En ce qui a trait à la Religion, plus de 29 temples de toutes croyances ont été denombrés dans la commune de Marigot. Le nombre de chapelles et d'églises catholiques se révèle être plus nombreux avec 13 soit 44% du total. En ce qui concerne les Partis politiques et organisations, ils sont en nombre très restreints: deux (2) organisations populaires, un (1) groupement de paysan et une (1) organisation internationale ont été denombrés au niveau de la commune. Quant à la disponibilité de la commune en Eau, deux (2) rivières, dix sept (17) sources, trois (3) étangs et un (1) lagon ont été inventoriés. Le réseau de distribution dessert surtout la ville de marigot et certaines localités situées à Savane du Bois. Les maisons bénéficiaires sont au nombre de 150. Dans les zones de distribution, l'eau potable n'est pas toujours disponible. Il existe plusieurs fontaines publiques qui ne sont pas en bon état. L'Electricité est fournie par l'Electricité d'Haïti dans la ville de Marigot et la localité de Pérédo seulement. Sur le plan de la Communication, la commune de Marigot n'a ni station de radio, ni journal, ni station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Marigot a un tribunal de paix. Il n'y a pas de prison dans cette commune, mais une salle de garde à vue. Concernant les Etablissements économiques et financiers, on ne retrouve pas de banque dans la commune de Marigot. Les marigotiens (citadins et paysans) se rendent à Jacmel pour effectuer leurs opérations bancaires. Les caisses populaires sont au nombre de trois (3) et il n'y a pas de coopérative de commercialisation. Les établissements commerciaux sont en nombre très minime dans la commune de Marigot. Quand aux Lieux de divertissement et de loisir, la commune de Marigot en est très dépourvue. Les gaguères, au nombre de treize (13), constituent les principaux lieux de distraction de la commune de Marigot. Pour les autres types de lieux de divertissement, on dénombre seulement une salle de théâtre et un terrain de foot-ball.

Identification commune:MBC

Creation= ; Numero=443; Superficie:22355km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
44

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BCE 2ème Section Bois Laurence MBC
QBL Quartier Bois Laurence MBC
SSC 1ère Sans Souci MBC
VMB Ville De Mombin Crochu MBC

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Mombin Crochu commune du département du Nord-Est fut fondée en 1882 et élevée au rang de commune en 1951. Elle a deux (2) sections communales et un (1) quartier. C?est une commune intérieure, son relief dominant est le morne et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Mombinois. En 1998, la population de la commune de Mombin Crochu était estimée à 30 348 habitants et pourra atteindre un peu plus de 34 000 habitants en 2004. Pour une superficie de 223,55 km2, sa densité était de 134 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 153 habitants/km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Mombin Crochu. La commune n?a pas de kindergarten. Vingt sept (27) écoles dont sept (7) publiques, quatorze (14) privées et six (6) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune au niveau primaire. On y retrouve également deux (2) écoles secondaires privées, une (1) école professionnelle et technique et huit (8) centre d?alphabétisation. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Mombin Crochu. Un (1) médecin , trois (3) infirmières, quatre (4) auxiliaires et un technicien de laboratoire forment le personnel sanitaire d?un hôpital et de trois (3) dispensaires. Du coté de la religion, cinquante sept (57) églises ont été repertoriées dans la commune. Les églises Baptistes se revèlent être les plus nombreuses, soient trente six (36) au total. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune de Mombin Crochu a cinq (5) rivières, six sources, trois (3) lagons et des fontaines publiques munies de près d?une vingtaine de robinets. Au moment de l?inventaire la commune de Mombin Crochu n?était pas électrifiée. Elle n?avait pas de téléphone, ni radio, ni journal / revue, ni station de télévision. Trois (3) restaurants, un (1) centre d?accueil, trois (3) caisses populaires et un (1) centre de coopérative de commercialisation constituent les infrastructures économiques et financières de la commune de Mombin Crochu. Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires, la commune de Mombin Crochu compte deux (2) tribunaux de paix et deux (2) bureaux d?état civil. L?agriculture, l?élevage et le commerce constituent les principales activités économiques de la commune. Pour les établissements commerciaux et économiques, douze (12) épiceries seulement ont été répertoriées dans la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Mombin Crochu n?a pas de bibliothèque, ni salle de cinéma, ni musée, cependant la salle paroissiale de la ville et celle du quartier Bois de Laurence servent de salle de théâtre. Le football, le volley-ball, le basket-ball sont les trois (3) sports pratiqués par les habitants de la commune.

Identification commune:MGN

Creation= ; Numero=841; Superficie:281.73km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
84

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BVI 2ème Section Belle Rivière (Grande Rivière) MGN
CHL 1ère Section Chalon MGN
DSS 3ème Section Dessources MGN
FNG 5eme Section Fond Des Nègres MGN
PAI 6eme Section Paillant MGN
PEM 4ème Section Pèmerle MGN
QFN Quartier De Fond Des Nègres MGN
QPL Quartier De Paillant MGN
QSM Quartier de Saint Michel MGN
VMG Ville de Miragoane MGN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Miragoane, commune du département de la Grand?Anse, n?a pas d?ancien nom. Elle a six (6) sections communales et trois (3) quartiers. Seule la ville est côtière, le reste de la commune, c?est-à-dire les quartiers et les sections communales sont intérieurs. Suivant l?endroit où l?on se trouve, le relief de la commune est la plaine, le plateau ou le morne. Son climat varie du frais au chaud suivant la période. Ses habitants portent le nom de Miragoanais. La population totale de la commune de Miragoane en 1998 était estimée à 74 910 habitants, elle pourra atteindre plus de 80 000 en l?an 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par la Direction Départementale de Nippes. Six (6) kindergarten, 456 écoles primaires dont 50 privées, 406 publiques et 20 écoles secondaires ont été dénombrées dans la commune. Il y a une école Technique et Professionelle et 225 Centres d?Alphabétisation. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune par la Coordination Sanitaire de Nippes. On y trouve un (1) hôpital, deux (2) centres de santé et neuf (9) dispensaires. Concernant la religion, la commune a douze (12) églises (chapelles comprises) catholiques, six (6) églises adventistes, deux (2) églises de Dieu, trois (3) salles du Royaume des Témoins de Jehovah et 17 autres églises (3 églises de Jesus, 10 églises de l?Armée du Salut et 4 églises Nazareenes). La commune de Miragoane a deux (2) partis politiques, deux (2) organisations populaires et dix sept (17) ONG. En ce qui a trait aux ressources en eau, la commune a sept (7) rivières, onze (11) sources, un (1) étang et dix (10) fontaines publiques. Seule la ville de Miragoane est électrifiée. La fréquence d?alimentation en énergie électrique est de 77 heures par semaine. Pour les autres infrastructures, la commune a un service postal, un service d?assainissement, trois (3) stations de radio, une (1) station de télévision. Du point de vue économique et financier, la commune a neuf (9) hôtels, neuf (9) restaurants, une (1) banque, trois (3) caisses populaires et une (1) coopérative de commercialisation. Au niveau administrative et judiciaire, la commune de Miragoane a un (1) commissariat, deux (2) tribunaux de paix. Cependant, il n?y a pas de prison, mais une salle de garde à vue. L?agriculture et l?élevage, le commerce et la pêche sont les principales activités économiques des habitants de la commune. Les habitants s?approvisionnent en majeure partie à Port -au- Prince et à La Gonave. Quant à la Culture et au Loisir, la commune a une (1) bibliothèque, une (1) salle de theâtre, six (6) night clubs, huit (8) gaguères et une (1) place publique. A Miragoane, on pratique les sports suivants : foot-ball, basket-ball, judo et karaté. En terme de patrimoines culturels, la commune a un site historique et une grotte.

Identification commune:MIL

Creation= ; Numero=323; Superficie:76.41km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
32

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BOV 2ème Section Bonnet à L'Evèque MIL
GEP 3ème Section Genipailler MIL
PEN 1ère Section Perches-de-Bonnet MIL
QCP Quartier Carrefour Des Pères MIL
VML Ville de Milot MIL

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Milot, commune du Département du Nord, est trés mal pourvue en infrastructures, bien qu'elle reste l'une des communes du pays la plus visitée par des touristes haïtiens et étrangers. Elle est intérieure, son relief dominant est soit la plaine, soit le morne et son climat est considéré comme normal. Les habitants de la commune de Milot s?appellent Milotien. La population de la Commune de Milot en 1998 était de 26 403 habitants dont près de 63% vivaient en milieu rural. En l?an 2004, cette population atteindra plus de 28 000 habitants. Pour une superficie de 76,41 km2 sa densité était égale à 345 habitants/km2 en 1998. Le Ministère de l?Education de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la Commune de Milot. Concernant les établissements scolaires, un (1) kindergarten et vingt et une (21) écoles primaires dont deux (2) publiques, dix huit (18) privées et un (1) congréganiste ont été répertoriés. Les informations sur les écoles secondaires ne sont pas disponibles. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Milot. Par contre, on a inventorié un (1) centre de santé avec lit avec six (6) médecins, un (1) dentiste, huit (8) infirmières, neuf (9) auxiliaires, six (6) matrones certifiés et quatre (4) techniciens de laboratoire. Pour la religion, on a répertorié plusieurs cultes dans la commune. Les temples (stations) baptistes se révèlent être plus nombreux. La commune de Milot a deux (2) rivières qui sont captées et distribuées, l?une pour les services de la population de Milot et l?autre pour la population de la 3ème section communale. Seule la ville de Milot est électrifiée. Concernant la Communication, la commune n'a pas de téléphone. Le service postal n?existe qu?en ville. Une partie de la Commune est drainée partiellement et l?autre ne l?est pas, ses rues sont en terre et sont en mauvais état. La voie qui relie la ville à certaines sections communales est en terre battue. Dans le domaine de la Presse, la commune n?a ni station de télévision, ni journal/revue mais dispose d?une station de radio ?Radio Voix Paysans? localisée dans la 2ème section communale de ?Trois (3) Ravines?. Sur le plan Economique et Financier, on a répertorié un (1) restaurant, deux (2) caisses populaires, une (1) coopérative de commercialisation. Un Commissariat avec vingt (20) policiers, un tribunal de paix et un bureau d?état civil constituent les infrastructures administratives et judiciaires de la commune de Milot. L?Agriculture et le Touriste sont les principales activités économiques de la commune. Les échanges commerciaux se font surtout avec la commune du Cap-Haïtien. Dans le domaine de la Culture et du Loisir, la commune n?a pas de bibliothèque, musée. Il y a une (1) salle de théâtre et de cinéma. A part le sport pratiqué dans la commune comme le foot-ball, sept (7) gaguères viennent compléter les maigres lieux de divertissement et de loisir des habitants de la Commune. Dans le domaine des Patrimoines Culturels, on notera d?ailleurs l?existence de trois (3) sites (Palais Sans Souci, l'église catholique de la commune, la Citadelle) qui font de la commune de Milot l'une des communes les plus visitées par des haïtiens et des étrangers. Le Palais Sans Souci se trouve dans la zone urbaine de la commune et la Citadelle dans la deuxième section communale du Bonnet à l'Evêque.

Identification commune:MIR

Creation= ; Numero=621; Superficie:357.26km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
62

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CBU 4ème Crète Brulée MIR
GAG 5eme Section Gascogne MIR
GBN 3ème Section Grand Boucan MIR
QDF Quartier Duffailly MIR
SAZ 6eme Section Sarazin MIR
VMR Ville de Gros Mirbalais MIR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Par rapport à certaines communes du département du Centre, la commune de Mirebalais est mieux équipée. C'est une commune intérieure, dont le relief dominant est le plateau avec un climat normal. Elle a un (1) quartier et quatre (4) sections communales et ses habitants s'appellent Mirbalaisiens. En 1998, la population de la commune de Mirebalais était de 85 757 habitants, elle pourra atteindre plus de 97 000 habitants en 2004. Pour une superficie évaluée à 357,26 km2 sa densité était égale à 240 habitants/ km2 en 1998. Le Ministère de l'Éducation Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune depuis vingt sept ans (27) par un bureau d'inspection scolaire. Deux (2) kindergartens, 92 écoles (niveau pré-scolaire compris) primaires en majorité privées, onze (11) écoles secondaires et deux (2) écoles techniques et professionnelles ont été inventoriées à Mirebalais. Le bureau central pour l'alphabétisation du bas plateau se trouve à Mirebalais. Il contient 187 centres dont 93 (la moitié) sont aux services des Mirebalaisiens. Le Ministère de la Santé Publique est représenté dans la commune depuis cinq (5) ans. Les établissements qui permettent d'assurer le service sanitaire dans la zone sont au nombre de neuf (9) avec au moins vingt six (26) techniciens et vingt trois (23) agents de santé. Du Côté de la Religion, plusieurs cultes ont été dénombrés dans la commune. Le nombre d'églises (chapelles et stations) est plus important pour les "Baptistes" (20) et les églises de Dieu (15). En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune a cinq (5) rivières (une rivière captée), cinq (5) sources (deux sources captées), quatre (4) puits artésiens, des fontaines publiques et quatre (4) pompes. Concernant l'Électricité, la ville et certaines localités sont électrifiées. Dans le domaine de la Communication, après la commune de Hinche, Mirbalais est la seule commune à avoir un service téléphonique disposant d?un nombre de lignes important et qui soient fonctionnelles (640 lignes au total avec 419 abonnés). Le service postal fonctionne tant bien que mal. De plus, la commune a deux stations de radio, mais elle n'a ni journal/revue, ni station de télévision. Au niveau des Infrastructures Économiques et Financières, la commune a un hôtel, trois (3) restaurants et une (1) coopérative de commercialisation. En termes d'activités économiques, le commerce et l'agriculture viennent en tête. Un super marché, une grande boutique, trois (3) matériaux de construction, sept (7) locaux pour la vente de provisions alimentaires et vingt dépôts constituent les établissements commerciaux de la commune. De plus, on a pu inventorier une station d'essence, deux (2) morgues privées, quatre (4) pharmarcies, deux (2) services de photocopies, et un (1) dry cleaning dans la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune possède deux (2) bibliothèques (l'une publique, l'autre privée). Elle ne dispose pas de musée, salle de théâtre et de cinéma. On pratique le Foot-Ball et le volley-ball dans la commune. Deux (2) night club/restaurants dansants et dix (10) gaguères complètent les lieux de loisir. Soulignons que la commune a une place publique qui est bien entretenue. En ce qui a trait aux Patrimoines Culturels, la commune a un fort (le fort anglais), il n'y a pas de lieux notoires, cependant la présence de plusieurs prêtres vaudous est signalée dans la commune de Mirebalais.

Identification commune:MOG

Creation= ; Numero=423; Superficie:113.74km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
42

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BOP 2ème Section Bois Poux MOG
SAN 1ère Section Savanette MOG
VMO Ville de Mont-Organisé MOG

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Mont-Organisé, l?une des treize communes du département du Nord?Est, portait dans le passé le nom de Lassale. La ville fut fondée en 1900 et est élevée au rang de commune en 1908. Elle a deux (2) sections communales, elle est une commune intérieure. Son relief dominant est le morne et son climat est normal ( très frais en hiver). Ses habitants s'appellent Mont-Organais. La population de la Commune de Mont-Organisé était estimée à 21 797 habitants en 1998 et pourra atteindre plus de 24 000 habitants en 2004. Pour une superficie de 113,74 km2, sa densité était égale à 192 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra environ 214 habitants/km2. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau d'Inspection Scolaire. Deux (2) kindergartens, treize (13) écoles primaires dont deux (2) publiques, dix (10) privées, une (1) congréganiste et deux (2) écoles secondaires ont été inventoriées dans la Commune. Le Ministére de la santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune . Un (1) centre de santé avec lit est le seul établissement sanitaire fonctionnel dans cette commune. Il est géré par le Centre pour le Développement de la Santé (CDS). Ce centre de santé a dix (10) médecins, cinq (5) infirmières, six (6) auxiliaires, quarante (40) matrones certifiées et un (1) technicien de laboratoire. Du côté de la religion, près de dix (10) églises (chapelles et stations comprises) ont été dénombrées dans la commune; cependant, le nombre d'églises ou chapelles catholiques est supérieur à celui des autres dénominations, soient trois (3) au total. Concernant les Partis Politiques et autres Organisations, ils sont répartis en deux (2) Organisations Populaires et trois (3) Groupements de Paysans. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, trois (3) rivières et vingt huit (28) sources ont été inventoriées. En plus de ces points d'eau, on y dénombre des fontaines publiques munies de neuf (9) pompes. La commune de Mont-Organisé est partiellement électrifiée grâce au Centre pour le Développement de la Santé (CDS). La fréquence d'alimentation est de 35 heures en moyenne par semaine. Au moment de l'inventaire, la commune de Mont-Organisé n'avait pas de Téléphone, elle n'avait pas non plus de station de Radio, journal/revue, station de télévision et bureau postal. En ce qui a trait aux infrastructures économiques et financières, la commune a deux (2) restaurants, une (1) caisse populaire et une (1) coopérative de commercialisation. Quant à la Culture et au Loisir, trois (3) salles de théâtre ont été répertoriées dans la commune; cependant, on n?y retrouve pas de musée, bibliothèque, salle de cinéma. La commune a six (6) gaguères qui ont des activités régulières, mais près d'une cinquantaine ont été dénombré dans toute la commune. On y retrouve également trois (3) places publiques. S'agissant des Patrimoines Culturels, deux (2) Monuments et Sites de type naturel ont été répertoriés dans la Commune.

Identification commune:MOR

Creation= ; Numero=814; Superficie:185.81km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
81

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
ANT 1ère Section Anote ou 1ere Tapion MOR
ASS 3ème Section L'Asile ou Chameau MOR
QSC Quartier Sources Chaudes MOR
SCD 2ème Section Sources Chaudes MOR
VMN Ville de Moron MOR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Moron, proposée comme commune en 1933 par le député Etzer Vilaire fut élevé au rang des communes officiellement sous le député Foukan en 1935. Cette dite commune contient trois (3) sections communales et un (1) quartier. Elle est une commune intérieure. Son relief dominant est le morne et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Moronais. En 1998, la population totale de la commune de Moron s?élèvait à 30 595 habitants avec une densité de 165 hab/km2, 94% de cette population vivaient en milieu rural. En l?an 2004, la population totale atteindra environ 33 000 habitants avec une densité de près de 177 habitants/km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune. Elle possède un kindergarten privé et 42 écoles primaires dont sept (7) publiques et 35 privées. Parmi ces 35 écoles privées, près de huit (8) fonctionnent sous des tonnelles. Au niveau secondaire, on y retrouve deux (2) écoles. De plus, quatre (4) écoles techniques et professionnelles dont deux (2) privées et deux (2) publiques et un centre d?alphabétisation ont été repertoriés dans la commune. Par contre, elle n?a ni Université, ni autres écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Moron. On y retrouve un centre de santé public avec un (1) médecin, trois (3) infirmières, une (1) auxiliaire et bien d?autres techniciens assurant le service sanitaire. Du côté de la religion, on a recensé quatorze (14) églises (chapelles comprises) catholiques, quatre (4) églises baptistes, une (1) église adventiste, une (1) église pencotiste, une (1) église de Dieu et dix (10) autres confessions ( full Gospel, corps de Christ, Croisade etc.) La commune de Moron n?a pas de partis politiques. Elle a deux (2) organisations populaires, un (1) groupement de paysans, et trois (3) ONG. Au niveau des infrastructures techniques, la commune de Moron est très mal pourvue en eau. Elle compte une (1) rivière, treize (13) sources, un (1) étang et onze (11) fontaines publiques. L'eau de la rivière sert à l?usage domestique. La commune de Moron n?est pas électrifiée. Elle a un centre de télécommunication de 34 lignes dont seulement cinq (5) fonctionnent, sous forme de cabine. A Moron, il n?y a pas de service postal, de station de radio, de journal/revue, de station de télévision. Du point de vue d'infrastructures économiques et financières, la commune de Moron en est presque dépourvue. Elle ne contient qu?un restaurant. De même, en ce qui a trait aux infrastructures administratives et judiciaires, on y retrouve un tribunal de paix avec un policier travaillant de concert avec le juge de paix et un bureau d?Etat Civil. Il n?y a ni commissariat, ni prison dans cette commune. L?agriculture, le commerce, l?élevage sont les principales activités économiques de la commune. Les habitants de la commune font des échanges commerciaux avec ceux de Marfranc, de Chambellan, de Jérémie et de Port - au - Prince. Quant à la Culture et au Loisir , on y trouve une bibliothèque et un terrain de foot-ball. La commune n?a pas de bibliothèque, de musée, de salle de cinéma et de théâtre. Le saint patron de la commune qui est Notre Dame de Lourdes est fêté annuellement chaque 11 février.

Identification commune:MSN

Creation= ; Numero=931; Superficie:251.65km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
93

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CFR 1ère Section Côtes de Fer MSN
DME 3me Section Damé MSN
MGE 2ème Section Maré Rouge MSN
VMS Ville du Môle Saint Nicolas MSN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Môle St-Nicolas, commune du département du Nord?Ouest, n?a pas eu d?ancien nom. Cette commune a trois (3) sections communales qui sont: Mare-Rouge, Côte de Fer et Damé. Ses habitants portent le nom de Molien ou Molois. Le relief dominant de la ville du Môle St-Nicolas est la plaine et celui des sections communales, le plateau. Son climat varie du normal au frais suivant la position géographique. La commune du Môle St-Nicolas a une superficie de 251.65 km2 . Sa population était estimé à 27 935 habitants en 1998 et pourra atteindre près de 32 900 habitants en 2004. Au cours de cette même année (1998) sa densité était de 111 habitants/km2, en 2004, elle pourra atteindre environ 131 habitants/km2. Sur le plan de l?Education, le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune du Môle St-Nicolas par un bureau d?inspection scolaire. Le responsable est une inspectrice chargée de la supervision de toutes les écoles au niveau de la dite commune. La répartition des établissements scolaires est la suivante: 119 écoles au niveau primaire, reparties dans les différentes sections communales, avec seulement quatre (4) publiques et 115 privées et sept (7) écoles secondaires, reparties en deux (2) publiques (3) trois privées et deux (2) congréganistes. Sur le plan de la Santé, la commune du Môle St-Nicolas n?a pas de représentation du Ministère de la Santé Publique et de la Population. Les établissements sanitaires sont au nombre de quatre: deux (2) dispensaires et deux (2) centres de santé. Par ailleurs trois (3) medecins, deux (2) dentistes, une (1) infirmière, neuf (9) auxiliaires, vingt cinq (25) matrones certifiées et un (1) technicien de laboratoire assurent le service sanitaire au niveau de la commune. En ce qui a trait à la Religion, près de 56 temples de toutes croyances ont été inventoriés dans la commune du Môle St-Nicolas. Ces confessions sont les suivantes: Catholiques, Baptistes, Adventistes, Pentecotistes. En ce qui concerne les Partis politiques et Organisations, la répartition est la suivante: deux (2) partis politiques, une (1) fédération des organisations populaires, une (1) association de chrétiens, deux (2) groupements de paysans, un (1) groupement de femmes, trois (3) coopératives non commerciales et trois (3) organisations Non Gouvernementales (ONG). Quant à la disponibilité en Eau, une (1) rivière et quatre (4) sources ont été inventoriées dans la commune du Môle Saint Nicolas. Concernant l?Electricité aucune zone de cette commune n?est électrifiée. Sur le plan de la Communication, la commune du Môle St-Nicolas n?a pas de « journaux, revues » ni de station de télévision mais elle a deux (2) stations de radio, l?une est en ville et l?autre se trouve dans une section communale. En ce qui a trait aux infrastructures administratives et judiciaires , la commune du Môle St-Nicolas a un tribunal de paix, un commissariat et on y trouve une prison. Du point de vue des Etablissements Economiques et Financiers, la commune est très mal pourvue. On a enregistré seulement cinq (5) restautants, trois (3) caisses populaires et une (1) coopérative de commercialisation avec un personnel très réduit. Pour les autres types d?établissements économiques et financiers, les Molois sont obligés de se rendre dans d?autres communes avoisinantes pour effectuer leurs transactions. Quand à la Culture et aux Loisirs, sept (7) gaguères constituent les principaux lieux de distraction des habitants de la commune. Pour les autres types de divertissement, on dénombre quatre (4) terrains de foot-ball et une (1) salle de cinéma. Concernant les patrimoines culturels, on a inventorié des monuments et sites qui sont de type historique, situés seulement en ville. Il convient aussi de signaler que, Christophe Colomb, après son long périple, jeta l?ancre au Môle Saint Nicolas le 5 Décembre 1492 et y planta une croix.

Identification commune:OUA

Creation= ; Numero=421; Superficie:2229km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
42

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
API 2ème Section Acul Des Pins OUA
GNT 5eme Section Gens De Nantes OUA
HMB 1ère Section Haut Marihaboux OUA
SAL 3ème Section Savane Longue OUA
SLA 7eme Savane Au Lait OUA
VOU Ville de Ouanaminthe OUA

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Ouanaminthe, commune du département du Nord-Est, fut élevée au rang de commune vers les années 1807. Elle a cinq (5) sections communales. C?est une commune frontalière, son relief dominant est la plaine et son climat est chaud. Ses habitants portent le nom de Ouanaminthais. En 1998, la population de la commune de Ouanaminthe était estimée à 53 696 habitants et pourra atteindre près de 60 000 âmes en 2004. Pour une superficie de 222,90 Km2 , sa densité était de 241 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 269 habitants/km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau d?inspections scolaire. Onze (11) kindergarten dont dix (10) privés et un (1) de type congréganiste, soixante quatorze (74) écoles primaires dont neuf (9) publiques, soixante trois (63) privées et deux (2) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune. Au niveau secondaire, on y trouve six (6) écoles, dont une (1) publique et cinq (5) privées. De plus, la commune a deux (2) écoles professionnelles. Elle n?a ni université, ni centre d?alphabétisation, ni autres écoles supérieures. Du coté de la santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Ouanaminthe. Trois (3) médecins, sept (7) infirmières, huit (8) auxiliaires, cinquante six (56) matrones certifiées et deux (2) techniciens de labo forment le personnel technique de trois (3) établissements sanitaires inventoriés dans la commune. Du côté de la religion, quatre vingt dix neuf (99) églises et temples ont été repertoriés dans la commune. Les églises ? Baptiste? se revèlent être les plus nombreuses, soient soixante sept (67) au total Au niveau de la politique et autres organisations, la commune contient sept (7) organisations populaires, sept (7) groupements de paysans, un centre de coopérative non commerciale et une (1) organisation non gouvernementale. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune a huit (8) rivières, un (1) lagon et des fontaines publiques munies de dix sept (17) pompes. Seulement la ville de Ouanaminthe est électrifiée. La fréquence d?alimentation est de trente cinq (35) heures en moyenne par semaine. La commune est dotée d?un bureau de téléphone, d?un bureau postal et d?une station de radio. Elle n?a ni journal/revue, ni station de télévision. Pour les infrastructures économiques et finacières, la commune de Ouanaminthe compte sept (7) hôtels, quatre (4) restaurants, une caisse populaire et un centre de coopérative de commercialisation. Concernant les infrastructures administratives et judiciaires, la commune a un commissariat de police, un tribunal de paix et un bureau d?état civil. Quatre (4) entreprises de matériaux de construction, vingt sept (27) centres de provision alimentaire, quatre (4) pharmacies, deux (2) salons de coiffures, un (1) studio de beauté, deux (2) photocopie et un (1) dry cleaning forment les établissements commerciaux et économiques de la commune. Quant à la culture et au loisir, la commune a une (1) bibliothèque, mais elle n?a pas de musée, ni salle de théâtre et de cinéma. Les sports pratiqués sont le foot-ball et le basket-ball. Pour les monuments et sites, elle en contient trois (3). Ce sont des sites naturels situées surtout dans les sections communales. Chaque quinze (15) août, la commune de Ouanaminthe fête son saint patron la « Notre Dame de l?Assomption » d?une manière solennelle.

Identification commune:PAP

Creation= ; Numero=111; Superficie:28.19km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
11

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
VPP Ville de Port-au-Prince PAP
MOH 7ème Section Morne L'Hopital PAP
MTS 8ème Section Martissant PAP
TUG 6ème Section Communale Turgeau PAP

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME En 1749, le site de Port-au-Prince fut surtout retenu comme capitale des Iles sous le vent pour des raisons militaires, administratives et économiques. Très rapidement, après sa fondation, des catastrophes naturelles vont pertuber sa croissance. En 1751, par exemple, deux cyclones puis deux trenblements de terre detruisent la quasi-totalité des maisons de la ville. Plus tard en 1770, de nouveaux séismes dévasteurs furent à l?origine d?une ordonnance interdisant de bâtir autrement qu?en bois ou en maçonnerie entre poteaux. Malgré ces malheurs, pendant la période coloniale, Port-au-Prince restait une ville prospère dont le développement et la fortune reposent sur les relations commerciales liant la colonie à la métropole. Cette prospérité prend fin en 1791 avec les guerres civiles et la guerre d?Indépendance. De très nombreux incendies ravagèrent la ville. Un siècle plus tard, c?est-à-dire à la fin du XIX ème siècle, les infrastructures de la capitale s?étaient améliorées (construction d?écoles, de bâtiments publics, d?un réseau d?égouts; éclairage public, réfection des rues?..). L?occupation nord-amricaine marqua le début de la croissance rapide de la capitale; les occupants réorganisèrent l?administration, cependant pour des raisons politiques et économiques, ils favorisèrent la centralisation des activités à Port-au-Prince au détriment des villes et ports de province. Après 1950, la centralisation et les migrations s?intensifièrent désorganisant ainsi le milieu urbain. Pendant les trente dernières années qui suivaient, les infrastructures s?améliorèrent, l?industrialisation se développa mais parallèlement les problèmes urbains se multipliaient: prolifération des zones d?habitat précaire, densification et dégradation du centre urbain, déficience alarmante des services urbains, extension spatiale non contrôlée, rupture de l?équilibre écologique etc. Comme commune et capitale d?Haïti, Port-au-Prince a trois (3) sections communales. Elle est côtière, son climat est surtout chaud. Ses habitants portent le nom de Port-au-Princiens. En 1998, sa population était estimée à 981 213 et en 2004 elle pourra atteindre près de 1 230 000 habitants. C?est la commune la plus dense du pays. De 1998 à 2004 le nombre d?habitants/km2 passera de 34 807 à 43 622. Le Ministère de l?Education Nationale de la jeunesse et des Sports siège à Port-au-Prince ainsi que les différents bureaux intervenant dans la gestion d?autres bureaux et annexes du département ou du pays tout entier. Deux cent cinq (205) Kindergarten privés, 448 écoles primaires dont vingt six (26) publiques et 422 privées et congréganistes ont été inventoriées au niveau primaire de la commune. Trois cent dix sept (317) écoles secondaires dont dix (14) publiques, 297 privées et six (6) de type congréganiste ont été également répertoriées. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population siège à Port-au-Prince. En ce qui a trait aux établissements sanitaires et au personnel rattaché à ces derniers, une forte concentration a été observée au niveau de la commune par rapport aux autres communes du pays. Six cent trente (630) médecins, cent vingt cinq (125) dentistes, trois cent quarante (340) infirmières, quatre cent trente (430) auxiliaires ont été dénombrés au sein des établissements sanitaires de la commune. Du côté de la religion, près de cent soixante treize (173) temples (cathédrales, églises, chapelles et stations comprises) ont été dénombrés dans la Commune. Un nombre diversifié de religion ont été recensé dans la commune, les noms de ces derniers varient suivant la mission ou le responsable de l?Eglise ou de la religion. Quarante trois (43) partis politiques ont une représentation dans la commune. Dix (10) organisations populaires, des groupements de femmes, douze (12) ONG et dix huit organisations internationales ont été également inventoriés dans la Commune. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, en plus du réseau d?adduction d?eau potable qui couvre difficilement la commune on retrouve pour le moment, un nombre de fontaines communautaires (28) au niveau des quartiers qui permettent aux gens de s?alimenter un peu plus facilement en eau potable. Presque toute la commune de Port-au-Prince est électrifiée. Dans le domaine du téléphone, la commune a un bureau administratif, un central téléphonique et plusieurs bureaux annexes répartis presque dans toute la commune. En plus du bureau central postal et de ses annexes, la commune bénéficie du service d?au moins de dix (10) autres institutions privées s?occupant du courrier venant surtout de l?étranger. De plus, quinze stations de radio, onze (11) revues/journaux et deux stations de télévision ont été aussi répertoriés dans la commune. Pour les Infrastructures Economiques et Financières, Port-au-Prince a soixante onze (71) Hôtel (grands et petits), 430 restaurants (Bar, snack compris), vingt (20) banques (maisons mères et annexes) seize (16) caisses populaires et quarante huit (48) coopératives de commercialisation. En termes d?Infrastructures Administratives et Judiciaires, la Commune de Port-au-Prince a plusieurs bureaux de police (commissariats et sous-commissariats compris), on y retrouve le Ministère de la justice, le Palais de justice, des tribunaux de paix et des bureaux d?état civil répartis surtout en section (section Nord, Sud-Est etc.) suivant l?endroit où ils se trouvent dans la commune. Les établissements commerciaux et économiques sont nombreux dans la commune, on peut citer par exemple: des market (gros et petits) qui sont au nombre de quarante six (46), des grands magasins (54), des boutiques (324), des centres de provision alimentaire (333), des dépôts de vêtements usagers (pèpè), des dépôts de clairin, de charbon et des produits alimentaires (344) . On y recense également quarante trois (43) stations d?essence, 283 pharmacies, 234 studios de beauté etc. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Port-au-Prince a dix (10) bibliothèques, trois (3) salles de cinéma, deux (2) salles de théâtre, deux (2) musées. Les sports pratiqués sont le foot-ball, le volley-ball, le basket-ball, le tennis, l?athlétisme et les arts martiaux. Pour les monuments et sites, ils sont surtout de type historique. La commune de Port-au-Prince est l?une des communes qui possède le plus de places publiques. Elles sont au nombre de vingt (20) environ disséminés dans presque toute la commune avec une forte concentration allant du côté du Champs de Mars jusqu?au niveau du Palais National.

Identification commune:PAR

Creation= ; Numero=152; Superficie:302.26km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
15

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
GMA 5eme Section Gros Mangle PAR
GVI 7eme Section Grand Vide PAR
LSU 6eme Section La Source PAR
PRQ 9eme Section Pointe à Raquette PAR
TLO 8eme Section Trou Louis PAR
VPR Ville de Pointe à Raquette PAR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Pointe à Raquette, l?une des deux communes de l?Ile de la Gonâve, se trouve au rang des communes les plus dépourvues en infrastructures. Elle est côtière et située au flanc d?une montagne. Son climat est considéré comme normal. Ses habitants portent le nom de Pointe à Raquettois. En 1998, la population de la Commune de Pointe à Raquette était de 40 471 habitants, un peu plus de 90% de sa population vivaient en milieu rural. En l'an 2004, elle pourra atteindre près de 46 000 habitants. Avec une superficie de 302.26 km2 elle avait une densité égale à 134 habitants/km2 en 1998 en 2004 elle atteindra environ 152 habitants/km2. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des sports n'est pas représenté dans la commune. Une (1) école kindergarten, soixante et une (61) écoles primaires dont cinq (5) publiques, neuf (9) de type communautaire, quarante cinq (45) privées et deux (2) congréganistes ont été inventoriées dans la commune. Au niveau secondaire, la commune a deux (2) écoles : une (1) publique et une (1) privée. De plus, elle a six (6) centres d'alphabétisation. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la Commune. On y a inventorié trois (3) centres de santé sans lit, un (1) dispensaire, une (1) clinique et un (1) centre de santé avec lit avec deux (2) médecins, huit (8) auxiliaires et un (1) technicien de laboratoire formant le personnel sanitaire. Du côté de la religion, on a répertorié plusieurs temples dans la Commune. Le nombre d'Eglises Catholiques se révèlent être les plus nombreux, soient treize (13) au total. La commune de Pointe à Raquette n?a pas de représentation politique. Six (6) organisations populaires, Un (1) groupement de paysans, un (1) groupement de femmes et quatre (4) organisations non gouvernementales ont été inventoriés dans la commune. La Commune de Pointe à Raquette a seize (16) sources, un (1) étang et quatre (4) lagons. De plus, cent un (101) forages simples et un (1) puits artésien ont été inventorié au niveau de la Commune. Pointe à Raquette n'est pas électrifiée, elle a un bureau de téléphone avec quatre lignes disponibles (quatre cabines). Il n?y a pas de bureau postal, ni radio, ni journal/revue, ni station de télévision. Au niveau des Infrastructures Economique et Financier, on n'a répertorié qu'une caisse populaire et une (1) coopérative de commercialisation. La commune n'a ni Hôtel, ni restaurant, ni banque. Il y a un bureau de police dans la commune, cependant au moment de l?inventaire ce local n?avait pas de policiers. Par contre, un Tribunal de Paix et un bureau d?Etat Civil ont été répertorié à Pointe à Raquette. L'agriculture, le commerce et l'élevage sont les principales activités économiques de la Commune. Les échanges commerciaux se font surtout avec les communes de Saint-Marc, Port-au-Prince, Arcahaie et de Miragoâne. Quant à la Culture et au Loisir, la Commune n'a pas de musée, de salle de théâtre et de cinéma. A part les sports pratiqués dans la Commune comme : le foot-ball, quinze (15) gaguères viennent compléter les maigres lieux de divertissement et de loisir des habitants de la Commune. Dans le domaine des Patrimoines Culturels, on notera d'ailleurs l'existence de sept (7) Sites Naturels (des grottes) situés dans les différentes sections communales de la Commune de Pointe à Raquette. L?une d?entre elles situées à Trou Pite, selon certains personnages, relie l?ile de la Gonave à l?ile d?Haïti (à la grande terre). Cette liaison se faisait au moyen d?un passage secret que les indiens avaient l?habitude d?utiliser. Cette grotte au moment de l?inventaire était occupée par des militaires américains.

Identification commune:PDN

Creation= ; Numero=322; Superficie:101.9km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
32

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BAD 4ème Section Bassin Diamant PDN
BPE 2ème Section Basse Plaine PDN
GBC 3ème Section Grand Boucan PDN
MRG 1ère Section Morne Rouge PDN
QRB Quartier Robillard PDN
VPN Ville de La Plaine Du Nord PDN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Plaine du Nord, une des dix-huit communes du Département du Nord, n?a pas eu d?ancien nom. Elle est située à 14 km environ du Cap-Haïtien. Elle a un (1) quartier et quatre (4) Sections Communales. Ses habitants portent le nom de Campinordais. En 1998, la population de la Commune de la Plaine du Nord était estimée à 33 662 habitants et elle pourra atteindre près de 37 000 âmes en 2004. Pour une superficie de 101,90 km2 sa densité était de 330 habitants/km2 en 1998 et atteindra environ 362 habitants/km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la Commune de la Plaine du Nord. Dix (10) Kindergarten, 54 écoles primaires dont six (6) publiques, 45 privées, trois (3) congréganistes et sept (7) écoles secondaires ont été inventoriées à la Plaine du Nord. De plus, on y retrouve neuf (9) écoles professionnelles et trois (3) centres d?alphabétisation. Il n?y a ni université, ni autre école supérieure dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique n?est pas représenté dans la Commune. On y dénombre quatre (4) cliniques , quatre (4) dispensaires et un (1) centre de Radiodiagnostic avec trois (3) médecins, deux (2) dentistes, sept (7) infirmières, treize (13) auxiliaires, dix sept (17) matrones certifiées et huit (8) techniciens de laboratoire. En ce qui a trait à la Religion, près de quarante neuf (49) temples ont été répertoriés dans la commune. Le nombre d?Eglises et de Chapelles pour les confessions telles que Episcopale, Baptiste, Adventiste, Pentecôtiste, Témoin de Jéhovah ne dépasse pas quatre; les églises Catholiques (treize (13) au total) représentent la confession la mieux représentée (en nombre de temples) dans la Commune. Trois (3) Organisations Populaires, deux (2) Groupements de Paysans, un (1) groupement de Femmes et trois (3) ONG forment les institutions politiques et autres Organisations de la commune. La commune a deux (2) rivières, cinq (5) sources, un (1) lagon. De plus, quinze (15) forages simples, dix (10) puits artésiens, vingt (20) robinets, 150 pompes destinés à des utilisations domestiques ont été répertoriés. L?électricité d?Haïti est l?institution qui assure la distribution du courant électrique dans la ville, à la Section communale de Morne Rouge et à Vaudreuil. Grâce à un moteur électrique, ce courant est fourni à raison de deux (2) fois par semaine. Au moment de l?inventaire, la commune n?avait pas de téléphone. Elle a, par contre, un service postal qui fonctionne tant bien que mal. Sur le plan Economique et Financier, on n'a répertorié que trois (3) Hôtels, deux (2) restaurants, un (1) centre d?accueil, une (1) caisse populaire et cinq (5) coopératives de commercialisation. La commune n?a ni banque, ni pension. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la Commune a un (1) Tribunal de Paix , un (1) Commissariat et un bureau d'état civil. Il n?y a pas de Prison mais, une salle de garde à vue. Dans le domaine de la Culture et du Loisir, la Commune n?a pas de bibliothèque, musée et night club. La salle paroissiale sert de salle de théâtre et de cinéma lors de certaines représentations. A part les sports pratiqués dans la commune comme : le foot-ball, le basket-ball, le Volley-ball, l?Athlétisme, le tennis et le Karaté, trente trois (33) gaguères viennent compléter les maigres lieux de divertissement et de loisir des habitants de la Commune. Dans le domaine des Patrimoines Culturels, on notera d?ailleurs l?existence d?un site colonial (Bois Caïman) situé à Morne Rouge. Ce site rappelle la révolte des esclaves survenue dans la nuit du 13 au 14 août 1793 sous la direction de Boukman et un autre site naturel (Grotte de Saint Jacques) situé à Grand Boucan. Ce dernier est un lieu de pélérinage et de sacrifice vodouesque. Chaque année, la commune connait de grandes manifestations qui durent parfois jusqu'à vingt deux jours.

Identification commune:PDP

Creation= ; Numero=911; Superficie:401.53km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
91

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
AUB 3ème Section Aubert PDP
BAM 8eme Section Bas des Moustiques PDP
BAU 1ère Section Baudin PDP
LAP 2ème Section Lapointe PDP
LCN 6eme Section La Corne PDP
MAH 7eme Section Mahotière PDP
SBV 5eme Section Source Beauvoir PDP
VPX Ville de Port-de-Paix PDP

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Port-de-Paix, chef lieu du département du Nord?ouest, est élevé au rang de commune en 1812. Autrefois, du temps des espagnols, cette commune s?appelait Valparaiso. Après le départ des espagnols à la faveur de nombreux changements qui s'y ont opérés, elle a pris le nom de Port-de-Paix qu'elle a conservé jusqu'à ce jour. Cette commune a sept (7) sections communales. Les habitants de la commune s?appellent Port-de-Paisien. Le relief de la commune de Port-de-Paix est dominé par des mornes, des plateaux et des plaines. Son climat varie du normal au frais suivant sa position géographique qui est à la fois côtière et intérieure. La commune de Port-de-Paix a une superficie de 401.54 km2 . Sa population était estimé à 105 767 habitants en 1998 et pourra atteindre un peu plus de 121 000 en 2004. Au cours de l'année 1998, sa densité était de 263.4 habitants/km2, en 2004, elle pourra atteindre environ 302 habitants/km2. Sur le plan de l?Education, le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sport est représenté dans la commune par une direction départementale. Le responsable est un directeur départemental chargé de la supervision des activités le concernant. Aidé de son personnel, il coordonne certaines activités et établit un plan de fonctionnement concernant les différents établissements scolaires se trouvant au sein de cette commune. La répartition des établissements scolaires est la suivante: Cinq (5) écoles privées au niveau du kindergarten, 194 Au niveau primaire; avec 177 privées, 11 écoles publiques et 6 congréganistes . Pour le niveau secondaire on a deux (2) écoles publiques vingt une (21) écoles privées et une (1) école congréganiste. Sur le plan de la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune de Port-de-Paix par une direction départementale. Concernant les établissements de santé il existe deux (2) centres de santé sans lit, quatre (4) cliniques, deux (2) hopitaux, neuf (9) dispensaires et trois (3) laboratoires médicaux. Par ailleurs, dix huit (18) médecins et dentistes, 65 infirmières et auxiliaires, 526 matronnes dont 200 certifiées et sept (7) techniciens de laboratoire, assurent le service sanitaire au niveau des différents centres de santé de la commune. En ce qui a trait à la Religion, plus de 100 temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune de Port-de-Paix. Ces confessions sont les suivantes: Catholiques, Adventistes Baptistes, Pentecotistes et Témoins de Jéhovah. Le nombre de temples pentecotistes et églises de Dieu est mieux représenté soient 44.21% du total. En ce qui concerne les Partis politiques et Organisations qui sont repartis à travers la ville et les sections communales, on y dénombre sept (7) partis politiques, trente quatre (34) organisations populaires, six (6) groupements de paysans, treize (13) groupements de femmes, trois (3) coopératives non commerciales, six (6) ONG et quatre (4) organisations internationales. Quant à la disponibilité en Eau, cinq (5) rivières, vingt quatre (24) sources et un (1) étang ont été inventoriés dans la commune. Concernant les autres points d?eau, on a enregistré huit (8) puits artésiens, des fontaines publiques avec au moins 25 robinets et également trois (3) pompes. L?eau provenant des fontaines publiques est la plus utilisée. Elle sert aux utilisations domestiques et plus particulièrement pour le breuvage. Concernant l?Electricité, une grande partie de la commune de Port-de-Paix est électrifiée. L?EDH est l?institution responsable de l?électricité dans cette commune. Elle fournie en moyenne 56 heures/semaine. Sur le plan de la Communication, la commune de Port-de-Paix n?a pas de « journaux/ revues » mais dispose de sept (7) stations de radio et d?une (1) station de télévision. En ce qui a trait aux infrastructures administratives et judiciaires , la commune de Port-de-Paix a un tribunal de paix, dans la ville à la rue Dumarsais Estimé. On y trouve également une (1) prison. Concernant les Etablissement Economiques et Financiers, la commune de port-de-Paix est mieux équipée que les autres. Elle a trois (3) banques, cependant, elle ne dispose pas de caisse populaire. On retrouve six (6) hôtels, une (1) pension, douze (12) restaurants, deux (2) autres centres d?acceuil et une (1) coopérative de commercialisation. Quant à la Culture et aux Loisirs, les gaguères, au nombre de six (6), constituent les principaux lieux de distraction des habitants de la commune. Pour les autres types de divertissement, quatre (4) terrains de foot-ball, deux (2) terrains de basket-ball qui sont en mauvais état, une (1) salle de théâtre et six (6) night club ont été inventoriés au niveau de cette commune.

Identification commune:PER

Creation= ; Numero=413; Superficie:44.45km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
41

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BPH 2ème Section Bas Des Perches PER
HPH 1ère Section Haut Des Perches PER
VPE Ville de Perches PER

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Perches, commune du département du Nord?Est a deux (2) sections communales. C?est une commune intérieure, son relief dominant est le morne et son climat est normal. Ses habitants s'appellent Perchois. En 1998, la population des Perches était estimée à 7 825 habitants, elle pourra atteindre environ 8 567 habitants en 2004. Pour une superficie de 44,45 km2, sa densité était de 176 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 193 habitants /km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune des Perches. La commune n?a pas de kindergarten. Quinze (15) écoles, dont une (1) publique et quatorze (14) privées, ont été inventoriées dans la commune au niveau primaire. On y retrouve également une école secondaire et trois (3) écoles professionnelles. Par contre, il n?y a ni centre d?alphabétisation, ni université, ni autres écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune des Perches. Une (1) infirmière, deux (2) auxiliaires, onze (11) matrones certifiées constituent le personnel sanitaire de la commune. Du coté de la religion, quatorze (14) temples (stations et chapelles comprises) ont été répertoriés dans la commune. Les temples baptistes se revèlent être plus nombreux, soient six (6) au total. La commune a une représentation politique, quatre (4) organisations populaires, quatre (4) groupements de paysans et un groupement de femmes La commune des Perches a six (6) rivières, trente deux (32) sources et treize (13) lagons. Seulement le "bourg des Perches " est électrifiée. La fréquence d?alimentation est de douze heures en moyenne par semaine. Au moment de l?inventaire la commune n?avait pas de bureau de téléphone. On n?y retrouvait non plus de station de radio, journal/ revue et station de télévision. La commune des Perches est pauvre en infrastructures économiques et financières. L?agriculture, le commerce et l?élevage représentent les principales activités économiques de la commune des Perches. Quatre (4) centres de provision alimentaire, deux (2) grandes boutiques et un service de photographie forment les établissements commerciaux et économiques de la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune ni bibliothèque, ni musée, ni salle de cinéma. La salle paroissiale sert de salle de théâtre pendant les vacances d?été. Pour les monuments et sites, la commune n?en compte qu?un seul : la chute de Dimicalain. Cette « chute » formant un bassin connu sous le nom de Bassin de Saint Antoine de Padoue est considéré comme un lieu mystique et de pélérinage. Il reçoit la visite de bon nombre d?adeptes du vodou le mardi, jeudi et vendredi de chaque semaine.

Identification commune:PES

Creation= ; Numero=834; Superficie:312.36km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
83

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BGS 1ère Section Bernagousse PES
DUC 5eme Section Duchity PES
ESP 2ème Section Espère PES
JNB 3ème Section Jean Bellune (Les Cayemittes) PES
TOZ 4ème Section Tozia PES
VPS Vlle de Pestel PES

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Autrefois Pestel portait le nom de Pastel, c?est le nom d?un ancien colon français. La ville fut fondée en 1829 et élevée au rang de commune officiellement en 1929. La commune a cinq (5) sections communales. La ville est côtière. Son relief dominant est le morne et son climat est normal. La population de la commune de Pestel était estimée à 47 039 habitants en 1998 avec une densité de 151 habitants/km2. En l?an 2004, cette population pourra atteindre plus de 51 000 avec une densité de près de 164 habitants/km2. Sa superficie est de 312,36 km2 Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Pestel. On y a dénombré un kindergarten privé, 22 écoles primaires réparties en dix (10) publiques, cinq (5) privées et sept (7) congréganistes, et une école secondaire publique. Il n?y a ni Ecole Technique et Professionelle, ni Centre d?Alphabétisation, ni Université, ni Autres Ecoles Supérieures dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté par un bureau de direction administrative. On a repertorié dans la commune un (1) hôpital et cinq (5) dispensaires publics avec un (1) médecin, neuf (9) auxiliaires et dix sept (17) autres personnes rattachées au personnel technique. Du côté de la religion, vingt (24) églises (chapelles comprises) catholiques, sept (7) églises baptistes, une (1) église adventiste, dix (10) églises pencotistes, trois (3) églises wesléenes, une (1) salle du Royaume des Témoins de Jehovah et une (1) église d?une Mission Americaine. Dans la commune de Pestel, il y a deux (2) partis politiques, trois (3) organisations populaires, un (1) groupement de paysans et deux (2) groupements de femmes. Concernant les potentialités en eau de la commune, elle est très mal pourvue. Elle n?a qu?une rivière, deux (2) sources, deux (2) étangs et trois (3) fontaines publiques. La ville de Pestel, les Iles Cayemites et Pointe Sable sont électrifiées. Pour les deux (2) premières la fréquence d?alimentation en énergie électrique est de quatre (4) heures par semaine et de sept (7) jours sur sept (7) pour la 3ème . Il y a un centre d?appel téléphonique qui contient treize (13) cabines dont neuf (9) sont fonctionnelles. Il n? y a pas de bureau postal, de station de radio, de journal/revue, ni de station de télévision dans la commune de Pestel. Quant aux infrastructures économiques et financières, la commune a un hôtel et cinq (5) restaurants. En ce qui a trait aux infrastructures administratives et judiciaires, on ne retrouve qu?un commissariat avec neuf (9) policiers, un tribunal de paix et aucune prison. L?agriculture, le commerce et la pêche sont les principales activités économiques des habitants de la commune. Les habitants s?approvisionnent à Port-au-Prince, à Camp Perin, et à Jérémie. Dans la commune de Pestel, il n?y a aucun établissement économique tel que : station d?essence, morgue privée, pharmacie et autres. En terme de Culture et de Loisir, la commune a une bibliothèque, une (1) salle de theâtre construite depuis l?époque coloniale, c?est le theâtre de l?habitation de Clement. Elle n?a pas de musée, ni de salle cinéma. Le seul sport pratiqué est le foot ball, on y retrouve également huit gaguères. Pour les patrimoines culturels, cette commune a deux (2) sites coloniaux situés dans la ville de Pestel et dans le village de Desrivaux. Il y a lieu de rappeler qu?on organisait certaines activités connues sous le nom de « Fête de la mer » à Pestel, mais, depuis près de cinq (5), c?est-à-dire depuis 1994, ces activités ont été suspendues.

Identification commune:PEV

Creation= ; Numero=114; Superficie:13797km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
11

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
AUC 6ème Section Aux Cadets PEV
BVC 7ème Section Bellevue Chardonnière PEV
BVM 4ème Section Bellevue La Montagne PEV
ETJ 3ème Section Etang Du Jonc PEV
MON 1ère Section Montagne Noire PEV
QTM Quartier de Thomassin PEV
VPV Ville de Pétion Ville PEV

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Pendant la période où Alexandre Pétion était au pouvoir, il n?avait pas la vocation ou la prétention de fonder une ville apelée aujourd?hui Pétion-Ville. Vingt sept (27) ans après la proclamation de l?Indépendance Nationale, Jean Pierre Boyer arrivé au pouvoir avait jugé bon de fonder une ville à la mémoire de ce héro de la guerre de l?indépendance. Il fonda une ville à la Coupe (le centre d?un canton spécialisé dans la fabrication du charbon de bois) qui porta le nom d?Alexandre Pétion. Après Boyer, plusieurs présidents apportèrent leurs touches à la cité: Salomon fit installer un système d?adduction d?eau potable; Borno une route asphaltée, la rue Grégoire; Vincent confia à l?architecte Franck Jeanton la création de la place des Armes (place Saint Pierre ex-place du gouvernement) et assura l?électrification des rues; Lescot fit ériger les halles du marché public; François Duvalier fit batir le Lycée et son fils acheva le marché Simone, aujourd?hui débaptisé (Nancy Roc, Audience Magazine, Septembre 1997). La commune a cinq (5) sections communales et un (1) quartier. Elle est intérieure, son relief dominant est le morne et son climat varie suivant l?endroit ou l?on se trouve. Ses habitants portent le nom de Pétion-Villois. En 1998, la population de la commune de Pétion-Ville était estimée à 133 005 habitants et en 2004 elle pourra atteindre plus de 154 000 habitants. Pour une superficie de 137.97 km2 , sa densité était de 964 habitants / km2 en 1998, en 2004 elle atteindra près de 1120 habitants / km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté par un bureau d?inspection scolaire. Quarante et un kindergarten privés, deux cent cinquante (250) écoles dont quatorze (14) publiques, deux cents trente deux (232) privées et quatre (4) de type congréganiste ont été inventoriées au niveau primaire dans la commune. Quinze (15) écoles secondaires, dont deux (2) publiques et treize (13) privées, sept (7) écoles professionnelles, six (6) centres d?alphabétisation et une (1) école supérieure ont été répertoriées dans la commune également. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté par un bureau sanitaire communal. Quarante neuf (49) médecins, six (6) dentistes, vingt neuf (29) infirmières, quatre vingt une (81) auxiliaires, soixante dix huit (78) matrones certifiées, sept (7) techniciens de laboratoire et huit (8) radiologues ont été dénombrés au sein des établissements sanitaires de la commune. Du côté de la religion, près de quatre cent dix neuf (419) temples (chapelles et stations comprises) ont été dénombrés dans la commune. Les temples pentecotistes se revèlent être les plus nombreux, soient cent deux ( 102) au total. Six (6) partis politiques ont une représentation dans la commune. Cinq (5) organisations populaires, deux (2) centres de coopérative non commerciale, quatre (4) ONG et une (1) organisation internationale ont été inventoriés également dans la commune. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune a une (1) rivière, sept (7) sources, cinq (5) lagons et des fontaines publiques munies de plus d?une quinzaine de robinets. Presque toute la commune de Pétion ville est électrifiée. Elle a un bureau de téléphone, un bureau postal, trois stations de radio. Pour les Infrastructures Economiques et Financières, Pétion-Ville a quinze (15) hôtels, vingt cinq (25) restaurants, huit (8) banques, une (1) caisse populaire, trois centres de coopérative de commercialisation, En termes d?Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Pétion Ville a un commissariat et un sous-commissariat de police, un tribunal de paix et un bureau d?état civil. Vingt trois (23) market ( gros-petit), vingt trois (23) grandes boutiques, quinze (15) centres de provision alimentaire, dix (10) matériaux de construction, dix (10) dépots ( boissons gazeuses et autres articles divers), huit (8) stations d?essence, quatre (4) morgues privées, quinze (15) pharmacies, cinq (5) photocopieuses, quatre (4) salons de coiffures, cinq (5) studio de beauté, quatre (4) studio de photo et deux (2) dry cleaning, des librairies, des shops et autres forment les établissements commerciaux et économiques de la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune a deux (2) bibliothèques, une (1) salle de cinéma. Elle n?a pas de musée, ni salle de théâtre. Les sports pratiqués sont le foot-ball, le basket-ball, le volley-ball, le tennis et l?athlétisme. Pour les monuments et sites, elle en a trois (3) qui sont de type naturel, historique et colonial. Il y a lieu de souligner l?existence d?un bon nombre de galleries d?art dans la commune de Pétion Ville. De la commune de Port-au-Prince vers Pétion Ville en passant par Bourdon, Rue Panaméricaine, la multiplicité de la création artisanale (fer découpé, objet fait en bois, en paille ou autre) est assez importante.

Identification commune:PGN

Creation= ; Numero=344; Superficie:124.48km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
34

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BEM 2ème Section la Belle Mère PGN
SVN 1ère Section de Savannette PGN
VPO Ville de Pignon PGN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Pignon, de son ancien nom Hatte-Fiatte fut fondée en 1890 et élevée au rang de Commune en 1925. Elle a deux (2) Sections Communales. De par sa position géographique, elle est une commune intérieure. Son relief dominant est la Plaine et son climat est normal. Les habitants de la Commune de Pignon portent le nom de Pignonnais. En 1998, la population de la commune de Pignon était de 22 269 habitants, elle pourra atteindre près de 24 000 âmes en 2004. Pour une superficie de 124,48 Km2 , sa densité était de 179 habitants/km2 et atteindra près de 192 habitants/Km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la jeunesse et des sports est représenté dans la Commune de Pignon par un Inspecteur. Deux (2) écoles au niveau du Kindergaten, 21 écoles primaires en majorité privées quatre (4) écoles seondaires et trois (3) écoles Techniques et Professionnelles ont été inventoriées dans la Commune. Il n?y a pas de Centres d?Alphabétisation, ni Université ni autres Ecoles Supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la Commune de Pignon par un médecin généraliste. Un (1) centre de santé sans lit, une (1) clinique, un hôpital avec onze (11) médecins, quatre (4) dentistes, six (6) infirmières, 48 auxiliaires, 105 matrones certifiées et trois (3) techniciens de laboratoire ont été répertorié dans la Commune de Pignon. Du côté de la religion, on retrouve six (6) églises (chapelles comprises) catholique, quinze (15) églises Baptiste (Stations et chapelles comprises), trois (3) églises Adventiste, cinq (5) églises Pentecôtiste, six (6) églises de Dieu, une (1) Salle du Royaume des Témoins de Jéhovah et deux (2) autres églises (Corps de Christ). En ce qui concerne les Partis Politiques et autres Organisations, on a dénombré dans la Commune : trois (3) Partis Politiques, deux (2) organisations populaires, deux (2) groupements de paysans, deux (2) groupements de femmes et trois (3) ONG. Quant à la disponibilité en eau, Trois (3) rivières, quatre (4) sources, neuf (9) robinets et 144 pompes ont été dénombrées au niveau de la Commune. La Commune n?est pas électrifiée. Sur le plan de la Communication, elle n?a ni journal/revue, ni station de Télévision, on ne retrouve qu?une station de Radio ?Radio Lumière? annexe situe dans la 2ème Section Communale de la Belle Mère. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un Tribunal de Paix. Il n?y a pas de Commissariat, ni de Prison. On y retrouve un bureau d'état civil. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, on trouve une (1) pension, deux (2) restaurants, deux (2) centres d?accueil et une (1) caisse populaire. Quant à la Culture et au Loisir, la Commune n?a pas de Musée, ni de Salle de Cinéma. On y retrouve deux (2) Bibliothèques, don?t l'une se trouve à l'hôpital de la Bienfaisance.Elle contient des livres (documents) spécialisés, disponibles pour les professionnels de l'hôpital. L'autre appartient à une institution étrangère avec des documents également disponibles pour les gens qui fréquentent cette institution. La salle paroissiale sert parfois de Salle de Théâtre. Le seul sport pratiqué est le foot-ball. Dix (10) gaguères ont été également répertoriés dans la Commune. En terme de Patrimoines Culturels, Pignon a une Grotte située entre Hinche et Pignon et visitée occasionnellement. On y retrouve également un grand nombre de Mambos et de Hougans dans la commune.

Identification commune:PGV

Creation= ; Numero=122; Superficie:377.63km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
12

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BIN 1ere Section Bino (Première Plaine) PGV
DLT 2ème Section Delatre (Deuxième Plaine) PGV
FAB 4ème Section Fond D'Arabie PGV
FRQ 12ème Section des Fourques PGV
PAL 9ème Section des Palmes PGV
PLA 7ème Section des Platons PGV
PLT 8ème Section des Platons PGV
QVL Quartier de Vialet PGV
RAM 10ème Section des Palmes PGV
RVS 11ème Section Ravine Sèche PGV
TCA 5ème Section Trou Canari PGV
TCC 3ème Section Trou Chouchou PGV
TCN 5ème Section Trou Canari PGV
VPG Ville de Petit Goâve PGV

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Petit-Goâve a été fondé en 1625 et est élevée au rang de communes en 1663. La Commune de Petit-Goâve a douze (12) sections communales. Elle est côtière, son relief dominant est le morne et son climat varie du chaud au frais. Ses habitants portent le nom Petit-Goâvien. En 1998, la population de Petit-Goâve était estimée à 124 855 habitants avec une densité égale à 331 habitants/km2 . En 2004, cette population atteindra un peu plus de 125 000 habitants. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la Commune de Petit-Goâve par un bureau d'inspection scolaire. Six (6) kindergarten, 178 écoles primaires en majorité privées et douze (12) écoles secondaires ont été inventoriés dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la Commune de Petit-Goâve par un Bureau Communal. Un (1) hôpital, six (6) dispensaires, un (1) centre de santé avec lit, sept (7) cliniques ont étérépertoriés dans la commune avec trente cinq (35) médecins (diplomés et stagiaires), sept (7) dentistes, vingt cinq (25) infirmières, douze (12) auxiliaires, quatre (4) matrones certifiées et dix (10) techniciens. Du côté de la Religion, près de 150 temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune. Le nombre d'églises Pentecôtistes se révèlent être les plus nombreux, soient trente six (36) au total (Chapelles et Stations comprises). Sept (7) partis politiques ont une représentation dans la commune de Petit Goâve. De plus, treize (13) Groupements de Paysans, un (1) Groupement de Femmes, quatre (4) Coopératives non commerciale, deux (2) organisations internationales y ont été dénombrés. La commune a six (6) rivières, cinq (5) sources, deux (2) étangs et un lagon. Cinq (5) puits traditionnels et des fontaines publiques munies de neuf (9) robinets ont été également répertoriés. L'Electricité d'Haïti est l'institution qui assure la distribution du courant dans la ville de Petit-Goâve qui est la seule zone électrifiée. Grâce à un moteur électrique, ce courant est fourni à raison de 84 heures par semaine. Sur le plan de la Communication, la commune a un bureau de téléphone, quatre (4) stations de radio, un (1) journal/revue et une station de télévision. Pour les Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune est dotée d?un Commissariat, de deux tribunaux de Paix, d?un tribunal Civil et d?un Parquet. Il y a une prison avec un effectif de 103 prisonniers. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune n'est pas bien équipée. On retrouve deux (2) hôtels, trois (3) restaurants et une banque. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Petit-Goâve a une bibliothèque publique et une salle de cinéma. Il n'y a pas de musée, ni salle de théâtre. Le foot-ball, le volley-ball, le basket-ball et le cyclisme sont les sports pratiqués dans la commune. De plus, on compte quatre (4) night club, quinze (15) gaguères et trois (3) places publiques. En termes de Patrimoines Culturels, la commune a deux forts et trois plages. Chaque 15 aout, la commune de Petit-Goave fête son saint patron en recevant un grand nombre de visiteurs.

Identification commune:PIL

Creation= ; Numero=372; Superficie:12952km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
37

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BDN 3ème Section Baudin PIL
DUB 5eme Section Dubourg PIL
JOL 4ème Section Joly PIL
MGO 8eme Section Margot PIL
PIM 6eme Section Piment PIL
RLP 7eme Section Rivière Laporte PIL
RTT 3ème Section Ravine Trompette PIL
VPI Ville de Pilate PIL

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La commune de Pilate , l?une des plus anciennes communes du département du Nord a huit (8) sections communales. C?est une commune intérieure , son relief dominant est le morne et son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Pilatois. En 1998, la population de la commune de Pilate était de 59 767 habitants, elle pourra atteindre près de 66 000 habitants en 2004. Pour une superficie de 129,52 km2, sa densité était de 461,45 habitants / km2 en 1998 et atteindra près de 510 habitants/km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune , on n?y trouve que trois (3) Inspecteurs de zone. Deux (2) kindergaten, soixante six (66) écoles primaires dont quinze (15) publiques, cinquante (50) privées et une (1) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune. Au niveau secondaire, la commune a huit (8) écoles dont une (1) publique et sept (7) privées. De plus, trois (3) écoles professionnelles y ont été repertoriées. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Pilate. La commune a un (1) hôpital avec un (1) médecin, un (1) dentiste, quatre (4) infirmières, huit (8) auxiliaires, trois (3) techniciens de laboratoire et trente deux (32) agents de santé. Dans le domaine de la religion, quarante quatre (44) temples ont été dénombrés dans la commune. Les temples wesléyens se revèlent être les plus nombreux, douze (12) au total. La commune de Pilate n?a pas de représentation de partis politique, par contre, elle a trois (3) organisations populaires . Concernant la disponibilité eau, la commune a neuf (9) rivières et cinquante deux (52) sources. En ce qui a trait aux autres infrastructures techniques telles que l?Electricité et la Communication, seul le centre ville est électrifié , le service de Téléphone fonctionne avec une ligne disponible. De plus , dans le domaine de la presse, il y a une station de radio en ville, il n?y a ni journal / revue, ni station de télévision . Au niveau des infrastructures économiques et financières, la commune n?est pas bien pourvue. En terme d?activités économiques, l?agriculture et le commerce viennent en tête. A part quelques grandes boutiques, un (1) dépot, un centre de provision alimentaire et de matériaux de construction qui sont situés en ville, la commune n?a pas d?autres établissements commerciaux . Deux (2) pharmacies et une station d?essence qui était en construction constituent les principaux établissements économiques de la commune. Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires, la commune de Pilate a un (1) commissariat de police, un tribunal de paix et un bureau d?Etat civil. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a pas de Bibliothèque, ni salle de cinéma, parfois la salle paroissiale sert de salle de théâtre. On pratique le foot-ball avec un seul espace de jeu disponible. La commune de Pilate n'a pas de momuments et sites. Elle fête son saint patron "Sainte Rose de Lima" chaque 30 août.

Identification commune:PLS

Creation= ; Numero=371; Superficie:1259km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
37

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BAS 7eme Section Bassin PLS
CPA 2ème Section Champagne PLS
GOB 1ère Section Gobert ou Colline Gobert PLS
GRR 8eme Grande Rivière PLS
HMT 3ème Section Haut Martineau PLS
LTB 5eme Section La trouble PLS
LVV 6eme Section La Ville PLS
MPO 4ème Section Mapou PLS
VPL Ville de Plaisance PLS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La commune de Plaisance a huit (8) sections communales. Elle est intérieure, son relief dominant est le morne et son climat est frais. Ses habitants s?appellent Placentin. En 1998, la population de la commune de Plaisance était estimée à 65 750 habitants et pourra atteindre environ 72 000 habitants en l'an 2004. Pour une superficie de 125,90 Km2 , sa densité était de 522 habitants / km2 en 1998 et atteindra près de 573 habitants / km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté par un bureau de district scolaire. Il y a un (1) kindergaten privé, soixante onze (71) écoles primaires dont vingt deux (22) publiques et quarante neuf (49) privées dans la commune de Plaisance. Au niveau secondaire, il existe six (6) écoles dont trois (3) publiques et trois (3) privées. Quatre (4) écoles professionnelles y ont été repertoriées. Il n?y a pas de centre d?alphabetisation , ni Université , ni autres écoles superieures . Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté par un bureau de district communale. Les établissements assurant le service sanitaire de la zone sont au nombre de quatre (4) avec un nombre minimum de soixante quatre (64) techniciens dont trente deux (32) matrones, un (1) technicien de labo, trois (3) medecins, deux (2) dentistes, une (1) infirmière et vingt quatre (24) auxiliaires. Dans le domaine de la religion, de nombreux cultes ont été dénombrés dans la commune. Vingt cinq (25) temples Adventistes, quatorze (14) églises ( chapelles comprises) Catholiques, dix huit (18) églises (stations comprises) Baptistes, pour les plus importantes, ont été inventoriés dans la commune. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune de Plaisance a une (1) rivière, vingt quatre (24) sources et onze (11) fontaines publiques (seulement cinq (5) fonctionaient au moment de l?inventaire). La commune de Plaisance n?est pas électriciée, elle a un (1) service de téléphone et un (1) service postal. De plus, dans le domaine de la presse, la commune a une (1) station de radio, mais ne dispose ni de journal / revue , ni de station de télévision . Pour les infrastructures économiques et financières, la commune en est presque dépourvue , on y retrouve une caisse populaire et neuf (9) cooperatives de commercialisation. L?agriculture et le commerce constituent les principales activités de cette commune. Des dépots, des boutiques, des matériaux de construction et des centres de provision alimentaire forment les principaux établissements commerciaux . De plus, deux (2) pharmacies, une (1) station d?essence et deux (2) services de photocopie ont été dénombrés dans la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a pas de bibliothèque, musée, salle de cinema. Par contre, la salle paroissiale, bien que petite sert, de salle de théâtre. Les sports pratiqués dans la commune de Plaisance sont: le foot-ball, le basket-ball, l?athlétisme et le karaté. En ce qui concerne les monuments et sites, la commune de Plaisance a un (1) fort, deux (2) chutes et une (1) grotte.

Identification commune:PMG

Creation= ; Numero=352; Superficie:147.5km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
35

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BGC 6eme Section Bras Gauche PMG
BPB 2ème Section Bas Petit Borgne PMG
BQT 5eme Section Bas Quartier PMG
CRL 3ème Section De Corail PMG
GPN 1ère Section De Grande Plaine PMG
HPB 4ème Section Haut Petit Borgne PMG
QBY Quartier De Bayeux PMG
QPM Quartier Petit Bourg De Port Margot PMG
VPM Ville De Port Margot PMG

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Port Margot, une des dix neuf (19) communes du département du Nord, n?a pas eu d?ancien nom. Sa date d?élévation au rang de Commune n?est pas précisée. Elle a deux (2) quartiers et six (6) Sections Communales. A part le quartier de Bayeux et la section communale de Bas Quartier qui sont côtières, tout le reste de la commune est considéré comme intérieure. Le relief de la commune est à la fois plaine et morne et son climat est frais. Ses habitants portent le nom de Port Margotien. La population de la Commune de Port Margot était estimée à 34 331 habitants en 1998 et pourra atteindre près de 35 600 habitants en 2004. Pour une superficie de 147,5 km2, sa densité était égale à 233 habitants / km2 en 1998 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la Commune par un bureau d?Inspection Scolaire. Soixante six (66) écoles primaires, six (6) écoles secondaires et quatre (4) centres d?alphabétisation ont été inventoriés dans la Commune; cependant, il n?y existe aucune école supérieure, ni université. En ce qui a trait à la Santé, la Commune n?a pas de représentation du Ministère de la Santé Publique et de la Population. Par contre, trois (3) dispensaires ont été inventoriés. Le Personnel médical est composé de : quatre (4) médecins, une (1) infirmière, six (6) auxiliaires, cinquante (50) matrones certifiés et quatre (4) techniciens de laboratoire pour une population de plus de 35 000 habitants. Dans le domaine de la Religion, près de trente (30) Eglises (Chapelles et Stations comprises) ont été inventoriées dans la Commune de Port Margot. Les Eglises Adventistes sont prédominantes (10 au total). Dix (10) Organisations Populaires, quatre (4) Groupements de Paysans, trois (3) Groupements de Femmes forment les institutions politiques et autres organisations dans la commune de Port Margot. Pour la disponibilité en Eau, la Commune de Port Margot a six (6) rivières, cent dix huit (118) sources, deux (2) étangs qui sont essentiellement utilisés pour les services domestiques. En plus de ces points d?eau, quarante sept (47) forages simples, neuf (9) robinets et quatorze (14) pompes alimentent les ménages en eau. La Commune de Port-Margot est partiellement électrifiée, seul le centre ville et une partie de Corail bénéficient du Courant Electrique qui est fourni par l?Electricité d?Haïti (ED?H) . Sur le plan de la Communication, la commune n?a ni journal/revue, ni station de télévision. On n?y retrouve qu?une (1) station de radio ?Radio Fantastique FM? située à la rue Grégoire. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a deux (2) tribunaux de paix, un commissariat et deux bureau d'état civil. Il n?y a pas de Prison. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune en est très dépourvue, On n?y retrouve qu?une (1) caisse populaire et une coopérative de commercialisation. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a qu?une (1) bibliothèque, elle n?a pas de musée. Elle a une (1) salle de théâtre, mais aucune salle de cinéma. Le foot-ball et le volley-ball sont les seuls sports pratiqués dans la commune. Il n?y a pas de night club, mais de douze (12) gaguères ont été répertoriés.

Identification commune:PRA

Creation= ; Numero=542; Superficie:441.83km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
54

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BCN 2ème Section Bas Coursin II PRA
BCO 1ère Section Bas Coursin I PRA
LBA 3ème Section Labady PRA
MED 6eme Section Médor PRA
PED 5eme Section Pérodin PRA
QSR Quartier Savane à Roche PRA
SAR 4ème Section Savane à Roche PRA
VRA Ville de Petite Rivière PRA

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Petite Rivière de l?Artibonite est une ville historique où l?on retrouve le Palais aux 365 portes et le petit fort de la Crête à Pierrot que le président Henry Christophe avait construit. Cette commune comprend six (6) sections communales. Bas coursin I, Bas coursin II, Labady, Savane à roche, Pérodin et Medor. Ses habitants s?appellent Rivartibonitiens. En ce qui a trait à sa Configuration, le relief dominant est la plaine pour certaines zones et le morne pour d?autres. Le climat de la Commune est chaud . Par sa position géographique, elle est considérée comme intérieure. La population de Petite Rivière de l?Artibonite était estimée à 120 194 habitants en 1998 et pourra atteindre un peu plus de 133 000 habitants en 2004. La commune mesure 441.83 km2 et au cours de l?année 1998, sa densité était de 272 habitants/km2 . En 2004, elle atteindra près de 301 habitants/km2 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau d?inspection scolaire qui a pour responsable un inspecteur, chargé de coordonner les activités à travers les différents établissements scolaires de cette commune qui se repartissent en trois (3) écoles privées au niveau du Kindergarten, 136 au niveau primaire dont onze (11) publiques, cent neuf (109) privées et seize (16) congréganistes. Au niveau secondaire, on dénombre dix (10) écoles soient une (1) publique, sept (7) privées et deux (2) congréganistes. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté à Petite Rivière. Concernant les établissements sanitaires, trois (3) dispensaires, huit (8) cliniques et trois (3) centres de santé sans lit ont été dénombrés au niveau de cette commune. Par ailleurs, huit (8) médecins, deux (2) dentistes, neuf (9) infirmières, dix (10) auxiliaires et un (1) technicien de laboratoire assurent le service sanitaire au niveau de la commune. En ce qui a trait à la Religion, près de 100 temples de toutes croyances ont été dénombrés. Ces temples sont ainsi repartis: Catholique, baptiste, adventiste, pentecotiste, église de Dieu et Témoin de Jéhovah. En ce qui concerne les Partis politiques et organisations, on dénombre dans la commune cinq (5) partis politiques et un groupement de femmes. Deux (2) rivières et quatorze (14) sources ont été dénombrées au niveau de la commune. En ce qui a trait aux autres points d?eau, on a enregistré 250 forages simples, dix huit (18) robinets et douze (12) pompes. L?eau des robinets est la plus utilisée, elle sert aux utilisations domestiques. Une grande partie de la commune dispose du courant électrique. Ce service est fourni par l'Electricité d'Haïti (EDH). Sur le plan de la Communication, la commune de la Petite Rivière n?a pas de station de télévision, cependant on y retrouve un journal: ?l?Espace? localisé à la rue Louverture et deux (2) stations de radio : Art 2000 localisée à la rue Christophe et Principale FM localisée à la rue Louverture. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un tribunal de paix et un commissariat. Il n?y a pas de prison dans la commune de la Petite Rivière. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, deux (2) restaurants, un (1) centre d?accueil, deux (2) caisses populaires et une (1) coopérative de commercialisations ont été dénombrés au niveau de cette commune. Quant à la Culture et au Loisir, les gaguères sont au nombre de vingt neuf (29). De plus, cette commune dispose d?un (1) terrain de foot ball, de deux (2) terrains de basket ball et de deux (2) salles de cinéma. Pour ce qui concerne les patrimoines culturels, on a enregistré un nombre très restreint de monuments et de sites qui sont localisés dans la ville de la Petite Rivière. Ils sont de type historique.

Identification commune:PRN

Creation= ; Numero=842; Superficie:95.01km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
84

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BEZ 4ème Section Bezin PRN
CHO 2ème Section Cholette PRN
FLI 1ère Section Fond des Lianes PRN
SIG 3ème Section Silègue PRN
VRP Ville de Petite Rivière de Nippes PRN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME L?ancien nom de la commune de la Petite Rivière de Nippes est Rochelois et le nom des habitants est Riva-Nippois. Elle est côtière, son relief dominant est la plaine et son climat est considéré comme normal. En 1998, la population de la commune de la Petite Rivière de Nippes était estimée à 27 455 habitants, elle pourra atteindre 29 815 habitants en l?an 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune. Deux (2) kindergarten, vingt neuf (29) écoles primaires (niveau prescolaire compris), quatre (4) écoles secondaires et trois (3) centres d?alphabétisation ont été dénombrés dans la commune. Il n?y a ni université ni écoles supérieures. Au moment de la collecte des informations, il n?y avait pas d?école technique et professionnelle cependant, l?inauguration d?un Complexe Educatif était prévu pour le 13 juin de la même année. En ce qui a trait à la santé, le Ministère de la Santé Publique et de la population n?est pas représenté dans la commune. Il n?y a que deux (2) centres de santé sans lit avec un personnel médical composé d?une (1) infirmière stagiaire, de quatre (4) auxiliaires et de vingt quatre (24) matronnes certifiées. Du côté de la religion, on a inventorié près de vingt sept (27) temples (chapelles comprises). Le nombre d?églises (de temples et de chapelles) des Catholiques, Baptistes et Pentecotistes se revêle être plus important. En ce qui concerne les infrastructures techniques, la commune a cinq (5) rivières et quatre (4) sources. De plus, il y a deux (2) puits (un forage simple et un puits artesien), cent treize (113) robinets, une pompe et trois (3) lavoirs. Pour l?électricité et la communication, le centre ville et certaines zones sont électrifiées par un groupe électrogène géré par l?Ambassade du Canada. Le service téléphonique qui est assuré par trois (3) employés, n?était pas en fonction au moment de l'inventaire. Le service postal existe seulement en ville sous la supervision de deux (2) facteurs. Il n?y a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision dans la commune de Petite Rivière de Nippes. En ce qui a trait aux infrastructures économiques et financières, il n?y a que quatre (4) caisses populaires dans la commune. Du côté des établissements commerciaux, on a dénombé quatre (4) grandes boutiques, quatre (4) centres de provision alimentaire, un (1) dépôts de boisons gazeuses et deux dépôts de produits agricoles. Pour les autres établissements, on a repertorié deux (2) pharmacies et deux (2) studios de photo dans la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a ni bibliothèque, ni musée, ni salle de cinéma. La salle paroissiale qui se trouve au centre ville sert parfois de salle de théâtre. Le football est le seul sport pratiqué dans la commune. De plus, dix-sept (17) gaguères repertoriés dans la commune viennent compléter les rares lieux de loisir existants.

Identification commune:PTN

Creation= ; Numero=853; Superficie:254.59km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
85

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
ANP 5eme Section Anse Aux Pins PTN
LIV 3ème Section Lièvre ou Vigny PTN
PSC 6eme Section Plaisance PTN
RAY 1ère Section Raymond PTN
TBY 2ème Section Tiby PTN
VPT Ville de Trou de Nippes PTN
VSA 4ème Section Vassal PTN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Autrefois la ville de Petit Trou de Nippes s?appelait « Port de Nippes ». Elle fut fondée en 1631 et élevée au rang de commune au cours da la même année (1631). Elle a six (6) sections communales. La ville, la première et la deuxieme sections communales sont côtières. Les autres sections communales sont considérées comme zones intérieures. Le relief de la ville et de deux (2) des sections communales est la plaine tandis que les autres sections communales sont dominées par le morne. Le climat de la commune est normal. Ses habitants portent le nom de Trou Nippois. En 1998, la population de la commune de Petit Trou de Nippes était de 41 147 habitants et elle pourra atteindre 42 297 habitants en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la comune depuis trois (3) ans par un bureau d?inspection scolaire. Trois (3) kindergarten, soixante treize (73) écoles primaires (niveau prescolaire compris), six (6) écoles secondaires et deux écoles techniques et professionnelles ont été repertoriées dans la commune. Par contre, elle n?a pas de centre d?alphabétisation, ni université, ni écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune. Il n?y a que trois (3) établissements sanitaires, avec un personnel médical composé de quatre (4) médecins, deux (2) dentistes, cinq (5) infirmières, dix (10) auxiliaires et d'un (1) technicien de laboratoire. Dans le domaine de la religion, près de soixante treize (73) temples ont été inventoriés dans la commune. Le nombre d?églises (temples et chapelles) des Catholiques, Baptistes et Pentecotistes se revêlent être plus important. Concernant les ressources en eau, la commune de Petit Trou de Nippes a quatre (4) rivières, sept (7) sources dont deux (2) sont captées et distribuées, vingt (20) puits (quatorze (14) forages simples et six (6) artésiens) et plusieurs fontaines publiques munies au moins de vingt-deux (22) robinets. On y dénombre également sept (7) pompes. Pour l?électricité et la communication, le centre ville et la zone de Gardere sont électrifiées par un moteur électrique. Le service téléphonique est assuré par un seul employé. Au moment de la collecte le bureau de la téléco était fermé. Le service postal existe dans la commune, le facteur bénéficie du service des notaires, des arpenteurs et des casecs pour distribuer les courriers des habitants de la commune. Il n?y ni station de radio, ni journal / revue , ni station de télévision dans la commune de Petit Trou de Nippes. Pour les établissements commerciaux on n?a dénombré que dix (10) centres de provision alimentaire dans la ville et dans la première section communale. Quant aux autres établissements, une pharmacie seulement a été repertoriée dans la commune. Dans le domaine de la Culture et du Loisir, la commune a une bibliothèque et une salle de théatre. Il n?y a ni musée, ni salle de cinéma. On pratique le football sur deux (2) espaces de jeu disponibles à Lieve et à l?Anse-Aux-Pins. Huit (8) gaguères fonctionnant cinq (5) jours par semaine viennent compléter les lieux de divertissement des habitants de la commune.

Identification commune:PTP

Creation= ; Numero=742; Superficie:66.74km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
74

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BIS 2ème Section Balais PTP
PCO 1ère Section Paricot PTP
VPA Ville De Port-à-Piment PTP

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Autrefois Port-à-Piment, s?appelait Figuier. La ville fut fondée en 1700 et élevée au rang de commune en 1872. Elle possède deux (2) Sections Communales : 1ère Section Paricot, 2ème Section Balais. Le relief dominant de la Commune de Port-à-Piment est le Morne. Son Climat varie du Normal au Frais et elle est côtière. Ses habitants portent le nom de Port-à-Pimentais. En 1998, la population de la Commune de Port-à-Piment était estimée à 24 756 habitants et pourra atteindre un peu plus de 27 700 habitants en 2004. Pour une superficie de 66,74 km2, sa densité était de 371 hab/km2 en 1998, elle atteindra près de 416 habitants/km2 en 2004 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la Commune de Port-à-Piment, mais le Ministère délègue un inspecteur en cas de nécessité. Pour les établissements scolaires, au niveau Primaire, on retrouve six (6) écoles dont trois (3) publiques, deux (2) privés et une (1) congréganiste. Au niveau Secondaire, on retrouve trois (3) écoles dont une (1) publique, une (1) privé et une (1) congréganiste. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Port-à-Piment. On y retrouve un Centre de Santé avec lit avec trois (3) médecins, deux (2) infirmières, cinq (5) auxiliaires, vingt cinq (25) matronnes certifiées et un (1) technicien de laboratoire . En ce qui a trait à la Religion, près de vingt et un (21) temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la Commune. Ces temples sont ainsi répartis : Catholique, Baptiste, Adventiste, Pentecôtiste, Eglise de Dieu , Wesléyen et Témoin de Jéhovah. En ce qui concerne les Partis Politiques et Organisations, on dénombre dans la commune treize (13) Organisations Populaires, sept (7) Groupements de Paysans et trois (3) Groupements de Femmes. Quant à la disponibilité en Eau, une (1) rivière, cinq (5) sources et un (1) étang ont été dénombrés dans la Commune. De plus, on a enregistré trois (3) forages simples et cinq (5) robinets destinés à des utilisations domestiques. La Commune de Port-à-Piment n?est pas électrifiée. Sur le plan de la Communication, la commune n?a ni journal/revue, ni station de Télévision. Cependant , on y retrouve une (1) station de radio localisée à la rue Calvaire. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un Tribunal de Paix et un Commissariat. Il y a également une Prison dans cette Commune. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, on ne retrouve pas de Banque dans la Commune. Par contre, un (1) Hôtel, un (1) restaurant et un (1) centre d?accueil y ont été inventoriés. Quant à la Culture et au Loisir, la commune a deux bibliothèques scolaires, elle n?a pas de musée. Les Gaguères sont au nombre de cinq (5). Concernant les autres types de divertissement, cette commune dispose de trois (3) terrains de Foot-Ball, d?une (1) Salle de Théâtre, d?une (1) Salle de Cinéma et de trois (3) Night Club. Pour les Patrimoines Culturels, on retrouve une très ancienne grotte localisée à l?est de la Ville de Port-à-Piment.

Identification commune:PTS

Creation= ; Numero=721; Superficie:90.47km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
72

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
AAD 2ème Section Anse à Pitre PTS
BBO 4ème Section Barbois PTS
DUM 5eme Section Dumont PTS
LAZ 1ère Section Lazare PTS
VPU Ville de Port Salut PTS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Port-Salut, commune du département du Sud n?a pas eu d?ancien nom. La ville fut fondée en 1788 et élevée au rang de commune en 1917. La Commune de Port-Salut a quatre (4) Sections Communales. La ville est côtière et les sections communales intérieures. Le relief dominant est soit le morne, soit le plateau suivant qu?on est en ville ou en sections communales. Le climat de la commune est normal. Ses habitant s?appellent Port-Salviens. En 1998, la population de la commune de Port-Salut était de 33 656 habitants et pourra atteindre un peu plus de 35 000 âmes en l?an 2004. Pour une superficie de 90,47 km2 , sa densité était de 372 habitants/km2 en 1998, elle pourra atteindre environ 392 habitants/km2 en l?an 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la Commune de Port-Salut par un bureau de district scolaire. Huit (8) Kindergarten, vingt quatre (24) écoles primaires en majorité privées et cinq (5) écoles secondaires ont été inventoriées dans la commune. On y retrouve également une (1) école technique et professionnelle et deux (2) centres d?alphabétisation. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la Commune de Port-Salut par un bureau communal. Deux (2) dispensaires et un (1) centre de santé sans lit ont été répertoriés dans la Commune avec un personnel technique constitué d?un (1) médecin, deux (2) infirmières, douze (12) auxiliaires et vingt (20) matronnes. Du côté de la religion, sept (7) églises (chapelles comprises) catholiques, deux (2) épiscopales, treize (13) églises (stations comprises) baptistes, trois (3) pentecôtistes, une (1) église wesléyenne, quatre (4) salles du royaume des Témoins de Jéhovah et six (6) autres églises ont été dénombrées dans la Commune de Port-Salut. Pour les partis politiques et autres organisations, on dénombre deux (2) organisations populaires, deux (2) groupements de paysans et un (1) groupement de femmes. Il y a lieu de signaler que presque tous les groupements de la Commune se trouvent réunis dans le MPPS (Mouvement Paysans de Port-Salut) En ce qui a trait aux ressources en eau, la commune a sept (7) rivières, sept (7) sources et huit (8) fontaines publiques. La commune de Port-Salut est partiellement électrifiée par le bureau de l?électricité des Cayes. Le service de Téléphone existe par l?intermédiaire d?un bureau contenant quatre (4) employés et doté de cinq (5) lignes fonctionnant sous forme de cabines. Il n?y a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. Au niveau des Infrastructures économiques et financières, la commune de Port-Salut a quatre (4) hôtels, cinq (5) restaurants, deux (2) caisses populaires et une (1) coopérative de commercialisation. Un (1) commissariat, un (1) tribunal de paix et un bureau d?état civil constituent les institutions administratives et judiciaires de la commune. L?agriculture, le commerce, l?artisanat sont les activités économiques prédominantes de la commune de Port-Salut. On y retrouve cinq (5) super marché (gros et petit), neuf (9) grandes boutiques (vendant des meubles), deux (2) matériaux de construction, douze (12) centres de provision alimentaire et deux (2) dépôts ou shop. La Commune n?a pas de station d?essence, de morgues privées, de service de photocopie etc, seulement deux (2) pharmacies et un studio de photographie ont été inventoriés dans la Commune. Quant à la Culture et au Loisir, il n?existe pas de bibliothèque, musée, salle de cinéma dans la commune. La salle paroissiale sert de salle de théâtre. Les sports pratiqués sont : le foot-ball, le basket-ball et l?athlétisme. Quatre (4) night club, sept (7) gaguères et trois (3) places publiques ont été également dénombrés à Port-Salut.

Identification commune:QMO

Creation= ; Numero=312; Superficie:61.53km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
31

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BAP 1ère Section Basse Plaine QMO
MOP 3ème Section Morne Pelé QMO
VQM Ville de Quartier Morin QMO

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Autrefois, Quartier Morin qui n'était qu'un quartier, appartenait à un grand colon qui s'appelait "Morin". Elle fut fondée en 1780 et sa date d?élévation au rang de commune n?est pas connue. Elle comprend deux (2) Sections Communales. Par sa position géographique, elle est intérieure, son relief dominant est la plaine et son climat est normal. Les habitants de la Commune de Quartier Morin porte le nom de Morinois. En 1998, la population de la Commune de Quartier Morin était de 18 321 habitants et pourra atteindre plus de 19 000 habitants en 2004. Pour une superficie de 61,53 km2 sa densité était de 298 habitants/km2 en 1998 et atteindra environ 321 habitants/km2 en l'an 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la Commune de Quartier Morin par un Bureau d?Inspection Scolaire avec un Inspecteur pour responsable. On y retrouve un (1) Kindergarten, vingt et une (21) écoles primaires en majorité privées et deux (2) écoles secondaires privées. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la Commune de Quartier Morin. On y dénombre trois (3) dispensaires, une (1) clinique, un (1) hôpital avec six (6) infirmières et quinze (15) auxiliaires. Du côté de la Religion, plus de vingt deux (22) temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune. Les Eglises Baptistes sont plus représentées, dix (10) au total (Chapelles et Stations comprises). Les Partis Politiques et autres Organisations, sont pratiquement inexistants dans la Commune de Quartier Morin. Une (1) rivière, 435 forages simples, cinq (5) puits artésiens, quatre (4) robinets et quinze (15) pompes destinés à des utilisations domestiques, ont été répertoriés dans la Commune. La Commune de Quartier Morin est partiellement électrifiée car, seule la ville et la première Section Communale bénéficient de l?énergie électrique. Ce courant est fourni par l?Electricité d?Haïti (ED?H). La fréquence d?alimentation est de vingt (20) heures par semaine. Sur le plan de la Communication, elle n?a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un (1) Tribunal de Paix et un (1) Sous-Commissariat. Il n?y a pas de Prison mais, une salle de garde à vue. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune est très pauvre. On y retrouve un (1) Hôtel et une (1) Caisse Populaire. Quant à la Culture et au Loisir, la Commune de Quartier Morin en est également très dépourvue. Il n?y a pas de Bibliothèque, Musée, Salle de Théâtre et de Cinéma. Les Gaguères sont au nombre de neuf (9) et la Commune est dôtée d?un terrain de Foot-Ball et d'autres espaces disponibles pour la pratique de ce sport. Il n?y a pas de Monuments et Sites dans la Commune de Quartier Morin. Elle fête annuellement son Saint patron "Saint Louis Roi de France" chaque 25 Août.

Identification commune:RAB

Creation= ; Numero=743; Superficie:65.11km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
74

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BEA 1ère Section Beaulieu RAB
BLO 3ème Section Beauclos RAB
REN 2ème Section Renaudin RAB
VRG Ville de Roche à Bateau RAB

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Roche à Bateau fut fondée en 1800 et élevée au rang de commune en 1953. Elle a trois sections communales. La ville et la 1ère section de Beaulieu sont côtières. Les deux (2) autres sections communales sont intérieures. Le relief dominant de la ville est la plaine et celui des sections communales est le morne. Le climat de la commune est considéré comme normal. Ses habitants s'appellent Roche à Batelais. En 1998, la population totale de la commune de Roche à Bateau était de 19 676 habitants avec 302 habitants/km2 . En l'an 2004, elle pourra atteindre près de 21 000 habitants. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports, n'est pas représenté dans la commune de Roche à Bateau. Deux (2) kindergarten, vingt et une (21) écoles primaires, une (1) école secondaire, une (1) école technique et professionelle et quatorze (14) centres d'alphabétisation ont été répertoriés à Roche à Bateau. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune. On y retrouve un (1) dispensaire avec deux (2) auxiliaires et un technicien de laboratoire. Du côté de la religion, la commune a sept (7) églises (chapelles comprises) catholiques, trois (3) églises épiscopales, cinq (5) églises baptistes, deux (2) églises adventistes, quatre (4) églises pentecotistes, deux (2) églises Wesléyennes, une (1) salle du royaume (Témoin de Jéhovah) et une (1) église de Jésus-Christ des Saints du dernier jour (Mormon). Concernant les partis et les organisations, la commune a seize (16) organisations populaires, deux (2) groupements de paysans et deux (2) groupements de femmes. Quant à la potentialité en eau, la commune a trois (3) rivières, seize (16) sources, un (1) étang, deux (2) lagons, dix neuf (19) puits et vingt et trois (23) fontaines publiques. La commune n'est pas électrifiée. Elle dispose d'un service d'assainissement, d'un bureau postal et d?une station de radio. Elle n'a ni journal/revue, ni station de télévision. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune n'a qu'une coopérative de commercialisation. Elle n'a pas de banque, d'hôtel, de pension, etc. Pour les infrastructures administratives la Police Nationale d'Haïti (PNH) n'est pas représentée dans la commune. On y retrouve un tribunal de paix et un bureau d'état civil. L'agriculture, l'élevage, le commerce et la pêche constituent les principales activités économiques de la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Roche à Bateau n'a ni bibliothèque, ni musée, ]ni salle de théâtre et de cinéma. Le seul sport pratiqué est le football. On y compte également un (1) night club qui fonctionne seulement pendant les grandes vacances et dix sept gaguères (17) fonctionnant tous les jours de la semaine suivant l'endroit. De plus, la commune fête son saint patron "St Michel " chaque 29 septembre.

Identification commune:RAN

Creation= ; Numero=343; Superficie:83.53km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
34

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BLC 2ème Section Bois de Lance RAN
BSO 1ère Section de Bac à Soude RAN
CCR 3ème Section Cracaraille RAN
VRQ Ville de Ranquitte RAN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME De son ancien nom Rantchiquitto, Ranquite, le nouveau nom de la Commune n?est qu?une déformation du premier. La date de fondation de la ville remonte au XIXe siècle, soit en 1857 et celle de son élévation au rang de commune est 1882. La commune de Ranquite a trois (3) Sections Communales. Par sa position géographique, elle est une commune intérieure. Le relief dominant est le morne et son climat est normal. Ses habitants s?appellent Ranquitais. En 1998, la population de la commune était de 16 061 habitants, en l?an 2004 elle pourra atteindre plus de 16 000 habitants. Pour une superficie égale à 83, 53 km2 , sa densité était évaluée en 1998 à 192 hab/km2 . Depuis vingt (20) ans, le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la Commune par un Bureau d?Inspection Scolaire. Un (1) Kindergarten, vingt sept (27) écoles primaires dont cinq (5) publiques, dix (10) privées, douze (12) congréganistes ont été répertoriées dans la commune. Au niveau secondaire, on ne retrouve qu?une (1) école missionnaire. De plus, Ranquite a deux (2) centres d?enseignement professionnel et huit (8) centres d?alphabétisation. Elle n?a ni Université, ni Ecole Supérieure. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la Commune. Un (1) centre de Santé avec lit et deux (2) dispensaires forment les établissements sanitaires de la Commune. Le personnel de ces établissements est composé de deux (2) médecins, deux (2) infirmières, deux (2) auxiliaires, une (1)matrone certifiée et un (1) technicien de laboratoire. Du côté de la Religion, la commune a six églises (chapelles comprises) catholiques, douze (12) églises (chapelles et stations comprises) baptistes, quatre (4) pentecôtistes et douze (12) autres églises. Dans le domaine de la politique et des autres organisations, la commune n?est pas bien pourvue. Elle n?a pas de représentation de Partis Politiques, mais seulement , deux (2) Organisations Populaires, quatre (4) Groupements de Paysans, une (1) Coopérative non Commerciale. En ce qui a trait à la disponibilité en Eau, la commune a une (1) rivière, sept (7) sources, cinq (5) forages simples, dix sept (17) puits artésiens utilisés à des fins domestiques et dix sept (17) fontaines publiques qui désservent la population. La Commune de Ranquite n?est pas électrifiée. Il n?y a pas de Téléphone et de Service Postal. La Presse sous toutes ses formes est inexistante dans la Commune. En Infrastructures Economiques et Financières, la Commune de Ranquite est très pauvre. Elle n?a que deux (2) restaurants. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la Commune a un (1) Tribunal de Paix et un (1) bureau d?état civil. Il n?y a pas de Commissariat, ni de Sous Commissariat, ni de Prison. L?Agriculture , l?Elevage et le Commerce constituent les principales activités économiques de la Commune, le commerce est surtout pratiqué par des petits détaillants. La Commune est dépourvue de station d?essence, de morgues, de studio de beauté etc. On y trouve par contre deux (2) pharmacies. Quant à la Culture et au Loisir, la Commune de Ranquite en est tout à fait dépourvue. Il n?y a pas de bibliothèque, musée, salle de théâtre et de Cinéma. Les gaguères sont au nombre de huit (8) et la commune est dôtée d?un terrain de foot-ball. Il n?y a pas de Monuments et Sites dans la Commune de Ranquite.

Identification commune:ROS

Creation= ; Numero=832; Superficie:218.45km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
83

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CCH 1ère Section Carrefour Charles Ou Jacqui ROS
FCO 2ème Section Fond Cochon Ou Lopineau ROS
GVN 3ème Section Grand Vincent ROS
LGM 4ème Section Les Cormiers ROS
VRO Ville de Roseaux ROS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Roseaux, commune du département de la Grand?Anse portait dans le passé le nom de « Petit Trou ». Officieusement en 1908, sous le commandement du Général Zacharie Dimanche et sous la présidence d'Antoine Simon, elle fut élevée au rang de commune. Moins d?une année plus tard, elle l?était officiellement. La commune de Roseaux a quatre (4) sections communales. La ville et la quatrième section des Gommiers sont côtières, les autres sections communales sont intérieures. Le relief de la commune est la plaine et le morne suivant que l?on se trouve en ville ou dans les sections communales. Son climat est normal. Ses habitants portent le nom de Roselet. En 1998, La population totale de la commune de Roseaux était de 30 244 habitants et elle pourra atteindre plus de 31 000 habitants en 2004. Pour une superficie de 218,45 km2 sa densité était de 138 habitants/ km2 en 1998 et atteindra près de 144 habitants/km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune. En ce qui a trait aux établissements scolaires, il n?y a pas de kindergarten, par contre, vingt neuf (29) écoles primaires dont huit (8) publiques, onze (11) privés et dix (10) congréganistes ont été repertoriées. Au niveau secondaire, on y retrouve une école congréganiste dont la dernière classe fréquentée est la 9 ème année fondamentale. On y dénombre également six (6) centres d?alphabétisation. Cependant, Roseaux n?a ni école Technique et Professionnelle, ni Université. Il n?y a pas un bureau représentant le Ministère de la Santé Publique et de la Population dans la commune de Roseaux. On a dénombré trois (3) dispensaires avec quatre (4) infirmières et une (1) auxiliaire. Du côté de la religion, on a inventorié pas mal de cultes. Cependant, il existe beaucoup plus de temples (chapelles comprises) Méthodistes (24), Catholiques (22) et Baptistes (13) dans la commune de Roseaux. Concernant les partis et autres organisations, la commune de Roseaux n?a pas de partis politiques, mais un Groupement de paysans affilié au groupement politique connu sous le nom de COREGA (comité de résistance Grand?Anse). Cette commune possède entre autres quatre (4) organisations populaires, sept (7) groupements de paysans, neuf (9) groupements de femmes et neuf (9) coopératives non commerciales. En ce qui a trait aux ressources en eau, la commune a trois (3) rivières, huit (8) sources, quatorze (14) puits (forage simple) utilisés à des fins domestiques. La commune de Roseaux n?est pas électrifiée et ne dispose pas de téléphone. Cependant, au moment de l?inventaire, un lot de matériels et d?équipements était disponible pour l?ouverture d?un centre d?appel téléphonique. Le service postal existe, les habitants de la commune reçoivent leurs courriers à domicile, mais il n?y a pas de station de radio et de télévision dans la commune. Dans les autres domaines, la commune est dotée de trois (3) caisses populaires, d'un tribunal de paix et d'un bureau d?état civil, cependant, il n?existe pas de commissariat ni de prison dans la commune. L?agriculture, l?élevage, le commerce et la pêche sont les principales activités économiques de la commune. Dans le domaine d?échange, les habitants achètent les produits tels que le riz, l?huile, le sucre, le blé et les boissons gazeuses à Jérémie ou à Port -au- Prince. Quant à la Culture et au Loisir, la commune est très mal pourvue. Elle n?a pas de bibliothèque, ni de musée. La salle paroissiale sert parfois de salle de théâtre. Le foot ball est le seul sport pratiqué et on y retrouve également trente et un (31) gaguères. En terme de patrimoines culturels, il y existe une grotte considérée comme site et lieu de cérémonie vodouesque. La commune fête son saint patron qui est l?Immaculée Conception chaque 8 Décembre.

Identification commune:SAV

Creation= ; Numero=633; Superficie:201.07km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
63

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
HAY 2ème Section La Haye SAV
SVA 1ère Section Savanette (Colombier) SAV
VSV Ville de Savanette SAV

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Savanette, commune du département du Centre s?appelait autrefois Savaneta. Elevé au rang de commune en 1935, elle comprend deux (2) sections communales : Colombier et la Haye. Savanette est une commune intérieure, son relief dominant est le morne et son climat est normal. Les habitants de la commune portent le nom de Savanecien. La population de la commune de Savanette était estimée à 26 373 habitants en 1998 et pourra atteindre 27 000 en 2004. La commune de Savanette a une superficie de 201.07 km2 et au cours de l?année 1998, sa densité était de 131 habitants/km2, en 2004 elle atteindra près de 134 habitants/km2 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la Commune de Savanette. 36 écoles primaires dont cinq (5) publiques, vingt neuf (29) privés, deux (2) congréganistes et une (1) école secondaire privée ont été repertoriées dans la commune. Dans le domaine de la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Savanette. Trois (3) Dispensaires ont été inventoriés avec deux (2) médecins et six (6) auxiliaires. Pour ce qui est de la religion, près de 32 temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune. Ces temples sont ainsi répartis: Catholique (8), Episcopale (1), Baptiste (6), Adventiste (2) et Pentecôtiste (7). En ce qui concerne les partis politiques et autres organisations, on a dénombré dans la commune : cinq (5) organisations populaires, quatre (4) groupements de Paysans, une (1) coopérative non commerciale et une (1) Organisation internationale. Quant à la disponibilité en eau, cinq (5) rivières, sept (7) sources et cinq (5) robinets ont été dénombrées au niveau de la commune. La commune n?est pas électrifiée. Sur le plan de la Communication, elle n?a ni journal / revue, ni station de télévision, on ne retrouve qu?une (1) station de radio ?Radio Boukan? située à la rue Jean Jacques Dessalines Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un Tribunal de Paix et un Sous-Commissariat. A l?intérieur de ce Sous-Commissariat, il y a une Prison. Concernant les établissements Economiques et Financiers, on trouve cinq (5) restaurants et une (1) caisse populaire dans la commune de Savanette. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Savanette est très dépourvue. Il n?y a pas de bibliothèque, musée, salle de théàtre et de cinéma. Les gaguères sont au nombre de quatre (4) et la commune est dotée d?un (1) terrain de foot-ball. Il n?y a pas de monuments et sites dans la commune de Savanette.

Identification commune:SDE

Creation= ; Numero=622; Superficie:178.83km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
62

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CAN 1ère Section Canotu Rivière Canot SDE
CMG 3ème Section Coupe Mardi Gras SDE
LSL 2ème Section La Selle SDE
MTT 4ème Section Montagne Terrible SDE
VSE Ville de Saut D'eau SDE

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Saut D'eau, de son ancien nom Ville Bonheur fut fondée en 1905. Elle fut élevée au rang de commune en 1926. Elle a quatre (4) sections communales. De par sa position géographique, elle est considèrée comme intérieure. Son relief dominant est le plateau et son climat est normal. Les habitants de la commune de Saut d?Eau portent le nom de Saudelais. La commune de Saut D'eau n'a qu'une zone d'extension. En 1998, sa population était estimée à 37 791 habitants, elle pourra atteindre plus de 42 000 habitants en 2004 pour une superficie de 178,83 km2. En 1998, sa densité était évaluée à 211 habitants/ km2 et atteindra près de 236 habitants/ km2 en 2004. Le Ministère de l'Education National de la Jeunesse et des Sports n'a pas de représentation dans la commune. Une école au niveau de kintergarden, 36 écoles primaires en majorité privée et deux (2) écoles secondaires ont été inventoriées dans la commune. Il n'y a pas d'école technique et professionnelle, de centres d'alphabétisation, d'université et d'autres écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique n'est pas représenté dans la commune. Un seul dispensaire public, avec un (1) médecin, une (1) infirmière stagiaire deux (2) auxiliaires et deux aides (agents) sanitaires, ont été répertoriés dans la commune de Saut D'eau. Du Côté de la Religion, on retrouve neuf (9) églises (chapelles comprises) catholiques, quatres (4) églises de Dieu, une salle du royaume des Témoins de Jéhovah et deux (2) autres, Armée céleste et Corps de christ. La commune de Saut D'eau n'a pas de représentation politique, rien n'a été signalé sur l'existence d'organisation populaire, de groupements de paysans et de femmes. On y retrouve une coopérative non commerciale. La présence d'une ONG a également été remarquée. Pour la disponibilité en Eau, la commune a sept (7) rivières, cinq (5) sources et deux (2) fontaines publiques. La commune de Saut D'eau est électrifiée partiellement, seule la ville bénéficie du courant électrique. Ce courant est fourni par l'Electricité D?Haïti (EDH) au moyen d'un moteur électrique. La fréquence d'alimentation est de trente cinq heures par semaine. Dans le domaine de la Communication, la commune a un bureau représentant la téléco, il est doté de quatre (4) cabines, dont trois (3) sont fonctionnelles. Le service postale existe dans la commune, bien que les moyens sont précaires, ce bureau fonctionne tant bien que mal. Les voies qui relient la ville aux sections communales sont en terre battue. Celles qui relient les sections communales entre elles ne sont que des sentiers. En plus, dans le domaine de la presse, il n'y a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune est assez pauvre. En termes d'activités économiques, le commerce et l'agriculture viennent en tête. A part quelques grandes boutiques et des centres de provisions alimentaires dans la ville de Saut D'eau, la commune est dépourvue d'établissements commerciaux. Elle n'a ni station d'essence, ni morgues, ni pharmacie, on n'y retrouve qu'un studio de photographie. Les activités touristiques sont surtout importantes lors de la fête patronale de la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n'a pas de bibliothèque, de musée, de salle de théâtre et de cinéma. Le seul sport pratiqué est le foot ball. Sept (7) gaguères ont été également repertoriés dans la commune. En terme de Patrimoines Culturels, Saut D'eau a une grotte et une chute qui lui a valu son nom et qui attire beaucoup de pèlérins dans la commune. Donc, elle reste un lieu de pélérinage d'importance notoire. On y retrouve un grand nombre de Mambeaux et de Hougans. Cette commune commémore deux dates annuellement : 16 juillet pour la fête de Mont-Carmel et le 8 Août pour la "Vierge Miracle".

Identification commune:SJS

Creation= ; Numero=722; Superficie:76.33km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
72

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
DEB 2ème Section Debouchette SJS
TAP 1ère Section Tapion SJS
TRI 3ème Section Trichet SJS
VSJ Ville de Saint Jean du Sud SJS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Autrefois, la ville de Saint Jean du Sud s'appelait "Trou de Port". Elle fut fondée en 1929 et élevée au rang de commune à la même année. La ville, la 1ère et la 3ème sections communales sont côtières tandis que la 2ème section communale est considérée comme intérieure. Le relief dominant est la plaine pour la ville et la 3ème section communale, le morne pour les autres sections communales. Les habitants de la commune s'appellent Saint Jeanais. En 1998, la population de la commune de Saint Jean du Sud était de 28 652 habitants avec une densité de 375 habitants/km2 , elle pourra atteindre plus de 30 000 habitants avec une densité de près de 399 habitants/ km2 en l'an 2004. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la commune de Saint Jean du Sud. Cinq (5) kindergarten, vingt quatre (24) écoles primaires (préscolaire compris), cinq (5) écoles secondaires, et trois (3) centres d'alphabétisation ont été repertoriés dans la commune. Il n'y a ni école technique et professionnelle, ni université, ni école supérieure. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune de Saint Jean du Sud. Elle a un centre de santé et un dispensaire. Le personnel médical est composé de deux (2) infirmières, quatre (4) auxiliaires et dix huit (18) matronnes certifiées. Du côté de la religion, on a inventorié une (1) église catholique, une (1) église épiscopale, cinq (5) églises (stations comprises) baptistes, quatre (4) églises adventistes, six (6) églises (stations comprises) pentecotistes une (1) wesléyenne et cinq (5) autres églises. Concernant les ressources en eau, la commune a quatre (4) rivières et sept (7) sources dont trois (3) sont captées et distribuées. De plus il y a un lagon, trente neuf (39) puits (29 forages simples et 10 artésiens), des fontaines publiques munies de quatorze (14) robinets et deux (2) pompes. La commune de Saint Jean du Sud n'est pas électrifiée, elle n'a pas de téléphone. Il y a trois ans depuis que le bureau de la téléco ne fonctionne pas. Le service postal existe dans toute la commune, la distribution des courriers se fait à pied ou à bicyclette. Il n'y a ni station de radio, ni station de télévision, ni journal/revue dans la commune. En ce qui a trait aux Infrastructures Economiques et Financières, dans la commune de Saint Jean du Sud, il n'y a que deux (2) coopératives de commercialisation. Pour les établissements commerciaux, on a inventorié sept (7) centres de provisions alimentaires, deux (2) grandes boutiques et un matériaux de construction. Il existe également une pharmacie dans la commune. Quant à la Culture et au Loisir, une (1) salle de théâtre, neuf (9) terrains de football (espaces libres servant à la pratique du sport), huit (8) gaguères et une (1) place publique ont été repertoriés dans la commune de Saint Jean du Sud. La salle paroissiale située dans la ville de Saint Jean du Sud sert parfois de salle de cinéma. La commune n'a ni bibliothèque, ni musée.

Identification commune:SLN

Creation= ; Numero=921; Superficie:136.72km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
92

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BNN 5eme Section Bonneau SLN
DRV 2ème Section Derourvay SLN
GNG 3ème Section des Granges SLN
LAF 6eme Section Lafaque (Chanoise) SLN
QBN Quartier de Bonneau SLN
QGU Quartier de Guichard SLN
RBA 4ème Section Rivière de Barre SLN
RVN 1ère Section Rivière des Nègres SLN
VLN Ville de Saint Louis du Nord SLN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La commune de Saint Louis du Nord portait successivement les noms suivants : Les Palmistes, Derouvray et la Tire-Lire. La ville de Saint Louis du Nord fut fondée aux environs de 1606. Les habitants de la commune de Saint Louis du Nord s?appellent Saint-Louisien. La ville de Saint Louis du Nord est une zone côtière. Son relief est constitué d? un morne à température normale. La commune de Saint Louis du Nord comprend six (6) sections communales et deux (2) quartiers. Quatre (4 ) de ces sections sont des zones côtières dont leur relief est constitué soit de plateau, de montagne ou de plaine . Le climat normal y est le plus fréquent . Le quartier de Bonneau est une zone côtière dont le relief dominant est le morne, sa température est considérée comme normale. Le quartier de Guichard est une zone intérieure constituée de montagne avec un climat normal . Cette commune s?étend sur une superficie de 136.72 km2. Sa population, estimée en 1998, s?élève à 52 062 habitants, et atteindra plus de 54 000 habitants en l?an 2004. Sur le plan de l?éducation, le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune de Saint Louis du Nord par trois (3) bureaux d?inspections. On y compte quinze (15) écoles kindergarten, cent vingt huit (128) écoles primaires, dix (10) écoles secondaires, trois (3) écoles techniques et professionnelles, dix neuf (19) centres d?alphabétisation. Il est important de faire remarquer l?inexistence d?université et autre école supérieure dans cette commune. - En ce qui a trait à la santé, la commune de Saint Louis du Nord compte deux (2) centres de santé, deux (2) cliniques, trois (3) dispensaires et deux (2) laboratoires. Le personel médical est composé sept (7) médecins, de deux (2) infirmières, de onze (11) auxiliaires, de trente quatre (34) matronnes certifiées, de cinq (5) techniciens de labotatoire et plus de quinze (15) autres personnels. - Du coté de la religion, trente-trois (33) temples (chapelles et stations comprises) toutes croyances confondues (sauf le vodou ) sont dénombrés dans la commune de Saint Louis du Nord. Les temples baptistes sont prépondérants, viennent ensuite les temples catholiques et adventistes. La représentation de deux (2) partis politiques est constatée dans la commune de Saint Louis du Nord. On y dénombre en plus deux (2) groupements de femmes, deux (2) groupement de paysans et deux (2) organisations non gouvernementales (ONG). Il convient de noter l?absence d?organisation populaire, de coopératives non commerciales, d?organisation internationale, etc. La commune de Saint Louis du Nord a six (6) rivières huit (8) sources, cinq (5) étangs et deux (2) lagons. On n?y compte pas de lac. Les rivières sont utilisées pour la lessive. Les sources sont captées et distribuées. Les étangs n?ont aucune utilisation. La ville de Saint Louis du Nord et deux (2) autres sections communales ( 1è et 3è sections ) sont électrifiées par l? ED?H au moyen de moteur électrique. La fréquence d?alimentation de ces zones en énergie électrique n?est pas précisée. En terme de communication, la commune de Saint Louis du Nord est équipée d?un service téléphonique et de trois (3 ) stations de radio localisées au niveau de la ville. La presse écrite et télévisée y est inexistante. Sur le plan de la voirie, cette commune nest pas drainée. Les rues sont en terre tant au niveau de la ville que dans les sections communales. Elles sont en mauvais état et passables dans toute cette commune. Sur le plan économique et financier, la commune est équipée d?une station d?essence, de six (6) pharmacies, de deux (2) services de photocopies, de trois (3) salons de coiffures, de deux (2) studios de photos et d?un dry cleaning. Elle est dépourvue de morgue privée, de bureau de change et de banque. En terme de culture et de loisir, la commune de Saint Louis du Nord est dépourvue de bibliothèque, de musée, de salles de théâtre et de cinéma, de monument et site. On y compte quatre (4) night-clubs, sept (7) gaguères, une place publique et un temple vodou.

Identification commune:SLS

Creation= ; Numero=732; Superficie:187.28km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
73

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BDU 2ème Baie Dumesle SLS
CHR 7eme Section Cherette SLS
COH 8eme Section Corail Henry SLS
GFS 1ère Section De Grand Fond SLS
GND 3ème Section Grenodière SLS
SLO 6eme Section Solon SLS
SUH 5eme Section Sucrerie Henry SLS
VSL Ville de Saint Louis du Sud SLS
ZAG 4ème Section des Zanglais SLS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Autrefois, Saint Louis du Sud portait le nom de Baie Cromwell. La ville fut fondée en 1698 et élevée au rang de commune en 1720. Elle a huit (8) sections communales. Elle est côtière, son relief dominant est la plaine ou le morne suivant qu'on est en ville ou en sections communales. Le climat de la commune est généralement normal. Ses habitants s'appellent Saint Louisien. En 1998, la population de la commune de Saint Louis du Sud était de 56 744 habitants et atteindra un peu plus de 61 000 âmes en l'an 2004. Pour une superficie de 187.28 km2 , en 1998 sa densité était de 303 habitants/km2 , elle pourra atteindre près de 326 habitants/km2 en 2004. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la commune de Saint Louis du Sud. Trente cinq (35) écoles primaires en majorité privées et six (6) écoles secondaires y ont été répertoriées. Il faut signaler qu'au niveau technique et professionnel plusieurs centres ont été dénombrés six (6) au total. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune de Saint Louis du Sud. Trois (3) dispensaires et un (1) centre de santé sans lit ont été inventoriés dans la commune. Un (1) dentiste, quatre (4) infirmières, cinq (5) auxiliaires, une (1) matronne et deux (2) techniciens de laboratoire forment le personnel technique des établissements sanitaires de la commune. Du côté de la Religion, deux (2) églises et dix sept (17) chapelles Catholiques, une (1) église et dix sept (17) stations baptistes, un (1) temple et trois (3) stations adventistes, deux (2) églises pentecôtistes, trois (3) églises de Dieu, deux (2) salles des Témoins de Jéhovah et douze (12) autres églises ont été inventoriés dans la commune. La Commune de Saint Louis du Sud n'a pas de représentation politique. On y retrouve cinq (5) organisations populaires, un (1) groupement de paysans et un (1) groupement de femmes. Concernant les ressources en eau, la commune a deux (2) rivières, six (6) sources, un (1) lagon, quinze (15) puits (cinq forages simples et dix puits artésiens) et quelques fontaines publiques munies de près de trente cinq (35) robinets. Seul le centre ville est électrifié, la frquence d'alimentation du courant électrique est de onze (11) heures environ par semaine. Il existe un bureau de la Téléco dans la commune, mais il est fermé déjà dix (10) ans. Le service postal est assuré par un employé. La commune a une (1) station de radio située dans la 5ème section communale. Il n'y a pas de journal/revue, ni de station de télévision. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune a un centre d'accueil qui fonctionne occasionnellement, une caisse populaire et deux coopératives de commercialisation. Pour les infrastructures administratives et judiciaires, la commune de Saint Louis du Sud a un sous commissariat, un tribunal de paix et un bureau d'état civil. Il n'y a pas de Prison dans la commune. L'agriculture, la pêche, le commerce et l'élevage sont les activités prédominantes dans la commune. Les habitants ou les commerçants de cette commune s'approvisionnent à Miragoâne, aux Cayes et à Fonds des Nègres en y achetant des produits alimentaires, des matériaux de construction, des articles ménagers et autres. La commune est dépourvue d'établissements économiques. Par contre il y a trois (3) pharmacies qui se trouvent au sein même des centres sanitaires, une (1) studio de beauté et des photographes ambulants. Quant à la Culture et au Loisir, la commune a une (1) bibliothèque publique. La salle paroissiale sert parfois de salle de théâtre. Il n'y a pas de salle de cinéma, ni de musée. Les sports pratiqués dans la commune sont : le football, le basket-ball, le volley-ball et l'athlétisme. Trois (3) Night Club fonctionnent de façon irrégulière dans la commune. On y a répertorié quatre (4) gaguères qui fonctionnent presqu'une fois par semaine suivant l'endroit. En ce qui a trait aux patrimoines culturels, la commune a deux (2) forts et un lieu de pélérinage. Saint Louis Roi de France est le Saint Patron de la commune, qui est fêté chaque 25 août.

Identification commune:SMC

Creation= ; Numero=531; Superficie:553.25km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
53

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BOF 2ème Section Bois Neuf SMC
BZL 5eme Section Bocozelle SMC
CTT 6eme Section Charrette SMC
DLG 1ère Section Deluge SMC
GOY 3ème Section Goyavier SMC
LAL 4ème Section Lalouère SMC
QMT Quartier de Montrouis SMC
VSM Ville de Saint Marc SMC

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Saint-Marc est placée sur le site d'une ancienne bourgade indienne qui, au quinzième siècle, se trouvait à la limite nord du caciquat du Xaragua. Peuplée de Taïnos venus des îles voisines, cette agglomération était connue sous le nom poétique d'Amani-y. La date de sa fondation remonte au XVIIe, siècle vers 1695 et elle a été élevée au rang de commune le 13 Septembre 1915. Située entre le bassin de l?Artibonite et le Golfe de la Gonave, face au versant nord de la chaine des Matheux, elle contient six (6) sections communales et un quartier : le quartier de Montrouis. Le relief dominant de la commune de Saint Marc est le morne. Son climat varie du normal au frais. Sa position géographique est à la fois côtière et intérieure, suivant que l'on se trouve en ville ou en sections communales. La population de la commune de Saint Marc était estimée à 154 257 habitants en 1998 et pourra atteindre un peu plus de 176 000 habitants en 2004. Elle a une superficie de 553.24 km2 et au cours de l?année 1998, sa densité était de 279 habitants/ km2. Et en 2004 , elle atteindra près de 318 habitants/km2. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un district scolaire. Le responsable est un inspecteur chargé de la supervision des activités le concernant. La répartition des établissements scolaires est la suivante: dix neuf (19) écoles au niveau du kindergarten, 266 au niveau primaire, avec 23 publiques, 241 privées et deux (2) congréganistes. Au niveau secondaire, on a enregistré une (1) école publique, vingt (20) écoles privées et trois (3) écoles congréganistes. Sur le plan de la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune par un bureau sanitaire communal. Il existe dans la commune trois (3) hôpitaux, quatre (4) cliniques, un (1) centre de santé avec lit, trois (3) laboratoires médicaux et un (1) dispensaire dans la commune. Par ailleurs 22 médecins, quatre (4) dentistes, 21 infirmières, 48 auxiliaires, une (1) matrone certifiée et onze (11) techniciens de laboratoire assurent le service sanitaire au niveau de ces établissements. En ce qui a trait à la Religion, 130 temples (environ) de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune de Saint Marc. Ces confessions sont les suivantes: Catholique, Baptiste, Adventiste, Pentecotiste, Eglise de Dieu, Wesleen et Témoin de Jéhovah. En ce qui concerne les Partis Politiques et Organisations, ils sont ainsi repartis: quatre (4) partis politiques, trente trois (33) organisations populaires, trois (3) coopératives non commerciales, deux (2) ONG et trois (3) organisations internationales. Au niveau de la commune, on a inventorié : six (6) rivières, dix neuf (19) sources, un (1) étang et trois (3) lagons. D?autres points d'eau ont été également repertoriés: 22 forages simples, douze (12) puits artésiens, six (6) robinets et deux (2) pompes. Pour ce qui concerne l'Electricité, une grande partie de la commune est électrifiée. L'Electricité d'Haïti est l'institution responsable de la distribution du courant électrique dans cette commune. Elle fournie en moyenne 12 à 16 heures de courant par semaine. Sur le plan de la Communication, la commune de Saint Marc a quatorze (14) stations de radio, un (1) journal/revue et trois (3) stations de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Saint Marc a un parquet, un tribunal civil, un tribunal de paix, un commissariat et des annexes de sous commissariat. On y trouve également une prison. Pour les Etablissements Economiques et Financiers, la commune de Saint Marc est mieux équipée que beaucoup d?autres communes du département. On y trouve treize (13) hôtels, seize (16) restaurants, trois (3) centres d'accueil, deux (2) banques, deux (2) caisses populaires et une (1) coopérative de commercialisation. Quant à la Culture et au Loisir, un (1) musée, une (1) salle de théâtre, six (6) salles de cinéma, un (1) terrain de foot ball, un (1) terrain de volley ball, un (1) terrain de basket ball, un (1) terrain de tennis et sept (7) night club ont été dénombrés au niveau de cette commune, en plus des gaguères qui sont au nombre de onze (11). Concernant les patrimoines culturels, on retrouve trois (3) monuments et sites qui sont de type colonial, historique et naturel. De par son passé riche en événements et florissant dans le domaine du commerce, la commune de Saint-Marc reste une commune importante parmi d?autres et garde une place de choix dans l?histoire du pays.

Identification commune:STM

Creation= ; Numero=551; Superficie:614.81km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
55

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
ATT 8eme Section Saint Michel de L'Attalaye STM
BDS 3ème Section Bas de Sault STM
CMA 2ème Section Camathe STM
ERM 5eme Section L'Ermite STM
LAD 6eme Section Lacedras STM
LLA 4ème Section Laloma STM
MMT 7eme Section Mamont STM
PTA 1ère Section Platana STM
VSI Ville de Saint Michel STM

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Saint-Michel de l'Attalaye, commune du département de l'Artibonite, s'appelait autrefois Attalaya. Elle comprend huit (8) sections communales. Son relief varie suivant la zone géographique et son climat est plutôt normal. La population de la commune de Saint-Michel de l?Attalaye était estimé à 119 355 habitants en 1998 et pourra atteindre environs 130 000 habitants en 2004. Au cours de l'année 1998, sa densité était de 185, 96 habitants/km2 et en 2004 elle atteindra près de 202 habitants/km2 pour une superficie de 641.8 km2. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un district scolaire. Le responsable est un inspecteur chargé de la supervision des activités le concernant. La répartition des établissements scolaires est la suivante: quatre (4) écoles au niveau du kindergarten, 142 au niveau primaire avec seize (16) publiques et 126 privées. Au niveau secondaire, il existe neuf (9) écoles reparties en une (1) publique et huit (8) privées. Sur le plan de la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté dans la commune par un bureau administratif ayant pour responsable un médecin. Il existe un (1) centre de santé avec lit et trois dispensaires dans la commune. Deux (2) médecins, une (1) infirmière stagiaire, sept (7) auxiliaires et deux (2) techniciens de laboratoire assurent le service au niveau de ces établissements. Du côté de la Religion, près de 200 temples (églises, chapelles, stations) de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune de Saint-Michel. Ces confessions sont les suivantes: Catholique, Baptiste, Adventiste, Pentecotiste et Témoin de Jéhovah. En ce qui concerne les Partis Politiques et Organisations, deux (2) partis politiques, trois (3) organisations populaires, trois (3) groupements de paysans et une (1) ONG ont été dénombrés au niveau de la commune de Saint-Michel. Cinq (5) rivières, 62 sources et un ( 1) lagon ont été inventoriés. Il n'y a pas d'autres points d'eau dans la commune. La commune n'est pas électrifiée. Sur le plan de la Comunication, la commune de Saint-Michel n'a pas de journaux/revues, ni de station de télévision, mais dispose d'une station de radio "Radio Unité" localisée à la rue Guerrier et fonctionnant avec un personnel très restreint. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Saint-Michel a un tribunal de paix et un commissariat. On y trouve également une prison. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, il n'y a pas de banque ; on y trouve un (1) hôtel, quatre (4) restaurants et deux (2) caisses populaires. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Saint-Michel n?a pas de bibliothèque, de musée, de salle de théâtre et de cinéma. Par contre, huit (8) gaguères et un (1) terrain de foot ball y ont été dénombrés. Au niveau des patrimoines culturels, des sites naturels (grottes et chute) ont été retrouvés à Saint-Michel. Il n?y a pas de lieux ou de temples notoires, cependant, un certain nombre de Hougans et de Mambos, offrant leur service à une partie de la population de la commune, ont été enregistrés.

Identification commune:STR

Creation= ; Numero=341; Superficie:186.83km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
34

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BSF 1ère Section Bois Neuf STR
BYH 3ème Section Bouyaha STR
MTR 2ème Section Mathurin STR
SYG 4ème Section San-Yago STR
VSR Ville de Saint Raphaël STR

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Saint Raphaël, l?une des dix neuf (19) communes du département du Nord a quatre (4) sections communales. Le relief de la ville et de deux (2) de ses sections communales est la plaine; le reste est dominé par le morne. Le climat de la première et de la deuxième sections communales est frais, tout le reste de la commune a un climat normal. Par sa position géographique, la commune de Saint Raphaël est intérieure. Ses habitants s?appellent Raphaëlois. En 1998, la population de la commune était estimée à 47 527 habitants, elle pourra atteindre environ 53 000 âmes en 2004. Pour une superficie de 186,83 Km2, sa densité était de 282 habitants / Km2 en 1998 et atteindra près de 314 habitants / Km2 en 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau de district scolaire. Il n?y a pas de kindergaten dans la commune, par contre, soixante onze (71) écoles primaires dont onze (11) publiques, ciquante neuf (59) privées et une (1) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune de Saint Raphaël. Au niveau secondaire, il existe trois écoles dont une (1) publique et deux (2) privées. De plus , un (1) centre d?alphabétisation et deux (2) écoles professionnelles ont été repertoriés dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Saint Raphaël. Les établissements sanitaires sont au nombre de deux (2), un dispensaire et un centre de santé avec lit. Deux (2) médecins, deux (2) infirmières, deux (2) auxiliaires et quatre vingt seize (96) matrones forment le personnel sanitaire de ces établissements. Du coté de la religion, près de soixante seize (76) temples ont été repertoriés dans la commune de Saint Raphaël. Les temples baptistes se revèlent être les plus nombreux , cinquante deux (52) au total. La commune de Saint Raphaël n?a pas de représentation de partis politique, ni d?autres organisations. En ce qui concerne les ressources en eau, la commune de Saint Raphaël a une (1) rivière, sept (7) sources, quelques fontaines publiques et près de soixante douze (72) puits. La commune de Saint Raphaël n?est pas électrifiée . Au moment de l?inventaire elle n?avait pas de téléphone . Il n?y a ni station de radio, ni journal / revue ni station de télévision à Saint Raphaël. Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires, la commune de Saint Raphaël a un (1) commissariat de police, un (1) tribunal de paix, un (1) tribunal civil et un bureau d'état civil. Les établissements économiques et financières sont quasi inexistantes dans la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune de Saint Raphaël a une (1) bibliothèque, une (1) salle de cinéma et la salle paroissiale sert de salle de théâtre. Pour les monuments et sites , la commune a des sites historiques et naturelles situées surtout dans les sections communales.

Identification commune:STS

Creation= ; Numero=432; Superficie:14018km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
43

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BBL 2ème Section Boi Blanc STS
CTL 3ème Section Cotelette STS
FBL 6eme Section Fond Bleu STS
FOU 1ère Section Foulon STS
MKN 5eme Section Moka Neuf STS
QDY Quartier De Dupity STS
SRZ 4ème Section Sarazin STS
VSS Ville Sainte Suzanne STS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Du temps de la colonie et de l?occupation Américaine, la commune de Sainte Suzanne avait servi de zone de résistance pour les esclaves pendant l?occupation française et les cacos pendant l?occupation américaine. Elle a six (6) sections communales et un quartier. Elle est une commune intérieure, son relief dominant est le morne et son climat est frais. Ses habitants portent le nom de Suzannéens ou Suzannais. En 1998, la population de la commune de Sainte Suzanne était estimée à 22 694 habitants et pourra atteindre plus de 23 000 habitants en 2004. Pour une superficie de 140,18 km2 sa densité était de 162 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 168 habitants/km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représent dans la commune de Sainte Suzanne. Trois (3) kindergarten de type congréganiste, vingt six (26) écoles primaires dont trois (3) publiques, treize (13) privées et dix (10) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune. Au niveau secondaire, on y retrouve une école privée. La commune de Sainte Suzanne n?a ni centre d?alphabétisation, ni université, ni autres écoles supérieures. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune. Trois dispensaires y ont été répertoriés avec un personnel composé de: quatre (4) auxiliaires, une (1) infirmière, un (1) inspecteur sanitaire et cinq (5) agents de santé. Du côté de la religion, trente (30) églises ou temples ont été repetoriés au niveau de la commune de Sainte Suzanne. Les temples baptistes sont les plus nombreux, soient douze (12) au total. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, la commune de Sainte Suzanne a neuf (9) rivières, des sources, des lagons et des fontaines publiques munies de trois pompes. Seule la ville de Sainte Suzanne est électrifiée. La fréquence d?alimentation est de quarante deux (42) heures en moyenne par semaine. Au moment de l?inventaire, le bureau de la téléco était en train de mettre sur pied un service de téléphone. On était à la première phase de cette activité (acquisition de local, installation de matériels?). La commune de Sainte Suzanne n?a ni bureau postal, ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. Pour les infrastructures économiques et financières, la commune de Sainte Suzanne a une caisse populaire. Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires, la commune de Sainte Suzanne est dotée d?un poste de police, de deux tribunaux de paix et de deux bureaux d?état civil. Le commerce et l?agriculture sont considérés comme les principales activités économiques de la commune de Sainte Suzanne. Neuf (9) épiceries, un salon de coiffure et un studio de photographie ont été répertoriés dans la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune a une bibliothèque, elle n?a pas de musée, ni salle de théâtre et de cinéma. Le football est l?unique sport pratiqué dans la commune. La commune a un important passé historique puisque depuis le temps de la colonie jusque dans les périodes de l?occupation américaine, elle était considérée comme l?une des plus importantes zones de résistance. On y retrouve, en plus de deux forts, des vestiges coloniaux, historiques et autres dans près d?une vingtaine de localités. Des sites naturels comme des chutes, par exemple, ont été également inventoriées. Il y a lieu de souligner que la commune de Sainte Suzanne laisse certains visiteurs perplexes quant à la diversité de la couleur de la terre (rose, jaune, blanche etc.) observée dans divers endroits de la commune.

Identification commune:TDN

Creation= ; Numero=431; Superficie:123.54km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
43

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
GAR 1ère Section Garcin TDN
ROP 3ème Section Roche Plate TDN
ROU 2ème Section Roucou TDN
VTD Ville du Trou du Nord TDN

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Trou du Nord portait dans le passé le nom de Trou de Jacquesil. Elle comprend trois (3) sections communales. Par sa position géographique, elle est intérieure et son relief dominant est la plaine. Les habitants de la commune du Trou du Nord portent le nom de Truviens/Trousiens. En 1998, la population de la Commune du Trou du Nord était de 26 323 habitants et elle pourra atteindre plus de 27 000 habitants en 2004. Pour une superficie de 123.54 km2, sa densité était de 213 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra environ 222 habitants/km2. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune par un bureau de District Scolaire. Il a pour responsable un inspecteur chargé de la coordination des activités scolaires. On y retrouve cinq (5) kindergartens, trente trois (33) écoles primaires en majorité privées et six (6) écoles secondaires. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune du Trou du Nord. On y dénombre un centre de santé sans lit et un dispensaire avec deux (2) médecins, cinq (5) infirmières, sept (7) auxilliaires, six (6) matrones certifiées, deux (2) techniciens de laboratoire et six (6) agents de santé. Du côté de la Religion, près de vingt cinq (25) temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune. Le nombre d'églises Baptistes se révèlent être plus nombreux, douze (12) au total (Chapelles et Stations comprises). En ce qui concerne les Partis Politiques et autres Organisations, quatorze (14) organisations populaires, dix (10) groupements de paysans, trois (3) groupements de femmes et une (1) Organisation non Gouvernementale ont été dénombrés au niveau de la Commune. La commune du Trou du Nord a cinq (5) rivières, trois (3) sources et trois (3) lagons. De plus, un (1) puits artésien, plus d'une centaine de puits traditionnels (forage simple) appartenant à des particuliers et des fontaines publiques munies de trois (3) robinets et d?une (1) pompe y ont été répertoriés. La ville du Trou du Nord est partiellement électrifiée. Ce service est fourni par l'Electricité d'Haïti (ED'H). La fréquence d'alimentation est de quarante deux (42) heures en moyenne par semaine. Sur le plan de la Communication, la commune du Trou du Nord a deux (2) stations: Lasonic FM et radio Inter localisées dans la ville du Trou du Nord. Il n'y a ni journal/revue, ni station de télévision. En ce qui a trait aux infrastructures administratives et judiciaires, la commune a un tribunal de paix, un commissariat et un bureau d'état civil. Il n'y a pas de prison, mais une salle de garde à vue. Au niveau des Infrastructures Economiques et Financières, la commune est très pauvre. On n'y retrouvait qu'une caisse populaire au moment de la collecte. Quant à la Culture et au Loisir, la Commune du Trou du Nord en est presque pourvue. Les gaguères sont au nombre de dix-huit (18). Elle dispose d'un terrain de foot ball, d'une salle de théâtre, de quatre (4) salles de cinéma et d'un night club. Chaque 24 juin, la commune fête son saint patron ?Saint Jean Baptiste? et reçoit en la circonstence un grand nombre de visiteurs.

Identification commune:TER

Creation= ; Numero=433; Superficie:18208km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
43

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
FBC 1ère Section Fonf Blanc TER
GBS 2ème Section Grand Bassin TER
QGS Quartier Grand Bassin TER
VIP Ville Industrielle De Paulette TER
VPH Ville Industrielle De Phaéton TER
VTE Ville de Terrier Rouge TER

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Terrier Rouge, commune du département du Nord?Est a deux (2) sections communales et un quartier. Elle est commune intérieure, son relief dominant est la plaine et son climat est normal. Ses habitants s?appellent Terrier Rougiens En 1998, la population de la commune de Terrier Rouge a été estimée à 16 623 habitants et pourra atteindre près de 17 000 âmes en 2004. Pour une superficie de 182,03 Km2, sa densité était de 91 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 93 habitants/km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune de Terrier Rouge par un bureau d?Inspection Scolaire. Cinq (5) kindergarten dont quatre (4) privés et un (1) de type congréganiste, quarante (40) écoles primaires dont dix (10) publiques, vingt huit (28) privées et deux (2) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune. On y retrouve également cinq (5) écoles secondaires dont une (1) publique et quatre (4) privées, deux (2) écoles professionnelles et un centre d?alphabétisation. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Terrier Rouge. Quatre (4) médecins, trois (3) dentistes, sept (7) infirmières, sept (7) auxiliaires, trois (3) matrones certifiées et deux (2) techniciens de labo assurent le service sanitaire dans la commune de Trrier Rouge. Du côté de la religion, près de vingt huit (28) églises ou temples ont été dénombrés dans la commune. Le nombre d?églises baptistes se révèlent être le plus élevé, soient douze (12) au total. La commune de Terrier Rouge a trois (3) représentations de partis politiques, sept (1) organisations populaires, trois (3) groupements de paysans et six (6) organisations non gouvernementales. En ce qui a trait à la disponibilité en eau, Terrier Rouge a deux (2) rivières, huit (8) sources, trente six (36) puits et des fontaines publiques munies d?un peu plus d?une quinzaine de pompes. Seul la ville de Terrier Rouge est électrifiée, la fréquence d?alimentation est de 28 heures en moyenne par semaine. Au niveau de la communication, elle contient un bureau de téléphone doté de deux cabines, un bureau postal et deux (2) stations de radio. Les infrastructures économiques et financières ne sont pas très importantes dans la commune de Terrier Rouge. On y retrouve : un (1) hôtel, quatre (4) restaurants, une caisse populaire et quatre (4) coopératives de commercialisation. Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires, la commune de Terrier Rouge a un commissariat de police, un tribunal de paix et un bureau d?état civil. L?élevage, l?agriculture, le commerce sont les principales activités économiques de la commune de Terrier Rouge. Cinq (5) matériaux de construction, sept (7) centres de provision alimentaire, treize (13) dépôts, trois (3) pharmacies et trois (3) studios de photographie forment les établissements commerciaux et économiques de la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a ni bibliothèque, ni musée, ni salle de théâtre et de cinéma. On pratique trois (3) types de sport à Terrier Rouge, le foot-ball, le volley-ball et le basket-ball. Pour les monuments et sites, la commune a surtout de sites naturels. Il n?est pas facile d?accéder à certains d?entre eux, puisque les voies de communication dans certains endroits font grandement défaut dans la commune.

Identification commune:THO

Creation= ; Numero=132; Superficie:253.53km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
13

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
CRH 1ère Section des Crochus THO
GPD 1ère Section Grande Plaine THO
GPL 2ème Grande Plaine THO
TRE 6ème Section Trou D'eau THO
VTZ Ville de Thomazeau THO

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville de Thomazeau fut fondée le 10 septembre 1826 et élevée au rang de commune en aout 1889. La commune de Thomazeau a quatre (4) sections communales. Elle est intérieure, son relief dominant est la plaine et son climat est chaud. Ses habitants portent le nom de Thomazelais. En 1998, la population de la commune de Thomazeau était estimée à 38 920 habitants, en 2004 elle pourra atteindre environ 40 074 habitants. Pour une superficie de 253,53 km2 , sa densité était de 154 habitants / km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra près de 158 habitants / km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Thomazeau. Trois (3) kindergarten dont deux (2) privés et un (1) de type congréganiste, trente (30) écoles primaires dont deux (2) publiques, vingt sept (27) privées et une (1) de type congréganiste ont été inventoriées dans la commune. trois (3) écoles secondaires dont une (1) publique et deux (2) privées et trois (3) écoles professionnelles y ont été répertoriés également. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Thomazeau. Un (1) centre de santé avec lit, et une clinique populaire ont été dénombrés dans la commune. Deux (2) médecins, un (1) dentiste, une (1) infirmière, une ( 1) auxiliaire, un technicien de laboratoire, un (1) officier sanitaire, un (1) inspecteur sanitaire et un (1) agent de santé forment le personnel sanitaire de la commune de Thomazeau. Du coté de la religion, près de cinquante trois (53) temples ont été dénombrés dans la commune. Les églises de Dieu se révèlent être les plus nombreuses , soit 47 %. La commune de Thomazeau n?a pas de représentation de parti politique, seulement sept (7) organisations populaires et quatre (4) groupements de paysans ont été dénombrés dans la commune. Pour la disponibilité en eau, la commune a dix huit (18) sources et deux étangs. De plus, on y retrouve environ 152 puits (forage simple) et des fontaines publiques munies de près de six (6) robinets. La ville de Thomazeau, une bonne partie de la première plaine et une partie de la section communale des Crochus sont électrifiées. La commune a un (1) bureau de téléphone , par contre, elle n?a ni station de radio, ni journal / revue ni station de télévision. Au niveau des infrastructures administratives et judiciaires, la commune a un commissariat de police, un tribunal de paix et un bureau d?état civil. L?agriculture et le commerce sont les principales activités économiques de la commune. Deux (2) morgues privées, une (1) pharmacie, une (1) e photocopieuse, un (1) salon de coiffures, trois (3) centres de provision alimentaire, trois (3) dépots (de boisson gazeuses et d?huile) constituent les établissements économiques et commerciaux de la commune de Thomazeau. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?avait pas de bibliothèque au moment de l?inventaire, elle n?a ni musée, ni salle de théâtre et de cinéma. Le sport pratiqué est le football. On y retrouve également une (1) place publique. En ce qui concerne les Patrimoines Culturels, la commune a une grotte et un étang (L?étang Saumatre). L?étang c?est le seul site accessible. La faune et la flore y sont très développés. Il est considéré d?ailleurs comme un lieu de détente pour les habitants de la commune. On ne peut ne pas signaler que la commune de Thomazeau est la terre natale de Saint Arnaud Numa, auteur de ?Haïti, la voie de sa libéralisation économique ? Les échos du silence ? Les roses noires ? Jeneral Rodrig. C?est aussi la terre natale de Michel Romain décédé et de Prosper Avril ex-lieutenant général et Président d?Haïti.

Identification commune:TIB

Creation= ; Numero=753; Superficie:153.82km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
75

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BLT 1ère Section Blacote TIB
DAL 4ème Section Dalmette TIB
LOB 3ème Section Loby TIB
QCH Quartier De Cahouane TIB
SVR 2ème Section Sevre TIB
VTB Ville De Tiburon TIB

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Tiburon, commune du Département du Sud n?a pas eu d?ancien nom. Elle fut élevée au rang de Commune en 1768. Elle a quatre (4) sections communales: 1ère Section Blactote, 2ème Section Sèvre, 3ème section Loby, 4ème section Dalmette. La ville et le quartier de Cohouane sont côtières, alors que toutes les sections communales sont intérieures. Le climat de la Commune de Tiburon est très variable suivant l?endroit où l?on se trouve. Ses habitants s?appellent Tiburonais. En 1998, la Population de la Commune de Tiburon était de 30 869 habitants et pourra atteindre un peu plus de 36 000 habitants en 2004. Pour une superficie de 153.82 km2, sa densité était de 201 habitants/km2 en 1998. En 2004, elle pourra atteindre 237 habitants/km2 . Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Tiburon. Pour les établissements scolaires, au niveau du Kindergarten, on retrouve vingt sept (27) écoles et quarante deux (42) au niveau Primaire, dont cinq (5) publiques, vingt cinq (25) privées et douze (12) congréganistes. Au niveau Secondaire, on y retrouve deux (2) écoles soit une (1) publique et une (1) privé. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la Commune de Tiburon. Concernant les établissements sanitaires, il y a un (1) dispensaire et un (1) centre de Santé. Par ailleurs, une (1) infirmière et une (1) matronne certifiée assurent le service sanitaire dans la Commune. Du côté de la Religion, près de vingt et un (21) temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune. Ces temples sont répartis suivant les confessions suivantes: Catholique, Baptiste, Adventiste, Pentecotiste. En ce qui concerne les Partis et Organisations, on dénombre dans la commune trois (3) représentations de partis politiques, onze (11) Organisations Populaires et un (1) Groupement de Paysans. Quant à la disponibilité en Eau, une (1) rivière, 71 sources et deux (2) étangs ont été dénombrés au niveau de la commune. De plus, on a enregistré un (1) puit artésien, vingt (20) robinets et une pompe. Pour les puits traditionnels (forages simples) presque chaque ménage possède un puit pour ses services domestiques. La ville de Tiburon et une habitation « Tapion » disposent du courant électrique. Ce service est fourni par FOJECMA (Fondation Jean Claude Mathelier) et CEDCT (Comité d?entre-aide pour le développement de Tiburon). La fréquence d?alimentation est de trente cinq (35) heures/semaine pour la ville et vingt et une (21) heures/semaine pour l?habitation. Sur le Plan de la Communication, la commune de Tiburon n?a ni journal/revue, ni station de télévision. Cependant on trouve deux (2) stations de radio, l?une se trouve à la grand-rue et l?autre à la rue Paradis prolongée. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a deux (2) Tribunaux de Paix. Il n?y a pas de Prison dans la Commune de Tiburon. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, on ne retrouve pas d?Hôtel, de Pensions et de Banque. Par contre, un (1) Restaurant, une (1) Caisse Populaire et une (1) Coopérative de Commercialisation ont été inventoriés dans la commune. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a ni bibliothèque, ni musée, ni salle de théâtre. Cependant, il y a trois (3) salles de cinéma. Les sports pratiqués à Tiburon sont : le football, le basketball et le volleyball. Un (1) night club et vingt cinq (25) gaguères viennent compléter les lieux de loisir. Pour les monuments et sites, la commune compte deux (2) grottes et une (1) chute aménagée et fêtée à une date fixée par les jeunes de la Commune.

Identification commune:TMS

Creation= ; Numero=642; Superficie:264.76km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
64

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
LOC 2ème Section Lociane TMS
MTG 1ère Section Matelgate TMS
VTM Ville de Thomassique TMS

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME La ville Thomassique a été fondé en 1950 et est élevée au rang de commune en 1954. La commune de Thomassique a deux (2) sections communales: Matelgate et Lociane, subdivisées en 49 habitations et 64 localités environ. Le relief dominant de la commune est le plateau et son climat est considéré comme normal. Contrairement à la ville de Thomonde par exemple, la ville de Thomassique contient (à partir de 1980) plusieurs zones d'extension, huit (8) au total. Les habitants de la commune de Thomassique s?appellent Thomassiquois. En 1998, la population de Thomassique était estimée à 37 306 habitants avec une densité égale à 141 habitants/ km2 . En 2004, cette population atteindra un peu plus de 42 000 habitants et avec une superficie de 264,76 km2 sa densité sera égale à près de 159 habitants/km2. Il n'y a pas de représentant du Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports dans la commune. On a inventorié 46 écoles primaires en majorité privées, treize (13) centres d'alphabétisation et cinq (5) écoles secondaires. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune. On n'y retrouve que deux (2) dispensaires privés. De plus, un (1) médecin, quatre (4) auxiliaires, 39 matronnes certifiées assurent le service sanitaire dans la commune. Pour l'approvisionnement en eau, la commune a quatre (4) rivières, quatre (4) sources, 52 robinets et une pompe pour usage domestique. La commune n'est pas électrifiée pour le moment. Elle n'a pas de téléphone et le service postal est inexistant. Les voies qui conduisent de la ville vers les sections communales ou qui relient les sections communales entre elles sont constituées de chemin et de sentier. L'Elévage, l'Agriculture et le Commerce constituent les activités économiques principales de la commune. Pour les autres produits, les commerçants s'approvisionnent dans d'autres communes comme: Hinche, Saint-Raphaël et Cerca la Source. La République Dominicaine constitue également un point d?approvisionnement pour les habitants de la commune de Thomassique. Comme pour d'autres communes du département du Centre, la commune de Thomassique est très mal pourvue du point de vue d?infrastructures tant sociales, économiques que culturelles.

Identification commune:TNV

Creation= ; Numero=522; Superficie:192.1km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
52

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BNF 2ème Section Bois Neuf TNV
DOL 1ère Section Doland TNV
LAG 3ème Section Lagon TNV
VTN Ville De Terre Neuve TNV

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Terre-Neuve est l?une des plus anciennes communes du département de l?Artibonite. Elle n?a pas d?ancien nom. Elle est élevée au rang de commune sous le gouvernement du président Elie Lescot et est située au nord de l?arrondissement des Gonaïves. Cette commune a trois (3) sections communales. Son relief dominant est le morne et son climat varie du frais au normal. La population de la commune de Terre-Neuve était estimée à 24 370 habitants en 1998 et pourra atteindre un peu plus de 26 000 en 2004. Cette commune a une superficie de 192.1 km2 et au cours de l?année 1998, sa densité était de 126.86 habitants/ km2 . En 2004, elle atteindra environ 136 habitants/ km2. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports est représenté dans la commune de Terre-Neuve par un bureau d?inspection scolaire. Le responsable est un inspecteur, chargé de la supervision des activités. Les établissements scolaires dénombrés sont : une (1) école privée au niveau du kindergarten et au niveau primaire, six (6) écoles publiques, une (1) congréganiste et un certain nombre d?écoles privées. Au niveau secondaire, il existe une (1) seule école privée. Pour ce qui concerne la Santé, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la commune de Terre-Neuve, mais il y a une (1) infirmière, chargée de contrôler le fonctionnement d?un centre sanitaire. Elle est aidée d?une (1) auxiliaire. Du côté de la Religion, près de trente sept (37) temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune de Terre-Neuve. Ces confessions sont principalement: Catholique, Baptiste et Adventiste. Pour les Partis politiques et Organisations, ils sont en nombre très restreint : seulement deux (2) organisations populaires, une (1) ONG et deux (2) organisations internationales ont été dénombrées dans la commune. La commune de Terre-Neuve a deux (2) rivières et trois (3) sources. On y retrouve également douze (12) robinets pour les utilisations domestiques. Comme la plupart des communes du département de l?Artibonite, la commune de Terre-Neuve n?est pas électrifiée. Sur le plan de la Communication, elle n?a ni station de radio, ni journal/ revue, ni station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Terre-Neuve a un tribunal de paix localisé dans la ville de Terre-Neuve et il y a une prison. Concernant les Etablissements Economiques et Financiers, on retrouve seulement une coopérative de commercialisation ; les autres établissements étant inexistants. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n?a pas de bibliothèque, de musée, de salle de théâtre et de cinéma. Il existe seulement sept (7) gaguères.

Identification commune:TOB

Creation= ; Numero=712; Superficie:201.86km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
71

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BRL 2ème Section Berault TOB
BRY 1ère Section Boury TOB
MRE 4ème Section Moreau TOB
QDC Quartier Ducis TOB
QFL Quartier Ferme Leblanc TOB
SON 3ème Section Solon TOB
VTK Ville De Torbeck TOB

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Torbeck , commune du département du Sud n?a pas eu d?ancien nom. Elle a quatre (4) sections communales et deux (2) quartiers. La ville et la première section communale sont côtières. Le relief dominant de la commune est la Plaine et son climat est normal. Le nom des habitants est Torbeckois. En 1998, la population de la commune de Torbeck était de 41 787 habitants et pourra atteindre un peu plus de 42 000 habitants en 2004. Pour une superficie de 201,86 km2 sa densité était de 207 habitants/km2 et pourra atteindre près de 209 hab/km2 en l?an 2004. Le Ministère de l?Education Nationale de la Jeunesse et des Sports n?est pas représenté dans la commune de Torbeck. Pour les établissements scolaires, au niveau du Kindergarten on y retrouve deux (2) écoles et au niveau Primaire, 70 écoles dont cinq (5) publiques, 62 privés et trois (3) congréganistes. Au niveau Secondaire, quatre (4) écoles dont une (1) Publique et trois (3) Privées ont été inventoriées dans la Commune. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n?est pas représenté dans la Commune de Torbeck. Concernant les établissements sanitaires, il y a deux (2) dispensaires et un (1) centre de santé. Par ailleurs, cinq (5) infirmières et huit (8) auxiliaires assurent le service sanitaire dans la commune. En ce qui a trait à la Religion, près de 69 temples de toutes croyances ont été dénombrés dans la commune. Ces temples sont répartis suivant ces confessions: Catholique, Episcopale, Baptiste, Adventiste, Pentecotiste, Wesléyen, Témoin de Jéhovah. En ce qui concerne les Partis et Organisations, on dénombre dans la commune deux (2) représentations de Partis Politiques, deux (2) Organisations Populaires, six (6) groupements de paysans , deux (2) Groupements de Femmes et trois (3) Organisations Non Gouvernementales. Quant à la disponibilité en Eau, neuf (9) rivières, onze (11) sources et quatre (4) étangs ont été dénombrés au niveau de la commune. En ce qui a trait aux autres points d?eau, on a enregistré soixante dix (70) forages simples, cinquante (50) puits artésiens, soixante (60) robinets et quarante (40) pompes. Le Centre Ville, la 1ère et la 2ème sections communales disposent du courant électrique. Ce service est fourni par l?Electricité d?Haïti (ED?H). La fréquence d?alimentation est de 56 heures/semaine. Sur le plan de la Communication, la commune n?a ni station de radio, ni journal/revue, ni station de télévision. En ce qui a trait aux Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un Tribunal de Paix et un Sous Commissariat. Il n?y a pas de prison, mais une salle de garde à vue. Concernant les établissements Economiques et financiers, ils sont inexistants dans la commune de Torbeck. On n?y retrouve qu ?une Caisse Populaire. Quant à la Culture et au Loisir, il n?existe pas de bibliothèque, musée, salle de théâtre et de cinéma à Torbeck. Le seul sport pratiqué est le football. Deux night club fonctionnant le Dimanche et vingt et un (21) gaguères ont été répertoriés dans la Commune. On y retrouve au niveau des patrimoines culturels un (1) fort (le fort des platons). Il y a lieu de signaler que la Commune à travers ses différentes chapelles fête un bon nombre de Saint Patron.

Identification commune:TOM

Creation= ; Numero=613; Superficie:264.63km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
61

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BTR 3ème Section Baille Tourrible TOM
CBR 1ère Section Cabral TOM
TMU 2ème Section Tierra Muscady TOM
VTO Ville de Thomonde TOM

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Autrefois, Thomonde s'appelait "Cabral". C'est le nom d'un ancien général dominicain qui, suivant certaines informations était le propriétaire de la zone. La ville de Thomonde fut fondée en 1930 et élevée au rang de commune dix ans plus tard, soit en 1940. Le nom des habitants de cette commune est Thomondois. Thomonde est une commune frontalière, son relief dominant est le plateau et son climat est normal. La ville de Thomonde n'a pas de zones d'extension. Sa population en 1998 était estimée à 4 480 habitants soit 14.44 % de la population totale de la commune évaluée à 31 016 habitants en 1998. Selon les dernières projections réalisées par l'IHSI, pourra atteindre près de 34 000 habitants en l'an 2004. Pour une superficie de la commune de 264,63 km2, elle avait une densité égale à 117 habitants/ km2 en 1998. Le Ministère de l'Education de la Jeunesse et des Sports n'est pas représenté dans la commune de Thomonde. Deux (2) kindergarten, onze (11) écoles primaires dont quatre (4) publiques, et six (6) privées, une (1) congréganiste, et quatre (4) écoles secondaires ont été inventoriées à Thomonde. De plus, on y retrouve un centre de couture et un seul centre d'alphabétisation. Il n'y a ni université, ni autre école supérieure dans la commune. Le Ministère de la Santé Publique n' a pas de représentation dans la commune. On y dénombre un centre de santé publique avec un médecin stagiaire, un dentiste, une infimière, quatre (4) auxiliaires, quatre (4) matronnes certifiées et un technicien de laboratoire. En ce qui a trait à la Religion, près de vingt deux (22) temples ont été repertoriés dans la commune. Le nombre d'églises et de chapelles pour les confessions telles que Catholique, Baptiste et Episcopale ne dépasse pas quatre (4); les églises Pentecotistes (cinq (5) au total) représentent la confession la mieux représentée (en nombre de temples) dans la commune. Deux organisations populaires, un (1) groupement de paysans et deux (2) coopératives non commerciales forment les institutions politiques et autres organisations de la commune. Pour la disponibilité en eau, la commune de Thomonde a deux (2) rivières et deux (2) sources qui sont utilisées pour la consommation et essentiellement pour les services domestiques. En plus de ces points d'eau, soixante six (66) robinets et neuf (9) pompes alimentent aussi les ménages en eau. L'Electricité d'Haïti est l'institution qui assure la distribution du courant électrique dans la ville de Thomonde qui est la seule zone électrifiée. Grâce à un moteur électrique, ce courant est fourni à raison de 25 heures par semaine. Au moment de l'inventaire la commune n'avait pas de téléphone. Elle a, par contre, un service postal qui fonctionne d'une manière très spéciale. En ce qui a trait aux Infrastructures Economiques et Financières, la commune est très mal pourvue. Au niveau des Infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune a un commissariat, un tribunal de paix et un bureau d'état civil qui ne fonctionne pas très bien. L'agriculture, l'élevage et le commerce constituent les principales activités économiques de la commune. Les établissements commerciaux sont quasi inexistants. Bien que l'agriculture représente une activité importante dans la commune, il n'y existe aucun représentant du Ministère de l?agriculture, aucune banque de crédit agricole et aucun représentant du Ministère de l'environnement. Au niveau de la Culture et du Loisir, la situation n'est pas trop différente. A part le foot-ball qui reste le seul sport pratiqué dans la commune et les six (6) gaguères qui fonctionnent six (6) jours par semaine, on n?y retrouve ni bibliothèque, ni musée, ni salle de théâtre et de cinéma, ni night-club, ni restaurant dansant. La commune de Thomonde fête son saint patron "Saint Joseph" chaque année, le 19 mars.

Identification commune:TTE

Creation= ; Numero=233; Superficie:129.76km2

Noms de la commune

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
23

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
POC 2ème Section Pot de Charme TTE
THT 3ème Section Thiotte TTE
VTH Ville de Thiotte TTE

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Les habitants de la commune de Thiotte s'appellent thiottelais. L'actuelle commune de Thiotte portait dans le passé le nom de "Quartier de Saint Jean". Elevée d'abord au rang de quartier en 1962, c'est en 1978 que Thiotte fut parvenue au rang de commune. La ville de Thiotte fut fondée en 1962. Cette commune compte environ 9 localités et 88 habitations. La ville de Thiotte est constituée d'un plateau à climat frais. Les deux sections communales sont éloignées de la mer. L'une est constituée de montagne (2e section Pot de chambre) à température normale et l'autre forme un plateau (3e section Thiotte) à climat frais. La commune de Thiotte a une superficie de 129, 76 km2, sa population estimée en 1998 se chiffre à 22 453 habitants et atteindra près de 25 138 habitants à l'horizon 2004. Dans le domaine de l'éducation, le Ministère de l'Education Nationale est représenté dans la commune de Thiotte par un bureau d'inspection scolaire. Cette commune compte environ 4 écoles kindergarten, 45 écoles primaires, 5 écoles secondaires et un centre d'alphabétisation en 1998. Elle n'a ni école technique et professionnelle ni université et école supérieure. En ce qui a trait à la santé, le Ministère de la Santé Publique est représenté dans la commune de Thiotte par un bureau régional. On y compte un seul centre de santé avec lit de type privé et 3 centres de santé sans lit (2 privés et 1 public) pour une population estimée à 22 453 habitants en 1998. Côté religion, cinquante-huit (58) temples, de toutes les croyances confondues, sauf le vodou, ont été dénombrés dans la commune de Thiotte. Les temples pentecotistes y sont nettement prédominants avec 57% du total, les nazaréens occupent le second rang avec 14%, les catho- liques et les baptistes occupent simultanément le troisième rang avec 9% du total. La commune de Thiotte n'est pas bien pourvue en eau. Une seule source y est dénombrée. Cette source est captée et distribuée. La distribution se fait en ville et dans les sections communales. Cinq (5) puits et onze (11) fontaines publiques y sont recensés. Il convient de faire remarquer que les ressources en eau de cette commune sont localisées au niveau de la ville de Thiotte. A noter que cette commune n'est pas électrifiée . Le moteur qui fournissait de l'électricité est tombé en panne. Depuis lors, la commune n'a pas d'électricité. Dans le domaine de la communication, la commune de Thiotte est dépourvue de service téléphonique. Elle n'a ni journaux (revues) ni stations de radio et de télévision. Les thiottelais reçoivent des signaux de certaines stations de télévision du pays et de la République Dominicaine. Cette commune est dépourvue de service postal formel, la distribution des courriers se fait par voie de connaissance. Sur le plan de la voirie, la commune de Thiotte n'est pas drainée. Les rue sont en terre et en très mauvais état. Les routes qui conduisent de la ville vers les sections communales sont en terre battue. Celles qui relient les sections communales entre elles sont en terre battue. Sur le plan économique et financier, la situation d'insuffisance d'infrastructures qui caractérise presque tout le département n'est pas différente. Il convient en effet de faire remarquer l'inexistence d'hôtel, de pension et de banque dans la commune de Thiotte. On y compte cependant deux (2) petits restaurants informels, une caisse populaire et deux (2) coopératives de commerce d'origine haïtienne. L'agriculture constitue l'activité économique prépondérante au niveau de la commune de Thiotte. Les échanges commerciaux se font avec les communes telles que : Port-au-Prince, Grand-Gosier, Jacmel et avec la République Dominicaine. Les thiottelais exportent le café vers la République voisine et vers les Etats-Unis d'Amérique. En terme de divertissement et de loisir, la commune de Thiotte est sous-équipée. On n'y compte pas de bibliothèque, de musée, de salles de théâtre et de cinéma. Le foot-ball y est le seul sport pratiqué. Une petite salle y sert de night-club restaurant dansant. On n'y retrouve pas de place publique . On y compte six ( 6 ) gaguères fonctionnant du mercredi à dimanche.

Identification commune:VAL

Creation= ; Numero=441; Superficie:157.87km2

Noms de la commune

Nom Habitant Debut assignation Fin assignation
Vallières

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
44

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BOC 1ère Section Bois Camelle VAL
CRS 3ème Section Corosse VAL
EGR 2ème Section Ecrevisse Ou Grosse Roche VAL
QGR Quartier Grosse Roche VAL
TPM 1ère Section Trois Palmiste VAL
VVA Ville de Vallières VAL

Description de la commune

Source:IHSI pour la periode:1998

RESUME Vallières, commune du Département du Nord-Est, est très mal pourvue en Infrastructures. Elle est une commune intérieure, son relief dominant est le morne et son climat est considéré comme normal. Elle a six (6) zones d'extension. Les Habitants de la commune de Vallières s'appellent Vallerois. En 1998 la population de la Commune de Vallières était de 15 458 habitants. En l'an 2004, elle atteindra un peu plus de 16 000 habitants. Pour une superficie de 157,87 km2 sa densité était égale à 98 habitants/km2 en 1998 et en 2004, elle atteindra environ 101 habitants/km2. Le Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse est des Sports est représenté dans la Commune par un bureau d'Inspection Scolaire. Quatre (4) kindergarten, seize (16) écoles primaires dont cinq (5) publiques, huit (8) privées et trois (3) congréganistes ont été inventoriées dans la commune. On y retrouve également, une (1) école secondaire publique et deux (2) centres techniques et professionnels. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population n'est pas représenté dans la commune de Vallières. Un (1) dispensaire avec une (1) auxilliaire, dix sept (17) matrones certifiées et un (1) technicin de laboratoire, a été inventorié dans la Commune. Du côté de la religion, on a répertorié plusieurs temples dans la Commune. Le nombre de temples (de stations) Baptistes se revèlent être plus nombreux (11 au total). La Commune de Vallières a quatre (4) rivières et deux (2) sources qui sont captées et distribuées. Au moment de l?inventaire, la Commune de Vallières n'était pas électrifiée et elle n?avait pas de téléphone. Le service postal existe et la distribution des courriers se fait à pied. La commune a une (1) station de radio, cependant, elle n'a ni journal/revue, ni station de télévision. Vallières est l?une des communes les plus démunies du département sur le plan des infrastructures économiques. En ce qui a trait aux infrastructures Administratives et Judiciaires, la commune de Vallières a un commissariat avec dix (10) policiers, un tribunal de paix et un bureau d'état civil. L'agriculture, l'élevage et le commerce sont les principales activités économiques de la commune. Les échanges commerciaux se font surtout avec la commune de Mombin Crochu, Perches, Acul Samedi, Fort-Liberté et Ouanaminthe. Quant à la Culture et au Loisir, la commune n'a pas de bibliothèque, musée, salle de théâtre et de cinéma. Le foot ball est le seul sport pratiqué dans la commune. On y retrouve en plus, huit (8) gaguères qui viennent compléter les maigres lieux de divertissement et de loisir des habitants de la commune. Dans le domaine des Patrimoines Culturelles, on notera l'existence de deux grottes et d'un fort (Fort Salnave) situés respectivement à Mayombé (Trois Palmistes) et à la localité de Salnave.

Identification commune:VER

Creation= ; Numero=532; Superficie:377.77km2

Noms de la commune

Nom Habitant Debut assignation Fin assignation
Verrettes Verrettien

Arrondissements de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
SMC Saint Marc

Section communales et villes de la commune

Code Nom Debut assignation Fin assignation
BA